[Scoop!] ENGIE a présenté le nouveau vélo hydrogène à la Défense

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 245
4 777
790
Val de Marne
En sortant ce midi à la Défense, j'ai croisé une démonstration du vélo hydrogène de Pragma Industries sur le site d'ENGIE avec sa filiale COFELY. Ni une ni deux, j'ai posé des questions et j'ai eu l'occasion de le tester.

Ce vélo possède un cadre assez impressionnant et imposant qui regroupe la pile à combustible et un réservoir de 2L d'hydrogène compressé à 300 bars. Le remplissage de celui-ci se fait en moins de 2 minutes d'après mon interlocutrice. Il autorise une autonomie de 120 à 150 km ce qui est extrêmement confortable et permettrait, par exemple, des balades touristiques sans se soucier de l'autonomie.
IMG_0138.JPG
A rouler, il est super confortable avec une bonne position de conduite surtout que l'assistance est extrêmement douce et progressive grâce à ses 3 niveaux (Cruise, Tour, Sport). Il reste imposant et lourd avec un peu moins de 30kg (il faut s'habituer aux premiers tours de roues après on ne le sent plus). Malgré tout, le centre de gravité m'a semblé moins pénalisant que ce je pensais et cela m'a permis de profiter de sa maniabilité. Il est très bien équipé (potence réglable, frein à disque, fourche télescopique) et les commandes et les accessoires sont de très bonne qualité. L'assistance permet de rouler jusque 25 km/h et on sent une grande facilité de pédalage surtout en mode Sport. Il possède une ventilation au niveau du pédalier qui peut se mettre en route, mais c'est très discret dans l'ensemble. Le niveau de miniaturisation m'a complètement bluffé (surtout après avoir joué avec Mirai et Nexo). Au cas où, il possède un bouton d'arrêt d'urgence (kill switch).

IMG_0140.JPGIMG_0141.JPGIMG_0143.JPGIMG_0144.JPG

Actuellement, 200 modèles ont trouvé preneurs auprès de flottes d'entreprises et cela inclut la borne de recharge. Son prix unitaire est de 7500€ (à ce stade de démonstrateur, ça ne veut pas dire grand chose comme pour Mirai ou Nexo) mais une V2 de ce modèle devrait arriver à la moitié de ce prix. Il est fort probable que ce démonstrateur donne naissance à des scooters ou des vélos de livraison.
ENGIE y croit beaucoup, car non seulement, c'est l'entreprise qui possède déjà une flotte de voitures hydrogène (Kangoo, Mirai et Nexo) mais aussi des parts dans de nombreuses startups dans ce domaine.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 734
1 511
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Etonnant engin... Mais pour le particulier, je ne suis pas certain que ses avantages (et ses inconvénients) en valent la peine pour le prix, même si on le baisse de moitié. Le coût du H2 est tout de même élevé, et sa production problématique.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 763
5 310
790
Luxembourg
Intéressant techniquement même si j'ai du mal à voir l'intérêt par rapport à un vélo électrique - la durée de recharge n'est pas un souci sur un vélo, si ?
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 245
4 777
790
Val de Marne
Pour l'instant, tout comme les voitures hydrogène, elles sont amenées à fortement évoluer jusqu'à ce qu'indiquait récemment Toyota être abordable comme une Prius. Les infrastructures progressent très vite aussi, de même que la production vertueuse.

Bref, nous sommes à l'an 1 de cette technologie, il faudra sûrement du temps pour en tirer quelques avantages en diminuant les inconvénients (tout comme les batteries électriques actuellement).
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 881
3 915
690
66
Intéressant techniquement même si j'ai du mal à voir l'intérêt par rapport à un vélo électrique - la durée de recharge n'est pas un souci sur un vélo, si ?
Non, le durée de recharge n'est pas un souci pour un vélo, du moins je n'imagine pas de cas concret où c'en serait un ...

Je me pose une autre question : on sait que l'H2 du fait de la petitesse de la molécule fuit assez vite des réservoirs (de manière significative si on n'utilise pas une voiture plusieurs semaines, mais j'ai oublié les chiffres). Est-ce que ce n'est pas encore plus pénalisant sur un petit réservoir ?
Exemple : si on perd 2 litres/mois par le bouchon du réservoir d'une voiture c'est pas terrible mais acceptable par rapport à un réservoir de 50 L, mais si on perd 2 par le bouchon d'un réservoir de 3 litres c'est plus frustrant ... (j'ai exagéré les chiffres sans doute).
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 763
5 310
790
Luxembourg
L’ordre de grandeur que j’avais en tête c’est 1% par jour.
 
M

Membre supprimé 1292

J'ai un peu de mal à imaginer de devoir faire un plein d'hygrogène en vélo tellement un jeu de batteries interchangeables peut assurer une autonomie suffisante à partir des points de départ ou d'arrivée, sur un engin plus léger donc plus maniable.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 881
3 915
690
66
Merci. Si c'est vraiment en pourcentage mon objection ne tient pas. Mais 1% de quoi ? De la masse du contenu restant ?
 

Andre Tissot

Membre HybridLife Confirmé
21/12/17
1 144
686
690
Moi, pour l'hydrogène, il y a toujours le point de sa production qui m'interpelle.
On en parle comme la panacée et la solution à tous les problèmes.
Mais si on produit l'hydrogène par electrolyse, à part le temps de remplissage, qu'est-ce que ça apporte du point de vue rendement global par rapport à un VE à batterie ?
Quels sont les autres moyens de production du H2 ?
Si quelqu'un connaissant bien le problème peut expliquer ce point....
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 734
1 511
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 881
3 915
690
66
Le rendement de la filière H2 de bout en bout sera toujours très inférieur à celui de la filière électrique de bout en bout (1).
Mais les défenseurs du H2 avancent un contre-argument intéressant : le stockage du H2 est une façon "élégante" d'absorber et stocker les surproductions des éoliennes et panneaux solaires aux heures de pointe.

(1) si ce n'est le fait avancé par certains défenseurs du H2 : le rendement d'une centrale nucléaire est très mauvais en termes d'énergie électrique par rapport à l'énergie dégagée par la fission, donc de l'uranium à l'utilisateur le rendement est également très bas.
 
M

Membre supprimé 1292

Pour autant que la filière nucléaire ait pu résoudre tous les problèmes d'approvisionnement énergétique, notamment par l'électrolyse de l'eau grâce à de l'électricité nucléaire et le stockage d'H², encore eut-il fallu que nous lui fissions entièrement confiance...
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 734
1 511
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Le rendement de la filière H2 de bout en bout sera toujours très inférieur à celui de la filière électrique de bout en bout (1).
Mais les défenseurs du H2 avancent un contre-argument intéressant : le stockage du H2 est une façon "élégante" d'absorber et stocker les surproductions des éoliennes et panneaux solaires aux heures de pointe.

(1) si ce n'est le fait avancé par certains défenseurs du H2 : le rendement d'une centrale nucléaire est très mauvais en termes d'énergie électrique par rapport à l'énergie dégagée par la fission, donc de l'uranium à l'utilisateur le rendement est également très bas.

Pour le stockage des EnR, oui, le H2 peut être intéressant. Mais de là à convenir à tout le marché auto, j'ai quelques doutes...

Pour autant que la filière nucléaire ait pu résoudre tous les problèmes d'approvisionnement énergétique, notamment par l'électrolyse de l'eau grâce à de l'électricité nucléaire et le stockage d'H², encore eut-il fallu que nous lui fissions entièrement confiance...

:mrgreen-48:
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 763
5 310
790
Luxembourg
@Grigou la difficulté c’est surtout que le stockage doit être prévu entre saisons pour que les EnR puissent couvrir les besoins (il y a des grosses différences entre été et hiver en terme de conso ET de production) ; déjà entre midi et minuit le meme jour c’est compliqué de faire du stockage, mais sur des mois c’est encore beaucoup plus dur. Pour l’hydrogène, le petit 1% par jour (de la masse restante en effet) de perte le met quasiment hors jeu. Pour l’instant il n’y a rien qui répond au besoin.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 763
5 310
790
Luxembourg
(1) si ce n'est le fait avancé par certains défenseurs du H2 : le rendement d'une centrale nucléaire est très mauvais en termes d'énergie électrique par rapport à l'énergie dégagée par la fission, donc de l'uranium à l'utilisateur le rendement est également très bas.
C’est un problème générique pour quasiment toutes les centrales thermiques (dont le nucléaire est un « sous-genre ») : il y a environ 30% de rendement entre la chaleur dégagée et l’électricité produite. Donc valable pour le gaz, le charbon, le pétrole et le nucléaire. Avec le gaz à cycle combiné, je crois qu’ils arrivent à 40%, à vérifier, mais ça reste faible dans l’absolu.
 

Christophe

Membre HybridLife Confirmé
21/6/17
760
615
690
Me demande si je deviens pas un vieux réac, parce que je trouve pas ça génial.
Vu les quantités d'énergie en jeu, les questions de rendement ne me semblent pas prépondérantes, on ferait mieux de s'inquiéter de l'orientation du marché vers des véhicules électriques monstrueux à 20kWh/100km et la gabegie du chauffage de bâtiments mal isolés...
Au sujet de l'estimation des fuites par diffusion à 1% je pense que c'est nettement plus puisque le rapport surface réservoir/masse stockée est plus défavorable pour un petit réservoir.
Sinon, comment transformer un truc simple et fiable, le vélo, en usine à gaz tellement lourde qu'il faut bien une assistance...
Pour le coup l'assistance élec sur batterie me semble plus adaptée et simple au vu des puissances et quantités à stocker en jeu.
 

X2Roz

Membre HybridLife Confirmé
16/2/19
282
262
390
36
Genève
l'énergie musculaire, c'est pas mal aussi pour faire rouler un vélo, plutôt bon marché en plus :mrgreen-48: