[Economie] Nucléaire VS Energie renouvelable: la solution française serait en train de perdre la bataille

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 769
5 314
790
Luxembourg
Ce matin, le rapport d'une ONG que je ne connais pas donne un aperçu du courant européen en 2030 si tous les plans actuels sont menés à terme.

Il y a deux pays qui sortent du lot : l'Allemagne et la Belgique.

En Allemagne, quelle surprise, les émissions resteront catastrophiques et plus de dix fois supérieures aux françaises. Et ce malgré des sommes faramineuses englouties dans la fameuse transition. Au vu de l'énorme quantité de courant produite en Allemagne, c'est un gros problème.

En Belgique, les émissions de l'électricité vont fortement augmenter par rapport à celles de cette année. C'est l'effet du remplacement du nucléaire par du gaz.

1605012184023.png

Les pays qui viennent de décider de se (re)lancer dans le nucléaire (Pologne, Roumanie, Bulgarie, République tchèque...) ne verront pas les effets de ces projets en 2030 puisqu'ils mettront plutôt dans les 15-20 ans à se matérialiser.

Tous les résultats ici :
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 769
5 314
790
Luxembourg
Quelques détails sur le plan belge qui consiste à supprimer le nucléaire en 2025, suite à une décision politique de 2003. Les infos proviennent du plan fédéral de 2017.

Actuellement la Belgique fait environ 40% de nucléaire, 30% EnR et 30% gaz. Et de tout ça, le gaz rejette 95% (!) du CO2 total.

EmDjy7VXYAAs0iX.jpg

Et ces braves gens, au lieu de conserver le nucléaire au maximum, voire d'en ajouter en même temps que des EnR pour faire réduire le gaz, ils font l'inverse : le nucléaire sera remplacé par du gaz, dont la consommation va doubler.

EjRgKvjXYAErstw.jpg

En 2050, quand j'aurai un âge avancé, il y a toujours la moitié du courant belge qui sera faite à base de gaz.... L'énergie du futur ! Comme le gaz rejette 30 fois plus de CO2 que le nucléaire, voilà à quoi ressembleront les émissions totales du pays :

Capture d’écran 2020-11-13 à 01.21.12.png

Après avoir baissé de façon continue pendant 20 ans, les émissions CO2 de l'électricité belge remontent fortement pendant 30 ans. Comme les autres secteurs ne vont pas beaucoup baisser, on réalise qu'ils tirent une balle dans le pied du climat - ils se privent de la seule solution qui leur permettait un gain fort.

C'est littéralement l'inverse de la transition énergétique : on revient vers du courant beaucoup plus carboné. On échange l'hybride contre un V8 qui consomme le double.

Heureusement le parti Ecolo, sur leur site web, ne voit aucun problème : tout va mieux que bien !

Capture d’écran 2020-11-13 à 01.36.40.png

Ces imbéciles continuent de répéter que le nucléaire émet du CO2, et ils inventent un scénario purement imaginaire dans lequel on arrive encore à baisser les émissions par rapport à aujourd'hui. Ils doivent penser que le Bureau Fédéral du Plan, qui montre l'inverse, sont des affreux pro-nucléaire.

Message donc à tous nos amis belges du forum qui se font suer à gagner quelques décilitres de carburant avec du pulse&glide : merci pour vos efforts, mais pas merci pour le choix de votre gouvernement.

Mais je ne vais pas trop critiquer, on a plein de gens en France qui souhaitent la même chose.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 737
1 511
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Pourtant, dans cet article, Energyville émet un avis qui résonne différemment de ce qu'affirme les écolos: https://www.lecho.be/entreprises/energie/d-ou-viendra-l-energie-belge-apres-2025/10250436.html
Les écolos belges sont des ânes et surtout malhonnêtes. Le pire, c'est qu'ils sont parvenus à convaincre les 6 (!) autres partis de la coalition fédérale, alors que certains mettaient à raison en doute cette sortie du nucléaire en 2025.
Au fait, je précise ne plus avoir voté pour les écolos depuis mes... 18 ans (j'en ai 56)! Naïf que j'étais à l'époque.
 
Dernière édition:

frg62

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
12/6/14
4 032
3 201
790
58
Bruxelles
Le problème est qu'en Belgique, on a toujours droit à des gouvernements de coalition, à cause du système électoral à la proportionnelle.
Et les écolos sont toujours parvenus à s'insinuer à un niveau de pouvoir ou un autre (merci la régionalisation) pour faire avancer leurs idées leur doctrine !
 

Ravichou

Membre HybridLife Confirmé
3/7/19
82
68
190
30
Il faudrait envoyer le lien vers ce sujet de discussion à tous les politiques de France et de Belgique...
Et lancer une grande campagne de sensibilisation sur le sujet dans les medias. Les gens n'écoutent que ce qu'ils entendent: si un type drapé de l'écologie politicienne (et donc de la volonté manifeste de sauver le monde = le camp des gentils, voire des bisounours = légitimité du bien ) annonce sur un plateau que le nucléaire c'est le mal, les gens (non informés) auront tendance à le prendre pour argent comptant.
On manque de politique assumant clairement le choix du nucléaire, et capable de le justifier.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 769
5 314
790
Luxembourg
Giscard (pro-nucléaire, c'est sous sa présidence qu'on a lancé le plan Messmer de construction des réacteurs actuels), Hollande (anti, décision de fermeture de Fessenheim et réduction à 50% du mix) et Sarkozy (pour, décision de construire l'EPR) ont tous fait un seul mandat. Apparemment ce n'est pas LE critère de choix pour les électeurs.

On va bien voir pour Macron, qui essaie de ménager la chèvre et le chou dans le domaine (confirmation de fermeture de Fesenheim mais recul de la baisse du nucléaire de 2025 à 2035). Et si jamais il fait un deuxième mandat, il va se retrouver emmerdé : il sera obligé de prendre une décision pour le remplacement du parc et la construction de nouveaux EPR. Impossible de faire traîner ça jusque 2027.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 769
5 314
790
Luxembourg
Vite, citez un projet énergétique européen dont le coût a été multiplié par 5 depuis le début et qui subit des retards considérables.

Raté, ce n'est pas l'EPR. Ses coûts ont été multipliés par seulement 3.5 :mrgreen: (on parle de 13 milliards actuellement).

Non, il s'agit d'un projet dont on ne parle jamais : la construction de lignes haute tension entre le nord de l'Allemagne (où se trouve le vent) et le sud (où se trouvent les consommateurs, dont l'industrie). Ce sont les lignes rouges sur ce plan du Ministère de l’économie allemand de 2018.


-1x-1.jpg

Devis initial : 20 milliards d'euros. Prévision actuelle : 95 milliards. Gloups. En cause, surtout l'opposition des riverains et des écologistes (!) à la construction des lignes qui entraîne des retards. Et comme seuls 20% sont réalisés, il y a encore de la marge pour des dépassements.

Le tout pour ne rien produire, on ne parle que de transport. Et c'est un coût qui n'est pas pris en compte lorsqu'on parle des prix sans cesse en baisse des renouvelables : il n'est pas payé au MWh mais par des taxes sur la facture.

Les Allemands paient déjà un courant très cher ; l'augmentation démentielle du parc de production ne fera qu'empirer la facture ; le besoin de réseau de transport avec des coûts qui explosent ne va rien arranger. Pour rappel, voici l'évolution délirante prévue de leur parc :

1605518465445.png

Source : https://www.bloomberg.com/news/arti...green-grid-price-tag-increases-to-111-billion
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 148
613
690
70
Apparemment ce n'est pas LE critère de choix pour les électeurs.
Tu as raison. En France, le principe de base est de "sortir les sortants".
Mitterrand et Chirac n’ont été réélus que grace à des "cohabitations".
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 483
979
690
Mont Saint Aignan
Et hier notre brave ministre nous annonce benoîtement d'éventuelles coupures et au moins des restrictions d'électricité. Pourtant, interpellée par la suite sur les réseaux sociaux, Barbara Pompili a rejeté l’idée selon laquelle la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim aurait un lien avec un déséquilibre offre-demande. Mauvaise foi quand tu nous tient!!!
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 769
5 314
790
Luxembourg
En effet, j'en parlais un peu plus haut. Pour être honnête, EDF galère pour les maintenances : les arrêts pour les entretiens sont plus longs, et le taux de dispo des centrales baisse. Ça fait partie des explications du souci qu'on risque d'avoir cet hiver : s'il fait vraiment froid, ça va être la galère cet hiver et on va commencer à connaître les "effacements" inclus dans les scénarios 100% EnR : on coupe.

Dans ce contexte, fermer Fessenheim était clairement une stupidité. Ca n'aurait pas changé fondamentalement la situation, mais il vaut mieux avoir 2x900 MW que ne pas les avoir (pour rappel, ça produisait autant que tout le photovoltïque de France).

L'explication de la ministre sur le fait qu'on dépend trop d'une seule source n'a aucun sens - en tout cas, ce n'est pas en ajoutant des EnR qu'on aura la moindre garantie sur la fourniture cet hiver. Il suffit d'un anticyclone qui s'installe sur la France pour mettre à l'arrêt tout l'éolien... Ce qu'il faut ajouter, c'est de la production pilotable : hydro (plus trop de site dispo + rejet des écolos), nucléaire (mais on ne sait plus trop faire...) ou gaz (mais c'est la merde).

Le plus amusant : en théorie, le plan actuel vise toujours à fermer 14 autres réacteurs de 900 MW avant 2035, quel que soit leur état de fonctionnement. Et comme pour Fessenheim, toujours sans aucun ajout de capacité de production pilotable. C'est à pleurer.
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
693
506
690
40
Hauts-de-Seine
P’têt que quelques coupures cet hiver ça fera revenir les décideurs à la réalité. C’est quand même dingue d’avoir des ministres aussi nuls que Pompileup.

Dans tous les cas j’ai du mal à croire qu’on ferme beaucoup d‘autres réacteurs d’ici 2035. Pas avant que les EPR qui vont être lancés ne soient démarrés.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 769
5 314
790
Luxembourg
P’têt que quelques coupures cet hiver ça fera revenir les décideurs à la réalité

Je n'y crois pas un instant, en tout cas pas directement. Je suis certain que Macron connaît parfaitement les avantages et les inconvénients de chacun des choix énergétiques ; on peut en penser ce qu'on veut mais il comprend les choses. Le choix de la ministre de l'écologie était un os à ronger pour les écolos anti-nucléaire, mais avec la décision sur le nucléaire à venir après la présidentielle, sans conséquence réelle. Donc coupures ou non cet hiver, je soupçonne que Macron a déjà son opinion, et je sais que Pompili a la sienne. Elle n'hésite pas à répandre les mensonges sur le sujet, et encore hier elle disait que la source des coupures possibles cet hiver, c'est le fait qu'on dépend trop du nucléaire. Rien à voir donc avec le fait que depuis des années, on ne fait que supprimer des sources pilotables (charbon et nucléaire) sans les remplacer : c'est la faute au méchant nucléaire !

C'est assez comique parce qu'une des raisons des coupures tournantes cet été en Californie, c'était justement le fait de supprimer des centrales gaz, charbon, et nucléaire, et l'installation de parcs éolien et solaire "à la place". Les politiciens ont "oublié" que les EnR ne remplacent rien, elles permettent d'arrêter autre chose de temps en temps. La physique étant cruelle, il y a des conditions météo quand l'éolien est à quasi 0... On est en train de reproduire cette erreur. Comme Macron a promis de fermer tout le charbon avant 2022, on va continuer sur cette voie. Ça n'empêchera pas la ministre de nous expliquer que c'est encore et toujours de la faute au nucléaire.

Par contre, en lisant les réactions Twitter, j'ai l'impression que le public est de moins en moins dupe. Beaucoup font un lien entre la fermeture de Fessenheim et cette annonce de coupures à venir, à tort ou à raison.

Du coup la seule chose qui peut encore faire changer les décisions à venir, c'est la mobilisation des gens ; les politiciens choisissant toujours le chemin avec la moindre résistance, ça les fera au moins réfléchir.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 737
1 511
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Un avis éclairé sur la question en Belgique, devant l'abandon désormais quasi-inéluctable du nucléaire dans le (relativement) plat pays.
J'aurais tout de même aimé qu'il développe un peu la question des déchets.

 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
693
506
690
40
Hauts-de-Seine
Je suis toujours surpris de l’hystérie qui entoure les déchets nucléaires comparée au battage de c*uilles absolu sur les déchets d’à peu près toutes les autres filières et industries. Tout le monde se ballec’ de laisser des blocs de béton dans le sol et de pas savoir quoi faire des pales quand on démantèle une éolienne après 20 ans, le co2 et toutes les autres joyeusetés des centrales à charbon sont allègrement balancés à l’atmosphère sans espoir de pouvoir les récupérer un jour., mais bon, ça va...

Le nuke récupère tous ses déchets et les envoie dans des filières adaptées mais ça va toujours pas.
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 483
979
690
Mont Saint Aignan
Un avis éclairé sur la question en Belgique, devant l'abandon désormais quasi-inéluctable du nucléaire dans le (relativement) plat pays.
J'aurais tout de même aimé qu'il développe un peu la question des déchets.

Tu as du rater quelques post mémorables de notre ami FoLuxo dans cette discussion.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 737
1 511
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Oui, j'avais lu tes posts très intéressants @FoLuxo , mais ce que je voulais dire, c'est que Maarten Boudry aurait dû développer une argumentation sur les déchets au lieu de se contenter de sa seule petite phrase "Et pour ces déchets, il y a longtemps qu'on propose une solution. C'est un non-problème." Il aurait encore renforcé sa position. Bon, sa carte blanche aurait été sans doute un peu longue, mais ce n'est pas de cette façon qu'il va convaincre les anti-nucléaires à ce propos. Nous, on est au courant (surtout grâce à toi), mais d'autres...
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 483
979
690
Mont Saint Aignan
C'est bien le problème, on ne peut raisonnablement pas croire que des gens instruits, raisonnables et en charge de responsabilités soient incapables d'analyser rationnellement les avantages et inconvénient de la filière de "production d'énergie électrique à base de l'énergie nucléaire"! Certains doivent se dirent pourquoi les anti-nucléaire nous mentiraient ils sur ce sujet, alors qu'ils on raison sur d'autres sujets!
Même mécanisme avec Trump qui a réussit à abuser une grande partie de ses concitoyens, alors qu'il passera à la postérité plutôt comme un magna procédurier et verveux de l'immobilier.