[Scoop!] SEAT crée le sans engagement automobile !

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 230
4 760
790
Val de Marne
Hello,

Je viens de voir une pub SEAT sur une voiture sans engagement : l'idée une voiture comme un forfait téléphonique sans engagement !
  • Sans apport
  • Résiliable sans frais
  • Véhicule changeable
  • Mensualité et kilométrage ajustables
  • Entretien inclus
A partir de 199€/mois !

14805

La voiture en vedette est une petite ARONA Urban :
  • 1.0 EcoTSI 95 CH, boîte manuelle : 199€/mois sans apport
C'est en fait une location longue durée sur 37 mois et pour 30 000 km maximum dans le présent exemple.

Comme le dit la mention :
(1) Location longue durée sur 37 mois sans apport sous condition de reprise et avec possibilité sans pénalités de : résilier dès le 31ème jour, changer de véhicule, d’ajuster les kilomètres et les mensualités du contrat, 37 loyers de 199€.
Exemple pour une SEAT ARONA URBAN TSI 95ch BVM en location longue durée sur 37 mois et pour 30 000 km maximum.
Contrat d’entretien VIP inclus dans l’offre, obligatoirement souscrit auprès de Volkswagen Bank GmbH.

https://www.seat.fr/preparer-mon-achat/offres/seat-sans-engagement.html

Qu'en pensez-vous ?
 

RomeoVictor

Membre HybridLife Confirmé
22/2/16
103
72
290
53
très dans l'air du temps du moins consommer, moins de déchet etc...
 
  • Sad
Reactions: Chti73

Bwoah_Kimi

Toyota-Yariste sans huile et sans palme
23/12/18
473
264
590
30
France Belgique Bretagne Italie
Bof..... je paye pas beaucoup moins cher pour un crédit classique avec un an de plus, c'est pas la même voiture d'accord pas la même marque en plus l'entretien est inclus et je l'ai eu d'occaz la mienne. Mais bon y'en faut pour tout les goût.
 
  • Like
Reactions: Chti73
M

Membre supprimé 1292

Avec un peu plus d'argent on acquière la liberté, de changer , et l'assurance de ne pas payer plus ni en entretien ni à la sortie.
C'est ça l'idée.
Mais effectivement, il doit falloir se montrer attentif à la lecture du contrat, les petits caractères, renvois en bas de page, clauses suspensives etc.
Pour ma part j'ai choisi de payer mensuellement un max pour mon C-HR, pour l'avoir à moi pour une misère l'année prochaine et pouvoir, si je veux, la revendre avec gros montant à réinvestir dans un autre véhicule... mais je ne sais pas encore lequel....
Il me faudrait extrapoler sur une El Born, pour me faire une idée plus précise ;)
Pour une électrique dont la batterie est toujours sujette à interrogation mais surtout à évolution, la formule est plus que séduisante.
 

Camtôa

Membre HybridLife Confirmé
26/9/17
1 442
631
690
36
Villefontaine
très dans l'air du temps du moins consommer, moins de déchet etc...
Bien au contraire, ou ton message etait ironique ? Forfait et cie ou comment ne rien posseder pour mieux consumer , tout en neuf tous les ans voir moins. Du beau développement durable...
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 955
1 393
690
Clairement le "rien posséder " c'est la porte au jetable plus rapidement ...et intrinsèquement une vraie obsolescence programmable. Genre la voiture revient au bout de 32 jours de matraquage ( mais l'usure ne sera pas encore visible car trop neuve) et va repartir pour une autre sceance si ca se trouve et rebelote. Bref ca fait voiture de location qui sera rincée au bout de 5 ans et bonne a mettre au rebut .
Par sur que l'on puisse appeler cela moins consommer....
 
M

Membre supprimé 1292

En fait c'est "plus consommer" sans prise de tête pour le client et pour le vendeur c'est gagner plus en assortissant le produit de plus de services, dont : liberté, tranquillité et sécurité.
Franchement, pour le consommateur c'est plus bandant que Liberté, Fraternité, Égalité dont les promesses ne sont en général pas tenues...
 

Lorenzo89

Membre HybridLife Confirmé
24/7/15
640
467
690
44
Sens
C'est surtout que ça permet à Seat de mettre ensuite sur son réseau d'occasions des voitures récentes et peu kilométrées, style voiture de collaborateur mais pour lesquelles la marque aura perçu un loyer donc, un début de rentabilisation...
Après, il y a certainement une demande côté clientèle qui ne veut pas se prendre la tête avec l'entretien ou la revente du véhicule, ou alors à mettre de côté pour un apport pour une location (ou un achat) à moindre coût.
Surtout que j'imagine bien que certains font des crédits pour avoir l'apport et paie en plus le loyer de la voiture....
Il ne faut pas voir la chose comme "moi, ça m'intéresse pas parce que.." mais plutôt "ça peut intéresser du monde".

Et puis, la voiture est devenu un bien de consommation courante. Certains en changent comme de smartphone, donc.. why not ?
 

Porcinet

Membre HybridLife Confirmé
23/8/18
9
14
100
30
La série spéciale commence à 20 500€ avec la peinture à 500€ minimum cela fait 21 000€ en prix de départ.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 744
3 820
690
65
Why not because it's totaly non ecologic...

On va droit dans le mur deja, avec ce genre d'offre on accélère un peu plus notre ineluctable fin...
Si elle est inéluctable, autant l'accélérer... qu'on en finisse vite ! :eek:
 
  • Haha
Reactions: Chti73

X2Roz

Membre HybridLife Confirmé
16/2/19
282
262
390
36
Genève
Dans le même esprit... Ci-après un article paru ce jour dans le journal économique suisse L'AGEFI :

Carvolution: un abonnement de voiture comme alternative à l'achat et au leasing
MARDI, 14.05.2019
Les clients de la start-up bernoise Carvolution sélectionnent leur voiture en ligne, la font livrer à leur domicile, et paient un prix mensuel qui couvre tous les coûts sauf l'essence.
Marine Humbert

En plein centre de la Suisse, dans le petit village bernois de Bannwil, une petite révolution s'est mise en route dans le secteur automobile depuis mars 2018.
La start-up bernoise Carvolution a lancé une alternative à la location de voiture traditionnelle, permettant à ses clients d'être mobiles en permanence, sans dépenses en capital élevées, engagements pluriannuels ou processus compliqués.
Attention, il ne s'agit pas de leasing, ni de Carsharing, et non pas d'une location de voiture classique, mais bien d'un abonnement de voitures. Les clients de Carvolution sélectionnent une voiture en ligne, la font livrer à leur domicile, et paient un prix mensuel qui couvre tous les coûts, y compris les assurances, les taxes, les vignettes, et les changements de pneus de la voiture, sauf les dépenses de carburant.«Plus qu'une voiture, nous offrons un service complet au client», souligne Léa Miggiano, 24 ans, co-fondatrice et CMO de la jeune pousse.
La voiture en abonnement est en effet livrée sur le pas de la porte du client, les prises de rendez-vous chez le garagiste sont gérés directement par la start-up, et le modèle de voiture, peut-être changé tous les 6 mois selon les envies et besoins du client. «De nombreuses personnes ont une voiture qui ne répond plus vraiment à leurs besoins. Il nous faut des modèles plus flexibles pour les voitures que l'achat et le leasing».
Clientèle d’expatriés
L’offre se destine à un jeune qui entre dans la vie active, un expatrié qui ne sait pas pour combien de temps il réside en Suisse, ou encore une entreprise qui ne désire pas gérer un parc automobile entier.
Contrairement au Carsharing, chaque utilisateur dispose de sa propre voiture, «un facteur de privatisation auquel les Suisses accordent encore beaucoup d'importance» et l’abonnement est destiné à des clients qui utilisent quotidiennement leur voiture, sur une longue durée.
Au niveau du prix, Lé Miggiano estime que son service d'abonnements coûte moins cher au conducteur que s'il loue, achète, ou conclut un contrat de leasing, chiffres du Touring club suisse (TCS) à l'appui.
Economie de 500 francs
Selon les statistiques «frais kilométriques 2019», qui se basent sur un parcours de 10'000km par an dans une voiture neuve estimée à 22'000 francs, le conducteur déboursera 90 centimes au km, soit 9'000 francs par an, carburant compris, s'il achète sa voiture neuve.
Les frais tombent à 8'475 francs au total avec un abonnement Carvolution de 599 francs par mois, comprenant une VW Polo et les coûts de carburants estimés à 0,143 centimes. A noter que Carvolution fixe dans son offre de base une limite de 1750 km par mois, soit 21'000 km par an. Il faudra débourser un peu plus pour l’abonnement d’essai de 3 mois.
A ses débuts, la jeune pousse a acheté dix véhicules neufs. Elle s’appuie sur divers partenariats avec des concessionnaires afin de garnir sa halle de véhicules basée à Bannwil. «Les constructeurs automobiles montrent un intérêt marqué pour notre modèle d’abonnement mais ils leur est encore difficile de changer leur structure de vente, qui est souvent la même depuis de nombreuses années», note la jeune femme.
Axa comme concurrent
Du côté des assureurs, le modèle d'abonnements de voiture semble également avoir fait mouche. Récemment, l'assureur Axa a investi dans la start-up Upto qui s’apparente à Carvolution.
Une concurrence que Léa Miggiano voit d'un bon œil: «La présence de plusieurs acteurs sur le marché de l'abonnement permet une meilleure acceptation du modèle par le public. Je pense que la compétence principale d’Upto est l'assurance, étant donné qu'ils proviennent d'une spin off d'un grand assureur, et que nous restons les experts de l'abonnement de voiture».
L'aventure a commencé en solitaire pour Léa Miggiano, qui cherchait à la fin de ses études une voiture sans avoir le budget pour un modèle neuf et sans vouloir se risquer sur le marché de l'occasion. Avec une équipe composée désormais de 13 employés, dont Luis Wittwer,
Bernhard Drüner, Adrian Boss et Christian Räber, le soutien de quelques investisseurs de renom, et une nomination parmi les 100 start-up les plus prometteuses de Suisse, la jeune pousse s’est donné les moyens de livrer plus de 60 voitures au mois d'avril 2019, totalisant actuellement plusieurs centaines de clients dans toute la Suisse.
L'objectif de 800 voitures livrées d'ici la fin de l'année semble tout à fait réalisable selon Léa Miggiano, qui se s'attaque actuellement à la tâche de traduction en français des divers matériels d’informations pour ses clients romands.