[Economie & Politique] La fin de vente des voitures essence et diesel d'ici à 2040 - gouvernement français

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 845
638
690
40
Voici l'article Du Monde sur le Plan Climat du Ministre de l'Ecologie, M Hulot.
Nicolas Hulot: Nous visons la fin de la vente des voitures essence et diesel d’ici 2040



M Le Ministre souhaite la fin des ventes des voitures thermiques pour 2040, mais il ne dit pas comment.
 
Dernière édition:

NTE

Membre HybridLife Confirmé
16/6/17
273
144
370
Limousin
Ce n'est pas tout à fait ça. C'est la fin des ventes des voitures thermiques en 2040.
Donc le parc existant ne sera pas "éradiqué" mais il ne sera plus possible d'en acheter à partir de 2040
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 845
638
690
40
C'est déjà pas mal, je modifie en ce sens.
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
690
503
690
40
Hauts-de-Seine
Bon, des promesses pour 2025 c'est déjà pas très engageant, alors 2040... Nicolas sera mort et enterré, ou pas loin, à cette échéance.

Au final je ne vois pas grand chose dans ce discours. Les 50% d'électricité nucléaire en 2025, aucune action n'est lancée, et de toute manière on ne saura pas faire pour un coût raisonnable, donc ça n'arrivera pas. La fin des ventes de moteurs thermiques en 2040, on devrait y arriver, mais bon, c'est pas un bien grand engagement vu les échéances. L'équilibrage des taxes diesel-essence, c'était déjà prévu, il me semble pour 2020, et ce qui aurait été couillu ça aurait été de le faire au 1er janvier 2018, en plus ça aurait aidé à équilibrer le budget. Et la neutralité carbone pour 2050... même moi je serai mort à cette échéance...

Bref, elle est où la volonté politique ? Il est où notre projet ?

 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
7 406
6 543
790
33
Fontenay le Fleury
C'est plutôt probable que M. Hulot évoque la fin des voitures thermiques pur, comme Toyota l'avait annoncé.
Ça c'est réalisable.

Traduction, sur le marché, tous les voitures thermiques "pur" seront remplacés par des voitures dites "électrifiées", comme les hybrides par exemple.
Ce ne sera pas tellement difficile : tous les constructeurs européens (comme Renault) prévoient actuellement un déploiement massif des voitures hybrides 48V d'ici peu, sous la pression des normes environnementaux.

Faut pas cracher dans la soupe, c'est une bonne chose.

Pour les 50% d'énergie nucléaire + mixte en 2025, je pense que c'est jouable si on investit dans les éoliennes, le délai de "mise en service" est assez rapide par rapport au nucléaire. Ce n'est pas forcément un objectif hyper ambitieux, mais réaliste.
Source : Transition nergtique: o en est la France en matire d’nergies renouvelables?
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 845
638
690
40
Ben allons-y alors, qu'est-ce qu'on attend depuis tout ce temps pour s'y mettre?
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 955
1 393
690
Lobbys , opposition locales ou nationales pour des raisons toujours largement nombrilistes ( les éoliennes dénaturent le paysage par exemple, critique souvent entendue y compris pour tout ceux qui vont faire du ski ...or désolé mais les remontés mécaniques c'est pas forcement joli non ? nombrilisme ..). L'argent et les normes souvent très compliquées ( rien que les permis de construire sont devenus un sacs de noeuds qui peut prendre plus de 2 ans pour un gros projet !) sont d'autres obstacles.
 

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 845
638
690
40
Oui, mais on pourrait inciter les collectivités à doter leurs immeubles de panneaux solaires.
La pluparts des écoles ont des toitures plates, dont on peut facilement équiper de panneaux solaires, et pareil pour de nombreuses résidences privées.
Je suis au 3eme, sans vis à vis, il y a pas mal de vent, des petites éoliennes en toitures capteraient un peu de vent et permettraient d'alimenter les lumières communes (halls, escaliers).

Bref, avec des petits gestes ont peu aider, mais ça va être dur de changer les mentalités.
Déjà, je trouve que malgré les contrôles techniques trop de diesel fument noir de chez noir, donc il y a trop de complaisance; les tests anti-pollution devraient être fait par les policiers, et pas que de temps en temps une fois l'an sur le périf parisien.
Mais bon je dis ça, dans ma résidence pleins de proprios ne font pas le tri des déchets.
A Dax, où j'ai vécu, pareil, il n'y a pas de tri des déchets, une poubelle commune pour tous les déchets. Dommage.
 

Amstradeus

Ioniq Plug-in Executive - Yaris Hybride Style
30/4/17
75
49
190
48
Laval
C'est ce que demandent les constructeurs d'ailleurs : un coup de pouce de l'Etat dans la mise en place des infrastructures nécessaires au développement massif de ces dites voitures. La France est un grand pays et on doit donner la possibilité aux automobilistes de rallier Lille à Marseille sans avoir à perdre trop de temps dans la recharge de son véhicule. Reste aussi le frein du prix du véhicule.

Mais c'est vrai, c'est aussi à nous de changer nos mentalités. Il suffit de prendre l'exemple des éoliennes citées ci-dessus. Tout le monde est d'accord pour dire que c'est une bonne alternative, mais personne ne souhaite en voir près de chez lui...
 
M

Membre supprimé 1292

Deux choses:

- J'aurais aimé avoir la confirmation de l'info selon laquelle l'achat d'un véhicule électrique ou hybride d'occasion sera également incitée . Une double bonne nouvelle: le prix ne sera plus un problème pour certains candidat à la voiture propre, et les possesseurs de tels véhicules verront le marché porteur.

- Le 48V, apparemment boudé par les heureux possesseurs d'une technologie plus efficace, est un autre moyen d'attirer de nouveaux conducteurs vers l'hybride, à faible budget, et pourrait bien servir de première marche vers un véhicule suivant pus étoffé, voire, dans le délai, tout électrique.

Pour le reste, deux écoles: l'Etat incite fiscalement et équipe avec un budget déjà fragile ou l'Etat libère l'économie, l'industrie et l'entreprise de certaines contraintes législatives, avec l'abandon de certains monopoles, comme celui de l'énergie, dans l'espoir que de nouveaux acteurs privés tentent leur chance sur un marché en devenir.
 

fury0

Membre HybridLife Confirmé
C'est ce que demandent les constructeurs d'ailleurs : un coup de pouce de l'Etat dans la mise en place des infrastructures nécessaires au développement massif de ces dites voitures. La France est un grand pays et on doit donner la possibilité aux automobilistes de rallier Lille à Marseille sans avoir à perdre trop de temps dans la recharge de son véhicule.
J'espère que cela ne se fera pas ... Les coups de pouces de l'état , ce sont des coups de pouces des contribuables et même de ceux qui roulent en vélo ou vont à pied. D'autant que je ne crois pas du tout au tout électrique et surtout pas à l'électrique rechargeable rapidement (combien de réacteurs nucléaires pour faire les pleins 'rapidement' lors des grandes migration estivales !!? ).
 
  • Like
Reactions: Inouesama
M

Membre supprimé 1292

!?? Tu as réfléchi aux conséquences possibles ?
Ton argumentaire ressemble plutôt a du "there is no alternative" bien assimilé :D...

Il se peut que je ne dispose pas de tous les éléments pour m'avancer dans cette hypothèse mais je crois que si la production individuelle ou privée d'électricité tout comme les règles autorisant l'installation de bornes de recharges par des entreprises privées ou des particuliers sur ou dans des parkings publics ou dans les voies publiques, en usage partagé ou non, payant ou par abonnement étaient libérées du monopole d'EDF, ERDF etc... l'effet serait libérateur en variété, qualité, compétitivité d'offre comme on a pu l'observer en téléphonie mobile ou accès internet. Mais j'admets que j'ignore peut-être que cela est déjà possible. Merci donc d'infirmer.
 

fury0

Membre HybridLife Confirmé
comme on a pu l'observer en téléphonie mobile ou accès internet.
Ah quel prix social? Mais surtout, la baisse du prix des communications serait intervenue même si les télécoms n'avaient pas été privatisées. Ce n'est pas la privatisation qui a provoqué la baisse de prix des communications mais la numérisation. Là où il fallait un équipement pour faire passer une communication téléphonique (commutation par 'circuits'), un équipement équivalent aujourd'hui permet d'en faire passer plus de 100 (commutation par 'paquets'). En 1990 alors que j'étais en école d'ingénieur Télécom et que France Télécom n'était pas privatisée, cette très forte baisse des coûts était déjà programmée.
En 1946, le Conseil de la Résistance a décidé de privatiser l'énergie électrique (production et transport) parce qu'il considérait que l'énergie est stratégique, qu'elle garantissait l'indépendance du pays. Je ne pense pas que cela ai beaucoup changé aujourd'hui, sauf si l'on considère que nous vivons désormais dans le monde des bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
 
Dernière édition:
  • Like
Reactions: NTE

NTE

Membre HybridLife Confirmé
16/6/17
273
144
370
Limousin
Sans oublier de mentionner la "fracture" entre zones de population denses et rurales, où les opérateurs privés ne s'investissent que tardivement et contraints et forcés par la loi. Donc sans égalité entre citoyens.
Cela s'est produit pour la téléphonie et l'internet, n'est toujours pas réglée (malgré les promesses), et une libéralisation non contrôlée de l'énergie aboutira aux mêmes conséquences, à mon humble avis.
 
  • Like
Reactions: fury0
M

Membre supprimé 1292

oui... voilà-voilà... on va attendre encore un peu avant de passer au tout-électrique, donc...
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 955
1 393
690
Clair que les Ex mammouth d'état ( France Telecom, EDF, Poste etc) ou les employés en surnombres étaient vers la fin ( années 80-90) grassement paye à ne pas être très efficace c'était socialement un must ...pour eux. A l'inverse on voit bien que la privatisation n'apporte pas que du bon en terme de téléphonie ..mais bizarrement c'est encore l'ex grosse société étatisée la pire finalement puisque continuant à benficié d'un monopole de fait sur les principales lignes dans les campagnes les investissements qui y sont fait le sont souvent au détriment de la qualité du service pourtant toujours facturé très cher ( elle est ou la baisse prévue comme déclaré plus haut?) . Etant actuellement privé de ligne téléphonique quand je demande une réparation on me demande immédiatement de payer 69 euros pour l'intervention d'un technicien alors même que la panne est dans le gros central de dsitribution et non chez moi . Et ce pour un délais de 7 jours ...pourtant j'habite pas dans un hameau perdu de 200 âmes au fin fond de l'Ardèche mais un village conséquent proche d'une agglomération de plus de 200000 personnes ( dans un rayon de 15 km) ....
 
M

Membre supprimé 1292

Il faudra encore m'expliquer comment un état accusé déjà, faute d'une gestion budgétaire passée rigoureuse, d'écraser le peuple en taxes en tous genres, pourra continuer de lui faire supporter le coût de réformes, notamment énergétiques, sans y intéresser des capitaux privés qui seraient susceptibles de prendre un risque financier que ne peut plus se permettre l'Etat, moyennant il est vrai un découpage du marché et la promesse de retours sur investissement.
Je comprends bien le discours philosophique humanitaire et social de certains, mais ce serait oublier que l'économie, lorsqu'elle n'est pas planifiée, est au service d'utilisateurs de services et de consommateurs de produits qui font par leur comportement le succès ou l'échec des stratégies, dès lors qu'il sont satisfaits et en ont pour leur argent, pour aussi peu qu'ils en aient.
Je n'ai que trop entendu le discours de riches proies fiscales (se considérant comme telles), déplorant de devoir payer en taxes et impôts pour des bobos choyés par des cadeaux fiscaux et en primes diverses.
Le rééquilibrage des taxes carburant est déjà un acte courageux, ce n'est pas le moment de se décrocher les attributs du courage....