[SUV] Toyota C-HR hybride : Découverte et impressions

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#1
Retour d'un gros Week-end en Cévennes.
Mon premier périple en Toyota C-HR hybride hors des grands axes ou de petites virées en Vaucluse.

Je publierai sans doute quelques données Hybrid-Assistant mais très incomplètes puisque toutes les données du C-HR ne sont pas encore prises en compte par l'application et/ou OBDlink (j'attends avec impatience une mise à jour)

Petite récrimination préliminaire: pourquoi n'ai-je pas de données sur l'altitude? Une explication ou solution serait bienvenue.

Petite parenthèse qui en découle: je regrette qu'HA n'établisse pas de courbe rassemblant vitesse et régime moteur, à défaut de régime/pente.

Par ailleurs j'ai été assez agréablement surpris en ascension de constater que la gestion de la batterie en "gardait sous le pied" de sorte que jamais le régime n'a eu besoin de s'emballer faute de jus en montée.

Par contre, en descente, même en recourant le moins possible au mode B, on arrive très vite à saturation de la batterie, ce qui oblige à repasser en D et taper dans le freinage plaquette (et ce maudit HA qui ne traite pas le freinage sur C-HR!).
Si au contraire on passe en B d'entrée bien sûr le moteur s'entendra mais dans un régime raisonnable... jusqu'à batterie pleine. Alors retour aux 3900tr/m!

J'ai observé qu'en longue descente roulante sous régulateur un mode B discret était sollicité sans doute pour ménager un peu de réserve à la batterie.

Voilà pour le moulin.

Pour la conduite, c'est le rêve: direction précise et enjouée, assiette ferme, relances faciles et alertes en sortie de virage, évidemment plus facile que les boîtes manuelles et plus vive que les gros SUV dans les enchaînements de virages.

Le point noir c'est la visibilité en ascension de lacets. Le capot rebondi et ailes saillantes nécessitent un certain temps avant de prendre la mesure du placement du train à la corde, mais au bout de quelques croisements sur des routes à une voie... on apprécie mieux. Toutefois on y voit pas aussi près qu'en Prius 2 siège remonté à fond...
Cela devient dramatique de nuit avec un éclairage trop étroit et trop haut dans des épingles étroites et très raides. On n'y voit RIEN, ce qui oblige à élargir la courbe et sortir à gauche... quelquefois trèèèès à gauche!
Les antibrouillards sont indignes, comme sur la plupart des voitures et la largeur du faisceau est juste suffisante mais pas assez lointain à vitesse un peu élevée pour le tracé.
J'espère recevoir des avis sur une éventuelle amélioration de l'éclairage en largeur soit par changement d'ampoule (halogène à ce jour), ou de lentille, ou d'antibrouillards... avant que ne commencent mes montées nocturnes en week-end ski... sinon il faudra que je me traîne à tâtons...

Une mention spéciale pour le travail des suspensions sur les routes étroites et bosselées des Cévennes et pour le silence de la mécanique... relativement à ceux de roulement des pneus arrières...

Freinage efficace contre les croisements impromptus et rencontres inopinées:
20171031_131559-1.jpg
20171030_204155.jpg
 
Dernière édition:

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
4 640
2 693
770
Val de Marne
#2
Excellent mélange de personne de caractère et d'infos sur le comportement du C-HR. Je suis surpris de lire le moteur en garde sous la pédale en montagne, c'est cependant une très bonne chose. Si Toyota avait consenti à une batterie lithium, peut-être qu'on aurait encore plus d'électrique sur certaines phases. L'éclairage n'est pas le point fort de Toyota, hors matriciel de Prius 4 PHR et Lexus.
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#3
Voici les tableaux HA de montée au Mont Aigoual après légère descente de départ puis retour depuis Abîme de Bramabiau terminé par remontée au gîte
Mont Aigoual.jpg
.
aigoual régimes.jpg


Sur le dernier tableau, le pic à 3900trs/mn en mode B batterie saturée (SOC 80%), puis le frein moteur ICE (façon mode B atténué) à 17mn32, déclenché automatiquement par le régulateur adaptatif en descente.
 
Dernière édition:
J'aime: Hortevin

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#5
Personnellement je déplore que la batterie sature si vite en descente. Certes la descente de l'Aigoual vaut celle d'une station de ski avec un dénivelé violent, mais tout de même... On peut penser que la masse du véhicule n'est pas étrangère à cette rapide saturation.
Un rapport charge/décharge et régime selon la pente serait bien utile à cerner le sujet.
Toyota serait bien inspiré de recalibrer ses prochaines batteries à la faveur de la plus grande compacité donc capacité des nouvelles. Je rejoins là l'espoir formulé ailleurs par @frg62 de l'association d'une batterie solide à un moteur électrique principal plus puissant qui pourrait taper dedans un peu plus et régénérer plus.
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#6
Un transport d'ancêtres pour une virée littorale méditerranéenne.
Deux arrêts pour charger puis déposer les passagers.
Voyage donc à 5 (une première) adultes pour une portion de voie rapide à 110, 40km d'autoroute à 130 (1 barrière de péage), le reste en départementales ou nationales.
Les relances sur autoroutes après ralentissement pour retrouver le 130 de croisière a affolé le moulin, mais le grondement de celui-ci ne dure jamais très longtemps eu égard au maintien d'une vitesse de croisière .
Les passagers arrières se sont évidemment plaints du bruit de roulement du train arrière.
Le vent très fort est également très présent ajouté au bruit aérodynamique lorsqu'on roule face à lui. Au contraire bien sûr, vent dans le dos la voiture paraît très silencieuse... mais bon, ne faire que du vent arrière n'est pas possible...
 
J'aime: parkerbol

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#7
Les tableaux HA
GRAU ET RETOUR.jpg
:

Noter que je roule toujours sous régulateur, ce qui n'arrange ni les sautes de régimes, ni la conso... et qu'en longue conversation très animée je n'ai absolument pas surveillé mon instrumentation et à peine l'environnement....
 
Dernière édition:
J'aime: parkerbol

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
4 640
2 693
770
Val de Marne
#8
Finalement même sur un tel trajet le véhicule permet 18% de mode sans thermique ce qui est tout de même remarquable.
 
J'aime: mark13

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#9
Hier soir premier parcours habituel de week-end mais cette fois-ci par 10 degrés de température de moins (départ à 9¤ arrivée à 2¤) qu' auparavant.
De plus premier voyage en pneus hiver ( Nokian Wrd4 215/65 R16 en place des 225/50 R18 en Primacy 3)
Impressions : conduite en mode super silencieux dans un confort imprévu.
Les irrégularités de revêtement sont royalement amorties et ignorées.
MAIS
Tout d'abord allumage du voyant pression des pneus (non vérifiée au changement de train ).
Sensibilité au mistral très violent particulièrement délicate que j'attribue à la hauteur des pneus et au sous - gonflage.
Sorties de virages et rond-points un peu vite peu rassurantes car sensibilité de la direction gommée par la souplesse des enveloppes .
Au final : mise en température du moteur, chauffage, résistance probable au roulement me donne un 6,085 au lieu de 6,405 ?!?
Mystère. ..
Je publierai les diagrammes en parallèle pour tâcher de comprendre.

Envoyé de mon GT-I9195 en utilisant Tapatalk
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#10
Alors voilà: effectivement, le neuneu qui a permuté mes trains n'avait même pas vérifié les pression: 2kg au lieu des 2.3 préconisés...
J'ai gonflé à 2.6, encouragé par le gain de confort procuré pas le passage de 50 à 65 (jantes de 18 à 16 pouces)
Et bien m'en a pris, la perte de souplesse est tout bénéfice pour ma sensation en conduite, plus directive sans perte de confort, incomparable par rapport à mes 18 pouces d'origine montées de lamentables Primacy 3 raides et rétrospectivement si bruyants! ( ce qui n'enlève rien à leur qualité en pilotage sur sec, mais je ne fais pas d'ES tous les jours...)
Il me restera à vérifier au retour si l'impression de tapis "flottant" en virage et sous rafale ne se résumera pas plutôt à celle d'un authentique tapis volant.
HA Vaucluse Allers.jpg
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#11
oui... bon, je me suis planté , ma conso est bien supérieure dans des conditions plus défavorables.... encore un lapsus occulaire...
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#13
Voilà de quoi me rassurer.
Certes la circulation ne m'a pas permis de rouler comme d'habitude, mais les pneus neige ne semblent pas avoir d'incidence décelable sur ma consommation.
De longues portions en électrique, dont la traversée complète de villages.
Il semble qu'à défaut de glider, le C-HR recharge assez facilement à vitesse stabilisée, ce qui permet de rouler par mal en tout électrique, plus encore en faux-plat descendant Eco, ce qui m'autorise tous les dépassements sans inquiétude... sauf pour celui d'en face qui ne croit pas toujours que c'est possible...
R FTB 2017_11_28.jpg
 

Camtôa

Contributeur HybridLife
26/9/17
296
101
470
33
Villefontaine
#15
Prise au frein a main voir appel contre appel facon trophee andros (yvan muller ou Jp dayrault,choisi ton style) nul besoin d'y voir sur les cote, tu eclairera toujours aubon endroit...
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#16
Très drôle. ... valable sur parcours connu avec copilote et de bonnes notes. ... par pour une montée pépère vers l'inconnu en WE amoureux avec partenaire et de bonnes intentions. ...

Envoyé de mon GT-I9195 en utilisant Tapatalk
 

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#17
Premier long parcours autoroutier, aller et retour, à deux, chargé de bagages, sous régulateur à 130 maxi autorisé, en pneus hiver, par temps de pluie à l'aller et temps doux au retour.
Le moteur gronde en ré-accélaration en raison d'un mauvais étalonnage de la remontée vers la vitesse choisie au régulateur, à 130 en montée.
Bonne gestion de la batterie, jamais vidée, jamais pleine en longues descentes autoroutières.
Le régulateur trop réactif oblige à garder le pied sur l'accélérateur en approche à haute vitesse le temps que le véhicule précédent ré-accélère sur file de gauche ou du milieu.
En consommation je suis à près d'un litre de plus aux 100 que la Prius 2 sur le même parcours. La différence été/hiver et la monte en pneu hiver ne justifie pas cette différence.
Il va falloir considérer l'aérodynamique de camionnette du C-HR.
Je crois que le C-HR n'est pas le véhicule idéal pour s'aventurer sur autoroute

upload_2018-1-1_20-5-37.gif


Aller Ré.jpg
 

lexusdelta

Contributeur HybridLife
1/3/15
728
332
720
51
#19
Super rapport de données...Dans les facteurs de surconsommation il y a bien sur aussi la météo car entre pluie et température basse ca rajoute facilement 10% à la moyenne. Et par rapport à une P2 la monte pneumatique trop grosse encore 10% en plus . Bref oui le CHR n'est pas une engin autoroutier mais rien de nouveau ca...
 
J'aime: mark13

mark13

Contributeur HybridLife
13/12/16
1 321
538
770
#20
Première révision (15000km et presque un an) et l'occasion de satisfaire à un rappel du modèle pour pose d'un cache protecteur entre frein à main et conduite réservoir d'essence.
Résultat: Je devrai ramener le véhicule, pour changement du réservoir, celui d'origine présentant un défaut d'aspect (apparente fissure, défaut de fabrication)
A part ça RAS.
Impression partagée avec le chef d'atelier d'un éclairage latéral insuffisant en épingles serrées (lui dans les Pyrénées), et d'un consommation raisonnable.