[Sport Automobile] Formule 1, les moteurs hybrides reprennent la piste

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
Ça repart cette nuit pour une 4ème saison de Formule 1 à moteur hybride.

Et oui, pour ceux qui n’étaient pas au courant, les trois dernières saisons de Formule 1 ont été courues avec des moteurs hybrides. Les pilotes sont maintenant obligés de respecter certaines règles d’éco-conduite (éco-pilotage ?) s’ils veulent tirer le plein potentiel de leur machine et finir devant la meute.



Pour rappel, voici les caractéristiques principales des moteurs :
  • Moteur essence V6 de 1.6 litres suralimenté à 2.4 bars maximum et réglementairement limité à 15 000 tr/mn.
  • Moteur électrique réglementairement limité à 120 kW, relié au vilebrequin.
  • Turbocompresseur hybride tournant jusqu’à 125 000 tr/mn.
  • Débit d’essence limité à 100 kg/h.
  • Masse d’essence allouée pour la course : 100 kg (soit environ 45 l/100km)
  • Batterie de 2.8 kWh pour environs 20 kg.
  • Consommation du moteur électrique limité à 1.1 kWh par tour de piste (soit 30 secondes à fond)
Avant le passage à l’hybride, la consommation d’essence n’était pas limitée et tournait sur la moyenne des circuits à environs 150 kg (68 l/100) par course. Si la première saison a été un peu difficile, avec l’obligation de ne pas toujours rouler à fond pour économiser l’essence, le temps du vainqueur s’avérait systématiquement meilleur que les années précédentes.

La saison suivante, les ingénieurs ont revu leurs copies et les pilotes ont réussi à mieux maitriser les techniques d’éco-conduite permettant de recharger la batterie afin d’effectivement pouvoir profiter des 30 secondes de moteur électrique par tour. Du coup, les problèmes de consommation de l’année précédente ont été oubliés.

La saison dernière, les améliorations, techniques et pilotage, ont permis d’abaisser la consommation et on a commencé à voir des voitures partir pour la course avec seulement 90 kg d’essence à bord (40 l/100). Encore une belle victoire pour l’hybridation.

Pour cette nouvelle saison qui commence, le règlement technique a profondément changé au niveau du châssis. Entre autres, de plus gros pneus et plus d’appui aérodynamique. A tel point que les pilotes passent maintenant les courbes avec plus de 5 g de force centrifuge, à comparer à aux 3 g de la saison dernière.

Comment vont se comporter les moteurs hybrides avec ce nouveau défi à relever ?
(Plus gros pneus, plus d’appuis => consommation en très nette hausse, mais toujours limitée à 100 kg par course)

A, j’oubliai…
Lors de l’apparition des moteurs hybrides, le monde de la Formule 1 a crié au scandale car les voitures étaient trop… Silencieuses :D
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
714
524
690
40
Hauts-de-Seine
Merci pour ces explications au fait ! Je suivais tous les grand-prix avec mon père quand j'étais gosse, c'était l'époque des Prost, Senna, Mansell... Après il y a eu Schumacher et c'est devenu un peu ch**nt... Faudrait peut-être que je m'y remette.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
:D

15 000 trs/mn. Si ça c'est pas du moulinage :mrgreen:

Soit dit en passant, c'est la limite réglementaire mais au vu des images de caméras embarquées, les constructeurs semblent préférer ne pas dépasser les 13 000 pour tirer le meilleur parti de la techno hybride.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
Les deux premières séances d'essais libres se sont donc déroulées la nuit dernière sur le tracé de Melbourne. Un chiffre résume à lui seul la performance des F1 de cette saison, c'est le meilleur temps réussi par la Mercedes de Lewis Hamilton : 1'24.1. A comparer au record absolu de la piste établi en 2011 pendant les qualifications 1'23.5 soit seulement 0.6 seconde de différence. Demain, le record va être pulvérisé.

Les journalistes commencent à parler des "formules 1 les plus rapides de tous les temps".
 

banzai

Membre HybridLife Confirmé
6/11/15
22
14
120
35
1'22.188 pour Hamilton en en qualif.
Record pulvérisé.
 

Ian51

Forum manager
Membre du personnel
27/6/14
2 240
1 023
690
52
Il copie un peu sur le Wec( heureusement car il y a plus en plus de personne qui regarde le Wec et de moins en moins en F1), ça devenait désastreux la F1, dommage que le Wec veulent revenir en arrière pour que Peugeot revienne (cout élevé, ils ont qu'a mettre le pognon et faire de vrai hybride de série).


La technologie hybride il y a rien de mieux en compétition, d'ailleurs Toyota menacé le Wec de partir, c'est pas vraiment menacé car cette technologie permet de faire avancé les hybrides de demain et se serait dommage ce retour en arrière.:cat:
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
1'22.188 pour Hamilton en en qualif.
Record pulvérisé.

Effectivement, record pulvérisé et 4 voitures plus rapides que le record de 2011 !
Le record était déjà tombé en essai libre 3 où Vettel a battu son propre record acquit lorsqu'il était chez Red Bull et qu'il enchaînait les titres de champion du monde.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
6 062
4 052
690
66
C'est simple, il voulait sans doute dire "ils copient", et j'en déduis qu'il parlait des instances de la F1.
Il faut savoir que l'orthographe, la grammaire et Ian ça fait trois : quand tu sais cela, tu arrives par décryptage à mieux le comprendre :mrgreen:
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
C'est la Formule 1 qui avait ouvert le bal de l'hybridation, de façon très light, avec le KERS qui faisait un peu de récupération d'énergie au freinage et la restituait à l'accélération. Certaines équipes se servaient d'un moteur électrique et d'une batterie, d'autres utilisaient un volant d'inertie. Le système est resté en service deux ou trois ans, puis a été abandonné lors de la saison 2013 pour laisser le temps aux ingénieurs motoristes de travailler sur le moteur hybride actuel.
D'une façon générale, je pense que la Formule 1 et le WEC ont répondu favorablement et presque simultanément, aux délais d'études près, à une demande très forte de la FIA d'intégrer les motorisations hybrides dans leur discipline respective.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
Le Grand Prix d'Australie s'est terminé sur la victoire de Sebastian Vettel en 1h24mn11s, soit la course la plus rapide jamais réalisée sur le circuit de Melbourne en 22 éditions (source).
Belle performance des moteurs hybrides, légèrement supérieure aux V10 de 2004 et 2005 qui consommaient 75 l/100 à l'époque. Cette année, la réglementation autorise 105 kg d'essence pour faire entre 320 à 325 km (tours de mise en grille, tour de chauffe, course et tour d'honneur), soit 44 l/100.

Côté sport, la saison s'annonce formidable avec de vrais dépassements, difficiles à réalisés et surtout, la fin de la domination de Mercedes qui va devoir composer avec une Ferrari au même niveau de performance.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
Merci à l'administrateur qui a ajouté l'image sur le premier poste.
J'en avais bien une, nettement moins bien, mais je n'ai pas trouvé le moyen de l'uploader.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
J'en profite pour revenir sur un événement du weekend dernier qui est passé quasiment inaperçu et qui prouve une fois de plus la supériorité de l'hybride.

Samedi matin, lors de la troisième séance d'essai libre, Kimi Raikonen tire tout droit dans une échappatoire sur une présomption de crevaison. Malheureusement, pour une raison inconnue (pour le public), son thermique s'arrête. Il parle un moment à la radio. Son ingénieur lui confirme une crevaison lente et lui dit de revenir au stands. Là, Kimi appuie sur le bouton "start engine" et le moteur thermique redémarre, comme sur une simple voiture de tourisme.

Cela fait 25 ans que je regarde la Formule 1 et c'est bien la première fois que je vois une voiture repartir après un arrêt du moteur. Pour des raisons de poids, il n'y a pas de démarreur, pas d'alternateur et la batterie est juste suffisante pour fournir l'électricité aux équipements pour la durée de la course. Pour démarrer le thermique, un mécano doit lancer le moteur à l'aide d'un démarreur externe.

Depuis l'arrivée de l'hybride, à chaque fois qu'une voiture calait, je me disais "mais pourquoi ils n'utilisent pas le moteur électrique pour relancer le thermique ?". Que nenni. L'année dernière, on a bien vu à 3 ou 4 reprises une voiture essayer de relancer le thermique en avançant grâce au moteur électrique. Mais ça restait du bricolage et ça n'a pratiquement jamais fonctionné.

Là Ferrari est passé à l'étape supérieure. Boite de vitesse au neutre et un bouton qui demande à l'ordinateur de démarrer le thermique, comme le bouton start de nos HSD.

J'espère que l'année prochaine, le règlement interdira purement et simplement l'utilisation d'un démarreur externe. On a trop vu d'accidents liés à une voiture à l'arrêt sur la trajectoire, sans compter les courses ruinées, voire les titres perdus.