[Santé et Environnement] Réduction CO2 et changement climatique : déjà trop tard?

Stekk

Membre HybridLife Confirmé
11/3/19
26
4
120
50
Les gens sont méchants.
Encore une fois, pour s'en prendre à une personnalité on opère un raccourci sémantique ou plutôt un parallèle destiné à horrifier les simples d'esprits ou de peu de culture.
En fait notre petit ingénieur, poussé au devant de la scène sociétale parce que sollicité en tant qu'autorité scientifique dans son domaine, a vu sa tête enfler comme la grenouille de la fable, de colloques en conférences, auditions et commissions.

Cela n'enlève rien à la qualité de sa formation ni au bien fondé de certaines de ses analyses, mais, comme d'autres sommités en leur domaine, Tazzief, Bombard, Cousteau, Jacquart, Reeves, le succès renforce leurs certitudes à commencer par celle de l'absolutisme de leur point de vue, traitant tout autre avec sarcasme ou mépris (voir les vidéos nombreuses à ce sujet), le cas échéant en sautant d'un sujet à l'autre pour garder l'avantage du savoir sur celui de la réflexion.

Ces malheureux (parce qu'ils ont à plaindre dans le sens où ils ne s'aperçoivent pas de leur dégringolade), se croient ensuite autorisés à pontifier dans des domaines qui leur sont étrangers ou du moins d'un rapport ténu avec leur discipline, s'érigeant, selon les cas et les circonstances, en visionnaire, prophète ou père-la-morale. Plus simplement j'appelle ça un vieux con, même si Jancovici me semble un peu en avance sur son âge civil...

Sans rien retirer à ses mérites, je reste comme d'autres, assez circonspect sur sa manière de verrouiller un sujet , comme on peut le constater ici, au risque de finir un jour à côté de la plaque.

Pour caricaturer (j'adore ça, et il en reste toujours quelque chose) je dirais que Janco est en train de devenir en science énergétique ce qu'est devenu Alain Minc à l'économie et la prospective...

Quelques mots bien ajustés ne sont pas de trop face à des victimes de la propagande marketing bien ficelée.
Si ce n’était les trop nombreuses victimes de la pollution de l’air comprenant notamment de nombreux enfants, je passerais volontiers mon chemin. Mais voilà, les faits sont têtus: le chiffre de 67000 morts par an en France n’invite pas vraiment à la clémence devant tant d’idioties ! Assurément, les adeptes du gaz fossile sont aussi adeptes des télé-réalité à neuneus acceptant volontiers de mettre tantôt un bulletin dans l’urne sans rien comprendre du geste démocratique et de son implication. Vraisemblablement du candidat au rond-point accoutré d’un chasuble jaune ! Heureusement, le niveau intellectuel de ces sujets est facile à renvoyer à la maison accompagné ou non des forces de l’ordre...

Janvovici ou un autre, peu importe si le message est juste. Et il l’est.
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 680
1 480
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Le fait que Jancovici soit manifestement pour une forme d'eugénisme ne signifie évidemment pas que ses analyses climatiques sont à jeter. Seuls les idiots pensent cela. Et c'est effectivement le danger. Mais pour moi, il n'est pas question pour autant de passer sous silence ses propos choquants lus plus haut.
 
M

Membre supprimé 1292

Le fait que Jancovici soit manifestement pour une forme d'eugénisme ne signifie évidemment pas que ses analyses climatiques sont à jeter. Seuls les idiots pensent cela. Et c'est effectivement le danger. Mais pour moi, il n'est pas question pour autant de passer sous silence ses propos choquants lus plus haut.



Pointer à 2h04mn30s pour la version originale .
Avant cela vous apprécierez la dialectique qui accompagne les graphiques...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 644
5 186
790
Luxembourg
@Hortevin Le changement climatique est très clairement notre première priorité, mais je suis fatigué des articles alarmistes sur le ton « on va tous mourir ». L’idée d’une date limite aussi précise me fait rigoler - c’est comme le mec qui se gave de sucre depuis 30 ans et à qui on prédit qu’il doit réduire sa consommation avant le 12 mars de l’année prochaine à midi sinon il est foutu. Le 13 mars, ça ne sert plus à rien, trop tard monsieur. En lisant l’article on dirait que +1.5 degrés c’est OK pas de souci, mais +1.51 degrés c’est la fin du monde.

En réalité on est en train de pousser un curseur qui n’a pas de valeur maximum ; plus vite on arrête et mieux c’est, et plus on attend plus les conséquences seront difficiles à gérer. Il n’y a pas de valeur où ça va et puis une valeur précise ou c’est trop tard. Tout comme il n’est jamais trop tard d’arrêter de fumer, mais le plus tôt sera le mieux.

Je note la méthodes détestable du journaliste : le GIEC dit quelque chose, mais on a trouvé UN monsieur qui est plus alarmiste - faisons un article ! Ne mettons pas en avant le fait que le consensus scientifique est différent ! Et puis citer le prince Charles (dans l’article original) c’est sympathique mais on s’en fout, je voudrais l’avis d’experts du sujet plutôt...
 
Dernière édition:

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 231
4 760
790
Val de Marne
Notre ami Hans fait parti du Advisory Group (mix of energy and climate experts, with a range of disciplines, coming from a range of different member states) qui a averti et/ou conseillé l'ancien Président de la Commission Barroso sur le changement climatique ... en 2007 !


Peu de succès à mon sens mais il faut investir sans relâche tous les canaux possibles.

Hier sur France Info TV, un membre du GIEC disait à propos de Greta Thunberg que l'axe "opinion publique" est un axe déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il a rappelé néanmoins que la science a tout sa place dans le débat et que des Greta-like devaient s'appuyer sur eux.
Plusieurs études ont montré que seul le comportement pouvait fortement infléchir les émissions de gaz à effet de serre (vs technologie vs ne rien changer).
Il a rappelé un fait aussi ce scientifique, c'est que la durée de vie moyenne des gaz à effet de serre est d'une centaine d'années :dead:

Personnellement, je trouve que l'on regarde encore un peu trop le thermomètre monter alors que tout autour se dégrade. J'ai été courir à côté de chez moi dans la Roseraie et les arbres monstres d'adaptation si l'en est, ont souffert tout comme la petite végétation. Pendant ce temps là, certains conducteurs continuent de faire tourner leur mazoutière 10min au petit matin, le temps de lire un message ou regarder une vidéo.
 

Andre Tissot

Membre HybridLife Confirmé
21/12/17
1 123
678
690
He oui.
Hier, retour de Suisse par l'autoroute, panneau signalant de baisser sa vitesse de 20km/h cause pollution.
On était pas beaucoup à rouler à 90 sur les portions limitées à 110 et 110 sur le reste.
Certains étaient surement à plus de 130 (camionnette, coupé sportif, etc. y compris un car Polonais, normalement limité à 100, qui doublait allégrement).
 
M

Membre supprimé 1292

C'est en ce sens que la médiatisation du moindre message, aussi alarmiste soit-il, du moindre personnage faisant autorité scientifique, peut pénétrer la conscience d'un nombre grandissant d'individus, les prédisposant à un changement de ne serait-ce que la moindre ou la moins consciente de leurs habitudes lorsque des décisions réglementaires leur seront proposées pour l'imposer à tous, seul moyen d'en obtenir un résultat efficace.
Sans cela, chaque pays de son côté, et ses gouvernants en particulier, sera contraint de suivre une opinion publique sensée les élire avant que d'obéir à leurs recommandations ou injonctions.
Les plus instruits, les plus confortables, auront beau jeu de considérer que c'est peine perdue compte tenu de la pauvreté d'esprit de la masse et pourront, selon leur conscience personnelle, se laisser aller à quelques gestes plus ou moins distinctifs ou onéreux de leur sensibilisation , certes limitée, à l'avenir de notre Monde, ou pire considérer que c'est peine perdue et que, compte tenu du délai imparti au regard de leur esperance de vie personnelle, autant se gaver et se faire plaisir.
J'avoue que j'y songe parfois....
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 644
5 186
790
Luxembourg
@parkerbol si ce que tu appelles « le comportement » ce sont des actions volontaires individuelles, je n’y crois pas. Le rôle des gouvernements c’est de gouverner, et gouverner c’est prévoir, donc décider maintenant pour éviter le pire plus tard. On doit sensibiliser et informer, mais on ne peut pas compter sur les initiatives individuelles volontaires - on doit guider par les taxes et les normes. On doit réfléchir à une politique énergétique cohérente en arrêtant les demi mesures pas trop impopulaires pour espérer se faire réélire. On doit arrêter les symboles et les gestes grandiloquents. Ce n’est pas en faisant une route photovoltaïque devant les caméras qu’on y arrivera. C’est en rendant le fossile économiquement non viable via des taxes et des normes. On ne peut pas imposer des solutions techniques par la loi, on doit guider fortement pour éloigner de celles qui ne sont pas soutenables pour laisser des meilleures émerger. On est très loin de tout ça actuellement.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 956
1 393
690
C'est surtout encore plus globalement et mondialement que certaines choses doivent changer ! A commencer par la population en croissance continue. C'est pourtant simple ...actuellement chaque individu sur terre est producteur de CO2 et autres polluants ( directement mais plus souvent indirectement ) et peu importe qu'il habite Paris ou Tombouctou ( ce qui change entre les 2 c'est la quantité bien sur ). Bref tant que la vision de l'avenir sur terre est "croissez et multipliez vous" car ainsi l'avenir sera meilleur ...ben justement je pense que ce ne sera pas meilleur au stade ou on est actuellement !
Gros problème alors ...notre économie de marché est basée la dessus ! Alors que faire. C'est vrai que les actions du style réduire la consommation de carburant de notre petite auto perso ou même produire de l'électricité decarbonnée ( nucléaire ou autre) sont finalement des pis allé face au rouleau compresseur d'une croissance mondiale toujours plus émettrice de CO2 et autres pollutions ( celle des mers/oceans par exemple). Malgré tout ce qui a été dit et fait depuis 20ans ...ben rien ne change vraiment non ? Que faire...j'ai pas de solution mais personnellement je continuerai de faire en sorte de ne pas trop polluer inutilement ( simple exemple beta...je n'ai jamais jeté le moindre déchet par la fenêtre de ma voiture.....alors quand je vois rien que tous les fumeurs systématiquement balancer leur mégot...).
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 231
4 760
790
Val de Marne
Je reviens sur les neurones qui s'agitent car je ne pensais pas que c'était à ce point :
Nous aurons donc des problèmes plus importants que d'avoir seulement chaud.

Pour revenir au comportement individuel vs le politique, il faut savoir une chose qui est importante : notre cerveau n'a pas été designé pour les systèmes à grande échelle type réchauffement climatique. Il a été designé pour des "milieux sauvages" type forêt, montagne, île ... type "pléistocène".
A ce propos, Daniel Goleman, psychologue et auteur (Emotional Intelligence) indique dans "Attentif, concentré et libre" que le cerveau a un défaut !

We’re in this dilemma where we can show people, ‘Your carbon footprint is this,’ but it doesn’t register in the same way as, ‘There’s a tiger around the block.’

En clair, l'échelle d'un système ne nous pousse pas à agir quand elle dépasse ce pour quoi le cerveau a été conçu : réagir sur des dangers identifiables à notre niveau.
"Nous sommes très finement réglés pour percevoir un bruissement dans les feuilles succeptible d'indiquer la présence d'un tigre. Mais nous ne possédons pas d'appareil perceptif capable de sentir l'amincissement de la couche d'ozone dans l'atmosphère, ou les carcinogènes qui contiennent les particules que nous respirons les jours de pollution. L'un et l'autre peuvent finir par se révéler mortels, mais notre cerveau ne possède pas de radar pour déceler directement ce genre de menace".

Notre amygdale (lutte ou fuite) sert à nous signaler des dangers immédiats mais pas des systèmes et leurs dangers.
"La focalisation négative conduit au découragement et au détachement". D'où l'idée qu'il a mis en oeuvre d'empreinte positive qui repose sur l'Analyse du Cycle de Vie (ACV) à travers https://handprinter.org et sur le principe de Pareto (essentiel des effets dû à une petite quantité de variables).

Tout ça pour dire comme le disait Pierre Rahbi dans l'histoire du colibri, tout le monde doit apporter sa petite contribution à son échelle.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 139
609
690
70
.....alors quand je vois rien que tous les fumeurs systématiquement balancer leur mégot...).
[Mode humour ON]
Oui, mais ils participent à la "croissance", eux :
- ils paient des taxes sur le tabac ;
- leur fin de vie va rapporter au système de santé ;
- le mégot met le feu au bas côté ;
- les pompiers viennent, en camion qu'il faut bien alimenter, entretenir etc... ;
- les pompiers touchent des primes qui se retrouvent au bistrot dans l'économie ;
- si ça s'aggrave, il faut faire venir les Canadair qu'il a bien fallu construire, entretenir etc... ;
[Mode humour OFF]
 
M

Membre supprimé 1292

Si je peux me permettre @parkerbol , expliquer le comportement humain par l'organisation la plus primaire de son cerveau ou même son premier niveau de complexification qui le feraient réagir, plus qu'agir sur son environnement immédiat, en vertu d'instincts ou de réflexes conditionnés, me semble une sous-estimation de ses capacités de propspective mais aussi hélas de dépendance à la mémoire d'expériences gratifiantes jusqu'à s'en trouver prisonnier.
Le problème vient plutôt de ce conflit intérieur.

Si une trop grande part des humains ne réagit pas à l'énoncé d'un danger lointain ou étranger à leurs sens c'est bien souvent parce qu'une voie renforcée de récompense les rend complètement dépendants de la source de leur plaisir , que leur cerveau leurré assimile à leur instinct de conservation ou de reproduction. Les règles même les plus essentielles de prudence sont balayées par toutes ces petites satisfactions immédiates ou permanentes telles que: le tabac, l'alcool, la vitesse, le récit de ses voyages lointains et extraordinaires, le confort voire le luxe de son lieu d'habitation ou de villégiature, la taille de son compte banque ou de son patrimoine, sa promotion sociale, sa collection, sa "passion", son "hobby", sa "marotte", sa "danseuse", sans considération de l'énergie qu'il en coûte...
On pourra toujours "compenser" pour appaiser sa conscience, mais là c'est un autre sujet, on touche au cortex, l'idéation, la morale toussa...
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 231
4 760
790
Val de Marne
pourtant mon cher @mark13 tu décris bien là des comportements humain piloté primairement par le cerveau dont le modèle n'a que peu évolué depuis des milliers d'années. Ce n'est pas en 300 ans qu'on arrivera à changer le fonctionnement de l'amygdale ou tous les travers des satisfactions immédiates qui ne devaient servir qu'à améliorer notre survie et est devenu un "défaut" (ou un business?) dans ce monde moderne.
 
M

Membre supprimé 1292

Toutafé.
C'est là la raison du pessimisme ambiant et du doute de certains quand à l'inflexion de nos décideurs soumis à la dictature du peuple ...
Comme déjà dit cela me rapoelle le peuple de Sodome et Ghomorre défiant le châtiment de Dieu en se vautrant dans le stupre et la luxure.... l'histoire se termine dans le feu nucléaire.... :) alors qu'il est sensé nous sauver... ;)
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 407
943
690
Mont Saint Aignan
Ha les vieilles histoires prémonitoires, l'imagination est au pouvoir depuis longtemps! Dommage que les décideurs et autre influenceurs aient souvent tendance à oublier les leçons du passé, justement. :hungover: