1. Bienvenue Visiteur sur HybridLife.org
  2. Votre forum HybridLife est disponible sur Tapatalk.

[Economie & Politique] Comment Tokyo a mis en place sa politique anti-diesel

Discussion dans 'Les Actualités Automobiles' créé par stef, 25 Juin 2015.

  1. stef

    stef Carpe Diem

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    2 095
    J'aime reçus:
    554
    Comment Tokyo a mis en place sa politique anti-diesel

    Comment Tokyo a mis en place sa politique anti-diesel


    La maire socialiste de Paris veut interdire totalement les véhicules diesel dans la capitale française d'ici 2020, dans le cadre d'un vaste plan antipollution. Une initiative qui n'est pas sans rappeler la lutte anti-diesel menée à Tokyo, au Japon. Retour sur une politique qui a fini par faire baisser la pollution de l'air dans cette ville de plus de 13 millions d'habitants.

    • «Dites non au diesel»
    Tout a commencé au début des années 1990. Le gouvernement découvre que les véhicules roulant au diesel émettent des particules fines (PM2,5) et d'oxyde d'azote(NOx), à l'origine de maladies respiratoires et de cancers. À ce moment-là, 70% des particules fines proviennent de l'utilisation de ce carburant. Commence alors une politique anti-pollution de l'air: en 1992, une loi augmentant les taxes sur le diesel est adoptée mais le véritable virage anti-pollution est pris en 1999, à Tokyo. À peine élu, le gouverneur de la ville, Shintaro Ishihara, s'attaque à ce problème, à la suite de plusieurs plaintes déposées par des collectifs de citoyens qui se disent victimes de la pollution de l'air dans la ville. Le gouverneur décide alors de lancer une campagne baptisée «Dites non au diesel». Pour marquer les esprits, il ira même jusqu'à se mettre en scène à la télévision en brandissant devant des caméras une bouteille pleine de particules cancérigènes émises en grande quantité par les véhicules fonctionnant au diesel. Le gouverneur a trois objectifs: premièrement, il appelle à «ne pas conduire, ne pas acheter et ne pas vendre des véhicules diesel» dans la ville. Deuxièmement, il veut remplacer les véhicules professionnels diesel par des essences. Troisièmement, il souhaite encourager le développement de technologies visant à purifier les gaz sortis des pots d'échappement.

    [​IMG]

    • Obligation de mise aux normes des véhicules
    Dès 2003, la municipalité prend des mesures strictes sur la base d'une ordonnance pour la préservation de l'environnement, qui fixe notamment les taux d'émission de particules en suspension autorisés par véhicule. Les entreprises sont les premières ciblées par cette politique anti-pollution, les particuliers ayant 7 ans pour s'y soumettre. Elles doivent mettre aux normes leurs véhicules ou les changer. En cas de difficultés financières, des subventions leur sont allouées pour les aider à installer des filtres à particules. Par ailleurs, d'autres subventions sont accordées aux pétroliers qui distribuent des carburants à faible teneur en soufre.

    • Contrôles drastiques
    Sur le terrain, des stations de surveillance sont installées dans plusieurs endroits de la ville pour mesurer le taux de pollution en temps réel. Des contrôles routiers sont également mis en place. Des caméras de vidéosurveillance filment les routes pour relever les plaques d'immatriculation, permettant d'identifier les modèle des véhicules tandis que des agents inspectent les camions et les autobus (au départ, les voitures de particuliers se sont pas concernées) susceptibles de polluer l'air. Tout contrevenant risque une amende de 500.000 yens (3894 euros) et de voir son identité révélée au public. Les citoyens, eux-mêmes, peuvent aussi dénoncer les véhicules polluants par le biais d'un numéro spécial.

    [​IMG]

    Ces mesures s'accompagnent d'une impressionnante campagne d'information: près de 3800 entreprises disposant de plus de 20 véhicules diesel sont démarchées et 5,5 millions de courriers sont envoyés aux propriétaires de véhicules diesel, rappelle l'organisation à but non lucratif «Japan For Sustainability» sur son site Internet.D'autres villes ont suivi cette politique dans la région de Tokyo, comme Saitama, Chiba et Kanagawa.

    • 10 ans plus tard, des résultats impressionnants
    Face à l'ensemble de ces mesures, les constructeurs automobiles ont dû s'adapter et changer leur offre. En 2003, les Japonais n'ont plus le choix qu'entre 10 modèles de voiture type diesel, contre 24 l'année précédente. Quatre ans plus tard, il n'y a plus qu'un modèle disponible alors que les constructeurs en proposent 200 à essence. Résultat, la vente de voitures diesel représente aujourd'hui moins de 1% du marché au Japon, écrit Libération. De leur côté, les pétroliers respectent également les nouvelles normes imposées par la ville et réduisent le taux de soufre contenu dans les carburants en le divisant par 50. Quant à la concentration en particules fines (PM2,5) dans l'air, elle a diminué de 55% entre 2001 et 2011, rapporte Le Monde. Et grâce à toutes ces années d'efforts, les résidents de Tokyo peuvent enfin voir distinctement le Mont Fuji, situé à une centaine de kilomètres de la capitale japonaise, se félicite le département de l'environnement de Tokyo.
     
  2. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 916
    J'aime reçus:
    3 408
    Comme quoi, quand on a de bonnes volontés, qu'on n'est pas à genou devant les lobbys des industriels, qu'on n'a pas peur des électeurs, on peut arriver à redresser une situation et diriger les entreprises dans la bonne direction.

    Ça me fait penser à un proverbe chinois: "Sans désir (personnel) rend fort".

    Au lieu de craindre "qui va financer ma prochaine campagne électorale?" ou "les parisiens vont-ils me boycotter aux prochaines élections", on doit se dire:"On sait que c'est là la bonne direction alors on y va quoi qu'il en soit".

    Peut être qu'un jour on y parviendra...
     
    Xenon31 apprécie ceci.
  3. Xenon31

    Xenon31 Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    5 Mars 2015
    Messages:
    271
    J'aime reçus:
    261
    "Notre souhait est de trouver une formule qui n'attaque pas le diesel : attaquer le diesel, c'est attaquer le made in France, car nous sommes les meilleurs en diesel", avait martelé le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, en mars 2013.

    Evidemment, Mr Montebourg a oublié, à l'époque, de préciser que les constructeurs automobiles français font fabriquer très majoritairement leurs véhicules à l'étranger (plus de 70% pour Renault, et 60% pour PSA).

    La (petite) note positive, c'est que la part des ventes de diesel ne cesse de dégringoler en France, passant sous la barre des 60% en janvier dernier (c'était 73% il y a 3 ans).
     
  4. pf78

    pf78 Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    7 Mai 2014
    Messages:
    196
    J'aime reçus:
    172
    @Hortevin
    à propos de Tokyo,( j'ai cru comprendre que tu vas y aller bientôt), faites attention en traversant les rues:

    Les voitures y sont toutes remarquablement silencieuses, il ne faut donc pas se fier au bruit pour estimer la vitesse/distance des véhicules.

    Un point de passage fort intéressant à Tokyo.

    Une autre remarque d'actualité, en passant:
    là-bas, les taxis sont polis, rasés et habillés proprement
    ( ils parlent parfaitement le japonais :mrgreen::mrgreen:)
    ils sont beaucoup moins cher qu'à paris.
    et pour la plupart, marchent au GPL dans des véhicules assez anciens....​
     
    Toyanto et Hortevin aiment ça.
  5. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 916
    J'aime reçus:
    3 408
    Merci @pf78 (d'ailleurs je ferai gaffe aux voitures là bas...), effectivement je sais que Toyota MegaWeb à Tokyo est vraiment une exposition/musée très intéressant à voir.
    Il existe 3 musées Toyota au Japon:

    En effet, je compte passer directement à Nagoya, le QG de Toyota, pour aller voir le musée automobile Toyota.
    C'est LE SEUL musée constructeur au monde, qui expose les véhicules concurrents, et TOUT un hall les voitures mythiques étrangères.
    En gros, avec cet unique musée, tu as déjà fait un peu le tour de l'histoire automobile mondiale.
    Ce qui me donne davantage envie d'y aller, c'est cet humilité du 1er constructeur automobile.

    Toyota_Corolla_Nissan_Sunny.jpg
    A côté d'une Toyota Corolla, tu vas pouvoir voir une Datsun (Nissan) Sunny. Et Toyota n'hésite pas à souligner quand son modèle a perdu face au concurrent, et pour quelle raison. (Bon OK dans le cas de Corolla, c'est un cas de victoire, après de multiple échecs)
    Voici la liste des véhicules exposés:
    トヨタ博物館|展示車リスト:年代順 / List of Vehicles on Display : In Chronological Order

    Le seul point un peu dommage c'est que, dans ce musée, je ne crois pas que je verrai les "nouveaux" modèles récents Toyota.
    Le mieux c'est de faire MegaWeb à Tokyo aussi, mais là ma femme risque de m'étrangler... :nailbiting:

    Bref je tâte entre les trois musées et je m'éloigne fort loin du sujet principale du diesel... :banhappy:
     
    #5 Hortevin, 27 Juin 2015
    Dernière édition: 27 Juin 2015
  6. Toyanto

    Toyanto Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    12 Juin 2014
    Messages:
    573
    J'aime reçus:
    174
    On reste dans le sujet, car dans ces fameux musées, tu verras l'évolution des voitures dans le temps pour finir dans les hybrides, et qui sait, la Mirai :)
    À Tokyo, si tu as l'occasion d'essayer de monter dans la Toyota Crown HSD, tu vas te faire plaisir. Tu verras également le nombre de Prius dans les rues... Ne sois pas surpris ;)
    Bon voyage en tout cas :)
     
    Hortevin apprécie ceci.
  7. parkerbol

    parkerbol Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    29 Avril 2014
    Messages:
    3 329
    J'aime reçus:
    1 630
    Ca va me servir aussi parce qu'on compte aller au japon en octobre ! Donc merci indirectement :p
     

Partager cette page