La crise énergétique commence

Pierre80

Lecteur Inscrit
8/6/22
22
4
270
Le problème de ceux qui cherchent des informations sur internet, c'est qu'en plus de les trouver, il faut pouvoir les lire, j'avais dit que le prix de l'électricité était lié au prix du gaz, votre réponse a été "FAUX", tu voulais des données concrètes ?
France: chocs sur les prix de l’énergie
Cela montre que si vous cherchez des données pour confirmer vos croyances et que vous n'êtes pas capable de les interpréter, vous risquez de dire beaucoup de faussetés, au lieu de cela vous devriez simplement regarder les graphiques sans chercher des explications compliquées même si en fait la situation n'est pas simple, mais vous devez bien connaître le sujet pour en être sûr.
Le fait que l'électricité soit liée au gaz est l'une des nombreuses choses sur lesquelles vous avez tort.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 658
765
1 140
71
Intéressant ton article de septembre 2021.
Juste deux observations :
- il concerne le marché spot : pourcentage de la consommation globale qui transite par le marché spot ??
- la hausse annoncée pour février (2022) des tarifs réglementés n’a pas eu lieu.
(Si j’ai tout bien compris, mon tarif Tempo a même baissé un peu ;) )

Que les opérateurs du marché spot se gavent avec les variations de prix, personne n’en doute.
Quel meilleur système proposer ?
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
Bien sur qu'il y a un lien entre prix du courant et prix du gaz, ce n'est pas ça qui était faux dans ton message.

Mon entreprise investit actuellement 20 % dans les énergies renouvelables et, comme le coût de l'électricité est également lié au gaz, le bénéfice sur la composante électricité est également considérable.
Ce qui est faux, c'est que le bénéfice sur la production de renouvelable serait "considérable" parce que le prix du courant augmente sur le marché. Les producteurs de renouvelables ne gagnent pas d'argent grâce à l'augmentation des cours du marché. Ils vendent à un prix fixé d'avance sur 15 ou 20 ans. Que le marché soit haut ou bas, ils touchent les mêmes montants. Ce mécanisme s'appelle Contracts for Difference, et ça leur assure un revenu fixe connu d'avance.

vous devriez simplement regarder les graphiques sans chercher des explications compliquées
Merci, j'ai bien ri :mrgreen: Pour un complotiste qui parlait des moutons plus haut, c'est très ironique.

Sérieux, il faut arrêter le bullshit. On voit que le Français n'est pas ta langue maternelle, on voit que tu ne connais pas le sujet... Je ne comprends pas ce que tu espères obtenir, ou qui tu comptes convaincre.
 

Pierre80

Lecteur Inscrit
8/6/22
22
4
270
J'ai découvert qu'en plus d'être un expert en énergie, vous êtes aussi un professeur de lettres, je vais essayer de retourner à l'école primaire, en tout cas je ne comprends pas ce que cela a à voir avec la discussion.
Je pense que maintenant tout le monde a compris votre intention d'avoir raison à tout prix.
Je n'ai ni l'envie ni le temps de vous expliquer, même spécifiquement, comment cela fonctionne, car ce serait inutile.
Si je dois retourner à l'école, vous devez être vu par un bon médecin.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
Grosse victoire politique de Macron en Europe qui est passée quasiment inaperçue.


Après des années à dire que le marché électrique européen était juste parfait, la Commission accepte enfin de revoir son fonctionnement. La France le demandait depuis des mois, et le consensus était que ça n'aurait pas lieu, parce que l'Allemagne y était opposée. Pendant le débat avant le 2e tour de la présidentielle, Macron avait affirmé que sa stratégie était d'avoir le bouclier tarifaire en place pour le court terme, et en parallèle de faire réformer le système européen.

Maintenant que le plus dur est fait (obtenir cette décision), le plus dur reste à faire :mrgreen: : il faut se mettre d'accord sur un autre système... Ca va être la foire d'empoigne sur les mois/années à venir.
 

Grigou

Membre HybridLife Mentor
16/9/15
7 329
4 959
1 140
67
J'ai découvert qu'en plus d'être un expert en énergie, vous êtes aussi un professeur de lettres, je vais essayer de retourner à l'école primaire, en tout cas je ne comprends pas ce que cela a à voir avec la discussion.
Je pense que maintenant tout le monde a compris votre intention d'avoir raison à tout prix.
Je n'ai ni l'envie ni le temps de vous expliquer, même spécifiquement, comment cela fonctionne, car ce serait inutile.
Si je dois retourner à l'école, vous devez être vu par un bon médecin.
Pierre,
Peux-tu tout de même expliquer pourquoi tu t'exprimes très médiocrement en français, alors que tu es français de langue maternelle, sauf erreur ?
Il peut exister de nombreuses causes, il ne s'agit pas de te juger, mais cela dissiperait certains doutes sur l'authenticité de ton existence.

J'éprouve un réel malaise à lire ce fil depuis l'accusation dont @ziocar a fait l'objet, ayant depuis toujours eu de la sympathie pour lui. Cette accusation me semble hélas étayée par l'impitoyable verdict de l'adresse IP que tu as partagée avec lui.
Peux-tu t'en expliquer également ?
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 658
765
1 140
71
Info passée inaperçue (de moi, en tout cas) : le gaz, sur le marché TTF d’Amsterdam est revenu à son niveau (certes très élevé) d’avant la guerre en Ukraine.
Le "marché" aurait-il intégré que les manaces de boycott du gaz Poutine n’était que verbales et que l’Allemagne n’allait pas laisser ses citoyens se les geler l’hiver prochain ??

Screenshot_20220613-150140_Samsung Internet.jpg


Voir aussi :
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
Ben bouge pas, le yoyo a des chances de recommencer dès demain :-/ Info de cette après-midi :


Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule : un des sept terminaux de chargement de méthaniers aux USA a subi une explosion qui va le rendre inopérant pour au moins trois mois, les américains se retrouvent avec "trop" de gaz sur le marché intérieur, et les européens voient une nouvelle source disparaître. Du coup les prix ont encore baissé aux USA, et vont encore augmenter en Europe...

 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
Et ça n'a pas raté : +50% en trois jours... de 83 à 120 entre le 13 juin et aujourd'hui.

Capture d’écran 2022-06-16 à 17.31.48.png
 

Pierre80

Lecteur Inscrit
8/6/22
22
4
270
The European gas exchanges (e.g. TTF) have in recent times often seen extreme volatility in trading during the day. To address possible distortive effects on the price formation due to possible speculative moves it is possible to revisit the limits applied to this short-term volatility in their internal trading rules.

Thirdly, temporary national measures to subsidise the cost of gas used for power generation (e.g. to introduce a reference price for gas used for electricity production) with a view to lowering prices on the electricity market are considered by some Member States.

The crisis has also shown that where generation is publicly supported, as is often the case for renewables, the support must be designed to ensure investment while avoiding excessive returns for investors in periods when market prices are high. Two-way contracts for differences (CfDs), under which the operator receives a top-up when market prices are low and returns it when they are high, have been used in some Member States to achieve this aim. Well-designed CfDs can contribute to making the electricity price formation more independent from the cost of natural gas and it may be useful to rely on this model as a default for new renewables investments and other public investments in generation (as for nuclear generation).

COMMUNICATION FROM THE COMMISSION TO THE EUROPEAN PARLIAMENT
 

guilhem41

Membre HybridLife
22/5/16
593
494
840
40
Puisque la crise énergétique est intimement liée à la crise climatique (le terme "crise" est mal adapté, on pourrait croire qua ça va passer...) , je me permets de relayer ici cette information.
On y apprend que les "droits à polluer" vont se réduire dans les années qui viennent, qu'il est prévu une taxe carbone à l'entrée dans l'UE et qu'on ne touchera pas à la bagnole (pourtant grosse émettrice de CO2) à cause des gilets jaunes.

Le Parlement européen adopte la réforme du marché du carbone
Les nouvelles règles dont ont décidé les élus pour ce marché (dit ETS, pour Emissions Trading System), sur lequel les acteurs des secteurs les plus polluants (chimie, production d’électricité, secteur papetier, sidérurgie, ciment, acier…) s’échangent des permis d’émission de CO2, doivent se traduire par une réduction par rapport à 2005 de 63 % des émissions des industriels concernés d’ici à 2030.

Le 8 juin, les eurodéputés avaient également validé l’élargissement du marché du carbone à l’aviation, au maritime, aux poids lourds et aux immeubles de bureau. Ils avaient refusé d’y intégrer, comme le proposait la Commission, les transports et les logements des particuliers. Instruits par le mouvement des « gilets jaunes » en France et inquiets de la flambée des prix de l’énergie, les élus n’ont pas souhaité prendre le risque de toucher au portefeuille les citoyens.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
le terme "crise" est mal adapté, on pourrait croire qua ça va passer...
Le système global est plus dans la crise cardiaque que dans la crise de nerfs... Je veux dire par la que je ne crois pas que ça va passer - ça va de gré ou de force modifier la trajectoire de l'humanité des 250 dernières années. J'ai appelé le topic "la crise énergétique" mais ça aurait pu être "LA crise énergétique". Je suis étonné de voir que ce n'est pas plus évident et partagé comme point de vue. J'ai l'impression que, tout comme le conducteur qui se met debout sur les freins et attend en espérant éviter l'impact, on est collectivement en train de nier le problème tout en continuant à espérer un miracle, et on n'arrive pas à tourner le volant pour prendre une autre voie.

Pour l'ETS, hélas rien de neuf ; je bénéficie d'un abonnement à la newsletter quotidienne de Contexte Energie, j'ai suivi le long feuilleton, tout comme la taxonomie et d'autres sujets européens. Les infos dans les médias "grand public" sont catastrophiques, on devrait parler de ça à longueur de journée (et de journal). C'est juste notre avenir qui est en train de se jouer...

 

Robinson

Lecteur Inscrit
22/6/22
6
2
30
40
Je pense que si un réel effort collectif est fait, nous pouvons passer cette crise. Évidemment cette vision est utopique, mais j'aime à croire que rien est fichu et que l'humanité aura un déclic à un moment donnée !
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 658
765
1 140
71
.... on est collectivement en train de nier le problème tout en continuant à espérer un miracle, et on n'arrive pas à tourner le volant pour prendre une autre voie.
Peut-être parce que, tout simplement, considérer les problèmes de l’énergie (et des émissions associées) sans voir le problème de l’accroissement de la population mondiale, c’est regarder le doigt qui montre la lune.
L’énergie (et les émissions qui vont avec), c’est juste un problème de POGNON : le soleil envoie largement assez d’énergie pour couvrir tous nos besoins.
Ce qui manque ce sont les $$$ pour récupérer et stocker cette énergie.
La technologie fera le reste : en attendant la mythique fusion, on sait déjà fabriquer du biopétrole, dessaler de l’eau de mer etc....

Pour la (sur)population par contre, à part quelques guerres, désolé je suis sec.

Prendre une "autre voie" qui consiterait essentiellement à appauvrir les pauvres de quelques pays riches ne résoudrait aucun problème et en créerait de nouveaux (parfaitement imprévisibles : gilets jaunes).
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
Prendre une "autre voie" qui consiterait essentiellement à appauvrir les pauvres de quelques pays riches ne résoudrait aucun problème et en créerait de nouveaux (parfaitement imprévisibles : gilets jaunes).
Si tu penses que les problèmes posés par les gilets jaunes sont du même ordre que ceux posés par le fossile, disons gentiment qu'on n'est pas d'accord.

Par ailleurs, les gilets jaunes, on va se les manger de toute façon. La question est de savoir ce qu'on fait pour se préparer à après. Pour l'instant la réponse est rien.

Capture d’écran 2022-06-23 à 21.56.32.png
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 658
765
1 140
71
Si tu penses que les problèmes posés par les gilets jaunes sont du même ordre que ceux posés par le fossile, disons gentiment qu'on n'est pas d'accord.
Si tu penses que l’acceptabilité sociale d'une "autre voie" est du même ordre que la sortie du fossile alors, effectivement, il y a désaccord.
Sempiternel problème de la "fin du monde" Vs "la fin du mois". Cf : les dernières décisions annoncées en Allemagne.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
7 766
6 867
1 240
Luxembourg
Je ne crois pas que c'est facile mais je crois qu'on n'a pas le choix, et que le rôle des leaders est de l'expliquer puis de prendre des mesures impopulaires avec un plan de long terme. Je pense qu'au fond beaucoup de gens savent qu'on est dans la merde, même sans comprendre le problème en détails, et accepteraient plus facilement des mesures inédites si elles vont dans le sens de ce qu'ils savent, et si elles s'appliquent à tous. Si personne ne pleure maintenant que l'essence est plus chère que lors des Gilets Jaunes, c'est parce que tout le monde a vu la cause profonde, et sait très bien qu'on n'a pas de levier dessus.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 658
765
1 140
71
je crois qu'on n'a pas le choix,
Je crois qu’aucun politique ne fera le "choix" de se saborder aux élections suivantes.
Maintenant, si on supprime les elections....

le rôle des leaders est de l'expliquer puis de prendre des mesures impopulaires
Très précisément ce que font les "écolos" au pouvoir en Allemagne :D

l'essence est plus chère que lors des Gilets Jaunes, c'est parce que tout le monde a vu la cause profonde, et sait très bien qu'on n'a pas de levier dessus.
Les gens continuent à penser que les taxes sont trop élevées...

Sempiternelle opposition entre ce qui serait idéal (au moins dans l’esprit de celui qui fait la proposition) et le monde réel.
La période actuelle est caricaturale : charbon, voitures à pétrole etc...
Si déjà des "écolos", au pouvoir, n’ont pas le courage de faire les bons "choix", qu’attendre de pays comme les USA ou la Chine (qui sont les plus gros émetteurs) ?
Je te rejoins sur un point, nous n’avons pas le choix : il va falloir apprendre à vivre avec le dérèglement climatique et les dégâts qui vont avec.
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
2 109
760
740
42
Moi, je suis un peu dubitatif d'apprendre ce matin que le Gvnmt va continuer jusqu'à noël à faire la ristourne de 18 centimes sur le litre de carburant, ce n'est pas ainsi qu'on luttera contre le réchauffement climatique, pas en maintenant une énergie à un coût bas.

De plus, Macron dans son discours de Belfort en février dernier, parlait de "continuer à consommer mais sobrement" (discours ici)
Et Mme Borne parle doucement de "sobriété énergétique" (Groupe de travail ici) ; je pense que le Gvnmt et le Président devrait clairement ire qu'il faut consommer moins, et chercher à tout prix à réduire nos consommations (ainsi que nos factures), revoir nos déplacements, la manière dont nous consommons etc...

L'appel des 3 énergéticiens de France (ici) va dans le bon sens, mais ils auraient dû être appuyés par des Politiciens.
 

Users who are viewing this thread