L'autre exploit d'Elon Musk

Hybridébridé

Contributeur HybridLife
9/9/15
567
751
770
57
#1
Cette image restera dans l'histoire de la conquête spatiale, voire de l'humanité :

Elon Musk vient de réussir son pari fou de faire poser un étage de fusée sur une barge mouvante au gré des vagues de l'océan Atlantique. 8 minutes 35" auparavant, cet étage se trouvait à Cap Canaveral, et 6' avant il traversait l'espace à une altitude de 75 km et de 6500 km/h. Sidérant !

Sachant que tout ça est réalisé avec humour : la barge réceptrice de la fusée est surnommée "Of course, I still love you" !

D'autres vidéos et informations plus complètes sur la chaîne Youtube et le site de Space X.

Je propose donc de dédier ce sujet aux futurs exploits de Space X, à commencer par le premier vol de Falcon Heavy qui devrait se dérouler fin 2016.
 

romandefoire

Contributeur HybridLife
10/1/16
268
180
470
Île-de-France
#2
Je salue l'exploit mais...bon, c'est pas trop hybride quoi... ça fait un peu vénération.
sinon je pourrais parler du lave linge en kit démontable...
 

Sandoli

Contributeur HybridLife
5/6/14
656
299
750
42
#3
Des milliers de gens ont vénéré Steve Jobs parce qu'il a révolutionné les téléphones. Pourquoi s'offusquer pour un lanceur de fusée dans la section bavardage ?
Perso j'applaudis. Par contre Elon Musk n'était pas le premier sur ce coup.
Fusée réutilisable : Jeff Bezos coiffe Elon Musk au poteau
Entre nous, Elon Musk a l'air d'être très prétentieux mais il veut réellement changer le monde. Il tire tout azimut avec sa multitude de projets. Mais c'est certain, rien qu'avec Tesla, on peut dire qu'il y a un avant et un après Elon Musk. J'attends de voir ce que vont donner les projets d'hyperloops.
 
Dernière édition:

Ian51

Forum manager
Membre du personnel
27/6/14
2 061
894
770
49
#4
Il y a aussi un grand événement c'est le module gonflable envoyer dans l'espace, ce sera les nouveaux habitat de l'espace, bien moins lourd et bien plus grand, c'est quand que je vais sur MARS ?:mrgreen:.:cat:
 

Al Kuhl

Contributeur HybridLife
26/2/16
48
26
200
#6
C'est un peu comme l'hélicoptère

ou l'avion à décollage vertical

Qui sont les moyens de déplacement les plus producteurs de CO2 à la minute.

Et c'est réservé aux riches ou à ceux qu'ils parrainent

comme par exemple les documentaires de Yann Arthus Bertrand qui n'a rien trouvé de mieux que faire des photos en hélicoptère pour sauver la planète.

les autres peuvent s'asseoir sur leurs rêves

De la poudre aux yeux.

En attendant la vraie démocratisation avec le ticket d'ascenseur spatial.

Avez-vous vu Elysium? On y va tout droit.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 210
4 817
770
31
Fontenay le Fleury
#7
C'est effectivement un grand exploit technique, la fusée réutilisable.

En revanche, je suis en contact avec des ingénieurs du secteur aérospatial (CNES, Airbus DS...etc) qui disent que c'est une fausse bonne idée. Le lancement spatial est un travail de précision (un millimètre d'écart d'assemblage peut être une catastrophe).

Ça va coûter probablement plus cher de démonter / vérifier / remonter une fusée utilisée, que de fabriquer un lanceur neuf.
En plus la fusée a tellement été mis sous contrainte pendant le lancement, est ce qu'on est capable de détecter tous les failles d'un composant (fissure...etc)?
Les Etats Unis ont d'ailleurs abandonné les navettes spatiales réutilisables (et il y a aussi l'explosion de Challenger).

CNES a d'ailleurs dit: "L'enjeu le plus difficile n'est pas de récupérer le premier étage du lanceur mais de le refaire décoller à un coût acceptable"... (source)

Mais bon ça bluffe le grand public.

Côté commercial: le client non plus, il n'est pas rassuré de payer une fusée déjà utilisée.
SpaceX a tellement mis de l'argent sur cette technologie, j'espère qu'il aura des clients courageux prêt à essayer.
Car aujourd'hui, quand tu rates un tir, tu dois reconstruire un satellite (3-6 mois), et attendre un nouveau créneau de lancement. Je ne dis pas l'argent que tu perds en 1 an qui va chiffre dans des centaines de millions d'euros.

En attendant, personne ne remarque le 70ème tir réussi consécutif de Ariane 5, là c'est un vrai exploit pour les gens du métier; que tout le monde s'en fiche évidemment.
Or c'est sur ce point que le client (un opérateur télécom) t'attend au tournant.
Tout ce qu'il veut, c'est que son satellite arrive à l'orbite souhaite.

Ceci dit, SpaceX a le mérite d'apporter des idées fraîches dans le secteur et faire bouger les choses (accélération du développement de Ariane 6). Mais je vous dis: L'Europe est encore les meilleurs dans le secteur du lancement, on est les plus fiables.
 

Sandoli

Contributeur HybridLife
5/6/14
656
299
750
42
#8
@Hyperion,
La réutilisation (et donc l'atterrissage) d'une partie de la fusée est certainement beaucoup moins émettrice de CO2 que sa reconstruction.
 

romandefoire

Contributeur HybridLife
10/1/16
268
180
470
Île-de-France
#9
C'est bien ce que je dis : je salue l'exploit, après, la vénération des personnes.... c'est d'abord un travail d'équipe, comme dans toute entreprise. EM n'est rien sans ses salariés. La seule chose que je peux lui accorder, c'est le fait de vendre du rêve en interne et de faire bosser la boîte sur ces projets. Ensuite, il fait son travail de dirigeant, c'est à dire assurer la promotion de sa boîte.

Pour revenir à SJ, oui il a secoué la concurrence et a été visionnaire dans les produits qu'il a développé. Maintenant, le domaine technologique grand public est un secteur qui arrive très vite à maturité, donc maintenant, les produits que développent Apple ont tendance à être d'une banalité affligeante...

Pour ce qui est des adorateurs, il y en a toujours eu dans toutes les sociétés. Ce qu'il faut en penser ? chacun se fait son opinion. Si ça peut les aider à se sentir mieux.... c'est eux que ça regarde.

Pour revenir à nos fusées, je crois qu'Amazon aussi a réussi a faire revenir son lanceur.
 

Sandoli

Contributeur HybridLife
5/6/14
656
299
750
42
#10
@romandefoire, la fusée d'Amazon, j'en parle en #3, j'ai mis un lien sur un article des échos.
@Hortevin, l'avenir nous dira si la réutilisabilité des fusée est une bonne idée ou une fausse bonne idée.
L'idée tient la route si et seulement si il y a une réalité économique derrière.
 
Dernière édition:

Al Kuhl

Contributeur HybridLife
26/2/16
48
26
200
#11
L'explosion de la navette Challenger en 1986 est aussi due au fait qu'on ait passé sous silence les avertissements d'un ingénieur à propos du comportement de ces joints toriques d'étanchéité après l'exposition au gel.

"On" le savait depuis 1977!

Pour résumer on savait que cela avait des chances d'arriver depuis dix ans mais on a rien fait pour le prévenir à cause de la culture d'entreprise de la NASA.

C'est Richard Feynman qui l'a re-découvert pendant le travail de la commission d'enquête. Il fallait au moins sa sagacité "La première règle est de savoir qu'il ne faut pas se tromper, tout en sachant que vous êtes la personne la plus facile à tromper."

On peut aussi adorer les hommes comme Feynman. Cette adoration est humaine elle a pour racine une zone du cerveau qui s'active quand on montre à des "croyants" des images d'iphone.

Quelle est la culture d'entreprise de Space X?

Les client vont avoir un lanceur d'occasion...
 
J'aime: Hortevin

Al Kuhl

Contributeur HybridLife
26/2/16
48
26
200
#12
@Hortevin, l'avenir nous dira si la réutilisabilité des fusée est une bonne idée ou une fausse bonne idée.
L'histoire nous a déjà enseigné que jeter le lanceur à chaque lancement était une mauvaise idée, difficile de faire pire.

En tout cas si le vol spatial devient commercial à grande échelle, produire de la vapeur d'eau à ces altitudes produira plus de nuages noctulescents, signes du réchauffement climatique car plus la troposphère est chaude, plus la mésosphère est froide

ce qui permet la formation de ces magnifiques nuages de glace inhabituels.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 210
4 817
770
31
Fontenay le Fleury
#14
L'histoire nous a déjà enseigné que jeter le lanceur à chaque lancement était une mauvaise idée, difficile de faire pire.
L'histoire dit aussi que si on l'a fait comme ça, il y a forcément une raison.

Créer une fusée réutilisable est une idée séduisante, mais je vais quand même décrire grosso modo ce qui se passe:
  • Tous les composants de la fusée vont devoir être alourdis pour pouvoir encaisser plusieurs fois le décollage (6g dans la tronche)
  • Il faut également prévoir du carburant pour amortir la descente
  • Résultat des courses: la fusée sera plus lourde et utilisera beaucoup plus de carburant pour faire décoller le même objet
Il reste également à déterminer le nombre de fois où la fusée pourrait être réutilisée: 3 fois, 10 fois, 20 fois, ou à l'infini?
En structure, contrairement au jetable, le réutilisable on doit réfléchir aux phénomènes de fatigue, qui est assez complexe... là en plus on parle de fatigue acoustique/thermique encore plus complexe, en condition extrême.
(la fatigue est relativement nouvelle comme discipline...ça fait intervenir les statistiques... sans parler de fatigue de matériau composite complètement nouveau)
J'ai oublié qu'on peut ajouter la corrosion si la fusée n'est plus jetable (en plus elle sera récupérée en mer...).

Cela implique également une inspection/maintenance/mise à niveau impeccable et irréprochable: il faut arriver à détecter le moindre défaut de tous les composants (faut compter une bonne dizaine de milliers). Même une fissure nanométrique sur une visse on doit pouvoir découvrir.
Ensuite dès qu'il y a un défaut, il faut faire une dérogation: demander l'avis des ingénieurs d'étude pour savoir si ça peut être remonté, ou bien le jeter.
J'ai travaillé sur les dérogations des pièces de train d'atterrissage (sorti d'usine ou en réparation), ce n'est pas facile du tout d'être rigoureux et parfaitement sûr de ce qu'on valide. Il faut retrouver comment on a dimensionné la pièce, re-comprendre comment c'était les calculs, les reproduire, prendre en compte les nouveaux variables. (Bref j'ai passé une journée soit 450 euros pour savoir si je peux jeter une pièce de 500 euros...)

Tiens pour exemple, un gros boulon titanium a été corrodé et on gratte du coup 0,1 mm de matière autour pour enlever la corrosion.
OK ça se remonte si on lui rajoute une couche de nickel de 0,1 mm, j'ai refait les calculs c'est bon ça passe!
Bon en faite l'opérateur de l'atelier a oublié de précisé dans le rapport qu'il y a une micro-fissure qu'il n'a pas détecté: tout mon calcul est en fait faussé, mais je ne savais pas. Deux vols plus tard la fusée explose... je viens de cramer 1 milliard d'euros à mon insu.

Bref tout ça pour dire que contrairement à un produit neuf, la fusée réutilisable nécessite toute une logistique extrêmement rigoureuse et sans faute. La fiabilité EST le critère numéro 1 du marché de lancement.
Sinon pour éviter trop de risque, il faut alors jeter un grand nombre de composants, donc au final on va probablement récupérer qu'une petite part de la fusée.

En tout cas SpaceX va devoir cramer du cash pour encore des années, avant d'arriver à une rentabilité probable de leur fusée réutilisable.
(si elle fait preuve de fiabilité aussi...)
Heureusement ils sont très bien sponsorisés par l'Etat américain.
 

lexusdelta

Contributeur HybridLife
1/3/15
848
368
720
51
#17
Le domaine spatial est quand meme paradoxalement toujours à l'âge de l'antiquité de son développement je pense. Surtout que effectivement le fait de faire pour chaque tir une fusée "à pertes" est quand meme bien choquant quelque part ! Juste pour comparer très grossièrement ça rappel l'époque ou pour la F1 on utilisait 1 voir 2 moteurs neufs par grand-prix ...parce qu'il était impossible de faire autrement que disaient les motoristes à l'époque. Depuis pourtant on y arrive bien. Et question contraintes c'est certes pas du spatial mais c'est pas loin non plus d'un certain coté.
Bref l'exploit ( si on peut utiliser ce terme) de spaceX est sans doute pour l'instant une farce pour Arianespace ( enfin c'est le discours qu'on affiche) mais je pense que le spatial doit vraiment évoluer à l'avenir, rien que pour réduire aussi les déchets qui restent en orbite en plus !!
 
J'aime: dim74200

jordi

Contributeur HybridLife
25/3/16
100
17
280
38
#18
Faudra suivre ariane 7 dans 40ans :)

Envoyé de mon HTC One_M8 en utilisant Tapatalk
 

Al Kuhl

Contributeur HybridLife
26/2/16
48
26
200
#20
On ne peut pas comparer Musk (inventeur et entrepreneur) à Gates (entrepreneur uniquement).
Elon Musk n'est pas vraiment un inventeur.

Ni un joueur de poker.

Ni un Mensa club.

Lord Clive Sinclair est tout ça à la fois.