[Le Point Sur] Les nouveaux modèles diesel émettent jusqu’à plus de 1 000 fois plus de particules lors du nettoyage de leur filtre

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
5 952
4 249
690
53
Les nouvelles voitures diesel polluent jusqu’à plus de 1 000 fois plus d’après des tests effectués sur deux modèles parmi les plus vendus. Les dangereux pics de particules peuvent avoir un impact immédiat sur le cœur et sont le résultat de la régénération des filtres à particules des voitures diesel. Ce nettoyage du filtre peut se produire en ville et durer sur une distance de 15 km. Ses effets sur l’environnement ne sont pas pris en compte par les tests officiels d’homologation. En Europe, plus de 45 millions de voitures diesel sont équipées de ces filtres, provoquant ainsi un total de 1,3 milliard de régénérations par an.

 

Gentleman69

Membre HybridLife Confirmé
3/5/19
269
135
390
Plus de particules mais moins de CO2. Pas simple quand on sait que l'on taxe le CO2...
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 760
3 835
690
65
... mais que fort heureusement on va limiter voire interdire les Diesel dans certaines grandes villes :)
 

ziocar

Membre HybridLife Confirmé
7/1/20
828
489
690
52
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Quand je suis allé chez le concessionnaire pour voir les voitures, ils m'ont dit que les nouveaux diesels n'avaient plus de problèmes de filtre (FAP) même quand ils ne roulaient qu'en ville, maintenant je comprends pourquoi.
Avant, au moins, pour purger le filtre, il fallait rouler à plus de 70 km/h, afin de ne pas empoisonner beaucoup plus de gens en ville.
 

FREDO78

Fun Manager
29/12/17
5 952
4 249
690
53
Oui mais comme ils disent dans l'article, il y a un vide juridique qui fait que ce n'est pas pris en compte dans les tests d'homologation. Comme beaucoup de diesels font de la ville, ça craint vraiment cette histoire car le nettoyage du FAP a lieu sur plusieurs kms.
 

pandora78

Membre HybridLife Confirmé
27/12/16
107
97
290
84
Maurepas 78310
bonsoir
il y a quelques décennies avant l'apparition des filtres à particules actuels, la première idée était de capter les particules fines et de les stocker dans un réceptacle sur le véhicule. Une fois le bac saturé, les suies devaient êtres recueillies dans des lieues appropriés ( garages principalement) et intégrées aux bitumes des routes etc..
Cette idée pourtant écologique n'a pas fait long feu . Compliqué à mettre en oeuvre avec un surcoût pour collecter les suies et forcement tentation de vider le bac dans la nature ...
Les moteurs essences injection directe crachent plus de particules extra fines que les diesels mais avec la température plus élevée des gaz de combustion les particules fines sont presque brûlées en continu par le Fap .
 

Astrix64

Membre HybridLife Confirmé
19/7/18
1 883
909
690
En fait un véhicule essence en WLTP ne peut pas cracher plus de particule qu'un moteur diesel, car ils doivent respecter la même masse d'éjection de particules au km.
C'est pourquoi, les véhicules essence à injection directe ont maintenant aussi un filtre à particule. Et oui, avant seul le CO2 comptait.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 680
1 482
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Sans compter que les normes n'oublient pas seulement ces particules issues de la régénération des FAP, mais aussi les ultra-fines, tout comme les particules secondaires. Et je rappelle que la composition des particules des diesels est particulièrement nocive pour la santé (HAP, nitrate d'ammonium, métaux lourds, ..).
Sans oublier que les diesels rejettent bien plus de protoxyde d'azote (N2O) que les autres carburants, et que ce gaz est 300 fois plus néfaste comme GES que le CO2.
Quand va-t-on arrêter cet acharnement thérapeutique sur le diesel?!? :punch:
 

Christophe

Membre HybridLife Confirmé
21/6/17
760
614
690
Franquin avait grillé depuis longtemps certains rigolos (ou sinistres empoisonneurs) qui bossent dans l'automobile ou (et ?) édictent les normes !
 
Dernière édition: