Les mensonges du nucléaire

Dhadiawa

Membre HybridLife Confirmé
12/2/20
15
2
110
28
Avignon
Idem,
Avec tous les doigts disponibles...;)
Rare de voir une personne défendre ardemment notre atome "précieux"...et l'hybride bien entendu:happy:
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
J'en ai marre de liker @FoLuxo, ça me fiche des crampes à l'index :mrgreen-48:
Je définis donc une règle : considère désormais que si je ne te like pas et ne fais aucun commentaire, c'est que je te like :p
En tout cas dans ce fil, qui améliore ma culture du sujet et aiguise mon sens critique, que je pensais pourtant au top !
Mais si, il faut liker les posts qui te parlent, comme ça au moins je sais que quelqu'un les lit :mrgreen: A chaque fois que je ponds un pâté je me dis "ça y est, je les ai tous perdus".
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
Le mythe : le nucléaire est mauvais pour le climat, c'est un gros émetteur de gaz à effet de serre.

Le raisonnement : les voitures électriques sont très mauvaises pour le climat, elles émettent beaucoup de CO2 !

Celui-ci doit paraître risible aux gens plutôt bien informés qui fréquentent ce forum, et peut-être que ça vous semble tellement ridicule que vous vous dites que j'en viens à inventer des mythes pour mieux les réfuter. Hélas, les français n'en savent pas autant que vous...

Un sondage de 2020 :

EbV2K8wWsAAIys_.png

A noter, plus on est jeune, plus on croit à ce mythe ; apparemment on apprend mieux une fois qu'on a quitté l'école :mrgreen:

Alors comment c'est possible, une telle ignorance - pire, une telle information contraire aux faits ?

Certaines ONG qui ont compris que la défense du climat est actuellement LE meilleur argument en faveur du nucléaire, essaient de contre-carrer ça avec des arguments en bois, voire même mentent d'une façon absolument honteuse.


"Réseau Action Climat", ONG œuvrant en théorie... pour le climat, affirme en toutes lettres que le nucléaire aggrave la crise climatique.

Greenpeace fait pareil, un mensonge éhonté sur le sujet à chaque fois qu'ils en ont l'occasion. J'avais déjà posté ça sur le forum - je le remets parce que deux ans après, malgré les centaines d'interpellations sur Twitter et Facebook (pas toutes venues de moi :mrgreen: ), Greenpeace n'a toujours pas retiré cette publication mensongère.

Voici Leur guide de l'électricité verte. On y trouve ce tableau qui illustre les émissions de chaque type de production d'électricité. Greenpeace, pour pouvoir bien désinformer, n'a pas mis les chiffres, mais des + et des -. J'ai donc ajouté à droite le chiffre de g CO2/kWh (source : le GIEC, qui fait un peu référence sur le climat). Appréciez l'honnêteté de cette bande de ... :


tableau.png


==> nucléaire littéralement meilleur de toutes les sources en termes de CO2, mais pour Greenpeace noté au niveau du gaz, qui est l'un des pires.

Je précise aussi (parce que ça fait partie des mensonges habituels) que le GIEC a sorti ces chiffres après une analyse du cycle de vie complet et en faisant une médiane mondiale. TOUTES les activités nécessaires à la production d'un kWh sont prises en compte, donc pour le nucléaire ça comprend le minage, la transformation du minerai, la construction et le démantèlement des centrales, la gestion des déchets, etc. Je précise aussi que le GIEC ne fait pas de recherches directement ; ils analysent et compilent les recherches mondiales sur le sujet. Ça explique qu'on trouve des études "unitaires" avec des chiffres différents ; soit elles ont été écartées par le GIEC, soit elles font partie de leur moyenne.

Il y a mieux. Pour le nucléaire, une très grande partie des émissions provient de l'enrichissement de l'uranium. Si on le fait en Chine, on utilise (indirectement) du charbon pour cette étape. Mais en France, on enrichit l'uranium avec du courant super bas carbone.... Du coup, les émissions de GES du nucléaire français sont de 6 g CO2 / kWh. Probablement un record mondial, et meilleure option en France de loin.

En passant, l'actuelle ministre de l'écologie française ment aussi régulièrement sur le sujet - elle cite souvent la baisse du nucléaire comme l'une des actions entreprises "dans le cadre de la COP21". Mensonge également repris fréquemment par Europe Ecologie les Verts.

Pour les amateurs de chimie et de chiffres, un dernier "détail" qui explique la bonne performance du nucléaire par rapport aux autres thermiques (gaz et charbon).

Dans le fonctionnement d'une centrale à charbon, on brûle du charbon pour faire de la chaleur. Et on en brûle ... BEAUCOUP. Une centrale sérieuse reçoit au moins une fois par jour une livraison d'un train d'environ 2 km de long, avec 130-140 wagons, chacun contenant 100 tonnes de charbon. Une centrale brule 14.000 tonnes de charbon chaque jour (!)

Or brûler, c'est oxyder : on mélange le O de l'air avec le C du charbon ; ça donne du CO2 et accessoirement de la chaleur. Vues les quantités astronomiques de charbon brûlées, il est évident que ça produit du CO2 à la pelle.

Inversement, dans une réaction nucléaire, il n'y a strictement aucun CO2 généré. La réaction se fait au niveau des noyaux d'uranium, qui cassent pour donner autre chose, et accessoirement beaucoup de chaleur. Pour le nucléaire, comme pour l'éolien ou le solaire, lors du fonctionnement de la centrale, aucun CO2 n'est émis. Les seules émissions sont donc "accessoires" - extraction et transport du minerai, enrichissement, construction des bâtiments etc. Et comme un réacteur produit des quantités phénoménales de courant, ça fait peu d'émissions, à diviser par beaucoup de kWh.
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
Le mythe : le nucléaire est lent à mettre en œuvre. Même si on construit des réacteurs ça prendra trop de temps pour nous aider à lutter contre le réchauffement climatique. Le solaire et l'éolien sont plus rapides et agiles.

Celui-là il revient vraiment tout le temps. Quand Greenpeace, Sortir du nucléaire et les autres flippés de l'atome veulent trouver un défaut bidon pour contrecarrer les faibles émissions de CO2, ils sortent ça : c'est trop lent ! (et son copain c'est trop cher !). On retrouve ça vraiment systématiquement dans les flyers, les brochures, les sites internet...

Pire, la presse reprend tel quel les allégations, sans aller vérifier. C'est comme ça qu'on se retrouve avec des articles aux titres évocateurs, mais parfaitement faux :


Des sources sérieuses, dignes de confiance, donc ça doit être un peu vrai quand même non ? Allez, un fond de vérité ? Un tout petit peu ?

Ce mythe semble crédible à cause de deux choses : le fiasco de l'EPR construit en France (et en Finlande dans une moindre mesure), et l'idée intuitive que ça va plus vite de monter deux éoliennes et un panneau solaire qu'une centrale nucléaire. Alors, comment on peut voir ce qui est "le plus rapide" à installer ?

ll faudrait, pour chacune des sources bas carbone, calculer leur croissance (en volume, donc en MWh). Pour éviter les anomalies statistiques, on prend sur une décennie. Et pour pouvoir comparer entre les pays, il faudrait le ramener par habitant.

Ça tombe bien, il y a quelqu'un qui a fait le boulot :mrgreen:


EbbVSuBWkAA_y7r-1.jpg

Les chiffres vont des années 1960 à 2019. Pour chaque pays, on prend chaque type de prod non-carboné, on regarde la décennie où sa production a le plus augmenté, et on divise cette production par le nombre d'habitants.

C'est simple : le top 15 des plus rapides, c'est 100% hydro et nucléaire. Dans le top 30, il y a 26 fois du hydro et du nucléaire. Par contre dans le bas du tableau on voit beaucoup de vent arriver.

Et la célèbre transition énergétique allemande ? Ah ben elle est quasiment dernière. Malgré les 500 milliards d'euros dépensés, de quoi remplacer le parc nucléaire français et être tranquille pour 60 ans.

Alors comment expliquer ces chiffres contre-intuitifs ? La "suprise" vient du fait qu'on oublie que le vent et le solaire ont des capacités faibles, et des facteurs de charge encore plus faibles. Et quand on multiplie des chiffres du genre 0,x avec 0,y, le produit est tout rikiki.

Le nucléaire, c'est l'inverse : grosse capacité, et facteur de charge très élevé. Or le produit d'un grand nombre avec un grand nombre, c'est un très grand nombre. On ne réalise pas les quantités phénoménales de courant que ça produit en comparaison des autres.

Oui, le nucléaire est lent au vu des défis à venir. Il se trouve seulement que les autres sont beaucoup plus lents. Espérer qu'on va faire croître la production de vent et de solaire à un rythme suffisant, c'est se leurrer.
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 113
823
690
Mont Saint Aignan
Et c'est sans compter la surface occupée par les sites de productions et l'opposition potentiel des riverains , là le nucléaire à une autre avantage malgré les réticences habituelles. ;)
 

Mustang766

Membre HybridLife Confirmé
16/5/16
445
272
590
Gironde
Info pas aussi technique que les derniers messages mais tellement révélatrice… !

LA PORTE-PAROLE D’EXTINCTION REBELLION DEVIENT LOBBYISTE POUR L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE
Pour expliquer ce revirement, cette femme de 36 ans et mère de 2 enfants a déclaré à la presse qu'elle s'était sentie «dupée» par les militants anti-nucléaires. Et ce, jusqu'à ce qu'elle en lise plus sur l'énergie nucléaire.


«Entouré d'activistes antinucléaires, j'avais laissé la peur des radiations, des déchets nucléaires et des armes de destruction massive s'infiltrer dans mon subconscient. J'ai réalisé que j'avais été dupé dans le sentiment anti-science depuis tout ce temps», témoigne-t-elle au DailyMail.

«Les faits n'ont pas vraiment changé, mais une fois que je les ai compris, j'ai changé d'avis», explique-t-elle ajoutant que «maintenant, j'ai quitté l'organisation pour prendre position en tant que militant pour l'énergie nucléaire». Dont elle a rejoint les rangs la semaine dernière.
Source : https://www.cnews.fr/monde/2020-06-...ion-devient-lobbyiste-pour-lenergie-nucléaire
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
J’avais vu passer la news... effectivement, ça résume un peu le sujet : il faut réussir à aller au-delà du discours dominant en carton concernant le sujet et regarder les faits et les chiffres pour avoir une opinion informée. Le plus difficile c’est d’admettre qu’on s’est planté (et c’est vrai sur tous les sujets). Pour beaucoup cette étape est quasi impossible à franchir.

Je note quand même en passant que jusqu’à présent aux yeux de la presse elle était activiste ; maintenant elle est lobbyiste, avec toutes les connotations négatives... on ne peut pas être activiste pro nucléaire apparement, seulement un vil lobbyiste payé au noir et avec des côtés forcément occultes, limite honteux Les journalistes ont encore un peu d’autocritique à faire...
 
Dernière édition:

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 419
3 616
690
65
Je pense que cet écart de vocabulaire est totalement involontaire heureusement. On ne raye pas ses acquis culturels du jour au lendemain...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
Valeurs Actuelles utilise les mêmes termes (« lobbyiste du nucléaire ») alors que l’article précise que la fille en question est devenue activiste dans une autre association.

Et encore pire, à deux endroits l’article utilise cette phrase débile, on dirait une mauvaise blague :

« explique sa conversion et son choix d’abandonner l'écologie »

« Dans sa tribune, elle termine enfin par un plaidoyer anti-écologie. : « Qu’en est-il des alternatives renouvelables ? Aux côtés de mes collègues militants, je chantais les louanges des énergies renouvelables depuis des années. Mais alors que les énergies renouvelables peuvent et doivent faire partie du mix énergétique au Royaume-Uni, la technologie ne parvient tout simplement pas à alimenter notre pays 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », regrette-t-elle. »

-> les gens qui ont compris le principal inconvénient de l’éolien et du solaire sont « anti-écologie » ?! On doit s’estimer heureux qu’elle ne soit pas traitée de criminelle ou de déficiente mentale ?

Il y a un sérieux souci dans le choix des mots (pour rester charitable), qui montre à quel point les opinions de certains sont maintenant vues par la presse comme des faits établis. Celui qui n’est pas avec nous est contre nous. L’écologie consiste à mettre des éoliennes partout. Tu penses que l’intermittence de l’éolien est un problème ? Alors tu es anti écologie.
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
35
34
140
38
Je suis d'accord avec la connotation positive pour activiste et négative pour lobbyiste, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde.

Je connais des personnes pour qui c'est l'inverse car activiste désigne une personne avec des agissements à la limite de la légalité.
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 113
823
690
Mont Saint Aignan
Je connais des personnes pour qui c'est l'inverse car activiste désigne une personne avec des agissements à la limite de la légalité.
Un lobbyiste est par principe bien conscient de ce qu'il fait par intérêt pour une cause (bonne ou mauvaise est un tout autre débat), un activiste est bien trop souvent bien ignorant des tenants et aboutissants de son combat!!! Mais ce n'est que mon analyse!!!!
 

fury0

Membre HybridLife Confirmé
Un lobbyiste agit surtout par intérêt personnel, les tenants et aboutissants de cette cause, qu'elle soit bonne ou mauvaise, même à ses yeux, lui importent peu tant que son job de lobbyiste lui rapporte. Un activiste plaide uniquement par conviction et très souvent , il lui en coûte en temps et en argent. C'est mon 'analyse' ;).
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
Je suis assez d’accord, du coup les deux articles au-dessus qui parlent de Zion Lights (c’est le nom de la dame en question) sont très orientés en sous-entendant dans leur titre qu’elle passe de volontaire qui croit en sa noble cause à mercenaire avide sans scrupules.

C’est symptomatique du fait que quelqu’un qui parle en faveur de l’éolien est vu comme un défenseur désintéressé de la planète, alors que quelqu’un qui parle des défauts de cette technologie doit être payé par quelqu’un. Ce manichéisme est risible.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
Bon, Fessenheim vient de fermer - le second réacteur est maintenant à l'arrêt. On vient de donner un bon coup de main au réchauffement climatique puisque le courant injecté en Europe pour compenser la baisse est forcément (beaucoup, beaucoup) plus carboné que celui qui était produit par la centrale.

Pour situer le niveau de stupidité de cette décision :

ERCp0wVX0AAR7Rw.png

En termes d'électricité, c'est comme si on avait supprimé en une fois tout le photovoltaïque français existant.

En termes de carbone, c'est pire : le nucléaire français émet presque 10 fois moins de CO2 que le photovoltaïque.

J'allais pondre un long pavé sur pourquoi c'est une décision absolument abominable, mais d'autres l'ont fait mieux que moi et plus en détails. Tout est ici. C'est long mais je vous recommande la lecture ; on est en plein dans le thème "les mensonges du nucléaire". Ca explique aussi très bien pourquoi Fessenheim est automatiquement remplacée par plus de lignite, gaz et charbon.

Encore pire - cette fermeture va apporter de l'eau au moulin de ceux qui demandent la fermeture des autres centrales. En ayant cédé au chantage électoral des verts en 2012, Hollande a ouvert la boîte de Pandore pour l'ensemble du parc : la fermeture renforce l'impression que tous les mensonges étaient vrais ("sinon ils ne l'auraient pas fait, hein").

On prépare un bel avenir au réchauffement climatique, et les générations à venir vont avoir du mal à comprendre comment on a pu prendre de telles décisions...
 

FLYER34

Membre HybridLife Confirmé
12/3/16
1 116
602
690
69
J'allais pondre un long pavé [....], mais d'autres l'ont fait mieux que moi et plus en détails. Tout est ici.
"Un choix démocratique n’a pas besoin de justifier d’une quelconque forme de pertinence écologique, économique ou industrielle pour être légitime. La volonté de fermer Fessenheim figurait au programme du candidat Hollande, élu président. Elle est donc intrinsèquement légitime."

Je crains fort que le résultat des élections de dimanche ne fasse qu’accentuer le phénomène...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 097
4 682
790
Luxembourg
En gros, on a le droit de faire de la merde. Mais il ne faut pas mentir et dire que c'était pour des raisons de sûreté, économie ou écologie...
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 113
823
690
Mont Saint Aignan
"Un choix démocratique n’a pas besoin de justifier d’une quelconque forme de pertinence écologique, économique ou industrielle pour être légitime. La volonté de fermer Fessenheim figurait au programme du candidat Hollande, élu président. Elle est donc intrinsèquement légitime."
Choix démocratique ?? Le problème est bien là, c'est tout sauf démocratique une promesse de candidat, s'il suffisait de faire une promesse pour ce faire élire cela ce saurait:singing:!! Si le problème n'était pas si aigu, :banghead: on en rirait!! :mrgreen-48: