[Fiabilité] Toyota Mirai achève 100 000 km de test en Allemagne

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 207
4 809
770
31
Fontenay le Fleury
#1


Toyota Mirai, la première berline pile à combustible hydrogène commercialisée par le constructeur japonais, vient de conclure son essai routier européen de 100 000 kilomètres.
Après 107 jours de roulage à raison de 16 heures par jour, aucun problème mécanique est signalé, même en très basses températures à -20°C.
Couronné par ce succès, cette voiture hydrogène sera commercialisée dans les pays nordiques: Suède et en Norvège, dès l'été 2016.
Retrouvez l'intégralité de l'article sur news.hybridlife.org
 
J'aime: dim74200

Mister MMT

Contributeur HybridLife
21/10/15
574
691
770
67
Kehl
#2
Merci Hortevin, de nous tenir au courant de ce laboratoire roulant, mais si proche de la réalité de tous les jours. Je compare la Mirai à la Tesla S, quant à son rôle de pionnier.

Si on réussissait de produire le H2 principalement avec de l'énergie renouvelable, ce serait très positif.

Jan
 

dim74200

Contributeur HybridLife
28/7/15
756
268
770
74200 MARIN
#3
Merci encore une fois pour cette article très enrichissant ! Et heureux de voir que cette voiture à passé tous les tests haut la main !

C'est vraiment un véhicule intéressant, un pionnier comme dis @Mister MMT ;)

C'est technologie très intéressante avec de nombreux avantages ! Je pense qu’elle se fera bientôt ça place sur le marché :D
 

romandefoire

Contributeur HybridLife
10/1/16
268
180
470
Île-de-France
#4
Ouais, attention aux élans lyriques optimistes : avant de rencontrer le succès, il faut déjà un réseau de distribution... d'énergie : un constructeur peut développer un modèle "révolutionnaire" et ne jamais le vendre car les infrastructures n'existent pas. D'autre part, les lobbies en tout genre sont puissants (pétroliers et nucléaires). Donc avant de crier victoire, il faut que les politiciens se saisissent sérieusement du sujet. Et pour eux, il faut prouver qu'il y a des distributeurs d'énergie, que l'installation ne présente pas de danger et surtout que cela les servent en créant des emplois sans en détruire (ce qui est beaucoup plus dur).

Donc en France, c'est mort : les politiciens ont 2 préoccupations : la survie de la filiale nucléaire et ils ont jeté leur dévolu sur le tout électrique. J'espère simplement que les dernières avancée en matière de recherche concernant les batteries et menées par les fameux CNRS/CEA (cocorico) aboutiront rapidement car sinon la dépendance au lithium va provoquer une explosion des coûts des batteries : tous les constructeurs sécurisent les approvisionnements et donc cette matière première va connaitre des envolées importantes grâce à la maitrise de la distribution, quitte à organiser de la pénurie artificielle.

Donc si la France peut avoir une intégration verticale importante (électricité pas chère, capacité à produire des batterie sans lithium, capitaliser sur les expériences en cours (Bolloré, Renault, etc.), etc.), en qu'en plus les politiciens soutiennent ouvertement ces investissements, l'hydrogène n'est pas prêt de percer... Il y aura bien quelques stations, histoire de dire qu'on a fait des efforts (comprenez qu'on a pas faussé la concurrence), mais ce sera uniquement pour la vitrine.

sources :
Batterie sodium-ion: une révolution en marche | CNRS Le journal
Médiathèque - Rechercher dans le site Médiathèque
 

patrick64

Contributeur HybridLife
16/10/14
239
78
470
57
#5
Merci pour cette info qui qui montre qu'il y a encore des esprits progressistes:astronaut:. Ce n'est pas le cas chez nous où on est conservateur jusqu'à la moelle:banghead:. Heureusement qu'en tout dernier recours et par la force des choses on est obligé d'avancer, sinon on serait encore habillé en peau de bête:mooning:. Que vive le progrès !:droid::)
 
J'aime: dim74200

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 207
4 809
770
31
Fontenay le Fleury
#6
Oui @romandefoire : je suis d'accord avec toi, je pense qu'en France c'est mort.
Même si aujourd'hui Air Liquide essaie de pousser cette technologie (la France est leader technologique mondial en stockage et transformation d'hydrogène, voir ce site très intéressant), ça ne fait pas le poids face au consortium Renault-EDF-Areva.
(Air Liquide produit déjà 13 milliards de m3 d'hydrogène par an pour la filière pétrochimie, de quoi alimenter 10 millions de véhicules)
Et le gros problème c'est que les constructeurs français ont pris un tel retard gigantesque par rapport aux constructeurs japonais, qu'il est difficile de rattraper (Toyota a mis plus de 20 ans de R&D et une somme qu'ils qualifient...astronomiques "qu'on n'ose même pas imaginer").

Mais le monde, il n'y a pas que la France... avec le développement des énergies renouvelables (un nouveau record d'investissement en 2015), le stockage par hydrogène va finir par s'imposer dans beaucoup de pays. D'ailleurs tous les pays qui se lancent en hydrogène, sont souvent les pays qui ont une stratégie forte sur le développement d'énergie renouvelable.

Au niveau de la filière VE 100% Made in France: je pense qu'on peut faire une croix dessus.
La batterie Sodium, l'article CNRS que tu as avancé conclut déjà que cette technologie a une densité énergétique plus faible que Lithium.
Ce sera destiné à un usage de stockage de masse des énergies renouvelables.
Et si c'est pour usage automobile, il faut penser à des véhicules urbains avec une autonomie assez faible (du genre une Zoe pas chère mais avec 50 Km d'autonomie?): à voir la réaction du marché.
Donc on peut dire que la batterie sera forcément de production asiatique, il reste le moteur électrique et la partie électronique de puissance, mais même sur cette partie je crois qu'on est à la ramasse par rapport aux allemands (Peugeot 308 R Hybrid utilise des composants de Bosch...).
Mais pour les politiciens, du moment qu'ils voient une bagnole assemblé en France et que le constructeur lui dit: "Regardez c'est fabriqué en France", il sortira pleinement satisfait.

Tiens je vais remettre la vidéo de l'interview qu'on a réalisé avec le responsable de développement Mirai à Genève l'an dernier (bon c'était notre premier interview, j'ai honte de la qualité...):
Vous apercevrez mieux la réflexion de Toyota sur ce sujet.
 

romandefoire

Contributeur HybridLife
10/1/16
268
180
470
Île-de-France
#7
Pour la pile sodium, ils (les chercheurs) n'en sont qu'au début (par rapport aux recherche faites sur le lithium), peut être qu'avec le temps (pas trop) la densité énergétique future sera intéressante.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 207
4 809
770
31
Fontenay le Fleury
#8

romandefoire

Contributeur HybridLife
10/1/16
268
180
470
Île-de-France
#9
Bah justement, faut leur laisser un peu de temps pour chercher... tu as regardé depuis combien de temps il y a eu des recherches sur le lithium pour en arriver à ce résultat ? depuis 1991...
 

Volkan

Contributeur HybridLife
6/3/15
45
28
180
IDF
#10
En France on mise toujours sur une filière, on mets les oeufs dans le même panier, comme avec le minitel qui seul pouvait permettre de faire des transactions securisées de paiement.

On sait tous ce que sont devenus les minitels de France Telecom.

Nos politiquent sont sous influences des conseillers des lobbys des grandes entreprises du siècle passé
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
4 788
2 817
770
Val de Marne
#11
Fred Lambert a titré Automakers entrenched in fuel cell hydrogen are succumbing to physics and going electric dans son dernier article.
En clair, les constructeurs de voitures à Hydrogène que sont les japonais et coréens ont viré de bord malgré des investissements colossaux et succombent à l'électrique. Cela est en partie du au succès de Tesla dont la charge rapide a réduit les inconvénients de cette technologie (du moins en partie !) et aussi du au fait que les incitations et les infrastructures sont principalement en Asie et en Californie.
Malgré un temps de recharge de quelques minutes et une excellente autonomie, selon Fred Lambert, l'hydrogène perd l'avantage de l'écologie comme illustré dans ce schéma :

Si on lit ce graphique, l'électrique est 3 fois plus efficient que l'hydrogène avec une électricité verte.

Bref, il pense que les programmes hydrogène pourraient disparaître avec les investissements massifs dans les véhicules électriques. Pour preuve, Toyota présente l'hybride rechargeable en Chine, Hyundai sort la Ioniq Electric et Honda une Clarity rechargeable (à la base, elle était hydrogène).
Quand on lit aussi qu'une S en a remplacer une autre aux USA (la Tesla S s'est plus vendue que la Mercedes Class S), les hypothèses de Fred Lambert sont très probables.
 
J'aime: Lel et Sandoli

Lel

Contributeur HybridLife
28/11/14
1 680
627
770
53
Chaumont-Gistoux (Belgique)
#12
L'hydrogène propre en quantité suffisante pour un tarif comparable à l'électricité est actuellement une chimère. Sans compter le coût d'une station de H2.
 

Volkan

Contributeur HybridLife
6/3/15
45
28
180
IDF
#13
L'analyse traite que le périmètre de la conversion mais ne traite pas la production et le stockage
La production en photovoltaïque est cyclique, on a pas d’électricité la nuit et c'est là qu'on charge sa batterie.
La production éolienne est aussi intermittent.
Où stocker l’électricité disponible au horaire non prévisible ? dans le reservoir tampon batterie fixe, roue à inertie, conversion en hydrogène.....
car le vrai problème de l’électricité est son stockage.
.
La solution un mixte un hybride un Plugin hydrogène?
 
J'aime: dim74200

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
4 788
2 817
770
Val de Marne
#14
Oui Fred Lambert est pro-électrique mais ce qu'il faut retenir :
1. Il y a quand même un changement de braquet chez les constructeurs vis à vis de l'électrique, c'est un signe.
2. Les différents facteurs de conversion sont en défaveur de l'hydrogène mais on n'a pas le rendement de la création de ces fameux kW verts ni du coût du réseau en cuivre pour l'un (faut des gros câbles avec effet joule garanti pour recharger en 1 heure une Tesla S) et de la quantité de platine ingurgitée par la PàC d'une voiture hydrogène.