[Technologie] Comment tuer la concurrence selon Hyundai ?

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
6 302
4 588
640
54
C'était prévisible. Les Coréens ont longtemps copiés les modèles européens pour se lancer et ils sortaient des véhicules qui avaient 10/15 ans de retard par rapport à la concurrence. Ca c'était il y a plus de 20 ans. Ensuite, ils se sont améliorés constamment jusqu'à sortir des voitures qui n'avaient rien à envier aux autres. Maintenant, avec l'hybride, le plug-in et surtout l'électrique, ils tiennent une carte qui leur permettra de dépasser la concurrence et de mener la danse. On peut leur faire confiance pour ne pas rater le coche, comme ils l'ont fait dans la téléphonie avec LG et Samsung.
 

nhl1967

Membre HybridLife Confirmé
25/4/14
1 662
651
640
Franconville, 95 Val d'Oise
C'est comme du cyclisme-poursuite en salle, tu roules à l'affut derrière ton adversaire et au dernier tour : zou ... accélération de malade qui cloue sur place ton concurrent ... :mrgreen-48:
 

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
6 302
4 588
640
54
En même temps, ils ne se posent pas toutes les questions métaphysiques que les constructeurs européens se posent par rapport au diesel vs essence vs hybride vs électrique. Ils préfèrent laisser ça à d'autres et sortir des modèles qui sont en phase avec l'air du temps.
 

Alban64

Membre HybridLife Confirmé
17/10/17
836
473
640
47
Basquie ^_^
Ça peut s'expliquer facilement, les constructeur européens ont tous investit de très grosses sommes dans le développement de moteur thermiques, certain comme Peugeot ont même des usines exclusivement dédiées à la fabrication de moteur diesel . Hyundai n'a pas ce genre de considération. Par contre là ils vont devenir aussi "motoristes" et si demain on découvre une autre alternative de propulseur on peut parier que Hyundai fera tout son possible pour défendre ses 40 milliards d'investissement.

Comme ce bon Tavares qui tirait à boulet rouge sur l'électrique .
 
M

Membre supprimé 1292

sûrement un complot capitaliste entre majors pétrolières et industrie automobile occidentale.... 14278

La Chine se lève à l'appel des nippons... et l'Europe ne voit en Corée rien...
 
Dernière édition par un modérateur:

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
2 016
725
640
41
Hyundai a souvent soutenu le pouvoir en place, donc à voir si ce dernier le lui renvoit pas la pareille en l'aidant à se transformer dans l'éelectrique via des lois ou autre ; comme le fait la Chine avec ses autobus électriques qui commencent à arriver chez nous en France (d'ailleurs ils ont racheté des marques Français comme Dietrich, et assemblent les autocars chinois dans l'est de la France).

Chez nous, pareil, le Gvnmt a toujours soutenu Renault et Peugeot dans le diesel, pour l'avenir qu'on lui connait et ensuite pour le manque de vision vers d'autres motorisations, qui se paient cher à présent.
Dommage.
 

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
6 302
4 588
640
54
C'est nippon, ni mauvais. :mrgreen-48:

Sinon, en japonais ils prononcent Ni Hon (h aspiré). NI étant la base et Hon le soleil. Donc, la base du soleil ou là où le soleil se lève (soleil levant).
 

RomeoVictor

Membre HybridLife Confirmé
22/2/16
108
76
240
54
C'est hors sujet mais curieux : ils ne sont pas censés savoir que le soleil se lève chez eux.
Même au Japon le soleil se lève à l'Est
 

Fangio

Membre HybridLife Confirmé
26/12/18
123
89
240
71
Je vous trouve bien pessimistes.
Nous ne sommes pas aussi bêtes que ça. Enfin j'espère.
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
2 016
725
640
41
C'est nippon, ni mauvais. :mrgreen-48:

Sinon, en japonais ils prononcent Ni Hon (h aspiré). NI étant la base et Hon le soleil. Donc, la base du soleil ou là où le soleil se lève (soleil levant).
C'est l'inverse, Ni c'est le Jour, Hon la base.
Mais Nihon est la prononciation chinoise des kanji, sinon c'est "hi no moto"
Je cite wiki :
Au Japon, au cours du temps, les caractères 日本 ne se lurent plus hi-no-moto mais commencèrent à être lus en utilisant la prononciation chinoise. C’est-à-dire les prononciations chinoises déformées par les oreilles japonaises : nippon et plus tard nihon. Le caractère chinois 日 représente le mot purement japonais (kun'yomi) hi/bi qui signifie « jour » qui est abrégé sous la forme chinoise (on'yomi) ni(chi) dans nihon. Hon étant une altération phonétique de bon lui-même déformation du son chinois [bə̌n] (本) et qui signifiait bien « racine » à l'origine.
 

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
6 302
4 588
640
54
Tu as raison, j'ai inversé mais ça fait un bail pour moi tout ça. Mais les Japonais que je connaissais prononçaient bien Hon avec H aspiré. J'avais fait une initiation de 6 mois au japonais dans les années bissextiles. On avait appris les hiragana, katakana et quelques kanji. :mrgreen-48:
 

SergeKara

Membre HybridLife Confirmé
3/1/19
31
25
90
41
Toulouse
Les coréens ont eux aussi fait des moteurs thermiques essence et diesel, je ne vois pas en quoi leur situation est différente de celle des autres constructeurs... Ils ne sont pas en train de "devenir" motoristes !
 

Alban64

Membre HybridLife Confirmé
17/10/17
836
473
640
47
Basquie ^_^
C'est à vérifier mais il me semble que la gamme crdi vienne de Mercedes .
Le 1,6 des ioniq n'est pas de chez Hyundai il fait que je cherche pour confirmer
 

X2Roz

Membre HybridLife Confirmé
16/2/19
282
266
340
37
Genève
En tout cas on sent quand même un net frémissement sur le marché de l'automobile en ce qui concerne les véhicules électriques, et cela va certainement aller en s'accentuant. L'investissement de Hyundai semble donc cohérent. Voici une nouvelle illustration de l'attrait croissant pour les véhicules électriques, avec cet article paru dans le journal économique suisse L'AGEFI, concernant le marché suisse :
Début d'année record pour les voitures électriques

lundi, 04.03.2019


Le nombre de véhicules électriques nouvellement immatriculés a atteint un record en Suisse en février.


Sur les deux premiers mois 2019, Volkswagen avec une part de marché (pdm) de 11,9% et une progression de 18,8%, a renforcé sa place de no 1. (Keystone)


La tendance vers l'électrification du marché suisse de l'automobile se renforce. Sur les 22'176 véhicules nouvellement immatriculés en février, 3,3%, soit 727, étaient dotés d'un système d'entraînement purement électrique, un record, annonce lundi Auto-Suisse, la faîtière des importateurs helvétiques.

Compte tenu également des 0,9% de modèles hybrides rechargeables, l'objectif d'arriver à une proportion d'un véhicule neuf sur dix qui soit électrique (ou hybride plug-in) en 2020 en Suisse et au Liechtenstein se rapproche, relève Auto-Suisse. Pour illustrer la progression rapide, cette part ne s'élevait qu'à 2,7% en 2017.

Seul un nombre élevé de véhicules à propulsion alternative, dont également d'autres modèles hybrides ou des voitures à gaz ou à hydrogène, permettront d'atteindre les buts fixés par la loi en matière de réduction du CO2, qui seront nettement plus stricts à partir de 2020, relève Auto-Suisse.

Pour cela, il faut cependant que l'infrastructure suive (stations de recharge). Les importateurs en appellent à des mesures d'encouragement de la part des collectivités publiques.

L'électrique représente le thème central du Salon de Genève qui ouvrira ses portes au public jeudi. Les marques, aujourd'hui, ne peuvent plus se permettre de passer à côté de cette tendance, observent les spécialistes. Toutes ou presque s'y mettent, notamment la nouvelle voiture sportive suisse Piëch Mark Zero, qui sera présentée mardi à la presse.

VW, Mercedes et Skoda devant

"Le Salon de l'auto permet de découvrir dans quelle mesure les constructeurs élargiront leurs gammes de modèles à propulsion alternative dans les mois et les années à venir. Les systèmes d'entraînement pouvant être rechargés via le réseau électrique notamment figurent actuellement en tête de la liste des premières de nombreuses marques", se réjouit Auto-Suisse.

Dans l'ensemble, tout type de propulsions confondus, le marché helvétique a régressé en février. Le nombre d'immatriculations a diminué de 0,5% par rapport à février 2018 et de 1,9% sur les deux premiers mois de l'année (43'107 immatriculations).

Sur les deux premiers mois 2019, Volkswagen avec une part de marché (pdm) de 11,9% et une progression de 18,8%, a renforcé sa place de no 1. Mercedes arrive 2e, avec 9% de pdm et une hausse de 1%, talonné de plus en plus par Skoda (8,6% de pdm, +16,5% d'immatriculations). BMW arrive 4e (8,2%/-4,6%). Toutes les autres marques ont une part de marché inférieure à 5%. Le voitures allemandes supplantent très nettement les françaises et les japonaises. (awp)
 
M

Membre supprimé 1292

Donc, si vous voulez savoir pourquoi les marques allemandes ont forcé l'allure vers l'électrique, il faut regarder les pays où les marques allemandes sont en tête des ventes et où le ralentissement global des ventes est contredit par le boom sur les électriques, comme en Suisse, pays au climat rude, s'il en fut, où néanmoins les difficultés énoncées par ailleurs, comme l'influence du froid sur l'autonomie et la qualité des recharges, posent moins de problème que le nombre et la répartition des stations de recharge.
 

Users who are viewing this thread