Coupures (probables) d'électricité cet hiver (fin 2022 - début 2023)

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
737
595
1 040
41
D'autant que l'on a les centrales nucléaires et un réseau au top qui fait que l'on a plus de coupure de jus. :emoticon-0136-giggle:
Je ne sais pas si c'est ironique, mais en tout cas c'est factuel.
On n'a pas eu de coupure de jus depuis bien longtemps ! Les coupures redoutées ne se sont pas encore produites et le pire n'est jamais certain.
Je dirai même que notre réseau électrique fait partie des plus stables.

Le titre de l'article : "en cas de coupure cet hiver, il sera impossible de joindre les secours"
Clairement le journaliste veut faire peur ! la réalité est plus nuancée...

Il faudrait que TOUTES les conditions ci-dessous soient réunies, pour qu'il soit impossible de joindre les secours :
1 - il y a coupure de courant,
2 - dans ta zone géographique
3 - la coupure affecte les antennes relais (et donc le préfet a choisi de ne pas les mettre sur la liste des sites prioritaires)
4 - ça dure plus de 30 minutes,
5 - tu dois joindre les secours au-delà de la 31ème minute de la coupure

La condition 1 n'a rien d'évident. On nous a fait déjà fait le coup l'an dernier...
La condition 3 (le préfet refuse de mettre les antennes relais sur la liste des sites prioritaires) me semble peu vraisemblable. Je lis dans l'article qu'il y a des discussions en cours...
La condition 4. Qu'est-ce qui empêche de faire tourner le secteur au bout de 30 minutes, pour éviter justement de bloquer les antennes ?
 

Grigou

Membre HybridLife Mentor
16/9/15
7 551
5 101
1 140
68
La condition 4. Qu'est-ce qui empêche de faire tourner le secteur au bout de 30 minutes, pour éviter justement de bloquer les antennes ?
On peut supposer qu'il existe un seuil minimal de durée de coupure en deçà duquel cela ne vaut pas la peine de couper, pour des raisons de moyens humains à mettre en œuvre au moment de la coupure comme du rétablissement.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
8 053
7 065
1 240
Luxembourg
Les coupures redoutées ne se sont pas encore produites et le pire n'est jamais certain.
Je dirai même que notre réseau électrique fait partie des plus stables.
C'est exactement l'inverse. D'après l'association européenne des opérateurs de réseaux (ENTSOE, qui "supervise" RTE et ses équivalents) la France est dernière au classement européen en termes de risques sur le réseau. J'en parlais en janvier ici : "l'ENTSOE (groupement des régulateurs européens) considère désormais la France comme le pays européen le plus mal placé pour l'équilibre de son réseau durant l'hiver 2021-2022, distinction qu'elle partage ex-aequo avec Malte, îlot minuscule qui ne peut pas compter sur ses voisins pour importer en cas de besoin".

Dans un rapport plus récent, d'octobre de cette année, le même ENTSOE nous dit que les risques de coupure en Europe sont quasi nuls si on arrivait à baisser la conso en pic de 5%... sauf en France, où le risque resterait réel.

Il ne faut pas croire que parce qu'on n'a pas eu de coupure récemment, on a un réseau fiable. Ce serait croire qu'on ne risque rien en tombant du 10e étage parce que "pour l'instant tout va bien".
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
737
595
1 040
41
Merci pour ce partage de documents.
l'ENTSOE considère désormais la France comme le pays européen le plus mal placé pour l'équilibre de son réseau durant l'hiver 2021-2022
Je ne me souviens plus si la France à eu recours à des délestages l'hiver dernier ?

Doit-on comprendre, dans le dernier rapport, que la France risque 26h de LOLE, c'est à dire que pendant 26h sur l'année, on risque de devoir délester des consommateurs non-prioritaires (ou les particuliers en dernier recours) ?

On peut se faire des frayeurs de "riches" avec notre réseau électrique. En attendant, nous sommes enviés par les 3/4 de la planète qui doivent parfois se contenter de quelques heures d'électricité par jour, et aussi par pas mal d'européens qui trouvent notre électricité pas chère.

En fait, nous sommes mal placé au niveau Européen pour la stabilité du réseau, mais bien placés pour les prix. L'arbitrage n'aurait-il pas été fait à ce niveau ?
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
8 053
7 065
1 240
Luxembourg
Ah mais je suis d'accord, par rapport au Zimbabwe, on est pour l'instant très bien situés. A ce rythme on a bien dix ans devant nous avant de les rattraper, pas besoin de s'inquiéter.
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
737
595
1 040
41
Ah mais je suis d'accord, par rapport au Zimbabwe, on est pour l'instant très bien situés. A ce rythme on a bien dix ans devant nous avant de les rattraper, pas besoin de s'inquiéter.
Je reconnais que je ne partage pas la vision catastrophiste. Chacun sa sensibilité.

Je trouve quand même que les 3 questions que j'ai posées méritent une réponse plus argumentée que cette "pirouette".
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
8 053
7 065
1 240
Luxembourg
Doit-on comprendre, dans le dernier rapport, que la France risque 26h de LOLE, c'est à dire que pendant 26h sur l'année, on risque de devoir délester des consommateurs non-prioritaires (ou les particuliers en dernier recours) ?
On doit comprendre que la situation du réseau électrique français (et européen) se dégrade en continu depuis une dizaine d'années, qu'on n'a quasiment plus de marge de sécurité, que ce qui était avant la zone jaune devient maintenant le fonctionnement "normal" du système, et que ça continue à se dégrader - on se dirige désormais vers la zone rouge pour le fonctionnement "normal". On a toujours une loi en place qui dit qu'on arrête 12 réacteurs dans les 12 ans à venir en France, et on n'a rien pour les remplacer. On a toujours la volonté de fermer les dernières centrales à charbon sans rien pour les remplacer. On demande aux particuliers de remplacer leur consommation de fossile par du courant dans leur voiture et leur chauffage, et on ne prévoit pas les conséquences. Les pays voisins ne font guère mieux, alors qu'on compte sur eux. Eux-mêmes rejettent la responsabilité de leurs ennuis sur nous.

Ça m'ennuie que tu m'appelles "catastrophiste" alors que de mon côté j'ai surtout l'impression que tu ne vois pas la trajectoire qu'on suit ; ou alors peut-être tu penses que pour faire maigrir des obèses, la bonne solution est de les priver de nourriture. Au risque que ça se transforme dans un chacun pour soi, avec d'un côté ceux qui s'installent des panneaux et des batteries, ou des groupes électrogènes, et ceux qui sont dans les banlieues déjà pourries et qui attendront dans le noir gentiment que tout se passe bien.

D'ailleurs je me pose réellement la question : si Enedis doit demain soir couper le courant de 18 à 20h sur la région de Lyon métropole, ils vont plutôt choisir le canton de Limonest ou Vénissieux ? Il y a un rapport de 1 à 3 en termes de revenus entre les deux. La décroissance subie, c'est pas la joie : comme disait l'autre, c'est juste choisir dans quel poche tu vas ranger la merde.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
8 053
7 065
1 240
Luxembourg
La condition 1 n'a rien d'évident. On nous a fait déjà fait le coup l'an dernier...
C'est le même raisonnement que "on nous parle des températures cet été, alors que 1976 était très chaud aussi". Ce qui compte ce n'est pas un ou deux points de données, c'est la trajectoire et vers quoi elle nous mène. Pour l'instant, la trajectoire nous mène dans des très gros ennuis.

Et pour le point 4, je confirme que les délestages se feraient sur des périodes de 2h. Il y a des opérations techniques chez Enedis qui prennent du temps et qui doivent être coordonnées, ce n'est pas automatisé. Et il n'est pas impossible que sur les premières ils vont se foirer plus ou moins, avec des conséquences imprévues. Je ne sais pas si on doit souhaiter qu'ils s'améliorent et qu'ils deviennent des as de la coupure. Au moins on serait forts dans un domaine.
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
737
595
1 040
41
Tant pis, je réponds à mes questions. Je pense que les faits doivent précéder les opinion. Je veux bien être corrigé (sur les faits) si je me trompe.
- Nous n'avons pas eu de délestage en 2021/2022, malgré les alertes des médias.
- Le risque pour la France est de 26h de dépassement de la puissance pour l'hiver 2022/2023. Mon avis est que le délestage ciblé suffira et il n'y aura pas d'impact sur les particuliers, cette année.
- Les politiques ont choisi de privilégier les tarifs de l'électricité (et la paix sociale à court terme) en n'investissant pas dans de nouveaux moyens de production. On ne peut pas faire plus proche de la volonté du peuple... C'est probablement aussi le choix le moins responsable, je te rejoins sur ce point.

La qualification de "catastrophiste" faisait suite à l'article qui disait qu'on ne pourrait pas joindre les secours. En réalité, il suffit au préfet de signer un papier pour que ça n'arrive pas. Je pense qu'on peut faire beaucoup de reproches aux politiques, mais j'ai du mal à imaginer que le préfet ne signe pas le papier.
Ça m'ennuie que tu m'appelles "catastrophiste" alors que de mon côté j'ai surtout l'impression que tu ne vois pas la trajectoire qu'on suit ; ou alors peut-être tu penses que pour faire maigrir des obèses, la bonne solution est de les priver de nourriture.
La qualification de "catastrophiste" faisait suite à l'article qui disait qu'on ne pourrait pas joindre les secours. En réalité, il suffit au préfet de signer un papier pour que ça n'arrive pas. Je pense qu'on peut faire beaucoup de reproches aux politiques, mais j'ai du mal à imaginer que le préfet ne signe pas le papier.

Je vois très bien la trajectoire qu'on suit (en partie grâce à ce forum et à tes interventions).

Les obèses, les alcooliques, les fumeurs et les accros à quoi que ce soit commencent à traiter leur dépendance le jour où ils en sont malades (ou diminués) ou le jour où ils ressentent le manque. C'est comme ça dans l'immense majorité des cas.
Je rêve que les alertes que tu relaies, que les rapports sur l'état de la production d'électricité en France et en Europe, fassent bouger les choses. Pareil pour les rapports du GIEC que tout le monde connaît depuis des décennies !
Force est de constater que, pour le climat, les gens et les politiques commencent à avoir un frémissement de conscience suite à la canicule de cet été (ça aurait pu être celle de 2003, mais non...).
Ce sera, je le crains, pareil pour le réseau électrique. Pas sûr que le premier black-out suffise à faire prendre conscience du problème.

Pour cette raison, j'espère qu'on aura la coupure tant annoncée. Ça donnera de la crédibilité aux lanceurs d'alerte, on invitera les scientifiques dans les médias et c'est (malheureusement) le seul évènement qui fera bouger les choses.

Au risque que ça se transforme dans un chacun pour soi, avec d'un côté ceux qui s'installent des panneaux et des batteries, ou des groupes électrogènes, et ceux qui sont dans les banlieues déjà pourries et qui attendront dans le noir gentiment que tout se passe bien.

D'ailleurs je me pose réellement la question : si Enedis doit demain soir couper le courant de 18 à 20h sur la région de Lyon métropole, ils vont plutôt choisir le canton de Limonest ou Vénissieux ? Il y a un rapport de 1 à 3 en termes de revenus entre les deux.
Arguments auxquels je suis sensible (égalité + collectif VS individualisme).
Pour dissiper toute ambiguïté :
- je suis favorable à une intervention forte des pouvoirs publics par un programme de sobriété et une relance du nucléaire (dans cet ordre)
- je trouve insupportable l'idée que le niveau de revenu définisse le niveau d'accès à des choses élémentaires comme l'énergie.
- au moment de la coupure, je trouverai indécent que certains fassent chauffer leur jacuzzi ou rechargent leur VE. Mais il y en aura.

La décroissance subie, c'est pas la joie : comme disait l'autre, c'est juste choisir dans quel poche tu vas ranger la merde.
Je suis d'accord aussi. Je pense donc que la décroissance de la demande de puissance maximale (pointe) doit être organisée.
C'est une manière complémentaire de répondre aux questions d'approvisionnement.
 

ziocar

Membre HybridLife Mentor
7/1/20
3 678
2 189
1 140
54
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Arguments auxquels je suis sensible (égalité + collectif VS individualisme).
Pour dissiper toute ambiguïté :
- je suis favorable à une intervention forte des pouvoirs publics par un programme de sobriété et une relance du nucléaire (dans cet ordre)
- je trouve insupportable l'idée que le niveau de revenu définisse le niveau d'accès à des choses élémentaires comme l'énergie.
- au moment de la coupure, je trouverai indécent que certains fassent chauffer leur jacuzzi ou rechargent leur VE. Mais il y en aura.
Je suis d'accord, mais je ne comprends pas ce que cela a à voir avec ceux qui rechargent des véhicules électriques. Si une personne n'a qu'une voiture électrique pour se déplacer, comment est-elle censée le faire ?
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 744
789
1 140
72
Si une personne n'a qu'une voiture électrique pour se déplacer, comment est-elle censée le faire ?
Je ne connais pas la situation en Italie mais, en France, il n’y a STRICTEMENT aucune incitation à charger son VE après 22h00 pour l’immense majorité des abonnés à l’électricité : c’est "open bar", dans la limite de la puissance souscrite, 24 heures par jour, 365 jours par an.
Si tu veux "bénéficier" (sic ! ) d’un tarif différent entre les heures de pointe (HP) et les heures creuses (HC)... il te faut payer un supplément.
Il faut cesser cette aberration le plus rapidement possible.

Pour info, en Espagne, le gouvernement a imposé que TOUS les abonnements aient systématiquement des HP et des HC.
 

ziocar

Membre HybridLife Mentor
7/1/20
3 678
2 189
1 140
54
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Je ne suis pas un expert en matière d'abonnements pour la recharge des voitures, mais d'après ce que j'ai compris, ils sont également "open bar" ici, alors que pour le domicile, il y a la possibilité d'un tarif bihoraire, de 08h00 à 19h00 (du lundi au vendredi) avec un tarif plus cher, et aux autres heures (19h00 - 08h00) et le samedi et tous les jours fériés avec un tarif moins cher.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
8 053
7 065
1 240
Luxembourg
@FLYER34 je n’ai pas fait de calcul mais je soupçonne que quelqu’un qui a une voiture électrique a tout intérêt à charger la nuit en HC. Même avec le supplément de tarif ça doit être plus intéressant. Mes collègues « électrifiés » habitant en France me le disent en tout cas. Donc il y a quand même une incitation, non ?
 
Dernière édition:

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 744
789
1 140
72
Posts pris au hasard, parmi beaucoup d’autres du même tonneau :

"J'étais en heures creuses mais je me suis aperçu que cela n'était pas rentable suivant mon utilisation. Il faut au moins 40% de conso sur les heures creuses pour rentabiliser. Et l'abonnement normal permet moins de contrainte sur l'utilisation de son électroménager.
Avec l'arrivée de la MG4 à la maison je me suis reposé la question de revenir sur le système HP/HC. Mais avec 2 recharges maxi par semaine à domicile (et peut être à l'avenir à mon travail),
je ne pense rien changer"

Un autre :
"J'ai un abonnement tarif bleu réglementé EDF sans HC et sans linky !
Pas de prise de tête, je rentre je branche
."

Exactement le comportement qui va (peut-être ? ) nous mettre dans la panade l’hiver prochain.

https://forums.automobile-propre.co...le-ou-pas-48239/?tab=comments#comment-1248825

L’écart de tarif "open-bar" Vs HP-HC est dissuasif.
 
Dernière édition:

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
737
595
1 040
41
J'avais une p3 rechargeable et j'ai maintenant une Zoé.
Je suis en tarif de base, pas d'heures creuses pour moi, ça n'est pas rentable.
Je fais quand même tourner tout ce que je peux entre minuit et 6h.

Je pense qu'il pourrait y avoir plus d'incitation de la part d'EDF pour limiter les consommations aux heures de pointe.
 

Aimsy29

Membre HybridLife
15/2/19
221
144
540
49
Je ne connais pas la situation en Italie mais, en France, il n’y a STRICTEMENT aucune incitation à charger son VE après 22h00 pour l’immense majorité des abonnés à l’électricité : c’est "open bar", dans la limite de la puissance souscrite, 24 heures par jour, 365 jours par an.
Si tu veux "bénéficier" (sic ! ) d’un tarif différent entre les heures de pointe (HP) et les heures creuses (HC)... il te faut payer un supplément.
Il faut cesser cette aberration le plus rapidement possible.

Pour info, en Espagne, le gouvernement a imposé que TOUS les abonnements aient systématiquement des HP et des HC.
En France comment cela se traduira(i)t-il : tout le monde paiera ledit supplément ! :dead:
 

Aimsy29

Membre HybridLife
15/2/19
221
144
540
49
L’écart de tarif "open-bar" Vs HP-HC est dissuasif.
Faut pas déconner....
En tarifs réglementés :
- "Open bar" : abonnement 9kW (un truc assez classique)=14,18€/mois TTC (prix du kWh 0,1740€ TTC)
- HC/HP : le même abonnement est à 15,26€/mois TTC, le kWh à 0,1841€ en HP et 0,1470€ en HC
Donc il n'y absolument rien de dissuasif au tarif HP/HC si tu ne consommes pas comme un goret en HP...
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
737
595
1 040
41
Merci @Aimsy29 pour ce rappel sur les tarifs.
Les prix des abonnements ont évolué en faveur du tarif HC/HP depuis 2 ans (date à laquelle j'avais décidé de repasser en tarif de base).
C'est effectivement plus avantageux en HC/HP pour moi aujourd'hui, je modifie mon abonnement.
 
Dernière édition:

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 744
789
1 140
72
En France comment cela se traduira(i)t-il : tout le monde paiera ledit supplément ! :dead:
Il faudrait trouver une grille tarifaire qui ne change pas grand chose pour les (tout) petits consommateurs, soit incitative a reporter ses consommations hors HP et fasse payer un supplément à ceux qui veulent continer à consommer "open bar" sans se prendre la tête.
Impossible ? Je ne pense pas.
Difficile à faire comprendre à la population du pays des gilets jaunes... certainement :mrgreen-48:
 
Dernière édition:

Grigou

Membre HybridLife Mentor
16/9/15
7 551
5 101
1 140
68
Merci @Aimsy29 pour ce rappel sur les tarifs.
Les prix des abonnements ont évolué en faveur du tarif HC/HP depuis 2 ans (date à laquelle j'avais décidé de repasser en tarif de base).
C'est effectivement plus avantageux en HC/HP pour moi aujourd'hui, je modifie mon abonnement.
J'avais fait la même démarche que toi pour deux résidences secondaires à chauffage électrique par convecteurs + ballon d'eau chaude. Je remercie aussi @Aimsy29 pour cette actualisation des tarifs, très surprenante, et qui va me faire reconsidérer la question (calculs à faire, sachant que je n'ai pas de recharge de voiture possible dans ces logements, donc qu'il est très probable que le tarif uniforme reste plus rentable vu qu'on chauffe plus en HP qu'en HC).
Mais je signale qu'il existait (existe encore ?) des tarifs spéciaux "voiture électrique" chez des opérateurs, qui se traduisaient par une forte réduction en heures très creuses de nuit... Quand on roule principalement en VE c'est certainement la meilleure formule.

En tout cas dans ma résidence principale avec abonnement sans HP/HC, je prends soin de programmer mes recharges à 1h00. Sauf rares exceptions où j'aurais besoin d'une recharge en journée après avoir beaucoup roulé le matin. Et là, j'avoue que si je dois choisir entre recharger entre 12h et 14h ou rouler à l'essence, je chargerai. Sauf si l'appli Ecowatt de RTE installée sur mon tél. m'avertit que c'est pas un truc à faire, bien entendu :)
 

Users who are viewing this thread