[Economie] Nucléaire VS Energie renouvelable: la solution française serait en train de perdre la bataille

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
1 969
712
690
53
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Il faut surtout réduire les consommation d'energie. Faire des SUV electriques de 1.5 tonnes ne nous sortira pas d'affaire. Il faudrait surtout chercher sur les meilleurs rendements globaux (du puit à la roue) et baisser le poids. Les voitures sont devenues obèses, rien que pour de "bonnes" raisons : un équipement plus riche, une finition plus soignée, une insonorisation plus poussée :rolleyes:. Une Peugeot 205 de 1983 pesait 740 kg, la 207 de 2007 pèsait entre 1 150 à 1 280 kg, la 208 de 2018 entre 960kg et 1185 kgs (les poids ont commencé à se réduire grace aux normes anti-pollution).
Ne pas oublier les normes sécuritaires, comme les équipements et la résistance aux crash-tests. Mais l'exemple de la 208 prouve qu'il y a en effet moyen de réduire ce poids sans que cela se fasse au détriment de la sécurité et du confort. Mais il sera très difficile de produire une telle voiture avec le poids d'une 205. Cette dernière ne passerait plus les normes depuis longtemps.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 417
5 138
790
31
Fontenay le Fleury
Ce truc ne va jamais décoller on dirait :
Nucléaire : de nouvelles anomalies détectées à l’EPR de Flamanville - Le Monde

Electricité de France (EDF) a annoncé, mardi 10 avril, que des « écarts de qualité dans la réalisation des soudures » par rapport à son cahier des charges avaient été détectés sur l’EPR de Flamanville (Manche) et que des contrôles étaient en cours. Le groupe a déclaré cet événement « significatif » à l’Autorité de sûreté nucléaire(ASN) et ajoute que ces défauts pourraient l’obliger à reporter une fois de plus le démarrage du réacteur de troisième génération conçu par Framatome (ex-Areva NP) et l’allemand Siemens.
 
J'aime: Remundo

BM80

Membre HybridLife Confirmé
15/9/16
1 133
487
690
59
ABBEVILLE
Un épisode de plus pour cet EPR qui va nous coûter très cher.
Mais qu' appelle t'on écart de qualité par rapport un cahier des charges ?
La conformité d' une caractéristique ou d' une opération doit être binaire: c 'est bon ou c' est mauvais.
Une dérogation de plus ( la liste doit être très longue ). :mad:
 

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
2 432
876
690
Concernant les déboires de Flamanville, vous aurez noté qu'il est question de malfaçons (comme Bouygues et son béton). Ce que je comprends comme une insuffisance des prestataires, non pas de conception du projet .
J'espère que ces "bricoleurs" auront à payer les pénalités consécutives à leurs insuffisances, et non pas le maître d'ouvrage donc indirectement l'Etat....
 
J'aime: Oliewan et pf78

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 417
5 138
790
31
Fontenay le Fleury
Ce sera en effet réjouissant pour la filière si un premier EPR démarre sans problème de sécurité. :shamefullyembarrased:

Perso j'espère que ça va marcher. Car l'avenir de l'industrie nucléaire française en dépend...et beaucoup d'emplois avec.

Depuis le début je disais que c'est sans doute très bien la solution nucléaire pour la France, vu qu'on a déjà construit toute une filière, mais c'est sur le marché de l'export que ça semble coincer globalement (même si la situation semble débloquer en Inde).

Cette semaine il y avait eu la rencontre parlementaire sur les énergies renouvelables, quelqu'un de mon équipe a assisté.
Les questions à la fin sont d'ailleurs perturbées régulièrement par des pro-nucléaires qui ne veulent pas entendre parler des EnR. C'est marrant qu'il y a un vrai blocage psychologique dans la tête de beaucoup de responsables/ingénieurs.

Et pour la petite info utile, ce qui est en train d'être envisagé, c'est que pour gérer les intermittences, on partirait sur la solution de bio-masse (revalorisation des déchets...déjections agricoles) qui va générer du bio-méthane, afin de remplacer le gaz importé de la Russie.
La solution de l'hydrogène n'a pas vraiment été évoqué.

Je suppose que dans la tête des groupes énergétiques : le "bio-gaz" comptabilisé comme une énergie renouvelable, permet de réduire drastiquement les besoins en énergie solaire et éolienne. Et il permet de recycler les infrastructures (les centrales thermiques) existantes en centrale thermique fonctionnant au gaz "renouvelable".

Du coup je suppose qu'en 2030, on aura quelque chose comme 50% nucléaire, 25% éoliennes-solaire et 25% biogaz.

Reste à connaître le bilan carbone d'utilisation de biogaz. Mais grâce au nucléaire je suppose que la France aura tout de même un bilan carbone très bon au bout du compte.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 315
512
690
Oui et ? Il y a bien longtemps la cour avait dénoncé les abus financier de la filière nucléaire en France. Ca n'a pas empêché le truc sans fin de Normandie par exemple.
Disons qu'en F on est spécialisé dans la subvention pour les nouveautés gérés n'importe comment ( je le sais j'ai des panneaux PV sur le toit dont l'état à hélas payé une bonne partie alors que les mêmes panneaux coutaient à l'époque 50% de moins en D ...mais pas homologué donc interdit en F !).
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 417
5 138
790
31
Fontenay le Fleury
Idem j'ai vu passer ce chiffrage comme quoi le coût des énergies renouvelables est exorbitant.

La conclusion est tirée hâtivement car pour le moment, aucune éolienne offshore est implantée en France...
En énergie renouvelable on est donc encore à l'état de prototypage, alors que l'Allemagne, le Royaume Uni ou l'Espagne ont déjà industrialisé le process et les produits... ce qui les amène à pouvoir produire de l'électricité renouvelable d'une façon extrêmement compétitive.

En tout cas, j'admire cette boucle logique "On sabote l'EnR pour que ça démarre pas, et ensuite on dit que du coup, c'est tout pourri faut pas le faire."

Comme j'ai écrit plus haut, la meilleure preuve c'est qu'aujourd'hui, EDF n'ose même plus dire que le prix au kWh du nouveau EPR NM sera plus compétitif que l'énergie renouvelable. Si un jour, un EPR finit par produire de l'électricité. :shamefullyembarrased:
(et encore une fois, pour la filière nucléaire qui compte des dizaines de milliers d'emplois, il a intérêt à réussir et je le souhaite sincèrement)

Pour montrer ma bonne foi, à la prochaine rencontre HybridLife, les gars, si un EPR démarre, je vous paie une tournée de bière.
 

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
2 432
876
690
Afficher des graphiques et les assortir de commentaires qui biaisent les données n'est pas très sérieux de la part du Monde.
La devise d'un journal de ma région était : "Les faits sont sacrés les commentaires sont libres"
Belle illustration ci-dessus.
Regarder le résultat des mêmes démarches autour de nous ou le résultat d'autres options au-delà de nos frontières.
Bref, prendre des leçons ailleurs avant de vouloir en donner chez soi me semble le minimum.
Tout est question de temps et de proportion.
J'en vois qui vont encore geindre quelle que soit la politique énergétique choisie dès lors que celle-ci leur coûtera 1 euro d"impôt supplémentaire ...

Envoyé de mon SM-G930F en utilisant Tapatalk
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 405
1 863
790
38
Luxembourg
Très intéressant cet article... Il donne pas mal d’éléments d’info et des ordres de grandeur. Qui sont assez flippants d’ailleurs...

Le plus gênant pour moi reste le manque de vision politique globale - on voit clairement que la « stratégie énergétique » actuelle est d’essayer de contenter la chèvre et le chou, sans objectif précis lisible... du coup on jette des milliards à droite et à gauche et on verra bien ou ça nous mène.

En passant si vous lisez l’article et que vous comparez les sommes citées avec le prix de l’infâme EPR (dans les 12 milliards pour le plus cher actuellement), le plus choquant ne sera pas forcément là où vous vous y attendez.

Enfin @Hortevin tu triches : si tu donnes comme délai la fin de l’année plutôt que celle du mois il y une bonne chance que tu doives une tournée :)

https://www.usinenouvelle.com/artic...vice-du-premier-epr-au-monde-en-chine.N678944

https://www.novethic.fr/actualite/e...pr-d-edf-pret-a-demarrer-en-chine-145690.html
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 417
5 138
790
31
Fontenay le Fleury
Très intéressant cet article... Il donne pas mal d’éléments d’info et des ordres de grandeur. Qui sont assez flippants d’ailleurs...
Comme j'ai écrit, le calcul basé sur les retours d'expérience françaises des 20 dernières années est totalement déconnecté de la réalité mondiale.

Un seul exemple, l'article que j'ai écrit dans ce post, depuis 20 ans, malgré les "sommes colossaux" investis dans les énergies renouvelables, aucune éolienne offshore a vu jour. Pas une seule.
Tous les projets offshore français en cours utilisent des technologies totalement obsolètes sur le marché actuel (10 fois moins puissant que les nouveaux modèles du marché).

Résultat des choses, c'est que nous sommes en train dire : "Eh regardez, en 2020, nos 5 voitures prototypes utilisant la technologie Prius 1997 nous coûteront extrêmement cher par rapport à notre parc de 500 voitures diesel actuelles! Il faut donc arrêter la technologie hybride alors."

Ce raisonnement revient exactement à la logique dont certains utilisent pour dénoncer les politiques de privatisation de certains services publics : "On coupe les vannes. On laisse pourrir la situation. On crie ensuite c'est trop cher c'est pourri comme service. Et ensuite on le vend."
En France, actuellement il y a tous les contraintes, réglementations et résistance interne d'EDF (ne me fais pas chier, j'ai le grand carénage à faire...) pour tuer les énergies renouvelables dans l'état de l’œuf, le rapport des Cours de compte ne vient que souligner la conséquence de tous ces résistances.

Pendant que la France balbutie dans sa transformation, voilà la réalité mondiale (et regardez où est la France...) :


La réalité mondiale est : pendant que la France critique le coût excessif des énergies renouvelables, on a aujourd'hui un prix du nucléaire EPR UK estimé à 12 centimes euros le kWh, alors que l'énergie des éoliennes offshore (sans subvention) atteint aujourd'hui un prix de 6 centimes euros le kWh.

Bien sûr il y aura aussi le coût de la gestion de l'intermittence à prendre en compte, mais dire comme si l'énergie renouvelable coûte 10 à 100 fois supérieurs à l'énergie nucléaire, ça n'a plus de sens aujourd'hui. Sauf si on continue à compter avec notre ombril.

Enfin @Hortevin tu triches : si tu donnes comme délai la fin de l’année plutôt que celle du mois il y une bonne chance que tu doives une tournée :)

https://www.usinenouvelle.com/artic...vice-du-premier-epr-au-monde-en-chine.N678944

https://www.novethic.fr/actualite/e...pr-d-edf-pret-a-demarrer-en-chine-145690.html
Chiche @FoLuxo . Je donne le délai de fin d'année. My pleasure de vous inviter à boire un coup.
Allez, je relance, j'offre même le repas chez moi. :)

Et toi tu veux pas te lancer dans le pari aussi, en contre partie? :shamefullyembarrased:
 
J'aime: mark13

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 405
1 863
790
38
Luxembourg
Je ne prends pas de pari parce que je n'ai rien à prouver :) Je leur souhaite de réussir pour le bien commun...

Sinon pour ceux qui brandissent Brennilis à tout bout de champ quand on parle de déconstruction du parc nucléaire : je le signalais quelques pages plus haut, Brennilis n'est pas représentatif, ni techniquement ni juridiquement (et les délais sont autant dus aux problèmes juridiques et de procédure qu'aux problèmes techniques). Le plus intéressant est de suivre le démantèlement de Chooz - première véritable déconstruction d'un REP. Il faut savoir que les REP c'est 100% des réacteurs en production en France, les deux tiers dans le monde et l'ensemble des bateaux et sous-marins nucléaires. S'il y a un chantier qui doit bien fonctionner c'est celui-là. Et apparemment c'est plutôt le cas :

https://www.sciencesetavenir.fr/nat...rucial-pour-le-demantelement-en-france_117764 (Sciences et Avenir octobre 2017)

Même Sortir du Nucléaire ne trouve pas grand-chose à y redire et pourtant on sent qu'ils aimeraient trouver un souci :)
http://www.sortirdunucleaire.org/Chooz-silence-on-demantele (2012)

La légende urbaine du nucléaire "qu'on ne sait pas démonter" a du plomb dans l'aile (et je ne vais pas faire une vanne sur le plomb qui protège des radiations :))


EDIT - un article bien foutu du Monde http://www.lemonde.fr/planete/visue...-du-demantelement-nucleaire_5120054_3244.html

Il explique pas mal les différences entre le démantèlement des "prototypes" (Brenillis etc) et de la "grande série" REP
 
Dernière édition:

Sandoli

Membre HybridLife Confirmé
5/6/14
761
343
690
42
100 personnes pendant 15 ans pour démanteler le premier REP, 3 à 5x moins puissant que les autres.
Encore 57 à démonter.
57 x 15 x 100 x 3 = 256 500 année.homme.

Y'a pas à dire, c'est beau le nucléaire.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 405
1 863
790
38
Luxembourg
Bon, on avance. On est passés de "c'est impossible à démonter" à "ça va prendre longtemps". Et le "longtemps" est qualifié dans l'article : entre 20 et 60 ans par centrale suivant sa taille.

Et pour ceux qui trouvent que 60 ans c'est long : le Luxembourg a mis 18 ans à construire les 31 km de l'autoroute du nord (et il manque encore des morceaux) alors je dirais qu'en BTP on voit les choses dans la durée...

Ah, au fait : il reste 58 réacteurs en fonctionnement, pas 57. Donc il faut ajouter 4500 année*homme à ton calcul bidon :mrgreen:
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 315
512
690
Je ne trouve pas ca drole....57 reacteurs a dementeler meme en "serie" ca prendra des dizaines d'années avec des risques qu'on a meme pas encore tous cernés .
Mais toi comme moi serons deja du passé et donc n'aurons pas a souffrir des foirages de ces dementelements ( il y en aura forcement !) . Par contre nos enfants..
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
883
488
690
55
Beauvais
Sauf que ces "foirages" n'auront qu'une portée très limitée. Autrement dit, seuls les personnels de démantèlement seront touchés.
Il n'y a que Super-Phoenix qui représente un vrai risque. D'ailleurs, je pense que depuis le temps, la partie risquée a déjà était faite.
 

BM80

Membre HybridLife Confirmé
15/9/16
1 133
487
690
59
ABBEVILLE
Par contre nos enfants..
On peut effectivement se poser la question de " l' héritage énergétique et environnemental " qu' on laisse aux nouvelles générations.

C' était l' Atome ou le charbon et le fuel lourd avec tous les désastres possibles ( coups de grisou, marées noires , poussières et crasses de combustion ) ...

Mais d' ailleurs cette nouvelle génération est-elle consciente de l' écologie en général ? j' en doute un peu.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 315
512
690
"
Sauf que ces "foirages" n'auront qu'une portée très limitée. Autrement dit, seuls les personnels de démantèlement seront touchés.
Il n'y a que Super-Phoenix qui représente un vrai risque. D'ailleurs, je pense que depuis le temps, la partie risquée a déjà était faite.

"
La tu t'avances non? Comment peux tu savoir ce que va devenir tout le materiel contaminé par exemple . A mon avis une partie va finir dans le nature l'une ou l'autre fois. Deja qu'ils n'arriventt pas a controler a 100% que l'uranium importé soit 100% utilisé ( il y a des stocks qui "trainent" et c'est un rapport interne du crirad datant que quelques années déja ( ca m'avait sidéré ca à l'époque) qui le disait ). Je n'ai aucune confiance dans les autorités ni francaises ni europeennes , la population aura "droit" a ses quelques pourcents de pertes colateraux ( comme du temps des colonies, des experiences militaire etc....). Mais la probleme c'est qu'il s'agit de contamination pour longtemps et le Japon par exemple ( ou l'Ukraine) en savent maintenant quelque chose....Pas grave au final il reste assez d'habitant sur terre :bag: