[Economie] Nucléaire VS Energie renouvelable: la solution française serait en train de perdre la bataille

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
1 811
672
690
53
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Il faut surtout réduire les consommation d'energie. Faire des SUV electriques de 1.5 tonnes ne nous sortira pas d'affaire. Il faudrait surtout chercher sur les meilleurs rendements globaux (du puit à la roue) et baisser le poids. Les voitures sont devenues obèses, rien que pour de "bonnes" raisons : un équipement plus riche, une finition plus soignée, une insonorisation plus poussée :rolleyes:. Une Peugeot 205 de 1983 pesait 740 kg, la 207 de 2007 pèsait entre 1 150 à 1 280 kg, la 208 de 2018 entre 960kg et 1185 kgs (les poids ont commencé à se réduire grace aux normes anti-pollution).
Ne pas oublier les normes sécuritaires, comme les équipements et la résistance aux crash-tests. Mais l'exemple de la 208 prouve qu'il y a en effet moyen de réduire ce poids sans que cela se fasse au détriment de la sécurité et du confort. Mais il sera très difficile de produire une telle voiture avec le poids d'une 205. Cette dernière ne passerait plus les normes depuis longtemps.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 321
4 967
790
31
Fontenay le Fleury
Ce truc ne va jamais décoller on dirait :
Nucléaire : de nouvelles anomalies détectées à l’EPR de Flamanville - Le Monde

Electricité de France (EDF) a annoncé, mardi 10 avril, que des « écarts de qualité dans la réalisation des soudures » par rapport à son cahier des charges avaient été détectés sur l’EPR de Flamanville (Manche) et que des contrôles étaient en cours. Le groupe a déclaré cet événement « significatif » à l’Autorité de sûreté nucléaire(ASN) et ajoute que ces défauts pourraient l’obliger à reporter une fois de plus le démarrage du réacteur de troisième génération conçu par Framatome (ex-Areva NP) et l’allemand Siemens.
 
J'aime: Remundo

BM80

Membre HybridLife Confirmé
15/9/16
897
389
690
58
ABBEVILLE
Un épisode de plus pour cet EPR qui va nous coûter très cher.
Mais qu' appelle t'on écart de qualité par rapport un cahier des charges ?
La conformité d' une caractéristique ou d' une opération doit être binaire: c 'est bon ou c' est mauvais.
Une dérogation de plus ( la liste doit être très longue ). :mad:
 

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
1 820
688
690
Concernant les déboires de Flamanville, vous aurez noté qu'il est question de malfaçons (comme Bouygues et son béton). Ce que je comprends comme une insuffisance des prestataires, non pas de conception du projet .
J'espère que ces "bricoleurs" auront à payer les pénalités consécutives à leurs insuffisances, et non pas le maître d'ouvrage donc indirectement l'Etat....
 
J'aime: pf78

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 321
4 967
790
31
Fontenay le Fleury
Ce sera en effet réjouissant pour la filière si un premier EPR démarre sans problème de sécurité. :shamefullyembarrased:

Perso j'espère que ça va marcher. Car l'avenir de l'industrie nucléaire française en dépend...et beaucoup d'emplois avec.

Depuis le début je disais que c'est sans doute très bien la solution nucléaire pour la France, vu qu'on a déjà construit toute une filière, mais c'est sur le marché de l'export que ça semble coincer globalement (même si la situation semble débloquer en Inde).

Cette semaine il y avait eu la rencontre parlementaire sur les énergies renouvelables, quelqu'un de mon équipe a assisté.
Les questions à la fin sont d'ailleurs perturbées régulièrement par des pro-nucléaires qui ne veulent pas entendre parler des EnR. C'est marrant qu'il y a un vrai blocage psychologique dans la tête de beaucoup de responsables/ingénieurs.

Et pour la petite info utile, ce qui est en train d'être envisagé, c'est que pour gérer les intermittences, on partirait sur la solution de bio-masse (revalorisation des déchets...déjections agricoles) qui va générer du bio-méthane, afin de remplacer le gaz importé de la Russie.
La solution de l'hydrogène n'a pas vraiment été évoqué.

Je suppose que dans la tête des groupes énergétiques : le "bio-gaz" comptabilisé comme une énergie renouvelable, permet de réduire drastiquement les besoins en énergie solaire et éolienne. Et il permet de recycler les infrastructures (les centrales thermiques) existantes en centrale thermique fonctionnant au gaz "renouvelable".

Du coup je suppose qu'en 2030, on aura quelque chose comme 50% nucléaire, 25% éoliennes-solaire et 25% biogaz.

Reste à connaître le bilan carbone d'utilisation de biogaz. Mais grâce au nucléaire je suppose que la France aura tout de même un bilan carbone très bon au bout du compte.