Présentation de Charpa (en Isère montagneuse)

charpa

Membre HybridLife Confirmé
31/3/17
3
3
10
52
Bonjour à tous,

Je m'appelle Patrice et je réside en Isère, dans un village de montagne, à 600m d'altitude, dans le massif de Belledonne, entre Chambéry et Grenoble.

Tout d'abord, je vous félicite pour la qualité des échanges sur votre forum que j'ai récemment découvert et qui de ce fait, est une véritable mine d'informations, tout comme le Prius Touring Club que je visite depuis plus longtemps.

J'ai décidé de m'inscrire et poster ce message, car je souhaiterais passer à la technologie hybride-essence, avec en vue, l'Auris Touring Sport HSD Lounge 2017 mais ne parviens pas à me décider.

En effet, étant donnés, ma situation géographique et mes besoins de mobilité (montée tous les WE d'hiver en stations de ski et la semaine, descendre quotidiennement travailler dans la vallée), je m’interroge sur le confort d’utilisation du « 1.8L HSD », avec les montées en régime du moteur thermique.
Et, les 2 essais effectués à Grenoble, n’ont pas permis de me décider.

Ayant déjà assez longuement parcouru les différents fils de discussion, j’ai noté que certains membres habitant la montagne étaient assez critiques voire déçus des performances et du confort d'utilisation de l'e-CVT pour les longues montées et descentes.

Je vais arrêter là pour ma présentation et créer une discussion sur le sujet qui me préoccupe.

Merci d’avance pour votre accueil et votre conseils et avis à venir.
 

Ian51

Forum manager
Membre du personnel
27/6/14
2 237
1 020
690
52
Bienvenue a toi.
J'ai deja fait de la montagne avec une Prius 2 bien plus bruyante et je la trouve plutôt silencieuse face a une essence et meme un diesel, d'ailleurs toute voiture sont plus ou moins bruyante dans ces cas la.
Après pour ceux qui disent qu'elle mouline il conduise un peu comme des bourrins, si on appuie au trois quart on a plus de couple et le moteur monte moins vite dans les tour tout en accélérant aussi vite.
Si tu veux moins bruyant la Prius 4 excelle dans ce type de relief.
Mon Beauf habite Voreppes et a une Prius 2, faudrait que je lui demande car il ne m'a pas parler de ce moteur qui mouline.:cat:
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 243
4 774
790
Val de Marne
Je ne partage pas ton point de vue ou alors je suis un bourrin aussi :rolleyes:
Même la Prius 4 s'énerve à un moment en montée, mais c'est nettement mieux qu'avant je suis d'accord. Pas totalement satisfaisant non plus.
Comparée à la technologie Hyundai Kia et la boîte DCT, le 1,8L HSD mouline clairement.
Il aurait fallu un moteur plus puissant qui reste dans un régime plus bas comme le 2,5L HSD.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 862
3 901
690
66
Je ne suis pas un bourrin non plus et je fais partie ce ceux qui critiquent le moulinage excessif du HSD 1,8 en montagne (du moins avant la P4, n'ayant pas essayé cette dernière).
J'ajoute que j'étais au moins aussi gêné par le son désagréable du moteur quand il monte dans les tours, que par le volume du son lui-même. Un bruit plus agréable aurait peut-être mieux fait passer la pilule.

On est donc dans le subjectif puisque certains ne constatent pas de moulinage gênant et d'autres le constatent. Certains autres aussi s'en accommodent : c'est gênant mais n'est pas une raison pour abandonner le système. Ceux-là habitent plus rarement en pleine montagne ;)
Et d'autres ont trouvé la parade : ils lèvent le pied jusqu'à ce que le moteur ne hurle plus. Autant dire qu'ils se trainent littéralement dans certaines montées, surtout dans les relances en sorties de virage.

Je ne peux donc que t'inciter à l'essayer en situation pour voir dans quelle catégorie tu te situes (sourd, tolérant au phénomène, pas pressé du tout d'arriver en haut, intolérant au phénomène...).
Demande un essai de plus longue durée à ton concessionnaire et va monter ta côte habituelle, et oublie tous nos témoignages ;)
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
7 419
6 572
790
34
Fontenay le Fleury
Bonjour et bienvenu sur le forum.
Comme tout dans la vie, on peut s'habituer aux bruits de moulinages, sauf si on a connu mieux! :)
(j'ai arrêté d'écouter des MP3 depuis que je connais les FLAC.. mais avant j'ai trouvé que les MP3 sont très bien ;) )
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 738
5 285
790
Luxembourg
De toute façon mp3 ou flac, quand ça mouline on n'entend pas la différence :mrgreen:

C'est fou comment ce sujet arrive à un certain moment dans tous les topics. Après le point Godwin voici le point moulinage :)

(Et sinon sur la mienne après tous mes travaux c'est passé de "inacceptable" a "tout à fait tolérable". Mais avec le recul je ne reprendrais pas la même chose probablement)
 
M

Membre supprimé 1292

Salut Patrice, bienvenutoussa!
Pour avoir roulé et rouler encore en Prius 2 depuis 10 ans et en C-HR depuis 2 mois, à ma plus grande satisfaction, mais allant très régulièrement en montagne dont ski plusieurs WE par hiver-printemps je me dois honnêtement de t'avertir des limites du HSD en 1.8L (je ne connais pas le RAV4) dans ce contexte:
- le moteur mouline mais on s'en bat l'oeuf, parce que tu sais très bien qu'il y a deux façons de grimper : soit pousser les rapports dès que possible pour prendre de l'élan sur les longues montées, soit y aller tout doux pour monter cool. La différence en HSD c'est que la montée en régime est continue mais que l'on est tenté de poursuivre l'effort puisque sans besoin de passer les rapports. Question de dosage entre la vitesse de montée et le choix du confort auditif.
- il est très tentant d'abuser de la batterie pour relancer en sortie d'épingle, mais à ce rythme il suffit de 5 km pour l'épuiser et se retrouver avec une voiture thermique à variateur qui gueule dès qu'on appuie.
- de même, en descente, si on économise les plaquettes de freins en privilégiant de freinage régénératif électrique, plus encore en mode B pour brake suggéré en montagne, sur 5 à 10km la batterie étant à bloc on se retrouve en moteur essence avec montée en régime façon rétrogradage là aussi plutôt bruyant.

Pour résumer, si on roule cool sur des ascensions raisonnablement longues et si on veut bien freiner dans les descentes, ça pourra le faire, sinon, au quotidien... mieux vaut essayer dans les conditions d'usage avant de se décider...

Point positif: si on est joueur, on fera la course avec les voitures à boîte manuelle ou robotisée tellement la vivacité du train épicycloïdal associé au couple électrique facilite les sorties d'épingles.

Je me rappelle une fois où une Ferrari n'arrivait pas à me lâcher dans une succession d'épingles... jusqu'au premier bout de ligne droite....
 
Dernière édition par un modérateur:

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 901
664
690
40
Bienvenue sur ce forum.

@mark13, tous les moteurs sont bruyants en frein moteur en montagne, après tout dépend de la descente, dans les Pyrénées, je m'en suis fais une à 13%, avec de jolies lignes droites et grosse épingle au bout, et on repart sur du 13% épingle, etc.., et même en seconde j'étais à 5000tr/min, et pas loin des 90km/h, pourtant je n'étais pas monté haut à peine 1000mètres ! (C'était un peu flippant autant de vitesse)
Et vla le vacarme dans ma clio diesel.
 

charpa

Membre HybridLife Confirmé
31/3/17
3
3
10
52
Bonjour et merci à tous pour vos témoignages.

Pour vous décrire davantage ma situation, j’ai la chance de disposer d’un véhicule de fonction, renouvelé tous les 3 ans, qui doit être diesel, de préférence, mais peut aussi être en essence s’il est hybride. Sans me le dire clairement, je pense que l’exonération de TVS (Taxe sur les véhicules de société) sur les hybrides, pendant 8 trimestres, aide à tolérer cette « exception » et compenser la moindre récupération de TVA sur l’essence.

Mon véhicule actuel
C’est une Golf VII SW 2.0 TDI DSG6.
En montagne, son couple est évidemment très appréciable et la boite DSG fait merveille.
Ceci dit, je pense que l’agrément de l’e-CVT est probablement supérieur à celui de la DSG en conduite urbaine.
A l’époque du choix de la Golf, j’avais déjà hésité avec l’Auris TS HSD 2013. L’insonorisation de cette dernière, m’avait déplu et toujours cette interrogation quant à son adaptation à l’usage en montagne (car c’est mon quotidien).
Trois ans plus tard, le renouvellement approche et mon kilométrage étant faible par rapport à mes collègues (< 20 000 km/an), l’essence devrait être une évidence.

Mon expérience des hybrides
Elle est mince.
2 Essais de l'Auris TS 2013 et 2017.
Ma femme a possédé une Honda Insight pendant 7 ans, dans laquelle je ne suis quasiment jamais monté. Donc peu d’expérience de cette voiture, hormis que le confort est très ferme et que la motorisation est plutôt poussive et moins aboutie, à mon avis, que le système HSD de l’Auris. Mais, elle en était très satisfaite.
Et voici que depuis une semaine, ma dame s’est offert une Ioniq Hybrid.
Vous remarquerez au passage, qu’elle a, par 2 fois, évité les modèles hybrides Toyota, malgré ma tentative de l’influencer à se diriger vers Toyota, pour ses 20 années d’expérience en la matière et sa fiabilité reconnue, ce que n’a pas encore la coréenne. Mais rien n’y a fait : le coup de cœur pour la Ioniq était plus fort que la technologie hybride elle-même.
J’en ai récemment fait un bref essai et voici mes quelques impressions.
- La Ioniq peut démarrer en EV et le rester à plus grande vitesse que l’Auris. J’ai testé sur nationale plate jusqu’à 90 km/h.
- La boite double embrayage m’a paru plus lente que la DSG6 de VW, mais elle est très correcte. En utilisation urbaine, dans les ralentissements, ce ne sera probablement pas un problème, car si la batterie est chargée, elle roulera en EV (gros avantage sur mon diesel/DSG et son Stop/start)
- Amortissement/chassis peut-être moins rigoureux que celui de l’Auris.

Prochain véhicule ?
Cette année, en face de l’Auris TS HSD 2017, on me propose maintenant une 308 SW 2.0 BlueHDI EAT6.
Gros dilemme, car la française a tout de même quelques qualités reconnues qui font son succès et son BlueHDI serait l'un des diesels actuels parmis les plus propres. Mais au fond de moi, je sens bien que je suis attiré par autre chose que le diesel, par quelque chose de nouveau (20 ans tout de même pour le HSD) pour moi. J'idéalise peut-être l'une et l'autre mais, j'aimerais un moteur HSD dans une 308 SW.

N’ayant pas d’appétence particulière pour les SUV mais plutôt pour les breaks, le 2.5L HSD du RAV4 m’échappe, à moins que je n'en fasse l'essai et m'en convainc. Il ne reste donc en break hybride que… l’Auris TS.

Lors de mon test de l’Auris TS, j’ai fait l’erreur de ne pas oser aller l’essayer sur « mes routes » car c’était trop loin de la concession, et aussi, de ne pas écouter de musique comme je le fais toujours en voiture, m’incitant à écouter les autres sons/bruits. Mais, j'avoue que les démarrages en silence, sans grondements de moteur, sont grisants.
Je pense aussi que je me pose bien trop de questions, quand je vois ma femme, capable de se décider en 2 jours...

Voilà où j'en suis.:)
Merci.
 

Astronef

Membre HybridLife Confirmé
23/10/15
199
164
290
41
J'ai une Auris TS de 2013, et personnellement si j’habitais en zone Alpine, je n'aurais pas pris ce modèle. Je trouve supportable pour un week-end ou occasionnellement, mais je pense pas pour une utilisation quotidienne. Il y a plusieurs membres du forum qui avaient le 1,8 HSD qui l'ont abandonné cause moulinage trop fort à leur gout...

Regarde aussi la Ford Mondeo hybride, même si le coffre n'est pas son point fort, Elle a le mérite d'avoir un 2l comme moteur thermique. Je sais pas si les testeurs maison sont allés en montagne avec, mais ils étaient emballés quant à l'agrément de conduite.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 862
3 901
690
66
@charpa, et que donne la Ionic de Madame sur tes routes de montagne, justement ? Ta réponse est attendue avec intérêt par tous ceux qui pensent que le HSD est plus bruyant en montagne que les autres voitures, mais aussi par tous ceux qui pensent que c'est la même chose ;)
 

charpa

Membre HybridLife Confirmé
31/3/17
3
3
10
52
@Grigou, et bien, sur nos routes montantes, j'ai trouvé qu'elle se comportait un peu comme une auto essence classique, puisqu'elle égrène les rapports, entrecoupés de montées en régime. Alors que l'Insight montait avec un régime moteur constant, lancinant. Comme le HSD, je suppose. Et ma dame me confirme qu'elle préfère très nettement la Ioniq.