ENERGIES RENOUVELABLES

  • Auteur de la discussion Membre supprimé 1292
  • Date de début
M

Membre supprimé 1292

Faute de réseau, le développement énergétique en Afrique n'est pas simple.

Certains s'y intéressent néanmoins...


Afrique ENR, nucléaire et Poutine:

 
M

Membre supprimé 1292

Le captage associé au dénivelé est une autre alternative à l'hydroélectricité par retenue.

A l'Argentière elle a servi à l'électrolyse de l'aluminium, site désormais fermé.

Argentière-la-Bessée hydroėlectricité par captage


 

Astrix64

Membre HybridLife Confirmé
19/7/18
1 951
942
690
Durable à leur "façon".
Expérience depuis 30 ans en Afrique: C'est à dire sans entretien jusqu'à ce que cela soit HS ou qu'un "démarcheur" vienne leur dire qu'il y a mieux, alors ils jettent tout même si cela vient d'être installé (<1 an).
Mais cela évolue, donc... à voir. :happy:
 
M

Membre supprimé 1292

Deux études rapportées à propos du tout ENR

 

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
6 007
4 298
690
53
On n'évoque pas le cas du Maroc, que je connais bien. Pourtant, il y a près de Ouarzazate l'une des plus grandes centrales solaires au monde avec différentes phases (Noor I, Noor II, III et IV). Elles utilisent différentes technologies pour tirer profit du soleil (miroirs courbes, thermo solaire avec avec capteurs cylindro paraboliques, thermo solaire avec tour).

Il y a également l'énergie des barrages hydrauliques et surtout les champs d'éoliennes vu que le pays dispose d'un des meilleurs sites pour ce type de production. Il n'y a pas de pétrole, donc il faut chercher des solutions alternatives comme le soleil, l'air, l'eau....
 

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
1 450
1 681
690
70
Kehl
La banque de l’UE annonce l’adoption de ses ambitieuses nouvelles stratégie climatique et politique de prêt dans le secteur de l’énergie

Conséquence de l’approbation, ce jour, de la version révisée de la politique de prêt dans le secteur de l’énergie, la BEI n’examinera plus, à compter de la fin de 2021, de nouveaux financements à l’appui de projets énergétiques qui recourent sans dispositif d’atténuation aux combustibles fossiles, gaz y compris. De plus, la Banque s’est dotée d’une nouvelle norme d’émission fixée à 250 g de CO2 par kilowatt-heure (kWh). Elle remplacera la norme actuelle établie à 550 g de CO2/kWh. Une révision précédente de la politique de prêt dans le secteur de l’énergie menée en 2013 avait déjà permis à la BEI d’être la première institution de financement internationale à abandonner effectivement le financement de la production d’électricité à partir de charbon et de lignite grâce à l’adoption d’une norme d’émission stricte.

La BEI pourra financer jusqu’à 75 % du coût admissible des projets relatifs aux nouveaux investissements énergétiques mis en œuvre dans ces pays.

le Groupe BEI s’attachera à soutenir la mobilisation de 1 000 milliards d’EUR d’investissements à l’appui de l’action pour le climat et de la durabilité environnementale au cours de la décennie 2021-2030, qui sera décisive ;

Jan ;)
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 776
5 321
790
Luxembourg
Désolé de casser l'ambiance, mais 100% renouvelable, on est dans le domaine du rêve, limite delirium tremens. Les études qui aboutissent à cette conclusion sont rarement neutres (on n'explore pas les possibilités pour voir ce que ça donnera - on se fixe un objectif arbitraire et on tord la réalité pour y arriver), et TOUTES reposent sur des hypothèses qui n'existent pas : à chaque fois le fameux stockage d'énergie, pas cher et à haut rendement, et souvent une baisse drastique de la conso. Je peux vous faire une étude qui détaille précisément comment je peux remplacer ma voiture hybride par la marche à pied en 2030, en prenant comme hypothèse qu'il me pousse quatre paires de jambes supplémentaires ce soir. On en est là pour ces études : on se fixe un objectif sympathique, puis on rêve à ce qui le rendrait possible, et ensuite on dit qu'on a démontré que c'est faisable.

Pour info, l'article lié est publié par Bernard Deboyser, qui gagne sa vie en vendant du renouvelable, et l'étude est financée par Energy Watch Group, qui se dit clairement pro-renouvelable, anti-fossile et anti-nucléaire. Avec tout ça je ne vois pas comment l'étude aurait pu arriver à une conclusion contraire.
 

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
1 450
1 681
690
70
Kehl
The website for interactive graphs displaying electricity production and spot market prices in Germany

Ces cartes sont vraiment intéressantes et donnent des éclairages sur le mix énergétique d'un pays important,... et encore très pollueur.

Est-ce qu'il existe un équivalent pour la France et/ou l'Europe ?

Par exemple, ce type de graph paramétrable est très pertinent:

Electricity production in Germany in week 46 2019

À certains moments, on peut constater l'apport important du vent... et le problème de l'intermittence des ENR, d'où la nécessité de développer les moyens de stockage de l'énergie produite. Ces moyens seront très, très chers !

Cela illustre l'importance de la décision de la BIE rapportée dans le message précédant.

Nous savons cependant que ce ne sera pas suffisant, car on vise une augmentation des ENR à 30 %, tandis que vers 2050, il faudrait arriver à presque 100 %, tout type d'utilisation comprises, notamment celles dépendant du pétrole = mobilité et machines.

Il faudra donc diminuer encore davantage notre dépendance des ENF en diminuant notre train de vie, donc en gérant un type de décroissance inédit et peut-être en partie douloureuse.

Jan ;)
 
M

Membre supprimé 1292

Certains s'en sortent déjà, aidés par leur géographie mais aussi par une certaine économie d'énergie...
La solution viendra sans doute de la convergence...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 776
5 321
790
Luxembourg
Certains s'en sortent déjà, aidés par leur géographie mais aussi par une certaine économie d'énergie...
La solution viendra sans doute de la convergence...
La solution viendra surtout de l'éducation des foules... L'article mélange tout le long énergie et électricité. L'électricité c'est 20% de l'énergie mondiale, et presque tout le reste c'est le fossile. S'ils ne comprennent pas la différence entre les deux, on est mal barrés pour faire comprendre à la foule les choix à venir. Et si nos décideurs ne le comprennent pas eux-mêmes, on est mal tout court.

Et la conclusion qui fait sourire : "Le constat est surprenant : ce ne sont pas les pays les plus riches ou disposant des plus importantes ressources financières qui sont les plus avancés en matière d’énergies vertes. De quoi montrer qu’il est possible de passer au tout renouvelable !"

Ca montre surtout qu'on est un pays riche justement PARCE QU'ON CONSOMME DU FOSSILE. L'activité économique mondiale et la richesse créée viennent de là. La difficulté étant maintenant de continuer à produire de la richesse, ou à décroître de façon ordonnée, en s'en passant.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 776
5 321
790
Luxembourg
Est-ce qu'il existe un équivalent pour la France et/ou l'Europe ?
Mais oui @Mister MMT, et c'est sur base de ça que je me suis fait mon opinion sur les questions énergétiques - attention donc, tu pourrais me rejoindre ;)

Pour la France la référence est Eco2mix, site de RTE : https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix. Il y a même une appli mobile.
Pour l'Europe, hélas, ENTSO-E qui joue le rôle de RTE est moins clair, ils donnent surtout accès aux fichiers de données et te laissent gérer la visualisation https://transparency.entsoe.eu/
Et de façon plus "ludique" il y a www.electricitymap.org qu'on a déjà cité. Il est plus orienté "vue à l'instant T" mais il est très intéressant.

Attention tout ceci ne concerne que l'électricité, pas l'énergie...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 776
5 321
790
Luxembourg
On n'évoque pas le cas du Maroc, que je connais bien. Pourtant, il y a près de Ouarzazate l'une des plus grandes centrales solaires au monde avec différentes phases (Noor I, Noor II, III et IV). Elles utilisent différentes technologies pour tirer profit du soleil (miroirs courbes, thermo solaire avec avec capteurs cylindro paraboliques, thermo solaire avec tour).
On a (très rapidement) comparé la production de ce genre de centrale avec ce que l'on sait faire par ailleurs (charbon ou nucléaire) ici. Des mastodontes comme ceux d'Israel, de Californie ou du Maroc restent un ou deux ordres de grandeurs en-dessous des besoins...
 

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
1 450
1 681
690
70
Kehl
Mais oui @Mister MMT, et c'est sur base de ça que je me suis fait mon opinion sur les questions énergétiques - attention donc, tu pourrais me rejoindre ;)

Attention tout ceci ne concerne que l'électricité, pas l'énergie...

Nous savons que c'est déjà le cas pour 95 % des questions ! :az:

Sur le plan de l'électricité, et grâce au nucléaire, la France est un des meilleurs élèves de l'Europe, voir du monde.

Pour les autres consommations, elle est aussi dépendante du pétrole (mobilité et machines) que les autres.

C'est ici qu'il reste le plus gros à faire, et, quand même investir dans les ENR et leur stockage, pour remplacer une bonne partie du nucléaire à l'horizon 2040, car ici également, le combustible deviendra plus rare, donc plus cher à extraire et enrichir.

Jan ;)
 
M

Membre supprimé 1292

La convergence entre économie d'énergie, ici plutôt modicité de moyens, et ENR , ici photovoltaïque associé au stockage, permet apparemment d'assurer les besoins domestiques, communs voire industriels au local.

 
M

Membre supprimé 1292

Chez nous comme dans bien des pays confortablement urbanisés la solution de couvrir parkings commerciaux et immeubles de bureaux ou bâtiments industriels semblent assurer une grande part de consommation diurne de lieux quasiment vides la nuit pour la plupart.
 
Dernière édition par un modérateur:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 776
5 321
790
Luxembourg
Chez nous comme dans bien des pays confortablement urbanisés la solution de couvrir parkings commerciaux et immeubles de bureaux ou bâtiments industriels semblen assurer une grande part de consommation diurne de lieux quasiment vides la nuit pour la plupart.
D'après cet autre article, l'ensemble du projet fait 6.5 MW, soit la puissance installée de deux éoliennes. Sauf que le solaire a un facteur de charge de 10%, moins de la moitié de l'éolien. En d'autres termes, la collectivité à payé 8 millions d'euros, plus la subvention solaire sur les deux décennies à venir, pour l'équivalent d'une petite éolienne. Une éolienne simple aurait coûté dans les 1 millions d'euros. Excellent investissement donc, j'espère qu'on va en mettre partout très vite.

Ceci explique peut-être aussi pourquoi Valorem, qui installe et opère des parcs de photovoltaïque et éolien, est une entreprise très florissante :
2016 : chiffre d'affaires 40 millions, bénéfice net 30 millions, donc 75% du CA
2017 : chiffre d'affaires 12 millions, bénéfice net 1 million
2018 : chiffre d'affaires 82 millions, bénéfice net 75 milions. 91% du CA

Les moutons sont heureux de se faire tondre...

(Pourquoi le journaliste ne parle pas de ça ? Ben déjà il pense que 30.000 m2 = 30 hectares, alors que c'est 3 ; s'il ne maîtrise pas les sciences niveau collège, il ne faut pas espérer pour les sujets plus compliqués).