1. Bienvenue Visiteur sur HybridLife.org
  2. Votre forum HybridLife est disponible sur Tapatalk.

[Réseau&Borne] Bouygues expérimente les bornes de recharge sur lampadaire

Discussion dans 'Recharge et Entretien des batteries PHEV-VE' créé par Hortevin, 27 Septembre 2016.

  1. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 949
    J'aime reçus:
    3 431
    Bouygues s'est associé à la mairie de La-Roche-sur-Yon (entre Nantes et La Rochelle) pour y tester des bornes de recharge de voitures électriques directement intégrées aux lampadaires, ce qui évite d'avoir à réaliser des travaux BTP en centre-ville.

    [​IMG]

    « D’une puissance de 3,7 kVA, ces bornes permettent de recharger facilement un véhicule électrique : une voiture stationnée pendant deux heures récupère environ 50 km d’autonomie, sachant que la distance moyenne parcourue quotidiennement en France est de 35 km », estime la filiale Bouygues Energies & Services, qui a développé ce concept.

    « L’absence de génie civil réduit le coût. Quand un point de charge classique pour véhicules électriques coûte en moyenne 3 500 à 5 000 euros, pose incluse, le coût de notre système est inférieur à 2 500 euros », souligne M. Cozic.

    Chaque mât de réverbère est doté d’une boîte rendant le réseau électrique intelligent et gérant le partage d’énergie entre la recharge des véhicules et l’éclairage urbain, pour ne pas pénaliser ce dernier. D’ailleurs, « ce type d’équipement n’a pas vocation à équiper tous les réverbères, mais deux ou trois par rue », poursuit le responsable.

    Source : Voitures électriques : Bouygues installe des bornes de recharge sur les lampadaires - Tech - Numerama

    Pour moi, c'est une superbe nouvelle, bien plus intelligent et intéressante que tous les stations Tesla SuperCharger...etc!

    PS : @Hybridébridé , c'est un point de plus pour les VE ! (vs PaC) :rolleyes:
     
  2. Ian51

    Ian51 Forum manager
    Membre du personnel

    Inscrit:
    27 Juin 2014
    Messages:
    1 710
    J'aime reçus:
    700
    Très bien ça va permettre une plus grande diffusion des bornes.:cat:
     
  3. Hybridébridé

    Hybridébridé Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    9 Septembre 2015
    Messages:
    420
    J'aime reçus:
    488
    J'avais lu la niouse ailleurs, mais merci malgré tout de relayer l'article, Hortevin.

    Ça mérite effectivement d'être salué, car avec l'électrique, on a un réseau très maillé qui existe : il suffit donc de l'utiliser en le truffant de bornes lentes partout, et si on tire pas trop dessus, les investissement seront modérés et les problèmes de stabilité assez secondaires. Celà dit, le standard optimum vu l'augmentation de la capacité des batteries est probablement 7,4 kW. Mais ne crachons pas sur des bornes de 3,7 kW à faible coût, qui pourront être fort utiles si suffisamment déployées.

    Je partage de plus entièrement ton point de vue que ce sont les bornes lentes à proximité qui sont la clé du développement du VE. Quand j'analyse mes besoins fictivement pour pouvoir m'acheter un VE de type Opel Ampera-e, c'est essentiellement les bornes de proximité à destination de mes voyages qui sont la clé pour me faire franchir le cap, plus que des bornes rapides dont on pourra limiter le nombre en ne les utilisant que pour des petites resucées sur des véhicules à autonomie élevée, voire se passer d'elles en morcelant au besoin ses étapes.

    Pour moi, les bornes de recharge rapide sont une bête copie du modèle pétrolier avec les stations services sans tenir compte des spécificités de l'électricité et des avantages d'un réseau filaire dense existant. De plus elles constituent des infrastructures très chères, et à grande échelle elles seront très mauvaises pour la stabilité du réseau, en demandant de plus l'installation de TAC au rendement médiocre émettrice de GES pour répondre aux appels de puissance élevés et subits qu'elles nécessiteront. Celà dit, on en est qu'au tout début : celles qu'on installe maintenant sont utiles, mais il va falloir d'ici 2020 au plus tard faire basculer la priorité vers la charge lente.

    Et sur ce point, ta bonne nouvelle doit être tempérée par une mauvaise nouvelle : j'ai récemment demandé au site Breezcar via un commentaire, où en était le projet 16k de Bolloré, reconnu d'intérêt national lors de son annonce et qui devait nous apporter 16 000 bornes lentes d'ici 2019 avec la moitié déployée d'ici la fin de cette année.

    Breezcar (très attentif aux commentaires, c'est à saluer) a répondu brièvement dans cet article (cf la fin de l''article) : aucune nouvelle de ce projet qui semble être au point mort. Si c'est le cas, il faut que l'état demande des dommages et intérêts à Bolloré et lui fasse payer cher sa supercherie, car en monopolisant l'intérêt public avec du baratin, il aura fait prendre au moins 2 ans de retard à la France dans ce domaine. C'est catastrophique.

    NB : j'ai retiré la mention à la PAC dans ton apostrophe pour ne laisser que l'essentiel qui correspond plus à mon point de vue : je ne suis pas dans un match VE-PAC. La seule chose que je souhaite, c'est que le VE se développe vite, car c'est une solution qui a beaucoup d'atouts, et plus prosaïquement parce que j'ai envie que ma prochaine voiture soit électrique !
     
    #3 Hybridébridé, 27 Septembre 2016
    Dernière édition: 27 Septembre 2016
    Hortevin apprécie ceci.
  4. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 949
    J'aime reçus:
    3 431
    Je partage entièrement ton point de vue sur la vision globale de recharge des voitures électriques : il faut utiliser au maximum le maillage existant.

    J'ai trouvé l'idée de Bouygues vraiment génial : les lampadaires publics sont en général à proximité de la route et des places de parking; le câblage est déjà "ready", pas besoin de faire des travaux BTP pour enlever du goudron et refaire du câblage.
    Quand je me déplaçais en famille avec l'hybride rechargeable BMW 225xe, la chose qui me gênait le plus ce n'est pas tant "recharge rapide ou pas", mais la proximité entre la borne de recharge et la destination... avec une poussette ou une grande mère, marcher une demi heure entre la plage et la place de parking électrifiée est absolument inenvisageable.

    Je parle de "vs PaC", car la difficulté d'implanter un réseau dense en borne de recharge était jusqu'à présent difficile à cause de ces travaux BTP, or la solution Bouygues a enlevé ce frein et permet la réelle démocratisation des voitures électriques.
    À mon point de vue, c'est absolument pas une news à passer à côté, elle est à mes yeux plus valorisant que la sortie de Tesla S, X...etc.

    Aujourd'hui je vois deux problèmes qui empêchent l'essor des voitures électriques : la compétition d'une autonomie toujours plus grande (qui fait qu'on n'arrive pas à descendre le prix des véhicules électriques) et la tendance de vouloir implanter des stations de recharge rapide qui est trop coûteux pour que ça marche.
    Si on veut vraiment baisser de manière globale, les émissions CO2 et les émissions de gaz toxique, il faut que les constructeurs automobiles arrêtent de privilégier les 20% de population les plus plus aisées, et songer aux 80% restants.
     
    Hybridébridé apprécie ceci.
  5. Hybridébridé

    Hybridébridé Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    9 Septembre 2015
    Messages:
    420
    J'aime reçus:
    488
    Je partage entièrement l'importance d'orienter le VE vers un large public (cf. mes récentes interventions sur le bonus électrique).

    Justement pour l'instant, l'autonomie grandissante commence à permettre d'élargir le périmètre du VE à l'usage de premier véhicule, donc d'élargir de façon très importante son audience potentielle : la progression des batteries va continuer jusqu'en 2020 où l'on aura des véhicules de 500 km d'autonomie : ça sera parfait si c'est accouplé à un réseau dense de charge lente (et parfois accéléré) et un réseau léger de charge rapide.

    Ensuite, il ne faut pas aller trop loin, et ne pas vouloir avoir sur un VE l'autonomie d'un diesel du style 800-1000 bornes (qui est somme toute un bénéfice très récent et assez secondaire : dans les années 70, une voiture avait une autonomie de 400 km et personne ne s'en plaignait). C'est là le gros risque : la mentalité du toujours plus est sérieusement ancrée dans notre culture automobile et il va falloir la combattre.

    A ce sujet, je voudrais remettre en perspective l'apport de Tesla qui a été déterminant : fin des années 2000, le VE était vu par tous comme restant à jamais un véhicule à vocation urbaine. Mais Tesla a tout changé par des idées de génie :
    • en proposant sa model S avec 400-500 bornes d'autonomie,
    • mais surtout en accompagnant sa vente par l'installation d'un réseau de superchargeurs (gratuits !) qui ont permis de donner confiance aux clients d'acheter une Tesla comme premier véhicule.
    Le succès des Tesla a permis de changer totalement la vision de tous sur le VE, et par là, couplé au progrès très rapides des batteries, a permis le développement en cours du VE comme premier véhicule, avec le premier du genre qui pointe son nez : l'Opel Ampera-e. Sans Tesla, les perspectives qui s'ouvrent aujourd'hui ne seraient peut-être arrivées que dans 5 à 10 ans.

    Maintenant, sur les deux points dont on discute ci-dessus :
    1. Réseau de charge à destination : Tesla est encore le premier constructeur à proposer et à investir lui-même dans des bornes de charge à destination plus lentes. De toute évidence, en Europe de l'Ouest, les investissements sont désormais principalement mis dans ce type de borne : le réseau de superchargeurs est quasiment déployé et considéré avec raison comme suffisant par la firme et ne sera que légèrement étoffé. Même si à mon avis, les 22 kW parfois proposé pour ces charges à destination sont encore trop.
    2. Taille des batteries : Elon Musk a dit pas plus tard qu'hier qu'il ne monterait pas au delà de 100 kWh sur la Model S. Ce sera encore lui le premier qui aura parlé de limitation, alors que c'est parti pour la surenchère sans limite chez ses suiveurs,
    Il faut en ajouter un troisième : il est important de faire payer la charge, et plus c'est rapide, plus le kWh chargé doit être cher. Là encore, Tesla commence à infléchir sa stratégie : la recharge sera payante pour les model 3...qui sera adressée à un public beaucoup plus large.

    Finalement, sur tous ces points, c'est encore quelque part Tesla qui montre la voie...
     
    #5 Hybridébridé, 28 Septembre 2016
    Dernière édition: 28 Septembre 2016
    dim74200 apprécie ceci.
  6. artur

    artur Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    4 Octobre 2015
    Messages:
    565
    J'aime reçus:
    321
    Cela fait des années qu'on propose des VE avec des autonomies d'environ 150 à 200km. C'est encore trop d'après toi ?
     
  7. Grigou

    Grigou Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    16 Septembre 2015
    Messages:
    589
    J'aime reçus:
    482
    Pour moi, il manque encore des superchargeurs en France, Italie, Espagne, Portugal.

    Quand je me remémore mes déplacements de ces 3 dernières années, je sais que pour moi Tesla c'est niet.

    Alors oui, la plupart pour ne pas dire tous deviendraient jouables avec un déploiement massif de chargeurs lents à destination (tour de Bretagne, Lyon-Turin aller-retour par exemple).

    Peut-être que quand ce déploiement massif sera terminé, on trouvera des 85 kWh d'occasion abordables ? :mrgreen:
     

Partager cette page