[Berline] Un test de la Mondeo Hybrid à conséquences...

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
1 446
1 675
690
70
Kehl
Depuis un temps déjà, j'essaie des véhicules en vue de remplacer un de nos véhicules.

Le cahier des charges:
- Bonne puissance pour rouler sur autoroutes allemandes
- Rejets de CO2, NOx et particules "maîtrisés"
- Une sécurité active élevée et des aides à la conduite et de sécurité, d'un éclairage fort et adaptatif, et surtout, d'un régulateur de vitesse adaptatif
- Disposer d'une caméra de recul et d'un système de stationnement semi-autonome
- Offrir un comfort de routière avec une très bonne insonorisation
- de la place pour 5 personnes et le bagage de 2 adultes

Jusqu'ici, j'ai essayé les Prius 4, Golf GTE, Audi A3 e-Tron, BMW 225 Xe, Kia Niro, Ioniq Electric, et j'attendais les Prius 4 et Ioniq Plug-in.

Mais voilà, en considérant l'aspect financier, il est devenu clair que nous ne disposons pas du budget pour acquérir un véhicule neuf équipé tel quel. Jusqu'ici, j'ai acheté des occasions récentes sous garantie et peu kilométré, car on ne paye pas la dépréciation initiale.

Il a donc fallu arrêter les plug-in VAG, BMW, même d'occasion, et bien sûr les Toyota et Hyundai Plug-in.

Depuis un moment déjà, je cherchais un véhicule qui ne connait pas de succès commercial en Europe, et reste peu connu en France et en Allemagne: la Ford Mondeo Hybrid. Il y a dix jours, mes recherches sur Mobile.de m'ont débusqué un modèle respectant le cahier des charges.

Il s'agit d'un modèle 2015 (mise en circulation en Septembre 2014), qui fut acheté par le propriétaire actuel comme véhicule de collaborateur de l'usine. Elle est dotée de toutes les options (toutes !) disponibles à cette époque, la rapprochant de la récente version Vignale, très bien équipée et luxueuse ! Elle est en blanc nacré (comme celle testée par Parkerbol) et le revêtement des sièges est du cuir premium noir (chauffé et climatisé !). Elle m'est offerte pour le prix de 21000 Euro (prix neuf avoisinant les 40000 Euro) !

Après des discussions avec le propriétaire, je suis presque 100% certain que c'est une offre sérieuse, et que ce véhicule est en très bon état. Elle a roulé env 27000 km et est encore sous garantie usine jusqu'en Septembre 2017, et pour la batterie jusqu'en Septembre 2019.

Quant aux frais annexes, l'assurance coûterait à 6 Euro près autant que celle pour ma Prius 2. Taxes et consommation seraient également comparables (voir plus loin).

Pour en avoir le cœur net, j'ai commencé à lire tout ce qui me tombait dans mes mains (et mes yeux rivés sur l'écran), et avant-hier, j'ai enfin pu tester une version Titanium également bien dotée, du CC d'Offenburg. J'ai pu la garder de 14h00 à 9h00 le lendemain, ce qui m'a permis de tester l'éclairage la nuit (par temps humide et 2 °C).

Voilà mes observations:

La Mondeo est spacieuse. On est bien assis sur les sièges en cuir à réglage électrique. La longueur de l'assise m'a paru un peu courte, mais les multiples réglages permettent de trouver une bonne position de conduite, et de la mémoriser. Sur les places arrière, l'espace aux genoux est généreuse (pas plus que la Prius 2 pour autant), mais pour les personnes de grande taille, celle pour la tête est mesurée. Le toit ouvrant de série éclaire bien l'habitacle. Par temps froid, le chauffage des sièges est très agréable.

La visibilité avant et arrière est bonne. Par ailleurs, l'avertisseur d'angle mort dans les grands rétroviseurs et la caméra de recul aident à combler la présence de montants B et C épais.

Le son avec ses 12 hauts parleur m'a paru très bon. L'écran central tactile d'affichage de 8" (21 cm) est très beaux et ne reflète pas la lumière, ce qui est très agréable.

Les compteurs sont à affichage numérique (analogique pour la vitesse) et donnent une série d'informations paramétrables permettant d'optimiser sa conduite.

Ce qui m'a plutôt agréablement surpris est le coffre. Bien qu'il y a un seuil vers l'arrière, et qu'il n'y a pas de hayon, le volume restant permet de loger facilement le bagage pour deux adultes (notre cas) ou les achats du weekend. Pour beaucoup, la forme un peu irrégulière du coffre constituera une raison de non-achat, comme avec l'Auris I. Mais par rapport à l'Auris, le coffre est vraiment grand.

Venons en à la conduite. Il y a deux aspects à considérer: La Mondeo comme grande routière destinée aux RN et autoroutes, et bien sûr, le système hybride.

La Mondeo est réputée pour sa direction précise et répondante. Pour un véhicule de cette taille, elle est agile. Ses suspensions sophistiquées offrent un comfort ferme mais très agréable. En dépit des roues 16" chaussées de Michelin Alpin 5 à flancs hauts (215/60R16) la tenue de route est d'un très bon niveau et sécurisante. Des test de revues spécialisées l'attestent. Je n'ai pas entendu de bruits de vent. Seuls des bruits de roulement sur certains revêtement m'on parus un peu trop forts. Je n'ai pas assez de recul pour juger si c'est un point faible. D'autres pneus pourraient donner un meilleur résultat. Bien sûr, il s'agit d'une berline longue de 4,87 et large de > 2 m. Il faudra donc faire attention dans les aires de stationnement et en ville...

Le système hybride m'a laissé admiratif. La prise en main fut immédiat, mais tout de suite, des différences frappantes avec le THS 3 de T/L deviennent perceptibles. Il n'y a pas de choix de programmes, ni de mode EV dédié. Tout se fait avec la pression sur l'accélérateur. Et ça marche très bien !

La Mondeo accepté de démarrer allègrement sans que le thermique se met en marche. Lorsque le MG1 le démarre, j'ai été surpris de l'entendre assez bien. Il ronronne et a un timbre assez profond, également lors d'un démarrage vif. Ce n'est pas trop gênant. Une fois la vitesse souhaitée atteinte, on peut forcer le mode zéro émission très facilement et rouler dans le silence feutré dun véhicule EV. On sent les 35 kW max fournis par la batterie de traction. J'ai été frappé par la distance que l'on peut rouler à vitesse constante thermique éteint. La batterie Li-ion se recharge très rapidement au moindre freinage. Certains des affichage sur l'écran de gauche permettent de voir très bien le comportement et la puissance fournie par respectivement le thermique et le MG2, genre Hybrid Assistant. Sur autoroute, le MG2 continue d'assister le thermique jusqu'à 137 km/h au compteur et on peut même croiser thermique éteint ! Ce sera précieux dans les descentes sur autoroute.

Un des points fort est assurément l'éclairage adaptatif aux LED. D'office les longues distances sont mises, mais changent en feux de croisement quand un véhicule est détecté. Le faisceau suit les courbes et se déforme en fonction des conditions et de la conduite. Je pense que c'est assez semblable aux LED à matrice. Excellent !

Et enfin: la consommation. J'ai noté celles de mon parcours travail-domicile conduisant comme toujours, sauf que le thermique était chaud. Vitesse moyenne de 37 km/h, de nombreuse occasions de récupération d'énergie: 3,8 l par 6°C et forte humidité selon ODB. Disons en vrai 4,2 l/100 km...avec des pneus hiver et par temps frais et humide !

Pour le test sur autoroute: j'ai fait le trajet Appenweier - Achern - Appenweier à 135 - 140 km/h compteur (sans doute du vrai 130 km/h): 6,0 l/100 km/h. Disons 6,4 l.

Sur des routes limitées à 70 et 100 km/h avec passage de villages limitées à 30 km/h, je tournais à 5,0 l/100 km.

Donc très comparable à ma Prius 2 ! Et cela dans une facilité déconcertante. Ce système m'a paru très efficace, intuitif et agréable. Mécaniquement, il est à tout point comparable à celui de la Prius 4 (développé plus récemment) qui consomme bien sûr au moins 1 l/100 km de moins, mais est plus petite et légère et mieux profilée.

En conclusion, ce test fut concluant et nous avons décidé d'acquérir le véhicule à Leipzig (à 600 km) et d'aller la reprendre par train, vendredi prochain...

Conséquence encore impensable il y a très peu de temps: Je vais mettre ma Prius 2 en vente !! :sorry:

Pour un budget contenu, il sera ainsi possible d'effectuer le upgrade envisagé, mais provisoirement, mon rêve d'une conduite EV la plupart du temps devra attendre...

Par contre, cette Mondeo hybride est bien la hybride qui s'approche à mes yeux le plus à un vrai "Hybrid Electric Vehicule", dans la mesure qu'elle permet de très souvent conduire avec zéro émissions sans devoir épuiser la batterie de traction. Le thermique étant à injection indirecte et fonctionnant selon le cycle Atkinson, ma conscience de membre actif du PTC est donc sauve. Vous comprenez que j'y tenais...

Vendredi prochain, si tout se passe comme prévu, nous ferons à Leipzig un grand essai décisif avec le modèle offert. Le propriétaire me donnera le carnet d'entretien, les factures, et même un certificat de bon état général et d'absence de vices cachés établi par l'ADAC, organisme de contrôle indépendant. Le contrat de vente sera établi sur un document établi par ce même organisme.

Maintenant, il faudra espérer que la qualité de cette Ford sera aussi bonne que celle de nos Prius. C'est la seule appréhension qui me reste, car ce modèle a tellement d'équipements sophistiqués qui peuvent tomber en panne, que ça fait peur quand même...

Après, nous aurons 600 km d'autoroutes pour vraiment apprendre à connaître notre nouvelle hybride, et espérons-le vous la présenter lors d'un ou deux rencontres...

J'ai posté pas mal de photos de la voiture essayée chez mes amis allemands de PF.

Jan ;)
 
Dernière édition:

frg62

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
12/6/14
3 995
3 150
790
58
Bruxelles
La Mondeo accepté de démarrer allègrement sans que le thermique se met en marche. Lorsque le MG1 le démarre, j'ai été surpris de l'entendre assez bien. Il ronronne et a un timbre assez profond, également lors d'un démarrage vif.
Euh... MG1, c'est le petit moteur électrique, qui sert à démarrer le thermique, lequel est dénommé ICE... ;)
 

Mister MMT

Modérateur HybridLife
Membre du personnel
21/10/15
1 446
1 675
690
70
Kehl
En effet; merci pour le petit lexique. Beaucoup se posent la question sur le lien du système hybride HF35 de Ford avec le HSD THS3 actuel des Prius 4 et C-HR. C'est bien décrit dans le test de mon compatriote Tony Verhellen dans le MA Essai Ford Mondeo 2.0 HEV 2016 - Moniteur Automobile dont je cite quelques extraits un peu édités:

Ford a retenu un 2 litres à essence. Ce 4 cylindres à distribution variable est alimenté par une injection indirecte séquentielle et fonctionne en cycle Atkinson (à l’instar du moteur à essence de la Toyota Prius). Le cycle Atkinson est surtout utilisé pour obtenir un rendement énergétique élevé, ce qui se paie par une perte en puissance pure. Sous le capot de la Mondeo hybride, ce 2.0 ne délivre plus que
140 ch (103 kW) à 6000 tr/min.

A ce moteur thermique, cette Mondeo hybride associe un moteur électrique synchrone (à aimant permanent) à courant alternatif
dont le rôle est double: contribuer à la propulsion du véhicule et faire office de générateur électrique. Sa puissance s’élève à 88 kW (120 ch). Mais ici aussi, il serait erroné d’additionner simplement les chiffres de puissance maxi des deux moteurs, étant donné que la puissance du moteur électrique dépend de ce que la batterie est capable de délivrer, en l’occurrence 35 kW. La puissance maximale cumulée atteint
donc 138 kW, soit 187 ch. Comme dans la Prius, la transmission est assurée par un train planétaire, qui assure la liaison entre les deux moteurs et fonctionne comme une transmission automatique à variation continue (CVT). (Note: ici il aurait du parler du plus petit moteur électrique qui fait office de générateur/démarreur, et peut dévier une partie de l'énergie vers le grand moteur électrique, le MG2, pour soutenir l'ICE en cas de forte sollicitation). La puissance et couple délivré par le MG2 fait alors presque office de turbo temporaire.)

Le constructeur annonce un 0 à 100 km/h en 9,2 s, une valeur que notre voiture d’essai a très exactement reproduite. Sur le kilomètre départ arrêté, nous avons chronométré 30,3 s, ce qui fait de cette Mondeo une voiture presque
sportive. Les temps relevés en reprises sont eux aussi plus que corrects, mais il faut s’accommoder d’accélérations typées CVT, avec
le fameux effet «moulin à café»: le moteur monte d’abord en régime (jusqu’à un certain
niveau) et ce n’est qu’ensuite que la voiture accélère nettement. Il faut néanmoins préciser que le phénomène est ici moins
marqué qu’avec les CVT classiques que l’on connaissait jusqu’à présent.

En fait, le test francophone le plus complet et très objectif est bien celui de François Chapus Essai - Ford Mondeo Hybrid : multi-nationale qui recoupe à presque 100% mes impressions.

Je ne sais pas si l'excellent article disponible dans les fichiers attaché a déjà été transféré sur HL. Je le fais donc ici, quitte à ce qu'il soit déplacé par un modérateur/admin.

On peut s'attendre de Ford que dans un futur proche, des évolutions de ce système feront leur apparition dans de nouveaux modèles ou la batterie sera mieux intégrée.

Et je parie qu'ils vont maintenir le principe génial du eCVT.

Jan ;)
 

Fichiers joints

  • Ford Mondeo 2.0 HEV - Promesse tenue.pdf
    1 Mo · Affichages: 547
  • FOrd Mondeo Power split device.pdf
    3.2 Mo · Affichages: 1 088
Dernière édition: