[Scoop!] Tesla Model 3 : tous les derniers actus

YoplaBooom

Membre HybridLife Confirmé
14/3/16
102
59
290
33
En fait, la production a été arrêtée 5 jours en février 2018 à Freemont et à la Gigafactory. Cet événement valide la pertinence du Tracker de Bloomberg (lien posté en #298 ) qui a sniffé cette anomalie. Conséquences :
  • Sans cet arrêt, on aurait donc été au dessus de 3000 en février 2018,
  • On devrait logiquement constater un effet rebond après ces améliorations ? De combien sera t-il ?
  • Les modifs effectuées permettront-elles d'améliorer la qualité, à commencer par la qualité perçue à l'atelier de soudage ?
J'ai en partie des doutes sur l'ampleur du rebond quand je lis la fin de l'article de Teslarati, sachant qu'on en est qu'à la modeste cadence d'environ 150 véhicules/jour. Tesla aurait-il oublié d'embaucher des logisticiens aux méthodes ? :hilarious:
Et insideevs qui avait sorti l'information en avance :)
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 322
516
690
Il semble bien que la qualite du management automobile US laisse visiblement à désirer en terme de production ( si j'en crois les difficultes qu'ont des constrcuteurs comme Toyota ou Honda aux USA pour augmenter les cadences de productions dans leurs usines...du coup ils ont souvent préferer construire au Canada pour compléter, voir au Mexique ou en plus c'est moins cher !).
Tesla n'a visiblement pas de personnel d'experience en assez grand nombre pour gérer une grosse usine en plus ( faire 50000 Tesla S par an et faire 300000 Vehicules genre T3 n'est plus tout à fait comparable..).
Perso tous les soucis de la modele 3 ne m'etonne pas ...surtout qu'il s'agit pas d'une Dacia Logan la . Assembler 15000 pieces selon un process ultra rodé depuis des anneés ( Logan) et 25000 pieces ( modele 3) donc bpc sont inedites ...grosse difference. Ca n'excuse pas les grosses mperfections c'est clair mais ca explique toutefois bien des choses..
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
6 419
5 143
790
31
Fontenay le Fleury
Je suppose qu'il y a ici un gap énorme en terme de méthodes et de l'esprit, entre une ligne qui produit 150 voitures par jour, et une ligne qui produit 1000 voitures par jour.

Sans doute Tesla s'est basée sur son expérience de model S et model X, où on tourne aux alentours de 100-200 voitures produites par jour, dans la conception et dans l'industrialisation de son model 3.

Je me rappelle que chez Toyota, les ingénieurs de conception du véhicule doivent aussi avoir une expérience en ingénierie en production (ils font des rotations de poste). Ce qui force les ingénieurs à "concevoir des engins faciles à fabriquer", en sachant comment les opérateurs de l'usine travaillent.
Exemple : au lieu de concentrer les vis à serrer (d'une phare par ex) dans une seule zone, par flemme, un ingénieur peut les répartir sur deux zones différentes, obligeant l'opérateur à changer de position pour serrer tous les vis. Du coup il perd 30 secondes par véhicule... Ou encore, au lieu de faire 1 seule pièce, le mec en fait deux par manque de connaissance des méthodes de fabrication, créant ainsi de l'assemblage inutile.

Bref, tout ça pour dire que hérité d'une équipe habituée à construire une voiture de "luxe", le model 3 n'est peut être pas conçu comme il faut pour faciliter une grosse production.

D'autre part, quand on parle de ramp-up, c'est aussi l'ensemble des fournisseurs qu'on doit surveiller et accompagner pour qu'ils atteignent la cadence souhaitée.
 
J'aime: Pizzabad

Hybridébridé

Membre HybridLife Confirmé
9/9/15
663
892
690
58
Nous arrivons au terme du mois de mars 2018 et Tesla va annoncer le nombre de model 3 produits.

Même si la tendance est à la hausse, on sera bien en deçà des 2500 véhicules/semaine promis, et à peine au dessus du chiffre annoncé à la fin du mois de décembre 2017.

Mais ce n'est pas ce chiffre qui est le problème fondamental. Cette récente analyse a priori solide est bien plus inquiétante, et si elle est avérée, son titre a toute les chances d'être prémonitoire. Comment avoir fait une telle erreur, avec un véhicule si bien et si simplement conçu, qui aurait été tellement simple, et donc rentable à fabriquer en suivant les méthodes de lean japonaises, largement éprouvées et les plus efficaces. Sans doute parce que Musk d'habitude visionnaire a peut-être été grisé par ses réussites et fait preuve d'arrogance dans un domaine qu'il connaissait peu, arrogance qui risque d'être fatale à son entreprise.

D'autant plus qu'un autre énorme danger que je pressentais est désormais avéré : l'accident de la voiture Uber, même si la vidéo a été volontairement assombrie par la société, montre l'inadéquation d'un système autonome de niveau 5 uniquement fondée sur des caméras, au niveau de sécurité requis pour un tel système, soit 10 à 100 fois plus sûr qu'un humain. Or, Tesla a tout misé sur une telle conception, et surtout l'a vendue et continue à la vendre en option "à crédit" pour 8000 $. Tesla qui sera inévitablement obligé de switcher sur un système plus redondant physiquement, notamment avec un Lidar, est certain de se prendre une Class-Action qui finira de l'achever financièrement.

Dès que les investisseurs prendront conscience de ces deux impasses, Tesla pourrait donc couler très vite. Ca serait une bien triste nouvelle pour le VE, car si on en est à ce mouvement de masse des constructeurs vers le VE comme véhicule principal, c'est bien grâce à Tesla qui a montré la voie alors que personne n'y croyait.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
2 643
1 699
690
63
Merci pour l'analyse intéressante sur les méfaits de la robotisation excessive. Mais je pense que même si Tesla avait décidé produire la Model 3 avec les méthodes plus traditionnelles des S et X, elle ne serait pas pour autant tirée d'affaire. Mais peu importe, on ne saura jamais si une bonne capacité de production de la M3 aurait fini par extirper la boite de son gouffre financier.

A ce stade, plutôt qu'énumérer les tares et faiblesses de l'entreprise, il est plus simple de retourner la question : quels sont ses forces et atouts industriels ? Et si on arrive à en trouver de solides, j'en pose une autre : ces atouts permettent-ils d'éviter la faillite ?
 

aurone

Membre HybridLife Confirmé
13/7/15
210
141
390
Mont de Marsan
Je pense que c'est un raisonnement trop "sensé" :D

Comme pour Apple, tu n'achète pas vraiment une Tesla en hésitant avec autre chose. Ou peut être que si, mais au final tu ne choisis pas la Tesla parce qu'elle est objectivement meilleure sur tous les plans. N'importe quelle 535d ou i fera le taf 100 fois mieux, avec une meilleure autonomie, fiabilité et qualité de fabrication.

Apple a réussi à vendre ses produits alors qu'aucun (à part le tout premier iphone peut être) n'a jamais été objectivement meilleur que la concurrence PC, audio ou téléphonique. C'est juste que tu as envie de posséder un iphone, comme tu as envie de posséder un mac ou une Tesla.

C'est hype, c'est tendance, c'est avant gardiste, des notions absentes de l'univers automobile grisâtre, et c'est ça l'atout de Tesla, c'est de susciter l'envie, au même titre qu'une Porsche ou Ferrari (justement 2 constructeurs hyper rentables, qui ont pourtant de la concurrence).

L'histoire du piéton qui ne regarde pas quand il traverse, est un peu plus emmerdant en effet. Même si ça me dérange qu'on remette en cause quelque chose qui fonctionne bien sur route ouverte à cause de l'imprudence d'un seul conducteur et d'un seul piéton qui traverse comme un débile.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
630
284
690
67
... plutôt qu'énumérer les tares et faiblesses de l'entreprise, il est plus simple de retourner la question : quels sont ses forces et atouts industriels ?
Et si on arrive à en trouver de solides, j'en pose une autre : ces atouts permettent-ils d'éviter la faillite ?
C'est vite fait :
- les tares et faiblesses de l'entreprise se nomment Elon Musk (et son ego. La liste de ses erreurs est bien connue....) ;
- les forces et atouts de l'entreprise se nomment Elon Musk (et sa vista : SuperCharger etc....) ;
- le seul atout pour éviter la faillite se nomme.... Elon Musk : il est le seul à avoir suffisemment de bagout pour (continuer à) leurrer les investisseurs.
Sans lui aux commandes, la boîte aurait déposé le bilan depuis longtemps.
 
J'aime: Hybridébridé

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 406
1 864
790
38
Luxembourg
Apple a réussi à vendre ses produits alors qu'aucun (à part le tout premier iphone peut être) n'a jamais été objectivement meilleur que la concurrence PC, audio ou téléphonique
*soupir*
"Meilleur" pour les ordinateurs c'est comme "propre" pour les voitures, un terme qu'on utilise sans trop savoir ce qu'il veut dire. Chacun met ses propres critères dans le mot "meilleur" et ensuite ne comprend pas pourquoi les autres, qui ont d'autres critères, n'arrivent pas à la même conclusion sur lequel des choix est "meilleur". Et ils décident que les autres se trompent, forcément...
 

aurone

Membre HybridLife Confirmé
13/7/15
210
141
390
Mont de Marsan
Désolé mais on trouve tout aussi bien construit, tout aussi fiable, tout aussi stable et souple d'utilisation et pourtant ça fait pas un carton comme chez Apple.

Il y a donc ce petit quelque chose qui fait que les gens achètent Apple. Après qu'ils aient tord ou raison je m'en fiche c'est eux qui utilisent l'objet, pas moi. Mon propos est basé sur le fait que justement quelqu'un qui prend une modèle S plutôt qu'une série 5 c'est pour un X-Factor particulier et difficilement palpable.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 406
1 864
790
38
Luxembourg
Je pense que tu n'as pas lu ou compris ce que j'ai écrit au-dessus : tu prends les critères "bien construit, fiable, stable et souple d'utilisation" et tu en conclus que l'un ou l'autre est meilleur ou n'est pas meilleur. Ce que je disais est que d'autres personnes ont d'autres critères et arrivent à d'autres conclusions. Il n'y a pas de même "meilleur objectivement" pour tout le monde...
 

mark13

Membre HybridLife Confirmé
13/12/16
2 446
879
690
bof... Tesla ne se comprend que si on examine Elon, grisé par sa créativité à en oublier le "métier" nécessaire à leur industrialisation. Point.
Le problème de l'automobile c'est l'échelle de production, quand la forte plus-value d'un produit pointu et rare se paie mieux (Space-X).
Ceci dit, il en va de Tesla comme d'Apple et d'autres prétextes technologiques pour satisfaire le fétichisme du consommateur voulant être le premier et le plus en vue... celui-ci est prêt à attendre, à réserver, à pré-payer, à camper sur un trottoir, à prendre l'avion pour prendre livraison de son petit bout de Graal.
Le plus médiocres et les moins fortunés mais tout aussi ambitieux (vaniteux?) reproduiront le schéma sur des sous-grandes marques...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
2 406
1 864
790
38
Luxembourg
Pendant que certains envoient des fusées dans l’espace d’autres font des analyses psychologiques de café du commerce. Il faut de tout pour faire un monde.
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
1 322
516
690
Amusant vos délires je trouve...En France Renault était déficitaire pendant 30ans ...et n'a pas coulé pour autant ...Ah c'est les français qui payaient:mrgreen-48:. Bon c'est pas comparable on est d'accord. Tout comme comparer un iMac avec une tour PC n'a pas de sens ou de 535d avec une Tesla S ( je savais pas que la BMW était électrique ! ca fait longtemps qu'elle est sortie la 535d electrique ?) .
Si Tesla coule ce sera dommage oui car si c'est pour avoir à la place des Audi pas fiable et 2 fois plus chère ( avec les options)....bon comme c'est les entreprises qui payent c'est pas grave vous me direz ...
Ce que je trouve tres drôle aussi c'est le discours de certains ( pas forcement sur ce forum) qui disaient à l'annonce de la sortie de la Tesla 3 à 35000 euros ( délire de prix deja faux d'ailleurs) qu'avec ses 300000 commandes ou plus elle allait enterrer les vieux croutons européens et leur diesel ...Je le disais dès le début que faire 300000 véhicules du jour au lendemain était impossible ...mais personne ne me croyait à l'époque ( on m disait "Tesla construit avec des ingénieurs allemands un usine ultra moderne donc tout va bien"...c'etait la réponse ...stupide!).
 

aurone

Membre HybridLife Confirmé
13/7/15
210
141
390
Mont de Marsan
Bien sûr que ça a du sens, ce sont des objets similaires qui ont la même fonction...

Tu penses vraiment que les acheteurs de Tesla se posent en se disant "bon, je veux sauver les bébés phoques, j'achète quoi ? Une leaf, une Zoé ou une Tesla ? Oh allez j'ai du pognon, je prend la Tesla"...

Non, Tesla a pris des part de marché aux berlines allemandes c'est tout.
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
630
284
690
67
Tout comme comparer un iMac avec une tour PC n'a pas de sens ou de 535d avec une Tesla S
( je savais pas que la BMW était électrique ! ca fait longtemps qu'elle est sortie la 535d electrique ?)
Comparer un iMac avec un PC sous Windows a du sens (que fait un iMac, que ne sache pas faire un PC ?).
Comparer une berline électrique à une berline thermique a du sens (combien de temps perdu, sur long trajet, en Tesla / une Série 5 ?).
 

Hybridébridé

Membre HybridLife Confirmé
9/9/15
663
892
690
58
Le mémo du désespoir ? Doug Field, Big Boss de l'ingénierie chez Tesla, a motivé le 23 mars les employés pour arriver à 300 véhicules/jour (200/jour lors du mémo).

J'en profite pour répondre à des questions laissées sans suite (par ordre chronologique inverse) :
@FLYER34 : bien vu pour le #329 !

@Grigou (#326) : l'automobile est une industrie à faibles marges mais avec un effet volume très important. Si Tesla gagnes 5000 $ brut sur chaque Model 3 produite et qu'il en produit 500 000/an, il va empocher chaque année 2,5 Md$/an, de quoi renverser une situation : i.e. si son compte d'exploitation devient bénéficiaire, les investisseurs suivront même si rembourser sa dette et continuer d'investir l’entraînent à continuer à faire des pertes pendant encore des années, car après, ça deviendra une grosse machine à cash. Mais il y a deux conditions pour gagner ce pari :
  • produire beaucoup de voitures le plus rapidement possible
  • faire une marge brute décente sur chaque voiture.
Si l'automatisation excessive des chaînes de montage est le facteur clé qui l'empêche de monter en cadence, et qui ne lui fait pas gagner une marge décente par voiture, il est mort. Donc l'analyse mise en lien plus haut est bien la clé de la réussite ou de l'échec de Tesla.

@Grigou (#292) : Calcul de bourrin effectivement ! ;) En fait, la montée en cadence d'un véhicule dans une usine terminale suit plutôt une progression arithmétique variable qu'une progression géométrique fixe. On commence doucement sur une équipe pour roder l'équipe et assurer la qualité (Exemple : 50, 100, 150), puis on passe en deux équipes (300), et on accélère la cadence (450, 600,750, 900, 1000). En 9 mois, on arrive normalement à pleine cadence (1000 véhicule/jour)

@Sandoli (#277) : Question très large ! Pour répondre de façon concise : pour moi qui ne fait qu des longs trajets,, c'est plus un problème d'infra de recharge qu'un problème de véhicules. Or l'infra de recharge hors Tesla va rester très insuffisante d'ici 2025. Donc deux choix pour moi :
  • Tesla model 3 avec le réseau Tesla
  • VE avec REX : la BMW i3 étant trop chère et vieillissante, tous mes espoirs reposent sur Mazda.
Possibilité de back-up avec une Auris 3 Hypower en LLD pour patienter, à la seule condition que celle-ci me permette un gain de conso de 0,5 l/100 km par rapport à ma Prius. A défaut, je garde cette dernière, et j'attends désespérément....