Voiture électrique : la Chine contre le reste du Monde

Inouesama

Membre HybridLife Confirmé
24/2/17
1 761
622
690
40
En même temps bravo la Chine, l'Europe et USA se plaignent juste car ils ont des constructeurs autos mais qui sont peu préparés à la voiture électrique, on veut juste sauver les meubles.
Bref "pensez à la planète, mais pas trop vite, pas tout de suite".

C'est comme la RATP et ses bus électriques (uniquement sur Paris, la banlieue aura toujours les bons vieux diesels) ; lorsque la RATP a commencer à chiner (sans jeu de mot) ce qui existait dans les catalogues, elle n'est tombée que sur 2 constructeurs Chinois (BYD et Dragon.. ; désolé je ne me souviens plus du second nom), car ces deux derniers sont les seuls à pouvoir livrer 4500 bus électriques en 4 ans...
En Europe, Volvo, Heuliez, Iveco, Irisbus, MAN, Mercedes, ... ont d'abord crié au scandale d'acheter Chinois, mais quand la patronne de la RATP, actuelle Ministre des Trnasports Mme Borne, a dit "ok, montrez-moi vos bus élecs!", bon ben voilà.
Alors les Chinois ont bonne conscience, ils ont racheté des boites françaises comme Dietrich pour dire "bus fait en Chine, mais assemblé en France". Fallait oser, ils l'ont fait.
Bon, sous la pression RATP, tous les constructeurs de bus ont sorti une version électrique.
Mais la décision RATP a fait couler pas mal d'encre chez nos politiciens car la RATP achèterait dès lors beaucoup de bus étrangers, et non français comme actuellement.
 

Hortevin

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
7/4/14
7 374
6 494
790
33
Fontenay le Fleury
Je pense que la Chine prend son problème de pollution d'air très au sérieux, car c'est un risque pour la stabilité de son régime.
(je rappelle que tout régime autoritaire a très peur de se faire renverser par la colère de sa population. Et la pollution constitue actuellement un risque mortel pour la population chinoise...)

Dans une économie semi-dirigée comme la Chine, l'Etat a aussi plus de pouvoir à mobiliser les industriels sur ses sujets (car les politiques chinois peuvent faire un homme d'affaire riche ou mort...). Contrairement aux pays démocratiques, qui sont obligés de passer par des solutions de bonus, investissement...etc. (le projet du véhicule 2L/100 est le parfait exemple de comment les industriels se sont foutus de la gueule de l'Etat français)

Puis la technologie du véhicule électrique est aussi un moyen pour les constructeurs chinois de dépasser la supériorité technique des constructeurs européens-américains-japonais. En effet, en matière de moteur thermique, la Chine souffre un énorme retard par rapport aux autres pays, car les constructeurs nationaux n'ont jamais réussi à développer leurs moteurs essence performant, car les JV avec les constructeurs étrangers leur offre des produits sur étagère, alors pourquoi s'embêter à investir des milliards pour faire du R&D moteur.
Tous les ingénieurs automobiles chinois sont parfaitement conscients qu'ils ont au moins 10-20 ans de retard, impossible à rattraper : c'est un retard en ingénierie, en fabrication et en matériaux. En moteur auto, la Chine a ZÉRO souveraineté.
Si ce retard n'est pas marqué sur le territoire chinois, vous voyez qu'il n'y a pratiquement aucune voiture chinoise sur le marché américain, européen ou japonais.

Or la technologie électrique, avec sa simplicité, offre une voie de sortie à la Chine. Surtout, tout le monde part avec un peu près le même pied d'égalité (le Japon est sans doute un peu en avance). BYD ne cesse de répéter de vouloir "dépasser les européens-américains-japonais au virage", avec sa technologie électrique.

Il y a donc tout un enjeu national pour la Chine, dans ce domaine de voiture électrique.
 

ThierryH

Membre HybridLife Confirmé
26/2/17
1 169
677
690
57
Beauvais
Entièrement d'accord avec ton analyse.

Pour rebondir sur l'article que tu as cité, 1.0 l/100 et 22 g/km : Renault en a rêvé, Toyota l'a fait :D
 

BM80

Membre HybridLife Confirmé
15/9/16
2 942
1 755
690
61
Pernes les Fontaines
De plus leur profil de mission est principalement urbain ce qui est un avantage pour les véhicules EV.
Il ne sera pas simple de développer un système efficace pour la recharge.
Ne pas prendre exemple sur la France où c' est un sacré b..... !