[Santé et Environnement] Agriculture Bio: Bio Bio ou Marketing?

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 419
5 143
790
31
Fontenay le Fleury
#1
L'agriculture bio (appelé en anglais "Organic Food") est de plus en plus en vogue, notamment en Europe. L'Union Européenne encourage d'ailleurs fortement cette démarche.

Bien que plus cher que les aliments produits par l'agriculture intensive, les aliments Bio sont "théoriquement" plus sain pour la santé: avec notamment moins de produits chimiques utilisés.

Alors j'ouvre ce post pour pouvoir discuter, afin d'approfondir un peu plus sur le sujet...
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 419
5 143
790
31
Fontenay le Fleury
#3
@Siegfreid: De rien, je rappelle d'ailleurs que tout le monde est libre de créer une discussion dans ce forum! N'hésites surtout pas si tu as envie de le faire.

Pour répondre à Toyanto dans une autre discussion, le vigneron indépendant de Champagne que nous avons visité a dit:
-il travaille avec 95% de produits biologiques
-il ne veut pas le label Bio parce que l'obtention de cette certification est très contraignante (il n'a pas dit, mais il faut savoir aussi que c'est très cher pour un petit producteur)
-le label Bio autorise l'utilisation de certains produits chimiques comme le gaz de Sarin (arme chimique).

Je pense qu'il est pour le Bio, mais pas le label... je trouve qu'on est dans le même problématique que Fabien avec l'isolation, les lois sous lobby font qu'on utilise pas forcément le bon produit...
 

stef

Carpe Diem
7/4/14
2 124
563
690
#5
Bon, puisque le sujet est lancé :)
Je me souviens de divers stages lorsque j'étais étudiant en Biochimie.
Notamment au sein de certains services de l'Etat que vous connaissez bien, quand il s'agit de débusquer les contrefaçons ou les imitations, etc . . .
D'ailleurs je suis toujours en relation avec pas mal de personnes du secteur.

Le LABEL BIO est quasiment 100% marketing.
Les produits les plus dangereux sont autant utilisés que pour les productions de masse, comme Hortevin l'a signalé.
Les eaux de pluie et les sols sont souvent les mêmes, non filtrés.
L'air 'ambiant' est tout aussi pollué avec les mêmes retombées.
Seuls les procédés changent mais obtenir le label Bio doit pouvoir s'amortir.

Et je ne parle pas des abus ou autres sur les étiquettes . . . On ne vous dévoile pas tout.

Le mieux est de privilégier les producteurs locaux et ceci dans le but de manger différemment mais ne vous y trompez pas, il utilisera la même eau, le même air . . .

Après des années de Bio j'en suis revenu.
Pour ne le qualifier en 2014 que de mode à bobo, excusez l'expression mais on peut mieux manger en faisant attention et évitant les PCA mais de là à ne prendre que du Bio . . . Seul l'Etat est gagnant et les grosses industries Agro-Bio-Alimentaires.
 

Siegfried

Membre HybridLife Confirmé
17/6/14
155
36
290
#6
Ah mince.
Je comprends pour l'air et l'eau mais si le traitement est vraiment différent et que tout le monde fini par y passer ça ameliorera les choses.
C'est également dans ce but que j'essaye de consommer bio. Pour inciter les producteurs à passer de l'autre côté.
Maintenant si c'est aussi pollué que le reste et deux fois plus cher, difficile d'y voir un intérêt.
 

stef

Carpe Diem
7/4/14
2 124
563
690
#7
Il y a malheureusement la rentabilité ...
Puis les légumes et fruits par exemple sont friands d'eau.
Sans compter les techniques autorises en culture bio ... Tout autant voire encore plus cancérigènes que les autres.

Perso je respecte les choix de chacune mais le bio est devenu une simple fumisterie. D'autant que les groupes vendant sous label Bio ont pour premier but le bénéfice.

Ils se font davantage d'argent avec le Bio et il n'y a pas de différence de qualité.
Sauf l'effet Placebo.
Aucune étude par exemple ne montre le bénéfice santé de manger Bio, bien au contraire et c'est là que ça fait peur, avec davantage de cancers au niveau du tube digestif chez les consommateurs assidus au Bio.

Vous comprendrez alors que de mon expérience je ne mange pas (plus) Bio.

Par contre je fais très attention à ce que j'achète, privilégiant certains petits producteurs car on en a pléthore près de chez moi.

Autre chose, si vous saviez le nombre justement de petits producteurs qui 'arnaquent' en vendant des produits soi disant locaux, achetés sur les MIN et reconditionnés (déconditionnes en fait).

Donc méfiance ....

Un exemple facile, je sais où acheter par exemple les vrais citrons de Menton, les vraies Olives de Nice, le vrai savon de Marseille ( pas pour le manger ) .... Et je suis déçu et révolté quand je vois les touristes payer cher des produits importés vendus comme tels soi disant ....

Il en est de même pour beaucoup de produits ....
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 419
5 143
790
31
Fontenay le Fleury
#8
Je partage ton sentiment concernant les produits label Bio fabriqués par les grand groupes... ce n'est qu'une arnaque.

Mais pour les légumes et fruits, je suis un assez bon cuisinier, je peux te dire que les légumes Bio cultivés par des petits producteurs français, vendus chez Naturéo (sans passer par Rungis) ont une qualité gustative supérieure aux légumes espagnols vendu par les grandes surfaces.
Malgré des imperfections esthétiques, les carottes ont le goût de carottes, les navets quand on les pèle le parfum piquant se dégage, les viandes qui ont une vraie saveur... :D

Par contre faut payer le prix et choisir les légumes de saison.
C'est illusoire de croire qu'on peut acheter des tomates Bio à 2euros le kilo, en plein hiver, et espérer un produit vraiment bio...

Faut vraiment que les gens rapprennent à consommer les légumes de saison et à travailler davantage les produits "bruts".
Du moment que c'est un produit agro-alimentaire passé par la main d'une usine

Sinon je pense qu'il y a 3 types de producteurs Bio:
1. Les grands groupes avec label Bio qui sont à éviter
2. Les petits producteurs qui ont réussi à obtenir le label Bio
3. Les petits producteurs qui produisent vraiment Bio mais n'ont pas demandé le label

Moi je pense qu'il faut soutenir les (2) et (3), mais ça implique un vrai travail de la part du consommateur...
 
J'aime: stef

Siegfried

Membre HybridLife Confirmé
17/6/14
155
36
290
#9
Je suis d'accord avec Hortevin car j'aime cuisiner également. La qualité n'est pas la même, mais ça dépend ou on l'achète aussi.
De plus si je ne trouve pas ce qui me convient en bio (bonne qualité et fraicheur) je prends du classique.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 419
5 143
790
31
Fontenay le Fleury
#10
Oui, ça fait des années qu'on mange des aliments "classiques", moi ça ne me dérange pas d'acheter un truc chez Leader Price ah! C'est pas ça qui va me tuer... lol.

Je veux tartiner encore une couche pour dire que les consommateurs sont aussi un peu responsables du "Bio basse qualité" en exigeant un prix quasiment équivalent aux produits de culture intensive... c'est tout simplement impossible!

Je trouve qu'actuellement on sous paie nos aliments, comparé à nos ancêtres, et ça c'est tout le problème. Je rappelle que les générations avant ne mangent pas de viande tous les jours...

Bref, il y a plusieurs problèmes au final: prix qu'on est prêt à payer, notre mode de consommation (saison, esthétique...etc), le gaspillage alimentaire à tous les niveaux (de mémoire la moitié des aliments est jeté, donc 1/3 avant atteindre le rayon de magasin...) et les grands groupes peu scrupuleux...
 

stef

Carpe Diem
7/4/14
2 124
563
690
#11
+1.

C'est exactement ça, on peut laisser beaucoup de 'label bio' de côté et favoriser les petits agriculteurs 'bruts' pour la qualité, en y mettant le prix :D
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 419
5 143
790
31
Fontenay le Fleury
#13
J'ai trouvé cet article super intéressant: la certification Bio reste très surveillée et il n'y a pas beaucoup de dérives, malgré le fait que les organismes de certification soient privés.

Dommage que la plupart des informations proviennent de Ecocert, il manque donc le point de vue de l'agriculteur (même s'il y en a un dans les commentaires).

Je trouve qu'il faut malgré toit soutenir la filière Bio des petits exploitations, et non le "Bio en masse". Mais il faut accepter de payer...
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
5 027
3 012
790
Val de Marne
#14
Les AMAP (Association de Maintien de l'Agriculture Paysanne) sont très intéressantes. Bio (sans certification sur tout toutefois), circuit court et local, direct producteur ! Je suis dans une AMAP de Seine et Marne depuis plus un an, parfois c'est dur (les radis pendant plusieurs semaines) mais c'est convivial et en plus on est impliqués (distribution, désherbage, repas annuel, randonnées pédagogiques).
Contrairement à Stéf, le bio est gustativement meilleur et de meilleur qualité. Un plante qui a pris le temps de pousser est bien meilleure qu'une dopée qui a du pousser à grande vitesse (plus d'eau moins de goût).