[Economie] Nucléaire VS Energie renouvelable: la solution française serait en train de perdre la bataille

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
6 490
6 011
790
Luxembourg
A tort ou à raison, les pays nordiques ont toujours eu une image écologique. Il est intéressant de regarder ce qui s'y passe.

En 2018, le parti Vert norvégien avait abandonné sa posture de principe contre l'énergie nucléaire.

En 2020, le parti vert finlandais a abandonné l'opposition explicite au nucléaire, pour demander "toutes les solutions soutenables". Leur patronne a déclaré que "[la nouvelle politique du parti] nous permet de ne plus exclure cette option".

Aujourd'hui, c'est en Suède que le débat fait rage. Les industries lourdes annoncent quitter au maximum le fossile dans les processus industriels, et prévoient d'augmenter la demande d'électricité du pays de 30% (!). De plus en plus de voix politiques et dans l'opinion demandent que le nucléaire soit inclus dans la définition de "électricité verte"...
 

Ravichou

Membre HybridLife Confirmé
3/7/19
177
128
290
31
Et encore d'autres infos, avec le rapport de RTE et de l'AIE sur la faisabilité technique du scénario 100% EnR en 2060:

Synthèse ici: https://assets.rte-france.com/prod/public/2021-01/RTE-AIE_synthese ENR horizon 2050_FR.pdf

J'ai pas encore tout lu mais je mets ça là pour les intéressés.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 259
665
690
70
Merci @Ravichou pour le lien.
Je retiens :
"L’ETP2020 insiste en particulier sur le fait que les réductions d’émissions nécessaires pour atteindre la neutralité carbone reposent pour moitié sur des technologies qui ne sont pas disponibles aujourd’hui."

"... le présent rapport souligne que toute évaluation future devra se concentrer sur les coûts globaux du système plutôt que sur des indicateurs tels que le coût moyen de l'électricité par technologie (LCOE), car ceux-ci ne tiennent pas compte des coûts environnants pour assurer la sécurité d’alimentation et les autres exigences techniques. L'AIE et RTE estiment que tout chiffrage économique devra ainsi prendre en compte l'ensemble des coûts associés à une part élevée d'EnR, dont ceux liés au stockage, à la flexibilité de la demande et au développement des réseaux. L’analyse montre que ce type de coûts pourrait être important après 2035."

Une pierre dans le jardin de ceux qui ne regardent QUE le coût direct du kWh intermittent... quand il produit ;)
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
6 490
6 011
790
Luxembourg
D'autres infos qui prennent en compte le déploiement des ENR et l'arrêt du nucléaire, ... en les remplaçant par du gaz... :depressed:
https://innovation.engie.com/fr/new...es/gaz-electricite-un-mariage-de-raison/24524
Tout en biogaz?
Il y a en ce moment une vraie offensive des gaziers qui essaient de profiter du mouvement anti-nucléaire pour s'installer sur le long terme dans le paysage, alors que l'usage du gaz méthane est incompatible avec le problème du climat. Du coup c'est quoi l'astuce ? Facile : promettre que le gaz va un jour devenir "vert", c'est à dire du gaz produit à partir de biomasse ou bien à partir d'hydrogène, lui-même produit avec des EnR électriques.

Le lien que tu mets promet exactement ça.

C'est comme ça aussi qu'on se retrouve par exemple avec France Nature Environnement qui signe avec Engie (nouveau nom du bon vieux Gaz de France) une tribune pour demander moins de courant, et plus de gaz. En termes de rejets de CO2, on marche sur la tête. Leur "raisonnement" ? Ils espèrent que Engie va un jour faire beaucoup de gaz "vert" et qu'on devrait encourager le chauffage au gaz au lieu de l'électricité. FNE est anti-nucléaire, Engie est pro-gaz, ils ont tout pour se plaire.

Et ce n'est pas les seuls, loin de là. Le gaz vert est dans les brochures de tous les gaziers. En termes de CO2, c'est l'équivalent de "demain j'arrête de boire" : ne changez rien, on résoudra le problème bientôt.

L'ennui est que sur les 450 TWh de gaz consommés chaque année en France, seuls 3 TWh sont du "vert". Moins de 1%. Il y a un objectif de 10% dans 10 ans, on est priés de le croire...

L'Allemagne est "en avance" et fait plus de gaz vert, qu'ils brûlent en grande partie pour faire de l'électricité. Environ 3% de leur courant est obtenu comme ça. Le problème est que ça utilise 8% de toutes les zones cultivées allemandes. On ne marche plus sur la tête, on danse.

Le plus amusant : Greenpeace collabore avec une coopérative allemande de producteurs d'énergie. C'est Greenpeace Energy, qui a une offre d'électricité et de gaz verts. Ils publient sur leur site le contenu de leur gaz "vert" mois par mois, suivant la production :

1611875847632.png

Donc environ 0.5% de ce qu'ils fournissent est du gaz vert, et 99.5% du gaz méthane habituel. Mieux que le pâté d'alouette.

Au moins leur tableau est sur fond vert, c'est plus écologique.
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 818
1 147
690
Mont Saint Aignan
C'est bien ce qu'il me semblait , c'est un peu comme les panneaux solaires , c'est pas mal au niveau local (fermes agricoles qui produisent leur bio gaz et l'utilisent localement) , mais à l'échelle industriel c'est pas ça qui va nous sortir des ronces!! Merci pour la recherche Mr FoLuxo !!
 

Astrix64

Membre HybridLife Confirmé
19/7/18
2 535
1 289
690
Il y a un "nouveau" rapport sur le 100% énergie verte d'ici 2050 qui vient de sortir de la part d'ERT?
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
763
542
690
40
Hauts-de-Seine
Visiblement le rapport parlant de l’impact social, économique et environnemental de ces scénarios doit sortir à l’automne. Je sens qu’on va rire.
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
763
542
690
40
Hauts-de-Seine
Il y a un "nouveau" rapport sur le 100% énergie verte d'ici 2050 qui vient de sortir de la part d'ERT?
C’est quoi une énergie verte ? C’est les éoliennes et leur énormes blocs de béton d’ancrage, leurs pales non recyclables et leurs métaux rares, ou les panneaux solaires et leur mode de production à la chinoise ?
 

valymro91

Membre HybridLife Confirmé
1/10/20
70
22
190
Bonjour
Je ne fais un passage-éclair que pour signaler (ou redire car, honnêtement, je n'ai pas parcouru l'ensemble des pages de ce Thread avant de poster) que derrière les décisions énergétiques, il y a aussi de la géopolitique: https://www.chroniquesdugrandjeu.com/

Sinon, ce que je vois qui émerge de façon récurrente, c'est que pour faire face au défi de l'incompatibilité entre l'empreinte écologique des sociétés humaines et le caractère limité de la matière première de base disponible (aliments, fibres textiles, métaux, sable, énergie ...), il n'y a pas de solution viable autre que:
- faire durer au maximum (en les réparant) les biens d'équipement
- pratiquer le recyclage en fin de vie des pièces ou, à défaut, des matières premières
- bannir au maximum le plastique
- pratiquer la sobriété consumériste (limiter les achats sauf ceux renforçant le lien social) et énergétique
- limiter la taille de la famille à 2 enfants maximum (de ce côté-là, Pierre Rhabi a complètement foiré avec 5 enfants)

Bonne journée
 
Dernière édition:

mulciber

Membre HybridLife Confirmé
3/3/19
104
23
290
55
dfbrehb
- limiter la taille de la famille à 2 enfants maximum (de ce côté-là, Pierre Rhabi a complètement foiré avec 5 enfants)
Mes enfants qui ont une bonne fibre écolo devienne fou de rage quant je leur dis que le seul moyen de sauver la planète c'est de limiter accroissement de la population ( pour ne pas dire réduction...). J'avoue que je fais un peu de provocation car c'est un argument totalement inacceptable socialement.
 

valymro91

Membre HybridLife Confirmé
1/10/20
70
22
190
Mes enfants qui ont une bonne fibre écolo devienne fou de rage quant je leur dis que le seul moyen de sauver la planète c'est de limiter accroissement de la population ( pour ne pas dire réduction...). J'avoue que je fais un peu de provocation car c'est un argument totalement inacceptable socialement.
Avec ce raisonnement, on se condamne à la falaise de Sénèque (http://adrastia.org/effet-seneque/)
Mais bon, c'est une de constante de l'Evolution que de provoquer des "Reset" périodiques violents, alors ...
Bonne soirée
 

mulciber

Membre HybridLife Confirmé
3/3/19
104
23
290
55
Pas besoin de parler de décroissance démographique pour illustrer ton exemple.

La pandémie COVID est le parfait exemple et la personne ne l'avait anticipé.
 

Gly

Membre HybridLife Confirmé
27/11/19
138
66
290
Côtes-d'armor
Tiens, pour les anglophones, cette vidéo peut être vraiment intéressante.


Pour les non-anglophones -> le nucléaire est incroyablement sécurisé et est la seule solution énergétique viable sur l'échelle d'un pays contre le réchauffement climatique.
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
6 490
6 011
790
Luxembourg
Tiens, pour les anglophones, cette vidéo peut être vraiment intéressante.


Pour les non-anglophones -> le nucléaire est incroyablement sécurisé et est la seule solution énergétique viable sur l'échelle d'un pays contre le réchauffement climatique.
La science s'est prononcée clairement : la priorité est d'éliminer un maximum de fossile. En France ça veut dire décarboner le chauffage et le transport ; chez la plupart des autres ça veut dire décarboner électricité, chauffage et transports. Et ça va être incroyablement difficile, même impossible en gardant notre niveau de vie actuel. Après ça, on pourra toujours s'inquiéter pour les problèmes (réels) posés par le nucléaire...
 

valymro91

Membre HybridLife Confirmé
1/10/20
70
22
190
Pas besoin de parler de décroissance démographique pour illustrer ton exemple.

La pandémie COVID est le parfait exemple et la personne ne l'avait anticipé.
La pandémie en elle-même n'est pas une falaise de Sénèque. C'est l'impact économico-sociétal de la réaction des gouvernements face à l'épidémie qui en est une.

Le modèle informatique Socrates de Martin Armstrong (https://www.armstrongeconomics.com/) prévoit un cycle de tension sur les commodities (les matières premières de base) d'ici 2024.
1612330524767.png
Cela inclut les matières premières alimentaires >> la FAO a déjà alerté (en avril dernier) sur de futures famines au "proportions bibliques" (https://news.un.org/fr/story/2020/04/1067092)
 

mulciber

Membre HybridLife Confirmé
3/3/19
104
23
290
55
La pandémie en elle-même n'est pas une falaise de Sénèque. C'est l'impact économico-sociétal de la réaction des gouvernements face à l'épidémie qui en est une.

Le modèle informatique Socrates de Martin Armstrong (https://www.armstrongeconomics.com/) prévoit un cycle de tension sur les commodities (les matières premières de base) d'ici 2024.
Voir la pièce jointe 21039
Cela inclut les matières premières alimentaires >> la FAO a déjà alerté (en avril dernier) sur de futures famines au "proportions bibliques" (https://news.un.org/fr/story/2020/04/1067092)
On est d'accord, le covid, c'est juste un catalyseur avec des effets collatéraux encore plus dévastateur, c'est valable pour toutes grandes crises, il n'y a rien de nouveau dans ton modèle. Peut-on prédire les catastrophes futures, peut être, mais le catalyseur j'en doute.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 259
665
690
70

"la prévision est difficile surtout lorsqu'elle concerne l'avenir" (Vieux proverbe danois).

Moi, je vois surtout un joli "canal ascendant", comme on dit en bourse, avec une pente bien régulière, jusqu’en 2028.
La suite....
 

Users who are viewing this discussion