[Scoop!] Interview du responsable de développement de Prius 4 au salon du Francfort par Nikkei

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 351
5 026
790
31
Fontenay le Fleury
#1


Suite à l'interview de Koji Toshima, l'ingénieur en chef de la nouvelle Toyota Prius 4, par Nikkei, voici son histoire, les grands axes de priorité du développement, et comment Toyota compte faire face à la concurrence européenne.

Bien sûr, il y aura toujours l'analyse personnelle du rédacteur Hybrid Life!
Retrouvez l'article original sur news.hybridlife.org
 
J'aime: Hybridébridé

Piano

Membre HybridLife Confirmé
19/10/14
328
257
470
64
#2
La Prius 4 rejoindra donc, avec la Mirai et la Prius Rechargeable, le club très fermé des voitures capables de générer une électricité d'appoint pour l'habitat !
 
Dernière édition:

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 351
5 026
790
31
Fontenay le Fleury
#3
Pas réellement utile en Europe.... je doute que l'option soit proposée ici.
Sur ta Prius rechargeable, il y a aussi une prise d'appoint?
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 351
5 026
790
31
Fontenay le Fleury
#4
Pour info, il y a l'Argus qui a interviewé ce responsable aussi:
Toyota Prius 2016 : les secrets de la nouvelle Prius 4 - L'argus

En fait, Toyota veut que Prius sorte de son image "écolo" pour s'intégrer dans le paysage automobile comme une voiture "normale".
Le flambeau "vert écologique" sera repris par la Prius 4 rechargeable.

Tout espoir n'est donc pas perdu... on verra peut être l'intérieur écologique dans la Prius 4 rechargeable.
(l'intérieur idéal pour moi, ce sera du type BMW i3 ou Fisker, avec du bois et des éléments naturels...)
 
J'aime: Piano

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
4 973
2 951
790
Val de Marne
#5
C'est vrai que la BMW i3 est en terme écologique (si on peut dire), un cran au dessus de la Prius 4. Une super électrique avec prolongateur d'autonomie, une voiture différente prise par Toyota.
La position de Toyota est toutefois risquée, au regard de tous commentaires glanés à droite et à gauche.
J'ai un peu de mal à comprendre, mais en format, une Prius 4+ PHV serait intéressante. Le beurre et l'argent du beurre ...
 

Piano

Membre HybridLife Confirmé
19/10/14
328
257
470
64
#6
Cet article est intéressant,

car il confirme bien que l'excellence écologique passe désormais
par le modèle Plug-in qui n'est pas en soi un excellent modèle économique.

La Prius semble se recaler désormais entre les deux bornes: Écologie et Économie

Vu l'affaiblissement de sa considération envers sa clientèle "Geek", je ne serai pas étonné que la marque poursuive une commercialisation plus confidentielle de sa Prius 4 Plug-in comme elle le fit pour sa PHR,
étant donné que sous le rapport économique, elle restera, neuve, toujours trop onéreuse pour une clientèle sensée.
 
Dernière édition:

Piano

Membre HybridLife Confirmé
19/10/14
328
257
470
64
#7
Pas réellement utile en Europe.... je doute que l'option soit proposée ici.
Sur ta Prius rechargeable, il y a aussi une prise d'appoint?
Non, c'est plutôt un point de charge "communiquant" qui est seul envisagé au Japon.
Il faudrait vraiment être dans une situation catastrophique de survie climatique, par exemple,
pour devoir envisager une telle situation, ce genre de groupe électrogène d'appoint !

Toyota : la Prius comme alimentation électrique d'une maison
 

Hybridébridé

Membre HybridLife Confirmé
9/9/15
626
843
690
58
#8
Je peux comprendre la déception d'Hortevin.

Mais il faut bien comprendre que la Prius est devenue, en volume de ventes et d'enjeu financier, un modèle central de la gamme de Toyota, un peu comme la Golf est devenu l'icone de VW (au départ, petite compacte à hayon à la ligne originale dessinée par Giugiaro). Sachant que Toyota veut en vendre encore plus, il est obligé à en venir à des choix plus consensuels qui auront l'adhésion du plus grand nombre, au détriment des fans du concept écolo sans concession du début (Prius 1 et 2). D'où un certain nombre de tendances incontournables, au regard de la situation de la P3 par rapport à des concurrentes thermiques frugales :
  • la montée en gamme de l'intérieur, qui implique une moins grande originalité des matériaux,
  • une meilleure insonorisation, au détriment du poids, et donc de la conso,
  • la nervosité du moteur (secondaire pour les hypermileurs), au détriment éventuel d'une approche uniquement orientée conso,
  • une tenue de route plus acérée (secondaire pour les hypermileurs)
  • ...
Là où Toyota se distingue de VAG avec sa Golf, c'est par un renouvellement complet du style de la P4 afin de ne pas enfermer la Prius dans la berline monocorps style P2 et P3 (alors qu'il était pourtant parti au début dans cette voie conservatrice : cf. la P4 première mouture, abandonnée). Celà semble déplaire à beaucoup ; pour ma part j'approuve ce changement de cap : rien de plus ennuyeux que de découvrir la Golf 7 après la Golf 6....

Moi aussi, je suis un fan inconditionnel de la BMW i3. Une des raisons non exclusive étant que lorsque je l'ai découverte à Francfort il y a deux ans, j'y ai en partie vu le même esprit que la Prius d'origine : une rupture technologique (la fibre de carbone), une ligne et un intérieur uniques et high tech, et une approche écologique globale.

Mais la BMW i3 est produite à 10000 exemplaires par an, soit sans doute moins que la P1 ! Si elle passait, dans deux générations de i3, du statut de véhicule d'image de marque (ce qu'était la P1) à celui de modèle central dans la gamme BMW en terme de volumes et d'enjeux financiers, gageons que cette future i3 serait moins originale, plus consensuelle que la version actuelle, au grand dam de ses premiers adorateurs !
 

Piano

Membre HybridLife Confirmé
19/10/14
328
257
470
64
#9
A mon avis, la "nouvelle" Prius 4 va faire appel à une clientèle "nouvelle" qui ne sera plus celle de la P3

Ce n'est pas non plus une voiture de jeune.
Car, lorsqu'on est jeune, il me paraît évident que l'on ne pas claque son argent ainsi
pour ce genre de voiture encore moins consensuelle et parce qu'elle est devenue plus berline que compacte.

Ce n'est plus une voiture de senior retraité, plus proche d'une attitude raisonnable dans ses dépenses et qui ne se reconnaîtra plus trop dans le caractère ostentatoire affiché et étrange de cette voiture, après une P3 qui semblait mieux tenir le compromis.
Exit donc, il me semble, cette clientèle...

C'est finalement une voiture plus statutaire, de cadres quadras dynamiques par exemple.
Bref, j'ai l'impression que l'aventure Prius va se terminer pour les uns et commencer pour d'autres...
 
J'aime: parkerbol