1. Bienvenue Visiteur sur HybridLife.org
  2. Votre forum HybridLife est disponible sur Tapatalk.

[Scoop!] Renault se dégonfle en hybride rechargeable: Eolab est prêt mais ne sera pas produit en série...

Discussion dans 'Les Actualités Automobiles' créé par Hortevin, 1 Juin 2015.

  1. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 921
    J'aime reçus:
    3 414
    Si Renault avait dévoilé avec beaucoup de fierté son concept car "Eolab" l'an dernier, une Clio hybride rechargeable hyper allégée et blindée d'innovations pour gagner en consommation, dans un point de presse, le directeur commercial de Renault, Jérôme Stoll, annonce aujourd'hui que « tout le monde n’est pas prêt à payer un coût additionnel » pour la version de série.

    Renault_Eolab_Hybride_Rechargeable.jpg
    Dommage, ça restera encore une fois un concept...

    En effet, Renault considère que le marché français et européen ne sont pas assez importants pour lancer la commercialisation d'un tel modèle, même si Eolab version série, est "théoriquement prête" pour la production.
    Mais si le marché est prêt, Eolab arrivera dans les concessions.

    Pour rappel, Eolab consommerait 1L/100Km (avec homologation du cycle européen), embarque la technologie "Z.E on demand", une technologie hybride simplifiée en coût (le moteur thermique ne peut pas recharger la batterie du véhicule) que nous avons le plaisir de détailler ici: [Scoop!] - Renault Eolab: Concept Clio Hybride rechargeable 1L/100Km | Hybrid Life : Forum Automobile Hybride.
    Avec un moteur essence 3 cylindres 1,0L développant 65 Ch, un moteur électrique de 68 Ch, une boîte robotisée 3 vitesses et une batterie Li-ion de 6,7 kWh, cet Eolab peut permuter entre une hybride parallèle (un peu comme les premiers hybrides Honda = thermique assisté par l'électrique) et une voiture électrique disposant 68 Km d'autonomie.

    Renault-Eolab-Concept-Motorisation-ZE-Hybrid.jpg

    L'idée "Low Cost" de Renault n'est pas si stupide que ça: elle permet de supprimer le deuxième moteur/générateur électrique (les hybrides Toyota possèdent 2 moteurs électriques), et la partie électronique "Thermique recharge la batterie", et gagner donc en coût; mais en contrepartie, elle sera moins optimisée en consommation long trajet, car la batterie de Eolab ne permettrait pas de récupérer l'énergie du moteur thermique en roulant.

    Pour revenir à la décision finale de Renault, c'est fort dommage que le constructeur français n'a pas affiché davantage d'ambitions sur ce créneau, pourtant très prometteur.
    Car Eolab répondrait parfaitement aux attentes de beaucoup de français: conduite 100% électrique pour le trajet quotidien, et autonomie sans souci pour partir en WE, pour un tarif de véhicule raisonnable.

    Alors pourquoi Renault abandonne ce marché? Peur de faire frein aux ventes de Zoe? Ou bien Renault ne parvient pas à produire en série une hybride rechargeable à un surcoût raisonnable?
    Et vous, vous en pensez quoi?

    Source: Autosphère - Le Blog - Les Français ne sont pas prêts pour l’hybride (et Eolab)
     
  2. Xenon31

    Xenon31 Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    5 Mars 2015
    Messages:
    271
    J'aime reçus:
    262
    Je suis assez critique sur cette intervention du directeur commercial Jérome Stoll (l'élu pour annoncer la mauvaise nouvelle ?)

    Il y a moins d'un an, Renault, après avoir dépensé des dizaines (voire des centaines) de millions d'euros, buché comme des fous avec ses fournisseurs pour l'allègement de tout ce qui était possible de faire, nous a présenté en détails et en fanfare un prototype fonctionnel (à la limite de la pré-série) nommé Eolab, en nous précisant que son industrialisation en série pourrait pas intervenir avant 2020 mais que certaines technologies présentes dans l'Eolab pourraient être déployées beaucoup plus rapidement.

    Voici qu'en moins d'un an après cette présentation en fanfare d'un véhicule hybride rechargeable aux allures futuristes (design), aux techniques et technologies de pointe (hybridation, allègement, électronique embarquée) mais suffisamment simple pour être produite à coût raisonnable, voici donc ce Jérome Stoll qui referme la porte, et nous sort comme prétexte que c'est la faute aux francais (ou aux européens ?) qui ne sont pas prêts à payer plus cher ... mais que Renault, lui, est prêt à produire dès maintenant l'Eolab ?!?

    Il nous prend pour des abrutis lobotomisés :facepalm:, qui, comme les poissons rouges, ont tout oublié après quelques tours de bocal ?

    Ou bien est-ce que parce que Renault s'est fait prendre la main (du tricheur) dans le pot de miel (des aides publiques), parce que des filiales bidons (sans employé ou presque) ont permis d'extorquer plusieurs dizaines de millions d'argent public (le nôtre) de plus que le plafond de 100 millions de CIR (Crédit Impot Recherche) pour financer l'Eolab ?

    En tous cas, on devrait tous être révoltés par cette annonce (si elle se confirme), car Renault a dépensé bien plus que 100 millions d'euros d'argent public (= le nôtre = celui provenant des taxes et impôts que nous versons à l'état) ... tout ça pour jeter l'Eolab aux oubliettes ?! :mad:
     
    #2 Xenon31, 18 Juin 2015
    Dernière édition: 18 Juin 2015
    parkerbol apprécie ceci.
  3. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 921
    J'aime reçus:
    3 414
    Oui c'est bizarre la réaction finale de Renault...

    Bien sûr, il est vrai que le marché n'est pas assez important pour l'hybride rechargeable (dixit l'ancien directeur de communication produit de Toyota), à cause du prix. Mais, le but de Eolab, visait justement à proposer une hybride rechargeable à bas coût.

    Eolab, en utilisant des éléments de la voiture électrique Renault Zoe, et en adoptant une architecture plus simple, aurait pu atteindre un tarif abordable pour le grand public: et je suis convaincu que, avec la force de frappe commerciale de Renault en France, cet Eolab produite en grande série aurait eu un certain succès.

    Alors pourquoi Renault ne le fait pas?
    A mon avis, il y a 2 raisons:
    1. Eolab utilisait certains technologies trop chères pour baisser sa consommation (toit magnésium, aérodynamique actif...etc).
      Si on la produit en série, et qu'on rejette ces solutions technologiques, comme l'architecture hybride de Renault n'est pas optimale en consommation, un véhicule de série bien plus lourd et bien moins aérodynamique consommerait beaucoup trop sur autoroute, plus que ses concurrents thermiques. (rappelez vous de ce qui est arrivé à Peugeot 3008 Hybrid4)

      L'architecture hybride simplifié de Renault a certes gagné en coût (un générateur de moins), mais elle perd en efficacité...crucial pour les phases autoroutes. J'ai un ami qui faisait des études en automobile, dans un projet d'étude d'une voiture hybride, ils ont constaté avec les simulations que l'architecture hybride Toyota est tout simplement LA solution la plus optimale.

      Bref, Renault a donc abandonné cette solution car elle sait pertinemment que si son Eolab veut être convaincante, elle doit consommer moins que ses confrères diesel ou essence dans n'importe quelle situation.
      (chose que Toyota a réussit à faire...)

    2. L'autre raison, c'est qu'au final, Renault n'a pas réussi à baisser les coûts de la partie électronique de puissance et des batteries, partagé avec Zoe.
      Or Zoe n'est pas vendu en nombre suffisant pour créer un effet d'échelle de masse qui diminuerait le coût à l'unité.
      Et je pense que Renault comptait au départ sur une vente massive de Zoe...mais comme c'est Waterloo, si jamais Eolab est produit en série, Renault est alors obligé de payer très cher ces composants, produits en petite série.
    Tout ça pour dire que, NON ce n'est pas la faute aux français.
    A mon avis, Renault a raté son objectif initial avec Eolab, c'est tout.
     
  4. Xenon31

    Xenon31 Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    5 Mars 2015
    Messages:
    271
    J'aime reçus:
    262
    Electrique ou hybride rechargeable, la grande faiblesse de Renault est sa capacité d'exporter ses véhicules (surtout en dehors de l'Europe).

    Son choix historique du "faible coût" en France a toujours été synonyme de mauvaise qualité et de vices-cachés non assumés de ses véhicules. Ca ne date pas d'hier et même s'il y a une amélioration ces dernières années, il faudra bien quelques dizaines d'années (plusieurs générations) pour effacer cette étiquette de "Qualité Renault" que tout le monde sait défaillante (en fait, "Qualité Renaut" est un oxymore).

    Dans une économie mondialisée où les facteurs d'échelle sont bien plus importants que le prix de la main d'oeuvre, cette "Qualité Renault" se paie le prix fort : Renault s'est fait exclure des plus gros marchés : Etats-Unis (il y a bien longtemps) et Asie (au début du millénaire). Et comme Renault n'assume pas (ni en France, ni ailleurs) car il a déjà serré les coût de partout ...

    On voit là bien le piège dans lequel s'est mis Renault :
    "faible coût" + "faible qualité" + "faible prise en charge" = "difficulté d'exporter" + "image déplorable".
    Et pour couronner le tout, ce choix a détruit un maximum d'emplois en France (bien plus que PSA, c'est un fait).
     
    #4 Xenon31, 20 Juin 2015
    Dernière édition: 20 Juin 2015
  5. Photoff

    Photoff Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    10 Mars 2015
    Messages:
    350
    J'aime reçus:
    199
    Les véhicules les plus chers de la gamme Toyota sont les hybrides. Pourtant, c'est actuellement la motorisation la plus vendue chez le constructeur japonais (même en France). Il faut arrêter le discours hypocrite chez les Français et leur putain de diesel polluant. Si c'est pour dire "nous aussi on sait le faire mais vous n'en aurez pas" (c'est ce que je ressens avec ce concept) autant ne rien faire et arrêter de pleurnicher sur le soi disant marché en berne.
     
    patrick64, Xenon31 et parkerbol aiment ça.
  6. parkerbol

    parkerbol Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    29 Avril 2014
    Messages:
    3 340
    J'aime reçus:
    1 634
    Oui c'est vrai que c'est assez hypocrite comme truc. Après il y a les subventions qui leur permettent de faire bosser les ingés sur des pièces qui vont réellement servir aux autres voitures qui elles sont en prod tout ça à l'oeil de nos impôts. On emballe le tout avec un nom de maladie ... heu un nom exotique et hop, on dit qu'on peut pas le faire parce qu'il n'y a pas de marché :finger:
     
    Xenon31 apprécie ceci.
  7. Hortevin

    Hortevin Administrateur HybridLife
    Membre du personnel

    Inscrit:
    7 Avril 2014
    Messages:
    4 921
    J'aime reçus:
    3 414
    Pour rendre un peu de justice à Renault, apparemment la fiabilité est désormais revenue (la Laguna 3 est, paraît il, très fiable...mais pas osé l'essayer lol). De même, avec la nouvelle Espace, Renault a démontré qu'elle sait faire de belle voiture originale avec une belle qualité de finition. Je pense que Renault revient en force!

    Il est difficile de comparer Renault, dirigé par un financier opportuniste, et Toyota qui est un constructeur très singulier, avec une conviction de vouloir "rendre la société meilleure".
    Pendant que Renault (Eolab) ou PSA (208 Hybrid Air) tentent des prototypes sans lendemain, dans l'unique but de satisfaire la demande des autorités; Toyota a déjà vendu plus de 7 million de véhicules hybrides dont les émissions de gaz nocifs restent largement inférieures à la norme Euro 6 depuis 15 ans; pendant que les autres galèrent aujourd'hui à passer leur diesel aux normes Euro 6.

    Un des credo de Toyota était: "Au lieu de dépasser tes concurrents de 5%, cherches plutôt à les surpasser de 50%".
    Et Toyota l'a fait. Pendant que des constructeurs essaient d'utiliser les artifices comme downsizing, turbo ou filtre à particules pour satisfaire les réglementations en vigueur (dont le résultat est douteux dans la vraie vie), c'est avec une réelle conviction de développement durable que Toyota a démocratisé des véhicules très basses consommations et très basses émissions dans la vraie vie quotidienne.

    C'est un peu comme dans les compétitions de haut niveau, à un moment donné, c'est le "mental" qui joue.
    Et cet élément est souvent oublié chez nous, en France, qui a un esprit très cartésien (mathématique).
     
    Xenon31 apprécie ceci.
  8. patrick64

    patrick64 Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    16 Octobre 2014
    Messages:
    199
    J'aime reçus:
    65
    Perso; je serais bien plus réservé,:pompus:
    Xénon 31 & écrit :
    Son choix historique du "faible coût" en France a toujours été synonyme de mauvaise qualité et de vices-cachés non assumés de ses véhicules. Ca ne date pas d'hier et même s'il y a une amélioration ces dernières années, il faudra bien quelques dizaines d'années (plusieurs générations) pour effacer cette étiquette de "Qualité Renault" que tout le monde sait défaillante (en fait, "Qualité Renaut" est un oxymore).
    Je ne pense pas qu'il y ai de l'amélioration, surtout en ce qui concerne la prise en compte de pièces majeures défaillantes prématurément.:nurse: Il y a en fait un gros effort de markéting ( bla bla ).:snaphappy:
     
  9. Toyanto

    Toyanto Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    12 Juin 2014
    Messages:
    573
    J'aime reçus:
    174
    @Hortevin : j'ai un ami d'un collègue qui avait acheté la laguna 3 coupé, et il est tombé en panne (je ne sais plus de quoi exactement) et le véhicule a été immobilisé plusieurs mois... Bien sur ce n'est pas une généralité;)
     
  10. Matoto

    Matoto Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    6 Mars 2015
    Messages:
    62
    J'aime reçus:
    22
  11. Xenon31

    Xenon31 Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    5 Mars 2015
    Messages:
    271
    J'aime reçus:
    262
    La Laguna 3 semble effectivement (statistiques, contrôles techniques, forums) avoir corrigé le tir de la fiabilité générale.

    Cependant, le mal est fait, et Renault paye le prix fort : La Laguna 3 (produite depuis 2007) s'est très mal vendue (malgré des prix d'appels très bas, en neuf et bien équipé : moins de 20 000 € il y a 3 ou 4 ans). Elle se revend à des prix ridicules en occasion (cf le bon coin : "Laguna III").
    Contrairement à la Laguna 2, qui s'est beaucoup vendue dès les premières années (à partir de 2001).
    Idem pour la Megane 2 (sortie en 2002, élue voiture de l'année en 2003), qui s'est aussi beaucoup vendue et qui avait également beaucoup de problèmes, souvent similaires à ceux de la Laguna 2.
    On pourrait continuer avec la Twingo 2 et ses rotules (à changer aussi régulièrement que celles de la Laguna 2), toujours considérées par Renault comme des pièces d'usure ...

    Je ne connais pas la fiabilité des autres véhicules Renault (je suis devenu un peu allergique à la marque, depuis la Laguna 2 familiale).
     
    #11 Xenon31, 24 Juin 2015
    Dernière édition: 24 Juin 2015
  12. Photoff

    Photoff Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    10 Mars 2015
    Messages:
    350
    J'aime reçus:
    199
    Une Renault ne vaut rien en occasion.... Enfin elle vaut ce qu'elle mérite que l'on mette.
    (Oui je déteste Renault car c'est moche et mal fini)
     
    Xenon31 apprécie ceci.
  13. hbourj

    hbourj Contributeur HybridLife

    Inscrit:
    9 Février 2015
    Messages:
    54
    J'aime reçus:
    51
    J'ai eu une Laguna 3. Bien mieux finie et beaucoup plus silencieuse qu'une Toyota Prius au-dessus de 70 km/h.
    J'ai eu à changer les injecteurs au prix fort, à 100.000 km. La prise en charge partielle de Renault a couvert la différence de prix avec les mêmes injecteurs chez Oscaro.
    Si j'ai changé pour une Prius, c'est en grande partie non pas à cause de la fiabilité ( à 117000 km que peut-on savoir de la fiabilité réelle d'une voiture, et je n'ai eu que cette panne), mais des frais d'entretien exagérés en diesel. Surtout avec mon usage en grande partie urbain sur courts trajets.
    J'ai eu des Renault, Fiat, Peugeot, Ford, Toyota. Sur toutes les voitures, la durabilité du moteur et des pièces d'usure a progressé considérablement. Mais quand ça tombe en panne, surtout en diesel, ça coûte un bras.
    La réputation du HSD étant excellente et avec des coûts d'usage et entretien réduits, j'ai comme à mon habitude fait un choix rationnel en matière de budget.
    C'est dommage que Renault ait cherché à faire de l'hybride en partant de la petite voiture. Tous ses concurrents commencent par le haut de gamme, c'est là où les clients ont du budget à investir pour soulager leur conscience et leurs oreilles avec l'hybridation.
     

Partager cette page