[Santé et Environnement] Réduction CO2 et changement climatique : déjà trop tard?

Est ce que vous pensez que la lutte au réchauffement climatique est déjà perdue?

  • OUI

  • NON

  • NE SAIS PAS


Les résultats ne sont visibles qu'après le vote.

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 642
2 141
790
38
Luxembourg
#21
@Oliewan ton raisonnement revient à dire « comme l’état/la loi ne m’empêche pas de faire des choix que je sais être mauvais, je continue de les faire, et vous voyez bien que ce n’est pas de ma faute ».

J’ai du mal avec ce mode de pensée. Une interdiction du plastique (pour continuer sur cet exemple, c’est l’un des problèmes mais pas le seul) ne viendra pas pour l’instant ; peut-être dans 10, 15 ans ou encore plus. C’est à nous tous de faire en sorte que la question se règle à partir de maintenant, bien avant qu’une éventuelle interdiction devienne un sujet, et « en parallèle » de l’évolution possible des lois. Tous les jours en faisant nos achats nous votons pour ce qui est OK ou non pour nous. Dire « les industriels doivent arrêter d’utiliser des bouteilles en plastique » tout en achetant de l’eau de source et des sodas chaque semaine montre que les paroles sont gratuites mais nous ne sommes pas prêt à changer. Et c’est valable pour chacun de nos choix du quotidien, des courses de nourriture au choix de son logement et de son mode de vie. @Hortevin a raison : les œufs de poule en batterie seront en vente tant qu’ils s’achèteront. Nous pouvons demander une interdiction, elle mettra x années à arriver (si ça arrive), mais en parallèle nous devons déjà faire nos choix intelligemment. Et l’exemple du bio est parlant aussi : on voit le mal que les états ont à faire interdire les différentes saloperies chimiques pour l’agriculture (cf. glyphosate). Nous pouvons attendre et poster sur les forums, où bien on peut acheter autre chose, ce qui commence à arriver avec le bio. Et s’il y a de la demande, les producteurs s’adaptent, non pas parce qu’ils partagent mes opinions, mais parce qu’ils aiment l’argent.

Je ne suis pas contre une interdiction et de la réglementation, je dis seulement que ce mode de fonctionnement est trop lent au vu des enjeux. C’est à chacun de s’informer sur les conséquences de ses choix et d’agir, avec son fric et son bulletin de vote, plutôt que d’attendre que quelqu’un d’autre règle le problème de façon globale un jour peut-être.

EDIT - corrigé pour clarifier
 
Dernière édition:

Oliewan

Que la Charge soit avec toi.
8/1/18
244
96
390
53
Vers Grenoble
#27
J'ai compris que "on", c'était nous les consommateurs.
D'acc' :)
Je suis d'accord sur le fait que le pouvoir du consommateur, c'est le choix de son achat, qui est un vote. "Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achetent plus pour que ca se vende pas !" Cet argument a des limites. Encore faut-il qu'il ait le choix. Le choix dans une alternative, et la possibilité d'acheter. Dans les supermarchés de mon coin de France, le seul soda qu'on trouve en bouteille en verre c'est la limonade "artisanale". Pour les œufs en batterie, on trouve heureusement des œufs bio mais les prix sont bien plus élevés. Vous comprenez que je donne ces exemples en pure illustration, ce que je veux souligner ici c'est le manque global de choix alternatif :) (m'en fous du soda, je bois de l'Antésite :D).

je pense qu'on peut étendre ce raisonnement facilement à beaucoup de domaines économiques. J'ai donc tendance à penser que les gens modestes ne peuvent pas ou peu "voter", par manque de choix et de moyens. La société dans laquelle nous vivons, capitaliste, fait que ce sont les plus nombreux. Ca amoindrit pas mal le pouvoir de voter de la population, du coup. Ca n'exclut pas non plus que beaucoup de ceux qui ont le choix préfèrent leur petit confort, hein. Ca aide pas non plus...

Mon raisonnement reviendrait plus à dire : « comme on a pas trop le choix et que ceux qui nous restent sont pas terribles, on continue de les faire, et vous voyez bien que ce n’est pas que de notre faute ».

Vu l'urgence écologique, il faut utiliser des moyens plus coercitifs. C'est ce que disent le GIEC et la démission de Nicolas Hulot. Les petits pas n'ont jamais suffi. Il faut changer la société, et vite (vaste programme :banghead:). Les classes aisées n'en ont aucun intérêt et les lobbies font tout pour que les grandes entreprises continuent de maximiser leurs profits. Et c'est normal, c'est leur intérêt. Encore une fois c'est le modèle économique qui veut ça. Le problème est qu'ils empêchent les solutions d'émerger. Et qu'ils arrênt de dire que c'est de notre faute. C'est d'abord la leur.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 618
609
690
#28
effectivement le choix du "vote" n'est finalement pas toujours si aisé meme en démocratie. Si pas de choix reel ( pas juste des variantes d'une meme base ...comme en politique francaise hors extreme , et encore pour ces derniers ) il est difficile de voter autrement. Ca limite l'impact finalement ( exemple pour acheter un vehicule peu polluant localement il y avait il a peu plus d'autre choix que le diesel dans certaines categories comme les grandes berlines ).
Par ailleurs moi qui achete majoritairement bio par exemple...ben je ne peux le faire aussi que si le produit proposé est correct ( combien de fois les produits bio sont encore moins frais que les non bio dans nos supermarché locaux...voir meme la superette 100% bio ). Je ne souhaite pas non plus faire 20km de plus pour en trouver ...
 
J'aime: Oliewan

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
3 110
1 933
690
63
#29
@Oliewan on peut arrêter de boire du soda et le remplacer par l'eau, ou toute autre boisson non vendue en bouteille plastique (d'ailleurs tu le fais avec Antésite :)). J'anticipe les réactions : "s'il faut se priver des bonnes choses pour protéger la planète ça va pas être drôle, autant se flinguer tout de suite etc ...". Le soda n'est pas une bonne chose pour la santé à cause de sa teneur en sucres, même sous forme de limonade en bouteille de verre, qu'on se le dise ! Il y a 30 ans j'avais toujours du Coca au frigo, un jour j'ai dit basta et ai remplacé par des jus de fruits bio sans éprouver la moindre sensation de manque. Et un jour plus récent j'ai pris conscience que les jus de fruit étaient eux aussi trop sucrés. J'ai diminué drastiquement leur conso, et bois désormais majoritairement de l'eau (du robinet). C'est excellent pour la soif, pour la santé, et pour la planète. Mais je mange des fruits, au moins deux par jour.
Bref la démarche n'est pas de dire "si je veux du soda j'ai pas le choix", c'est surtout de se dire : "pourquoi je veux du soda, malgré le fait que non seulement c'est pas bon pour la planète, mais en plus pas bon pour moi ?". Et avec l'habitude de l'eau, même pas bon quand on en re-goûte ...

Pour les oeufs bio c'est un peu la même chose : si tu n'as que 3 € à mettre dans des oeufs par semaine, mets-les dans 6 oeufs bio plutôt que dans 12 pondus par des poules qui souffrent. J'anticipe encore l'argument "facile à dire mais quand on est moins que smicard et qu'on veut manger des oeufs ...". A cela je répondrais que là aussi il faut changer de mode de pensée : faut-il obligatoirement manger un oeuf de poule massacrée à petit feu par semaine pour être un heureux smicard, et ne sera-t-on pas plus heureux en en mangeant un une semaine sur deux, en sachant qu'on ne rend pas une poule malheureuse ?

Bien sûr que les petits pas peuvent suffire, si tout le monde les fait ! Mais d'accord avec le fait que les autorités ont un grand pouvoir pour nous aider à les faire (éducation, information, interdictions, obligations ...).

En Suède (je parle d'il y a 14 ans) les bouteilles en verre sont consignées. J'attends toujours que cette simple mesure, qui génère des emplois d'ailleurs, arrive en France (sachant que ça existait il y a 50 ans, avant l'arrivée de ces saloperies de bouteilles plastique et qu'on se contente de recycler le verre).
 

Camtôa

Membre HybridLife Confirmé
26/9/17
577
184
690
34
Villefontaine
#31
J'ai 34 ans et j'ai connu les consignes, bon c'etait la fin.

A nous de boycotter, meilleure arme contre les assoiffés de pognon. Quand aux moyens (ou leur manque) pour moi ils ne sont pas financiers, mais intellectuels, culturels, habituels. Mes parents n'ont pas de poubelle de tri et font le minimum, parce qu'ils s'en cognent et en ont marre de payer cher le ramassage. Question de generation. Une grande majorite de gens vont sur internet pour regarder des conneries quand nous autres ont connait plein de choses parce qu'on cherche et navigue a bon escient. Question de curiosite intellectuelle... Les exemples sont nombreux, mais chez les pauvre on tombe vite dans le panneau consumeriste, parce que pauvre on reve d'avoir ce que le moins pauvre possede, mais plutot la derniere paire de basket que des paneaux solaire. Question culturelle, de nos jours c'est 300% l'apparence directe, rien sur la merde qu'on range sous le tapis, et si on en parle on est le relou de service...
 
J'aime: Grigou

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
3 110
1 933
690
63
#32
D'accord avec le constat, mais je tique sur le "question de génération". Je n'ai pas l'impression que les 50-70 ans (pour faire large) auxquels j'appartiens ont moins de conscience écologique que les 20-40 ans. Mais mon impression est peut-être trompeuse ?
Ou peut-être que tes parents ne sont pas représentatifs ?
 

Orpheedulogis

Membre HybridLife
6/10/18
6
9
90
48
#33
Bonjour

Moi j'ai "40 et plus" et je suis sensible depuis très très longtemps à la bouffe de qualité: viande disparue, laitages disparus (faux: il m'arrive de manger du chocolat), très peu d'oeufs (les oeufs c'est à priori pas bon si on en mange plus de 2 ou 3 par semaine) pas de boisson gazeuse ... tout ça compensé par des fruits et des légumes.
Si j'en souffre ? si j'ai des regrets ? pas le moins du monde et, en plus, nous sommes en parfaite santé. Dans les derniers choix: très peu de sel en remplaçant par des épices. Savoir que je n'aurai pas trop contribué au massacre de mes frères est un plaisir supplémentaire.
Quant au coût, il suffit simplement de manger moins puisqu 'on sait parfaitement que nous mangeons beaucoup trop et mal.
Ben voilà quoi !
 
J'aime: mark13

Camtôa

Membre HybridLife Confirmé
26/9/17
577
184
690
34
Villefontaine
#34
Aussi, c'est une forme de boycottque de reduire les quantites et les ameliorees .

Pour mes parents milieu ouvrier qui s'en sont sortis correctement, ils ce sont toujours serres la ceinture, dette permanente. Dans ce cas la quand on paye pour les poubelles, dont le tri, on ne fait pas d'effort en sus. Mais d'un autre cote ils ont pas prit d'avion depuis 20ans, et s'ils l'ont prit 5 fois c'est le grand max...

Je suis "ouvrier" aussi, et si j'ai les moyens aujourd'hui d'investir c'est parce que je me les suis donne en aval, en faisant la meca moi meme par ex j'ai pu me permettre une bmw 6cyl, parce j'avais la marge pour les 3500 du kit gpl... le temps passe sur cette voiture par contre... la prius, a credit, est la en partie pour passer mon temps autrement que sous une bagnole graisseuse.

Mais dans le milieu prolo, on s'en cogne royal en majorite, bien d'autre souci... dommage, manger moins de viande de merde, deja jugee chere, de l'eau au lieu du soda, une petite essence gpl au lieu d'un diesel foireux, un credit pour mieux isoler au lieu de 10 radiant en promo a bricodepot, etc

Toutes ces demarche requiert un effort supplementaire, enormement de prise d'info et recherche web (ultra chronophage) , effort face aux a priori et regards des autres, investissement parfois "risqué" etc
 

TheBitMapBrother

Membre HybridLife Confirmé
1/10/17
77
57
190
46
#35
@ Camtôa : je vais chercher la corde pour en finir de suite :)
Plus sérieusement je pensais moi aussi que la prise de conscience restait individuelle. Puis j’ai vu un reportage sur la ville de Roubaix qui s’est engagée dans le zéro déchet (comme Miramas). La ville est ravagée par le chômage. Ils ont remis des personnes en activité (sociale, professionnelle) par l’écologie : cultiver son jardin, fabriquer soi-même, générer moins de déchets en mangeant autrement. Ça a créé un énorme lien social.
Je travaille dans un village de riches, très haut niveau social. Je peux te dire que c’est même combat que les prolos que tu connais. Donc j’en déduis que l’appartenance sociale n’est pas un facteur déterminant. Les pouvoirs locaux doivent aider les populations à opérer cette révolution (et quand je dis aide c’est aussi par un coup de pied dans le cul). Le choix on l’a, tout le monde connaît les enjeux : ne pas agir relève de la mauvaise foi.
 
J'aime: Grigou

FrançoisRCL

Membre HybridLife Confirmé
8/12/16
2 352
1 262
690
55
St Amand les Eaux (Nord)
#36
Une initiative prise par certaines communautés de communes : faire payer le ramassage des ordures en fonction du nombre de fois où la poubelle est sortie sur le trottoir. Dès que cette mesure est mise en place le nombre de poubelles vidées diminue...
Magique non ?

Envoyé de mon Nexus 6P en utilisant Tapatalk
 

Cpôgagné

Membre HybridLife Confirmé
3/8/18
48
19
120
36
#37
Pour être dans une commune utilisant ce principe , contre productif pour les personnes malhonnêtes par chez moi les dépôts sauvages se multiplient :mad:
 
J'aime: FlyingChair

Camtôa

Membre HybridLife Confirmé
26/9/17
577
184
690
34
Villefontaine
#39
Les suisses font ca, le pays de gex et annemasse ce retrouvent envahis de poubelles... et ont commences la chasse.

Pour le milieu social l'acheteur type de prius aux usa est le riche californien lol. Blague a part c'est toujours plus facile d'investir en eclairage full led, voiture recente propre, isolation en laine de mouton, panneaux solaires, vetement en lin bio, bouffe bio, etc etc quand on a du pognon a l'aise. Car ca represente des investissements important. Le prolo il a deux choix, soit attendre la bonne conjuguaison annee non imposable et aides a l'isolation boostee pour refaire sa toiture, soit la laine de verre bricodepot ou pire le polystirene et faire tout seul tant bien que mal. En exagerant evidemment.

Si l'initiative est communale ca permet deja de court circuiter internet, du moins les lacunes de l'utilisateur ou son manque d'acces. Les normes de constructions oi aute aides un peu. Bref plein de petites gouttes d'eau seront utiles, parce qu'on aura pas de revolution ecologique dictatoriale, ou alors quand ca sera trop de chez trop tard.

D'ici 5 ans quand l'etat sera contraint de faire de certains coins du sud (autours de montepellier ou draguignan, voir encore les degats recent) des zone sinistree interdite d'habitation on passera subitement a la norme euro 1000 qui sait.