[Jante & Pneu] Les tests 2018 de pneus d'hiver du TCS sont disponibles

Chti73

Fil d'Ariane du forum []----->
30/6/18
821
783
690
Chambéry
Bonjour,

Le TCS (Touring Club Switzerland/Suisse) vient de publier ses essais 2018 de pneus d'hiver.

Les dimensions suivantes ont été testées:

- 175/65 R14 Indice 82T: Dimension 175-65/R14 indice 82T (jusqu'à 190 km/h)

- 205/55 R16 Indice 91H: Dimension 205/55 R16 indice 91H (jusqu'à 210 km/h)

Comparatif complet au format PDF
: https://www.tcs.ch/PDF/test-de-pneus-d-hiver.pdf

En ce qui ME concerne, les avis du TCS, souvent recoupés par ceux de l'ADAC et du TüV allemand, sont souvent crédibles.

A recouper également avec les tests des années précédentes, qui portent sur des dimensions différentes. Ce recoupement permet facilement de distinguer une "tendance" sur quelques modèles.

Par contre, il faut prendre en considération que la qualité "réelle" du pneu dépend également d'un tas d'autres facteurs: modèle de voiture, qualité et réglage de la suspension, dimension exacte des pneus utilisés. Un pneu peut s'avérer excellent dans une dimension testée, et bien moins bon dans une dimension sensiblement différente.

Normalement, peu de distorsion à craindre si vous achetez une dimension très voisine de celle testée.
 
M

Membre supprimé 1292

Merci @Chti73 .
On retrouve les valeurs sûres et le détails de qualités permet de choisir son train en fonction des priorités de chacun.

Par contre, en large, le Michelin Alpin bien classé malgré ses faiblesses sur neige et verglas... je pouffe!... pour un pneu hiver, c'est la loose!

La faiblesse du WRD4 sur la pluie, je confirme... enfin... sur le bitume humide et gras de boue... :)
 
  • Like
Reactions: parkerbol

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
690
503
690
40
Hauts-de-Seine
En même temps le ratio conduite sur neige/verglas VS conduite sur route sèche/humide il est de combien pour ceux qui n'habitent pas en montagne ? 0,1 % ?
 
M

Membre supprimé 1292

C'est un débat qui a déjà eu lieu.
A priori la règle la plus élémentaire de sécurité voudrait qu'on anticipe les qualités d'un pneu hiver pour les circonstances où le risque hivernal encouru sera le mieux négocié car le plus élevé.
Il me semble plus facile de maîtriser un pneu, quelque en soient ses qualités, sur une route sèche ou à peine humide, pour autant qu'on roule "normalement", que lors de la survenue d'un incident hivernal (plaque de verglas, accumulation de neige fraîche) dans un parcours souvent inhabituel avec des pneus insuffisants dans ce à quoi il est à priori destiné.
Je suis peut être excessivement prudent ou exigeant en saison à risque...
J'ai vécu un contre-exemple puisque je me suis "mangé" un fossé avec des pneus hiver sur de la boue fraîche dans un virage d'une route sèche partout ailleurs... trop vite et inattentif sur un parcours inconnu... de nuit...
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
690
503
690
40
Hauts-de-Seine
C'est un débat qui a déjà eu lieu.
A priori la règle la plus élémentaire de sécurité voudrait qu'on anticipe les qualités d'un pneu hiver pour les circonstances où le risque hivernal encouru sera le mieux négocié car le plus élevé.
Ou bien on choisit de pondérer la performance du pneu par le nombre de kilomètres effectués dans chaque type de conditions.

Les pneus hiver ne sont-ils pas meilleurs dès que la température est inférieure à 7°C ?
Donc le ratio passe à environ 40 % dans le Noooord.
Je parlais des performances de l’alpin sur la neige en particulier, par rapport aux autres gommes hiver.
 
  • Like
Reactions: Chti73
M

Membre supprimé 1292

Comme vous voulez.
Les statistiques s'accomodent mal avec l'instinct de conservation.
Pour une pondération du pneu un impondérable sur le parcours....
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 734
3 810
690
65
Les pneus hiver ne sont-ils pas meilleurs dès que la température est inférieure à 7°C ?
Donc le ratio passe à environ 40 % dans le Noooord.

Envoyé de mon Nexus 6P en utilisant Tapatalk

Pour moi, sur route sèche non. Je préfère un pneu été, il accroche mieux.
C'est du moins mon ressenti, mais je recommande à chaque conducteur qui passe en pneus hiver de le faire quand il fait moins de 7°C et par temps sec, afin de comparer avant/après, si possible sur la même route.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 954
1 391
690
In Pneu hiver sur la neige tassee ou pire le verglas ne garanti en rien la securite je dirais par expérience. C’est clairement mieux qu’un pneu été oui, mais donner l’impression que c’est comme sur banale route mouillée est une illusion. Du coup entre un “mauvais” et un bon pneu hiver neuf les différences seront par contre faibles dans l’absolu.
C’est le défaut de ces tests je dirais’ ils ne mettent pas en évidence que le résultat est finalement très relatif... et valable uniquement sur pneus neuf je répète ! Donc sauf à habiter en montagne je pense qu’un pneu hiver doit d’abord être bon sur route sèche et mouillée!
Au conducteur de réfléchir et adapter sa conduite sur verglas du coup pour les rares fois ou ça glissera vraiment bcp car au delà de 20 km/h déjà souvent ca glissera ! Peu importe le pneu hiver...
 
  • Like
Reactions: Chti73

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 954
1 391
690
Pour moi, sur route sèche non. Je préfère un pneu été, il accroche mieux.
C'est du moins mon ressenti, mais je recommande à chaque conducteur qui passe en pneus hiver de le faire quand il fait moins de 7°C et par temps sec, afin de comparer avant/après, si possible sur la même route.

Les 7 degrés ne sont pas une règle de toute façon....cela dépend des gommes.
 
M

Membre supprimé 1292

Pardon d'insister mais le "si peu" de différence entre deux pneus hiver à l'abord d'une plaque peut faire bien plus de différence de réaction que la plus grande différence entre deux pneus été sur route sèche . Je ne comprends que vous ne veuillez pas le reconnaître.
Le risque zéro n'existe pas mais éviter les plus graves conséquences en une seule circonstance exceptionnelle me paraît tellement primordial que je ne comprends pas très bien ce zèle à vouloir relativiser le danger absolu.
 
  • Like
Reactions: Chti73

Timeo Danaos

Membre HybridLife Confirmé
17/9/18
1 194
1 135
690
59
On peut raisonner autrement, en considérant qu’une moins bonne performance dans des circonstances plus fréquentes, quasi quotidiennes, comme une chaussée humide ou trempée par exemple fait globalement courir un plus grand risque qu’une moindre performance dans des circonstances sommes toutes exceptionnelles, et que certains peuvent même choisir d’éviter de rencontrer en ne prenant pas la route ces jours-là. Ainsi un pneu comme l’Alpin justement peut convenir à un usager qui voudra rouler dans de bonnes conditions en hiver, dans les conditions les plus courantes, sec, humide, détrempé, mais évitera ou réduira ses sorties lors des quelques jours de neige, s’il y en a …

Il n’y a pas de règle absolue, un pneu est un compromis, et les usages ne sont pas les mêmes, ni les conditions climatiques en fonction des régions. Je ne vois ainsi pas trop ce que ferait un Breton de pneus typés neige…, en revanche, de pneus typés pluie, je vois mieux…
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 402
942
690
Mont Saint Aignan
Je ne vois ainsi pas trop ce que ferait un Breton de pneus typés neige…, en revanche, de pneus typés pluie, je vois mieux…
Quoi il pleut souvent en Bretagne, venez donc voir en Normandie!! :mrgreen: Ici un bon pneu été pas trop usé est toujours suffisant et, pour les cas extrêmes on adapte la conduite et ou le trajet!! ;)
 
  • Like
Reactions: Chti73

frg62

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
12/6/14
3 989
3 142
790
58
Bruxelles
Petite histoire vraie, concernant le problème des pneus été en hiver.

Ce printemps dernier, je venais de repasser à mes roues d'été, les températures étant redevenues clémentes.
Puis nous avons eu droit à un coup de froid soudain, à savoir que la veille, il faisait 16 ° en fin de journée, et le lendemain, plus que 1 ° au matin.

La voiture ayant dormi dehors, j'ai pu constater l'effet de cette variation sur mes gommes.
J'ai eu l'impression de rouler sur des roues en bois, tant la gomme avait perdu de son élasticité !!! :hurting:
(Goodyear EfficientGrip, pour ceux qui se posent la question.)

Ceci pour dire qu'effectivement un pneu été en hiver, ce n'est pas recommandable, même sur du sec ! ;)
 

FrançoisRCL

Membre HybridLife Confirmé
8/12/16
2 916
1 618
690
57
St Amand les Eaux (Nord)
Pour moi, sur route sèche non. Je préfère un pneu été, il accroche mieux.
Je n'ai pas de valeurs sur routes sèches, mais ça n'arrive pas si souvent chez nous (et en Bretagne aussi) durant l'hiver.
Les 7 degrés ne sont pas une règle de toute façon....cela dépend des gommes.
Oui, mais ce graphique est plutôt parlant :

3020661-pneus-hiver-distance-arret-jpg_2633641.jpg
 
  • Like
Reactions: Chti73

FrançoisRCL

Membre HybridLife Confirmé
8/12/16
2 916
1 618
690
57
St Amand les Eaux (Nord)
Graphiques retrouvés (source Goodyear)
Route enneigée hiver
route-neige.jpg
Route mouillée hiver
freinage-route-mouilllée.jpg
Route sèche été
route-seche.jpg
Pour répondre à @Grigou, je n'ai pas trouvé de comparatif pneus été/hiver sur route sèche en hiver (+7°C).
 
  • Like
Reactions: Chti73

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
690
503
690
40
Hauts-de-Seine
Petite histoire vraie, concernant le problème des pneus été en hiver.

Ce printemps dernier, je venais de repasser à mes roues d'été, les températures étant redevenues clémentes.
Puis nous avons eu droit à un coup de froid soudain, à savoir que la veille, il faisait 16 ° en fin de journée, et le lendemain, plus que 1 ° au matin.

La voiture ayant dormi dehors, j'ai pu constater l'effet de cette variation sur mes gommes.
J'ai eu l'impression de rouler sur des roues en bois, tant la gomme avait perdu de son élasticité !!! :hurting:
(Goodyear EfficientGrip, pour ceux qui se posent la question.)

Ceci pour dire qu'effectivement un pneu été en hiver, ce n'est pas recommandable, même sur du sec ! ;)
Ça serait pas arrivé avec des 4 saisons... Et j’ai déjà vécu l’inverse : en pneu hiver en décembre, 20 degrés, du soleil, route sèche. Mes Nokian étaient de vraies savonnettes.
 
  • Like
Reactions: Grigou

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
690
503
690
40
Hauts-de-Seine
Pardon d'insister mais le "si peu" de différence entre deux pneus hiver à l'abord d'une plaque peut faire bien plus de différence de réaction que la plus grande différence entre deux pneus été sur route sèche . Je ne comprends que vous ne veuillez pas le reconnaître.
Le risque zéro n'existe pas mais éviter les plus graves conséquences en une seule circonstance exceptionnelle me paraît tellement primordial que je ne comprends pas très bien ce zèle à vouloir relativiser le danger absolu.
Non mais là tu essaies de nous inventer un effet falaise, comme si la plaque de verglas ou la coulée de neige fraîche se trouvait à tous les coins de rue et allait directement nous envoyer ad patres par l’intermediaire d’un platane. Mais on est pas dans Destination Finale. En plus tu as quand même planté ton CHR sans plaque de verglas ou langue de neige fraîche à ce que je sache.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 734
3 810
690
65
@frg62 à chacun son expérience.
Je peux décrire précisément la mienne, sans rien occulter, et chacun jugera.
Je prends livraison de mon Auris 2 fin février 2013, montée en 225 17 pouces (Dunlop). Vu que la saison est avancée, je remets l'achat de pneus hiver à la suivante.
En novembre 2013 je me fais livrer 4 roues hiver montées, en 205 16 pouces, Vredestein. Je les charge dans la voiture et pars en Savoie, pour les changer (pas que pour ça !).
Le jour où je les change, le temps est clair et sec, et froid. Je roule le matin avec les pneus été, l'accroche est bonne partout, y compris dans des virages restés humides. Il fait 3 °C.
Je change les roues et il se trouve que je suis amené à reprendre la même route. La direction légèrement imprécise est typique des pneus hiver, pas grave c'est un phénomène normal que j'ai toujours connu avec des pneus hiver, même en dimension identique aux pneus été. J'oublie vite cette sensation un peu surprenante au début. J'aborde un virage comme si j'étais toujours avec les pneus été, et là je sens nettement un petit dérapage. Il fait toujours moins de 7°C ... Interloqué, je prête plus attention à l'accroche dans les virages suivants et le constat est sans appel : sur ce terrai-là, y compris sur des plaques humides, les pneus été 225 17 passaient plus vite que les pneus hiver 205 16.

Alors vous me direz :
- forcément la largeur est moindre et la hauteur du flanc supérieure
Désolé, mais nous sommes nombreux à descendre en taille quand nous passons en pneus hiver. Si la cause est là il faut arrêter de conseiller des tailles inférieures...
- ces Vredestein n'étaient tout simplement pas terribles
Je les avais choisis après longue études des notations sur divers sites, et lectures de forums. Ils étaient en lutte serrée avec des Nokian.
- les Vredestein n'étaient pas rodés
C'est vrai. Il eût fallu que je fasse deux saisons avec l'Auris pour refaire l'expérience avec ces pneus rodés.
 

NadMax

Prius addict :-)
25/8/16
1 094
686
690
44
Belgique
Bonjour à tous,
je voulais soulever 2 points:
1. Je pense que la plupart des gens mettent des pneus hivers qui ont une taille inférieure aux étés parce que cela coûte moins cher et que, éventuellement, cela fera consommer un peu moins sinon sur le sec par rapport à ce que @Grigou évoque dans ses conditions, je pense qu'il est normal que les étés étaient meilleurs, cela aurait été tout autre sur route humide ou, pire, enneigée. D'autre part, une taille inférieure est plus efficace sur la neige( suffit de voir avec quoi ils roulent en WRC, hormis les clous bien sûr),
2. les pneus étés s'usent plus vite en hiver.