COVID-19 : les conséquences économiques, sociales et sociétales

NadMax

Prius addict :-)
25/8/16
1 134
728
690
45
Belgique
Quant à dire que c'est la plus grande crise économique et sanitaire du siècle.... Il reste encore 80 ans avant la fin de celui-ci...
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 962
693
690
41
Quant à dire que c'est la plus grande crise économique et sanitaire du siècle.... Il reste encore 80 ans avant la fin de celui-ci...
Oula, tu es optimiste toi !
Tu penses que les pangolins vont encore nous faire chier avec d'autres virus?

Mais on ne va pas nier que la crise est grave sauf en Chine où tout va bien là-bas.
A voir si on arrive à se relever d'une telle crise, ou pas.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
3 364
1 601
690
Ben il a raison sans doute..D'ici la fin du 21e on risque encore bcp et une mega guerre se profile lentement d'ailleurs avec la surpopulation , la migration pour cause de climat etc ( Chine, Indes, USA...)
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 962
693
690
41
Tiens, je suis étonné que, devant la plus grande crise économique et sanitaire du siècle, on arrive quand même à trouver des polémiques en France, autour des sujets à la con : Crop top, écriture inclusive, les enfants migrants...etc.

C'est pareil dans d'autres pays européens, ou c'est vraiment spécifique à la France ?
Je ne trouve pas qu'on en parle moins, mais il faut avouer qu'il y a d'autres sujets :
l'avion qui a franchit le mur du son
les conneries d'Erdogan
Guerre Arménie - Azerbaïdjan
Débats politique USA
Biélorussie
Vente de rafales
Suppression des pièces de 1 et 2 centimes d'€
etc...
Il y a d'autres sujets, et le covid est passé de mode.
 

ziocar

Membre HybridLife Confirmé
7/1/20
1 775
1 294
690
53
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Voici un bel exemple de la façon dont cette pandémie appauvrit les pauvres et enrichit les riches...
:sneaky2:

Courbet, Hockney, Warhol : face à la crise économique, les musées vendent leurs œuvres​

Lien
 

Bwoah_Kimi

Toyota-Yariste sans huile et sans palme
23/12/18
794
427
690
31
Lille Métropole
Ils ont bien vendus un exemplaire de Tintin au Congo à 11 000 euros récemment je ne suis plus choqué.
C'est simple l'argent, la consommation détruit tout. Aussi bien le social que la planète.
Et tant qu'on ira dans ce sens...
 

HybrideCool

Membre HybridLife Confirmé
4/7/17
393
222
490
Voici un bel exemple de la façon dont cette pandémie appauvrit les pauvres et enrichit les riches...
:sneaky2:


Lien
Ce que je trouve surtout triste c'est que ces oeuvres (certaines probablement majeures) ne soient plus visibles de TOUS, la visite d'un musée étant une des possibilités de s'élever
 

Gentleman69

Membre HybridLife Confirmé
3/5/19
415
171
590
Il s'agit de musées privés. Ils agissent comme des entreprises normales pour survivre.
Après, on peut débattre du fait que la culture devrait être publique et non privée etc...
 

ziocar

Membre HybridLife Confirmé
7/1/20
1 775
1 294
690
53
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
@Bwoah_Kimi oui, je n'ai pas été choquée par la nouvelle non plus, le monde a toujours "tourné" de cette façon, mais il est très triste que dans une situation d'urgence mondiale, nous n'ayons toujours pas appris à nous entraider et que quelques personnes continuent à appauvrir des millions d'autres.
Sans compter ce que dit @HybrideCool, certains biens communs seront relégués dans des collections privées.

@Gentleman69 musées publics ou privés, la différence, pour les utilisateurs, ne change pas, la chose est différente quand une œuvre d'art finit dans des maisons privées.
Je ne sais pas pour la France, mais en Italie, il y a beaucoup de "choses" publiques qui sont partagées ou totalement privées, les transports publics, le ramassage des ordures, etc.
 

Astrix64

Membre HybridLife Confirmé
19/7/18
2 619
1 350
690
En France, la vente d'oeuvre d'art, ne peut pas se faire avant une préemption possible de l'état qui fixe son prix du marché.
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
197
219
290
39
J'ai quand même l'impression que les artistes vendent majoritairement leurs œuvres à des particuliers, qui peuvent se les revendre, etc.
Ce n'est que bien plus tard, lorsque certains artistes ont acquis une grande notoriété, que les musées s'approprient (ou pas) certaines œuvres.
Il y a aussi des musées qui exposent des collections privées.

Les propriétés intellectuelles tombent dans le domaine public au bout d'un certain temps (de l'ordre de 50 ans pour la musique). Donc pendant 50 ans, la culture c'est une affaire privée.

Et c'est très bien comme ça. On ne va pas demander aux artistes de travailler pour l'état !
 

ziocar

Membre HybridLife Confirmé
7/1/20
1 775
1 294
690
53
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Les artistes vendent toujours leurs œuvres, que ce soit à un particulier ou à un musée. Ce qui est différent, c'est qu'un musée (privé ou public) vende ses œuvres.

S'il y a une chose que Covid-19 n'a pas arrêtée, c'est la croissance de la richesse des milliardaires. Rien qu'aux États-Unis, du 18 mars au 15 septembre, la richesse de 643 personnes a augmenté de 845 milliards de dollars au total. Dans le même temps, 50 millions de travailleurs perdaient leur emploi (14 millions sont toujours au chômage) et recevaient des allocations gouvernementales.
Historiquement, les pandémies, les guerres, les catastrophes en général, n'ont fait que creuser le fossé entre les riches et les pauvres, c'est aussi grâce aux bourses mondiales, ceux qui ont de l'argent peuvent "parier" sur les marchés à la hausse comme à la baisse, et si cela a fait la fortune de quelques-uns, en retour cela a rendu beaucoup d'autres pauvres.
Faire de l'argent avec de l'argent est la chose la plus destructrice qui puisse exister, sans dire que c'est contraire à l'éthique, le gain doit venir du travail, de l'inventivité, des compétences personnelles.
Dans notre cas spécifique (pandémie), le résultat est que de nombreux artisans, commerçants et petits entrepreneurs perdent leur emploi et leur capacité à construire leur avenir, tout cela pendant que quelques "nababs" continuent à augmenter leur capital.
Pour être clair, je ne suis pas contre le capitalisme, mais lorsque le capitalisme est sain, la spéculation boursière ne l'est certainement pas.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
4 218
1 734
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Pour les artistes de scène (musiciens, danseurs, comédiens...) surtout free-lance, c'est la catastrophe. A part certains qui ont quelques rares concerts/spectacles en streaming ne rapportant pas grand-chose, ils n'ont plus rien! Et les aides, en tout cas en Belgique, sont totalement insuffisantes. Et les compositeurs/écrivains/chorégraphes ne sont forcément quasi plus joués.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 290
682
690
70
Ce que je trouve surtout triste c'est que ces oeuvres (certaines probablement majeures) ne soient plus visibles de TOUS, la visite d'un musée étant une des possibilités de s'élever
En l’occurence, si j’ai bien compris, il s’agit d’oeuvres qui faisaient partie des "réserves" des musées en question et n’étaient donc pas visibles, en permanence, par le public.
Ces oeuvres peuvent intéresser d’autres musées, avec des collections moins riches, qui EUX les montreront au public.
 
Dernière édition:

ziocar

Membre HybridLife Confirmé
7/1/20
1 775
1 294
690
53
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Ca change doucement, en 2030 les bateaux devront stationner dans un port et ne passeront plus devant St-Pierre.
Avec la crise, beaucoup de boutiques touristiques ont fermé, comme chez nous le long de Rivoli (près du Louvres à Paris) où ils ne vendaient que du made in china.
Paris aussi est cupide, on veut tous les ans attirer plus de touristes, mais pour quelle utilité?
enfin cela est un autre débat.

Mais je pense sincèrement qu'avec la crise covid, certaines personnes ont changé, à voir si elles reprendront leurs mauvaises habitudes ou si elles continueront dans une nouvelle voie.

J'ai cité la réflexion de @Inouesama dans ce fil car elle mérite d'être approfondie.
Je doute fort que cette pandémie change la façon dont nous gérons l'économie, même au niveau local. En fait, les multinationales vont probablement gagner encore plus de pouvoir.
Les petits artisans n'ont pas la possibilité économique de relancer une économie de "proximité", en Italie nous perdons beaucoup de compétences artisanales, les gens préfèrent vendre ou louer leurs boutiques aux Chinois car ils paient bien et immédiatement.
A La Spezia, il y a une place (Piazza Brin) qui est totalement entre les mains des Dominicains, je n'ai rien contre ce peuple, même les Italiens ont créé de nombreuses little italy dans le monde, mais en parlant à un vieil habitant de la place qui se plaignait parce que toutes les petites boutiques autochtones avaient disparu au profit de boutiques qui traitent des produits dominicains et que chaque nuit il y a des bagarres et des ivrognes, alors je lui ai demandé qui louait/vendait des boutiques et des appartements à ces gens et pourquoi, il a haussé les épaules et m'a dit : "c'est juste une question d'argent".
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
7 508
6 689
790
34
Fontenay le Fleury
Je vais ajouter mon grain de sel.

Moi, en tant que "jeune" cadre "dynamique", le confinement / chômage partiel m'a permis de me rendre compte que, j'aurai préféré de travailler 3 jours par semaine.
Qu'en faite c'est une vie de merde de devoir taper 2 heures de transport pour aller et revenir du boulot.
Je me rends compte que j'étais crevé avant, et que je ne suis pas autant productif aujourd'hui.

Donc comment arriver à ce niveau de vie ?
Du coup le mouvement FIRE (Financial independant & Retire earlier) très répandu dans le milieu IT américain, n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

Pour le moment, j'aime beaucoup ce que je fais dans mon travail (je n'ai pas l'impression de "bosser"), je n'ai pas envie de m'arrêter.
Mais j'aime cette liberté de pouvoir dire "OK je suis libre financièrement, grâce au revenu de mes investissements, et le jour où je veux passer à autre chose, je peux."
(et j'ai pas envie de finir comme certains collègues plus âgés, ils sont usés et placardés, mais ils s'accrochent à leur job pour arriver jusqu'à la date de retraite. Non j'ai envie de finir dignement ma vie professionnelle lol.)

Donc je réduis mes dépenses, en vue d'investir dans la bourse (ETF) et dans l'immobilier, pour être indépendant financièrement dans 10-15 ans.

Et j'observe que quelque collègue autour de moi commence à faire pareil (mais elles, plutôt immobilier).

Après si certains sont intéressés pour connaître ce qu'est FIRE, et grosso modo la méthode, je peux faire un sujet là dessus.
 

Gentleman69

Membre HybridLife Confirmé
3/5/19
415
171
590
Pourquoi pas? J'ai 56 ans donc je ne suis pas concerné mais j'aimerais bien voir les hypothèses de rendement.
J'ai quelques expériences sur le sujet qui me font penser que ce n'est pas simple sauf à drastiquement réduire son niveau de vie voire aller vivre dans des pays pauvres avec les aléas (santé, sécurité, etc.) que cela peut avoir.

Merci d'avance!
 

Users who are viewing this discussion