[Economie] Nucléaire VS Energie renouvelable: la solution française serait en train de perdre la bataille

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 506
5 298
790
32
Fontenay le Fleury
Ce n'est pas surprenant. Faut arrêter avec la victimisation lol. :)
Même moi j'allais rapporter la nouvelle :

C'est une bonne nouvelle pour la survie de la filière nucléaire française.
S'il ne fonctionne pas, c'est toute la filière qui va mourir, avec des dizaines de milliers d'emploi qui vont avec.

J'ai donc perdu mon pari, je vais commencer à réfléchir au menu. ;)
Barbecue électrique nucléaire ou barbecue au charbon?
Si on me cherche, je suis déjà sorti...
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
528
337
690
38
Hauts-de-Seine
C'est pas de la victimisation, aucun grand média français n'a parlé du chargement du combustible il y a quelques semaines, alors que dès que quelqu'un lâche une caisse sur le chantier de Flamanville on a 3 articles dans Le Monde...
 
J'aime: PhilR_28

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 842
2 314
790
38
Luxembourg
@FlyingChair on va dire que les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent jamais les médias de toute façon, et d’autant moins quand ils passent leur temps à indiquer ceux qui sont en retard. Effectivement la couverture médiatique est inégale...
 
J'aime: FrançoisRCL

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
2 108
776
690
54
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Un collectif d'ingénieurs pro-nucleaire à écrit une carte blanche dans la revue belge Levif.
http://m.levif.be/actualite/belgiqu...e-sur-le-nucleaire/article-normal-860895.html

Je relève au moins un mensonge: que Allemagne ne parvient pas à réduire ses émissions de CO2.
En outre, rien sur la problématique des déchets, à part les enfouir en profondeur, comme d'habitude, comme si c'était une solution.
Rien sur les pannes à répétition des centrales belges.
Rien non plus sur la sécurité en cas d'attaque terroriste de grande ampleur.
Et rien concernant les coûts de construction et de démantèlement des centrales.
 
J'aime: PhilR_28

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
733
329
690
68
Je relève au moins un mensonge: que Allemagne ne parvient pas à réduire ses émissions de CO2.
"Mensonge" est, peut être, un peu excessif : considères-tu qu'avec une baisse de 0,2 %, l'Allemagne parvient vraiment à "réduire ses émissions de CO2" ?
Sempiternelle question du verre à moitié vide.....
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 708
650
690
Ben et la France ? considérant que sa croissance est moindre. De toute facon ces histoires de CO2 c'est vraiment du n'importe quoi depuis qu'on en fait un objectif absolu....qui n'est pas près d'être atteint vue que les extractions de pétrole et autres ressources carbonés sont en hausse mondialement. . L'extraction d'uranium etant par ailleurs toujours aussi sale aussi ....mais comme on coupe les cheveux en 4 ( le minerais, le filtrage, le transport, l'enrichissement etc) pour ne mesurer qu'un élément à la fois...Et puis surtout les chiffres fournis sont bien arrangés comme du temps de l'amiante ! Pareil pour la Germany et son charbon qui est présenté a la sauce VW diesel...
Pour paraphraser une pub nunuche .....on est mal ! Enfin nos enfants surtout ....
 
J'aime: Pulsar_76

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
2 108
776
690
54
Chaumont-Gistoux (Belgique)
"Mensonge" est, peut être, un peu excessif : considères-tu qu'avec une baisse de 0,2 %, l'Allemagne parvient vraiment à "réduire ses émissions de CO2" ?
Sempiternelle question du verre à moitié vide.....
Il faut voir plus loin que sur une année. Globalement, l'Allemagne a bel et bien diminué ses émissions de CO2 depuis 1990 jusqu'à maintenant, même s'il y a eu quelques épisodes de hausse. Et ces 4 dernières années, le mix énergétique le fait baisser, la petite hausse générale de l'an passé étant due au transport. Donc affirmer que rien ne bouge est inexact. Et sa consommation de charbon diminue également.
https://www.rtbf.be/info/monde/deta...i-a-raison-seance-de-fact-checking?id=9657507
Un autre article, bien que daté, donne quelques infos intéressantes: https://blogs.mediapart.fr/jpm2/blo...ets-de-co2-tout-en-fermant-son-parc-nucleaire
A terme, I'Allemagne aurait peut-être pu gagner son pari si la nouvelle coalition n'avait pas décidé de diminuer ses efforts pour y parvenir.

Quoiqu'il en soit, cette carte blanche ne convaincra que les naïfs et les pro-nucleaires dogmatiques. Je veux encore bien les croire sur les micro-fissures des centrales belges concernées (encore que) mais le reste n'est vraiment pas convaincant. Ce n'est pas parce que certains pays ont décidé d'investir dans le nucléaire qu'il est automatiquement pertinent de continuer à faire de même.
 
Dernière édition:

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
733
329
690
68
Si tu regardes la courbe (*) de production de CO2 de l'Allemagne, tu observeras une chûte tendancielle qui ne date pas de la décision de sortie du nucléaire (2000, puis 2011).
Cette chûte tendancielle dure jusque vers 2008.
Depuis, on assiste plutôt a un yoyo sans vraie tendance (impact de l'arrêt du nucléaire ?).

(*) periode que tu as citée : de 1990 à 2014 (dernière année renseignée par la Banque Mondiale).
Screenshot_2018-07-02-15-23-21.png
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
2 108
776
690
54
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Si tu lis bien mon premier lien, on y parle aussi des années après 2014, jusque 2017. Depuis l'an passé, la diminution n'a été légère, il est vrai. Reste que la tendance à la baisse depuis 2014 est bien là, même si peu importante. Quoiqu'il en soit, le nucléaire laisse toujours autant de questions sans réponses et n'est pas aussi sobre en rejets de CO2 que ne le prétendent certains.
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 842
2 314
790
38
Luxembourg
le nucléaire n'est pas aussi sobre en rejets de CO2 que ne le prétendent certains.
Par contre il est plus sobre en rejets de CO2 que ne le prétendent d’autres.

C’est comme ça qu’on fait avancer la discussion, avec des arguments frappants.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
2 108
776
690
54
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Toujours aussi acerbe, FoLuxo. Mais tu n'as pas tort, je n'ai pas eu le temps de développer, devant partir.
Bon, ce que je voulais dire, c'est que beaucoup s'imaginent que le nucléaire ne produit pas de CO2, ou quasiment pas et affirment que les EnR en rejettent beaucoup plus. Ça dépend de quelle énergie renouvelable il s'agit. Vrai pour le photovoltaique, mais inexact pour le reste. Le nucléaire rejette peu de CO2, surtout par rapport aux énergies fossiles, mais en rejette quand-même. De 1 à 220 gr /kWh avec une moyenne certes très basse de 16 gr, d'après le Giec. Pour certains, c'est plus (je lis souvent ce chiffre de 66 gr). Pour d'autres, c'est moins. https://www.usinenouvelle.com/article/cop21-le-nucleaire-est-il-climato-compatible.N362954
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 842
2 314
790
38
Luxembourg
Le côté acerbe me permet d’économiser des phrases (je poste depuis le téléphone), le but n’est jamais de blesser. Je pense que mon message a été compris du coup (les généralités ne vont pas aider) ; sorry si tu t’es senti insulté, ce n’étais pas ce que je voulais.

Sur le fond il me paraît clair que toute activité humaine génère obligatoirement des GES ; le tout est de mesurer et comparer. Il y a encore beaucoup de monde qui utilise les adjectifs « propre », « durable », « écologique » ou « vert » alors que j’ai compris depuis longtemps que c’est tout simplement ridicule.

Merci pour les chiffres en tout cas. De mon point de vue le plus gros danger mondial actuel est l’effet de serre (ce n’est plus un danger d’ailleurs, c’est un problème déjà). Dans ce contexte, face aux carburants fossiles, toutes les alternatives que ce soit le hydro, le nucléaire ou la plupart des renouvelables modernes (PV, éolien, biomasse etc) sont dans le même ordre de grandeur en termes de rejets de GES. Ce n’est pas ça qui doit guider le choix, on doit abandonner un max de fossile pour se tourner vers un max de ceux-là. Passer de 1000 à 100 ou de 1000 à 20 « c’est pareil » en première approche ; on peut toujours optimiser mais il faut déjà régler le gros du problème.
 
J'aime: FLYER34 et Lel

Sandoli

Membre HybridLife Confirmé
5/6/14
824
384
690
43
Cette discussion a commencé y'a combien de siècles ? Pendant ce temps l'Histoire s'écrit, et mon petit doigt me dit que la probabilité que Fukushima soit le dernier incident nucléaire majeur est nulle, et cela même si on tentait d'arrêter tous les réacteurs nucléaires aujourd'hui.
 
J'aime: Lel

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 708
650
690
Et une réelle baisse du CO2 reste une belle utopie aux conditions actuelles ...
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
814
223
690
Mont Saint Aignan
Le nucléaire rejette peu de CO2, surtout par rapport aux énergies fossiles, mais en rejette quand-même. De 1 à 220 gr /kWh avec une moyenne certes très basse de 16 gr, d'après le Giec. Pour certains, c'est plus (je lis souvent ce chiffre de 66 gr). Pour d'autres, c'est moins. https://www.usinenouvelle.com/article/cop21-le-nucleaire-est-il-climato-compatible.N362954
Le CO2 c'est bien beau, mais outre les déchets qu'elles produisent, les centrales nucléaires ont un rendement assez minable de 30% au mieux, donc 70% de la chaleur produite est dispersée dans l'air et dans les eaux proches! Et on nous bassine avec le réchauffement climatique!! Je ne sais si les EPR et réacteurs de dernière génération, on des rendements améliorés , mais il me semble que ces centrales ont comme un défaut congénital de conception et personne ne s'en inquiète!! o_O
 
J'aime: Lel

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
528
337
690
38
Hauts-de-Seine
Tout d’abord toutes les centrales thermiques ont des rendements pourris très inférieurs à 100%, même si les nucléaires sont les pires.

Ensuite, la terre reçoit environ 500 W/m2 entre le soleil et l’effet de serre, et fait 510 000 000 km2, donc en gros elle reçoit 2,5 10^17 W, soit 2,5 10^11 MW, donc les 3 MW balancés à l’atmosphere par un EPR à pleine charge c’est peanuts, et en plus ça s’arrête si on arrête la centrale. Pas l’effet de serre.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
2 108
776
690
54
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Le côté acerbe me permet d’économiser des phrases (je poste depuis le téléphone), le but n’est jamais de blesser. Je pense que mon message a été compris du coup (les généralités ne vont pas aider) ; sorry si tu t’es senti insulté, ce n’étais pas ce que je voulais.

Sur le fond il me paraît clair que toute activité humaine génère obligatoirement des GES ; le tout est de mesurer et comparer. Il y a encore beaucoup de monde qui utilise les adjectifs « propre », « durable », « écologique » ou « vert » alors que j’ai compris depuis longtemps que c’est tout simplement ridicule.

Merci pour les chiffres en tout cas. De mon point de vue le plus gros danger mondial actuel est l’effet de serre (ce n’est plus un danger d’ailleurs, c’est un problème déjà). Dans ce contexte, face aux carburants fossiles, toutes les alternatives que ce soit le hydro, le nucléaire ou la plupart des renouvelables modernes (PV, éolien, biomasse etc) sont dans le même ordre de grandeur en termes de rejets de GES. Ce n’est pas ça qui doit guider le choix, on doit abandonner un max de fossile pour se tourner vers un max de ceux-là. Passer de 1000 à 100 ou de 1000 à 20 « c’est pareil » en première approche ; on peut toujours optimiser mais il faut déjà régler le gros du problème.
Pas de soucis, FoLuxo. Insulté n'est pas le bon mot. Juste un peu vexé. Pas grave... Je suis un peu trop susceptible et tu avais raison. Et étant privé d'ordinateur depuis des mois, je comprends le problème: je fais tout avec mon smartphone.

Pour en revenir au sujet, il est vrai que la problématique du CO2 est cruciale, mais le nucléaire pose toujours des problèmes de sécurité, comme le rappelle Sandoli. Car un soucis technique important, une attaque de grande ampleur ou une erreur dans la partie nucléaire d'une centrale se paie trop cher et comme le risque zéro n'existe pas, j'estime qu'avec le problème des déchets, l'énorme coût du démantèlement, le rendement plutôt mauvais (merci Pulsar_76 pour ce rappel), la fission doit être abandonnée dès que possible. Pour la fusion, encore faudrait-il y arriver. Pas pour demain.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
2 108
776
690
54
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Tout d’abord toutes les centrales thermiques ont des rendements pourris très inférieurs à 100%, même si les nucléaires sont les pires.

Ensuite, la terre reçoit environ 500 W/m2 entre le soleil et l’effet de serre, et fait 510 000 000 km2, donc en gros elle reçoit 2,5 10^17 W, soit 2,5 10^11 MW, donc les 3 MW balancés à l’atmosphere par un EPR à pleine charge c’est peanuts, et en plus ça s’arrête si on arrête la centrale. Pas l’effet de serre.
Une centrale nucléaire ne s'arrête pas, ou difficilement. La nuit, l'énergie est perdue en grande partie de nos jours. Et imaginons plusieurs EPR dans tous les pays du monde, pas sûr que ce soit aussi peanuts que cela...
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
814
223
690
Mont Saint Aignan
Tout d’abord toutes les centrales thermiques ont des rendements pourris très inférieurs à 100%, même si les nucléaires sont les pires.

Ensuite, la terre reçoit environ 500 W/m2 entre le soleil et l’effet de serre, et fait 510 000 000 km2, donc en gros elle reçoit 2,5 10^17 W, soit 2,5 10^11 MW, donc les 3 MW balancés à l’atmosphere par un EPR à pleine charge c’est peanuts, et en plus ça s’arrête si on arrête la centrale. Pas l’effet de serre.
Heu!! :rolleyes: A la louche : un EPR = 1 500 MW de production donc x2 pour les pertes = 3000MW = 3GW et, peanuts + peanuts.. = gros sac de peanuts!!! :wtf:
Et contrairement aux autres technologies et bien NON cela ne s’arrête pas quand on appuie sur le bouton Off, le combustible nucléaire continu de produire de la chaleur, beaucoup de chaleur et, très longtemps, sinon à quoi servent les piscines de stockage. Le rendement d'un réacteur nucléaire peut donc passer à bien moins de 0% puisse qu'il faut continuer à refroidir le bazar!! :mad: Tchernobyl défaut de refroidissement d'un réacteur!! Et Fukushima est l'exemple type d'une centrale privé de refroidissement, un comble vu que le problème c'était l'eau qui avait endommagé les installations!! Le principe de précaution très en vogue actuellement, a été très largement ignoré lors du développement de ces installations! :banghead: Autres temps autre mœurs!!:bag: