Quel sera le futur de l'automobile?

Hybridébridé

Membre HybridLife Confirmé
9/9/15
779
1 113
690
58
#1
Je vous conseille cette vision de rupture très intéressante de l'avenir énergétique à court terme de Tony Seba :

Sa vision sur la voiture électrique commence à 20', mais l'ensemble vaut vraiment le coup (notamment les exemples du tout début sont excellents !).

Pour ce qui est des VE, elle apporte de l'eau au moulin de mes pronostics sur sa prédominance future développés dans le sujet "PHEV vs EV : le match !", notamment dans ce post, même si son approche strictement économique, oubliant la finitude du monde, me font douter que les choses se passent comme ça, mais on pourrait être assez proche de l'évolution proposée si on limite sa vision aux pays développés.
 
Dernière édition:

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
3 434
1 277
690
#2
Après la révolution industrielle, le choc technologique!

Je me pose la question de la pénétration de ce modèle sur l'ensemble de la planète, quand même... TaaS over the world! ... J'espère vivre assez vieux pour voir ça... en plus j'aurai l'âge où cela me sera quasiment indispensable!:oldman:

Donc la question ne se pose plus et sans en connaître la vraie raison la majorité a répondu juste au sondage! :emoticon-0137-clapping:

Quid de la résistance de l'homme à se départir d'un de ses attributs chéris de pouvoir, position sociale, fortune ou meilleur jugement... sans parler de l'outil de séduction cher au plus jeunes...:emoticon-0103-cool:
 
J'aime: Mister MMT

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
852
1 039
690
68
Kehl
#3
Merci pour ce lien vers une présentation hautement excitante.

Même si son point de vue est très biaisé par la situation des grandes villes aux EU, il pourrait bien avoir raison, à condition que les états laissent faire l'économie. En fait, au moins chez nous, ce ne sera pas le cas. Ce sera très intéressant de suivre comment les responsables politiques vont agir pour essayer de freiner ces développements, qui seront dans un premier temps destructifs sur le marché du travail.

Quand il a mentionné l'Allemagne pour dire que ce pays peut produire aujourd'hui son électricité pour 50% de sources renouvelables, il a "oublié" de dire que c'est largement du aux éoliennes. EN plus, une grande partie des gens vivent dans des immeubles, et on besoin de la grille de gaz et d'électricité. Cela montre qu'il peut être assez approximatif...

Quant aux voitures, oui, je crois qu'il pourrait avoir raison: les VE autonomes communes vont bien remplacer les véhicules privés, et plus rapidement que l'on le pense. Quid des transports publics comme les métros, RER et trains ?

J'espère vivre encore suffisamment d'années pour vérifier tout cela...

Jan
 

fury0

Membre HybridLife Confirmé
#4
Ah "disruption", le mot à la mode qui plait tant aux médias. Ce mot, inventé par un 'fils de pub' français, est devenu un must pour qui se dit 'expert'. Une évolution, une optimisation, une amélioration, voire même une révolution, c'est 'has been'. J'ai tendance à me méfier terriblement de ceux qui usent et abusent de la forme pour en faire oublier le fond. J'ai peut-être tord mais il me semble qu'il a oublié quelques 'disruptions' un peu plus 'sérieuses' comme la roue, ou la poudre à canon, ou encore l'imprimerie....;)
 
J'aime: Grigou

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
852
1 039
690
68
Kehl
#5
Justement, dans cette vidéo, il donne d'autres exemples, notamment concernant l'imprimerie 3D. Il existe déjà des VE fabriquées de cette façon.


Cette présentation m'a semblé un peu moins bien construite, car comprimée, mais j'ai bien aimé la session questions/réponses, où il parle également de la réaction à attendre des instituions étatiques, donc du monde politique et sociétal.

A 67 ans, j'espère vivre assez longtemps pour voir si en 2030, ses prédictions se vérifierons. Mais c'est sûr, ce seront mes enfants et petits enfants, qui vivront dans un autre monde. Et quel espoir pour résoudre les problèmes liés au changement climatique et aux pollutions !

Jan ;)
 
J'aime: Hybridébridé

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
3 434
1 277
690
#6
Mouais...
Que l'EV à terme enterrera petit à petit le thermique citadin puis l'hybride et à terme l'hybride rechargeable cela paraît probable à moins que l'offre énergétique grandissante de l'EV permette de sauter aussi la dernière étape.
J'imagine plutôt une lutte parallèle au développement de l'électrique, plus immédiate, elle, entre l'hybride et le PHEV.
Quant à la prospective de Seba, je reste dubitatif. Le seul argument qui pourrait me montrer plus optimiste c'est l'avancée de la mobilité 5.
Mais a-t-il mesuré ou se fout-il carrément des freins sociétaux? Ressources financières du consommateur, moyens industriels d'offre de structures adaptées à ce progrès technologique (énergie disponible 24/24 et moyens de stockage), désindustrialisation du secteur automobile et du transport, chute du marché, disparition du conducteur particulier puis professionnel.
Le choc sur l'emploi devait être bien plus désastreux que tous les chocs économiques précédents: pétrolier, mondialisation, numérisation...
La main invisible du marché va en souffleter quelques uns... Mais il suffit d'observer la gestuelle fétiche de Tony Seba quand il dit l'avenir ou répond aux questions, balayant d'un geste horizontal de la main les industries et métiers à disparaître comme les questions qui lui sont opposées...
Je ne peux m'empêcher de pousser plus loin le raisonnement: après la mutation en e-services des communications multi-support, de la culture, du commerce, du travail, de l'hébergement, des transports, peut-être serons-nous tous locataires de notre chambre et pourrons "e-commander" nos repas, individuels ou en salle à manger à louer, nos salons de réception ou de fêtes familiales tandis que déjà certains au Japon se louent des amis... L'humain se dématérialise petit à petit... il est probable que je me serai moi-même dématérialisé entre temps...
 

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
852
1 039
690
68
Kehl
#7
Restons zen. Ce n'est pas pour demain. Il est bien de s'informer et de se former une opinion dès maintenant. Merci à Hybridébridé pour m'avoir réveillé quant à cette thématique qui va nous concerner tous.

Je recommande vivement de prendre quelques heures pour lire le rapport beaucoup plus intéressant de Rethinkx.com https://static1.squarespace.com/sta...30c5/1494888038959/RethinkX+Report_051517.pdf.

Les conséquences sociétales et les réticences par les consommateurs, institutions et politiques y sont très bien traitées. Il est rédigé par un groupe de chercheurs qui ont utilisé les outils développés par le labo de recherche dirigé par Sebo. C'est une étude très détaillée, et sa lecture demande quelques heures. Si on veut approfondir, on peut regarder la liste des sources consultées et les notes. J'espère que nos habitués vont accepter ce défi, et que l'on pourra utiliser cette discussion pour collecter plus d'infos dans les mois et années à venir.

Au début, la disruption sera en apparence lente (la période de latence a à peine commencé) et deviendra plus perceptible à partir de 2024, quand les premiers effets de l'admission de plus en plus de modèles VE-A (Véhicules Electriques 100 % Autonomes) et le développement des services de transport se feront sentir dans les grandes villes. Mais 2024, ce ne sont que 7 années !

Il faut bien comprendre. Ils prédisent qu'en 2030, les voitures particulières, dont encore beaucoup de véhicules à ICE, feront toujours 40% du parc roulant. Ils raisonnent en km passagers, qui eux, se feront dans un VE-A que l'on loue d'une société de service, à l'aide d'une app sur son portable. Ils prédisent également qu'aux Etats Unis, à partir de 2015, les ventes de voitures particulières vont baisser dramatiquement, car utiliser les VE-A sous la forme d'un service sera nettement moins chère. On imagine facilement les conséquences collatérales... Eux, ils l'ont analysé et chiffré.

Jan ;)
 
J'aime: Hybridébridé

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 506
5 299
790
32
Fontenay le Fleury
#8
Je vous conseille cette vision de rupture très intéressante de l'avenir énergétique à court terme de Tony Seba :

Sa vision sur la voiture électrique commence à 20', mais l'ensemble vaut vraiment le coup (notamment les exemples du tout début sont excellents !).

Pour ce qui est des VE, elle apporte de l'eau au moulin de mes pronostics développés ci-avant, même si son approche strictement économique, oubliant la finitude du monde, me font douter que les choses se passent comme ça, mais on pourrait être assez proche de l'évolution proposée si on limite sa vision aux pays développés.
J'ai regardé la vidéo, c'est un bon travail d'avoir assemblé les différents avantages de voiture électrique (moins de pièces, moins cher à entretenir, moins cher à recharger...etc). Après je travaille dans le Marketing et je surveille régulièrement les articles automobiles, grosso modo je n'ai rien vu de surprenant.
Ce type de démonstration c'est le type d'études qui aboutit aux fausses estimations de Carlos Ghosn sur le marché automobile en 2013...
Estimation Infrastructure.JPG

Estimation Marché VE 2020.JPG


Sinon oui, globalement il tombe sur l'analyse que tout le secteur automobile partage.
Dans l'avenir on aura moins de voitures, et les voitures seront plus un service de mobilité, et non un produit.
C'est quelque chose que les industriels se préparent activement, on l'observe dans les différents acquisitions et partenariats.

Je vous invite à lire l'étude de KPMG, réalisés auprès des dirigeants du secteur automobile mondial, pour connaître vraiment les priorités et la pensée du secteur automobile :
https://assets.kpmg.com/content/dam/kpmg/xx/pdf/2017/01/global-automotive-executive-survey-2017.pdf

Priorité du secteur automobile 2017.JPG

Concernant la voiture électrique (BEV), on remarque qu'il y a une sorte de désillusion après 2013, suite aux mauvais résultats de vente (Zoé, i3...etc), comparé à ce qu'il a été estimé ; puis après l'affaire Dieselgate de Volkswagen en 2015, la voiture électrique est passée en priorité numéro 1 (il y a davantage une image à rattraper).

Après concernant l'avenir de voiture électrique, je ne répète jamais assez, la clé de la démocratisation, c'est le temps de recharge.
Sinon ça restera toujours comme la seconde voiture du foyer ou le véhicule utilisé par conviction.

D'ailleurs, dans l'étude, 62% des dirigeants automobiles considèrent que la voiture électrique ne réussira pas à cause de l'infrastructure. Tandis que 78% considèrent que c'est la voiture pile à combustible hydrogène qui constituera la prochaine percée en mobilité propre.

Opinion technologie motorisation 2017.JPG


Pour le moment, que ce soit dans l'opinion des consommateurs, ou surtout dans l'opinion des dirigeants, l'hybride rechargeable semble constituer plutôt la priorité.

D'autre part, drôle d'image aussi des dirigeants sur "qui est leader en conduite autonome et en voiture électrique"?

Opinion sur le positionnement électrique des constructeurs automobiles.JPG

BMW reste le leader, mais la distance se rapproche entre Tesla et BMW en matière de voiture électrique, tandis que Toyota c'est une énorme régression dans les deux domaines...
 
J'aime: Hybridébridé

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
852
1 039
690
68
Kehl
#9
Merci pour ces références que je vais lire.

Dans le rapport, de Rethinkx, dont je ne peux que recommander la lecture, on distingue les analyses BAU (Business As Usual) et ceux considérant des dynamiques de marché souvent négligées.

En gros, il y a ceux qui prévoient que les véhicules IO (individual ownership) continueront à être prépondérantes, et ceux qui pensent qu'elles seront abandonnées, car trop chères par rapport aux VE-A louées que l'on ne payera que par km voyagé. Le rapport prédit que ce sera le cas pour les habitants de grandes villes à partir de 2024, dans 7 ans. Ensuite le mouvement se répandra. De jolies campagnes de marketing, pleines de fausses et vraies informations en vue ! Sans parler du lobbying de ces deux camps. C'est très bien traité dans le rapport.

Si en effet, comme l'étude le prédit, il sera en 2030 (et peut-être même bien avant) 10 x plus chère par km voyagé de posséder son propre VE-A, que de faire appel à un service efficace, je donne une réelle chance à ce scénario. C'est leur argument principal.

Jan ;)
 
J'aime: Hybridébridé

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
528
337
690
38
Hauts-de-Seine
#10
Mmmmhhh, quand on voit qu'un vélo en libre service à Paris coûte 4000 euros par an (oui oui, 4 p**ains de milliers d'euros pour un vélo ultra bas de gamme) j'ai vraiment beaucoup, énormément de mal à croire que la voiture libre service sera beaucoup moins chère que la voiture individuelle. Les gens sont des porcs dès que quelque chose ne leur appartient pas, du coup soit on aura des poubelles roulantes, soit pour avoir un minimum de propreté et de confort ça coutera très cher, en tout cas pour ceux qui utilisent régulièrement leur véhicule.

Ensuite quand on parle de carburant pas cher pour les véhicules électriques à batterie, là encore, aujourd'hui on met essntiellement des taxes dans nos réservoir, alors qu'on a une électricité à la prise bon marché car non soumise à la TICPE, et vendue sous le coût de fabrication de l'électricité à long terme (je rappelle : grand carénage pour prolonger la durée de vie des centrales actuelles : 50 milliards estimés, probablement 100 milliards en réalité ; coût d'investissement pour remplacer les centrales nucléaires par des EPR : probablement 200 milliards ; et à cela on devra ajouter le développement des renouvelables, qui ne dispenseront pas d'avoir une base nucléaire, et dont les coûts s'ajouteront aux précédents : coût qu'on voudra bien y consacrer). Bref, quand les gens vont migrer vers l'électrique, il faudra bien augmenter le coût du kWh, car structurellement vu notre réseau et nos technologies ce prix ne peux que monter, et il faudra en plus trouver ailleurs les 35 milliards annuels qui viennent des taxes collectées sur l'essence.

Donc l'image idyllique dont on parle plus haut, je n'y crois pas trop.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 089
604
690
55
Beauvais
#11
Pour moi, il y a autre chose qui va freiner le développement du VE-A loué : c'est qu'en semaine, tout le monde va vouloir son VE-A aux mêmes heures. Tous les VE-A vont converger vers les lieux de travail, ne pourront pas recharger sur place par manque de place et de bornes. Ils devront alors faire un maximum de kilomètres pour s'éloigner de ces lieux et devront y revenir en fin de journée pour prendre pour retourner au point de départ du matin. Du coup, on ne sera pas loin du modèle de la voiture personnelle et le tarif restera aussi élevé que l'achat d'un véhicule personnel.
 

FlyingChair

Membre HybridLife Confirmé
1/1/16
528
337
690
38
Hauts-de-Seine
#12
Pas faux.

J'ajouterais que le developpement de la voiture électrique en milieu urbain me semble pour le moins un c*nnerie parce qu'au delà de la pollution engendrée localement par le moteur thermique à laquelle le VE apporte une solution, pour tout le reste c'est de la m*rde : ça crée autant de bouchons, ça prend autant de place à garer, ça reste un gachis de ressources délirant...

Filer 6000 balles pour une voiture EV et seulement 1000 pour une 2 roues EV et quelques centaines d'euros pour un VAE c'est d'une débilité profonde tant les deux derniers moyens règlent plus de problèmes. Enfin bon, quand Renault-Nissan est de très loin le leader de la voiture électrique, alors que pour le deux roues électrique on a pas de marque nationale, on comprend vite...
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 845
2 316
790
38
Luxembourg
#13
J’ai l’impression qu’on est dans la situation des années 50-60 : l’énergie (pétrole pas cher et nucléaire vu comme la panacée à venir), la démocratisation des biens de consommation libérant la ménagère (aspirateur, machines à laver, robots ménagers etc.), la conquête de l’espace faisaient croire que tout serait transformé dans les quelques dizaines d’années à venir - voiture volante nucléaire et picnic sur la Lune avec nourriture en pilule pour l’an 2000 ! Plus besoin de travailler puisque les robots s’occupent de tout !

Or assez bizarrement je suis toujours en train de conduire au boulot tous les matins et si je veux un sandwich je dois lever mes fesses pour aller au frigo dont la seule fonction high-tech est l’éclairage à LED (youpi).

Tout ça pour dire que oui, internet a changé la façon de communiquer, mais la vie « physique » quotidienne n’a que peu profité des applications mirifiques entrevues il y a 70 ans. Inutile de me faire la liste de ce qui a changé entre temps (je pense être au courant :mrgreen: ) mais je suis assez circonspect sur la vitesse où des bouleversements se répandront dans notre quotidien.
 
J'aime: Grigou

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 708
651
690
#14
Clair que depuis toujours les projections sur l'avenir à moyen terme( environ 10 ans) sont presque toujours à coté de la plaque ne serait-ce que parce l'élément "connerie des politiques" au niveau mondial n'est jamais pris en compte par exemple pas plus que celui des marchés financiers qui peuvent au gré du vent de quelques agitateurs bien impliqués décider de foutre leur bordel aussi ( voir situation des USA il y a 7-8 ans ). Donc pour en revenir à la techno je pense que si l'électrique est maintenant bien lancé ( il le faut bien aussi car n'oubliez pas que du pétrole il n'y en a plus pour 50 ans non plus..) les projections d'ici 7ans me semble aléatoire .
 

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
3 434
1 277
690
#15
Septicisme consensuel... en un seul mot, donc.
A bien y regarder, Tesla est celui qui a lancé l'idée de base à cette projection.
 

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
852
1 039
690
68
Kehl
#16
@Hortevin, j'ai lu l'étude de KPMG qui en effet montre bien que surtout les CEO sont conscients des changements à venir, et que même parmi les consommateurs, une prise de conscience commence à se profiler (tout doucement). Elle me réconforte dans mon opinion qu'il ne faut pas remettre aux calendes grecques (je vous laisse le soin de rechercher la signification de cela) le rapport de Rethinkx, dont les prédictions sont plus radicales.

Cela ne veut pas dire que je crois tout ce qui est écrit dedans et il me faudra trouver du temps pour en faire une analyse critique, pour ce qu'elle vaudra. Cette thématique me fascine, et ce sera donc avec plaisir.

Jan ;)
 
J'aime: Hortevin

Sandoli

Membre HybridLife Confirmé
5/6/14
824
384
690
43
#17
Hortevin a dit:
Après concernant l'avenir de voiture électrique, je ne répète jamais assez, la clé de la démocratisation, c'est le temps de recharge.
Sinon ça restera toujours comme la seconde voiture du foyer ou le véhicule utilisé par conviction.
Je pense que tu te trompes. Tu réfléchis comme un automobiliste qui n'a pas de véhicule EV. Il y aura ceux que ça ne dérangera pas et il y a probablement beaucoup plus que tu crois. Un peu comme le moulinage qui divise... Même principe.
 
J'aime: mark13

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
852
1 039
690
68
Kehl
#18
Et quant aux VE-A TaaS, ce ne sera pas le problème de celui qui l'utilise. Sans parler de progrès technologiques éventuelles. Dans le survey, on n'oublie pas non plus les VE-A à H2.

Je propose à Hortevin de déplacer les messages concernant le futur de le mobilité motrice dans une nouvelle discussion, car celle-ci est consacrée au match.

Jan
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 506
5 299
790
32
Fontenay le Fleury
#19
Je pense que tu te trompes. Tu réfléchis comme un automobiliste qui n'a pas de véhicule EV. Il y aura ceux que ça ne dérangera pas et il y a probablement beaucoup plus que tu crois. Un peu comme le moulinage qui divise... Même principe.
Non je réfléchis comme un automobiliste qui a déjà conduit une voiture plug-in sur les long trajets...
Et j'ai l'impression que ce problème de temps de recharge ne dérange pas ceux qui n'ont pas de véhicule électrique.

Parce qu'en réalité, les points de recharge, il y en a. Ça n'a jamais été le problème, le problème c'est où ils se situent.
Je pars en weekend en famille, arrivé en destination, je veux recharger. Problème, en bas de l'immeuble de la grande mère de ma femme, il n'y a pas de point de recharge. Le plus près se situe à 2 km chez Leclerc. Alors est ce que je vais aller poireauter, tout seul, 45 minutes à 2 heures chez Leclerc pour attendre la fin de recharge, alors que je n'en ai pas besoin.
La réponse est NON.
Or si le temps de recharge dure max 15 minutes, c'est totalement acceptable.

D'autre part, j'ai déjà mentionné plusieurs fois qu'un temps de recharge trop long implique forcément une multiplication de l'infrastructure pour répondre à la période de point. Mais je ne vais pas y insister.
 

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
3 434
1 277
690
#20
Pardon d'insister en me référant à cet excellent sujet:

[Scoop!] - Toyota confirme la commercialisation de batterie solide pour voiture électrique d'ici 2025 | Hybrid Life : Forum Automobile Hybride

L'évolution des techniques, la baisse des coûts, l'augmentation des offres et des capacités jouent en faveur du tout électrique.

Si on veut bien mettre de côté nos espoirs souvent déçus en des décisions législatives ou incitatives et en garder sur les règles du marché et de la consommation, avec des batteries plus compactes, de plus grande capacité et supportant des charges à peine plus rapides, les constructeurs auront à coeur d'offrir des solutions de recharges rapides comme au début du siècle dernier le garage qui vous vendait une voiture tenait aussi la pompe à essence, premièrement.
Deuxièmement, dès lors que le nombre de clients potentiels pour des commerces de grande surface, lieux de spectacles, haltes de grands axes routiers ou autoroutiers, et lieux d'hébergement , seront assez nombreux à posséder une EV , il deviendra attractif de leur offrir une solution de charge.
Pour ce qui est du temps de charge, pour ma part, m'arrêtant 10 à 20mn toutes les 2 à 3 heures de route, avec la promesse de temps de charge plus réduits je peux espérer dans une dizaine d'années, voire plus tôt, une multiplication du nombre de haltes dans des sites aménagés nombreux et performants.

Dès lors, oui, je considère qu'à moyen terme l'EV va définitivement enterrer le PHEV. Le rythme du progrès conditionnera la disparition de l'hybride conventionnel avant ou après cette mutation, selon la mise à disposition plus ou moins rapide, le cas échéant sur l'EV seule, de ces batteries tant attendues, plus compactes et de plus grande capacité.