[Compacte] Premier essai d'une hybride : la Prius 4

dougi83

Membre HybridLife Confirmé
1/11/16
30
55
140
42
J'ai pu essayer une Prius IV aujourd'hui sur un parcours de 26km alternant ville et voies rapides à 90-110km/h.

Exterieur
Vu en finition dynamique dans le hall et testé en finition Lounge rouge cuir blanc.
le look c'est subjectif, et clivant pour ce modèle, on aime ou pas.



Intérieur
Cette dernière version donne un effet visuel de volume et d'espace plus important grace à la luminosité.
Aspect intérieur correct mais rien de transcendant niveau finition face à des allemandes ou même les dernières Peugeot(308 3008).
En tout cas rien de bouge ou ne craque sur le tableau de bord lorsqu'on appuie sur les plastiques.
La position de conduite est trouvée facilement.
la technologie et les écrans sont présent partout. C'est très moderne et bien loin des tableaux de bord si classiques.
La rétrovision est gênée par le spoiler à l'arrière mais on l'oublie assez vite en roulant.



Conduite

Après 10 minutes d'explication par le vendeur... c'est parti en silence et doucement. Voiture et moteurs froids.
Honnêtement je me suis pas rendu compte en ville que le moteur se mettait en route. C'est en obtenant les explications du commercial et en regardant l'affichage dédié que j'ai pu voir le EV allumé ...ou pas.
Le confort est bon sur les dos d'âne, en tout cas plus qu'avec mon châssis sport et mes 18" sur la Seat Leon.
Dommage cependant que sur revêtement abîmé, des grillons se fassent entendre au niveau de ma porte conducteur et du coffre.
La direction ne m'a posé aucun problème particulier, je l'ai trouvé précise et suffisamment réactive.

J'ai essayé de jouer le jeu d'avoir une "éco"conduite souple, peu dynamique et avec anticipation.
En effet dans cette Prius, tout se base sur de l'anticipation, en particulier pour le freinage.

Ce qui m'a le plus surpris et la quasi absence de frein moteur au levé de pied. Je freinais donc en restant dans la zone dédiée charge mais en fin de course je sentais que j'utilisais les plaquettes. Je me laissais donc surprendre par le poids lancé de la Prius et son inertie bien plus importante qu'avec une voiture classique (et encore plus un diesel qui a beaucoup de frein moteur).

Il doit falloir prendre l'habitude et bien connaître le véhicule pour savoir à quels moments on peut le laisser filer et à quel moment on peut déjà lever le pied. (ça me rappelle mes cours au lycée avec le calcul de l'énergie cinétique d'un objet dans une pente...).
j'ai testé également le mode B et on se rapproche de la sensation du frein moteur classique, mais cela ne semble pas être utile au quotidien en ville ou sur de faibles pentes.

Arrivé sur voie rapide, l'entrée et l'accélération jusqu'à 100-110 km/h ne m'ont posé aucun problème. L'effet moulinage existe mais n'est pas envahissant sur le plat ou en faible montée. On peut alors voir la conso moyenne baisser en quelques secondes.

Après plusieurs kilomètres, on se rend compte qu'il faut faire corps avec la voiture et le profil de la route pour pouvoir maîtriser au mieux la consommation. Les explications du commercial aident également, la Prius à 100 km/h était sur le thermique, juste en levant le pied et en ré appuyant sur l'accélérateur, celle-ci basculait alors automatiquement sur le moteur électrique uniquement.
J'imagine que cette technique a un nom, je l'ai ensuite appliqué de nombreuses fois, sur route et en ville sur le retour et effectivement cela fonctionnait parfaitement. il est alors aisé d'avoir une note aux environs de 90/100 et d'avoir entre 4 et 5 barres pour les accélérations/freinages si on anticipe correctement.

Cela en devient un jeu d'essayer de maximiser la conduite sur le EV, de rester dans la zone Eco.
Au final des 26km en mixte, une conso établie à 4,5L/100km.
En cela la conduite de cette Prius 4 m'a totalement bluffé, silence, calme, sérénité au volant. Hormis sur voies rapides où les bruits d'air et des pneus se font trop entendre (je roulais sans la radio). je n'ai pas regardé quelle était la marque de pneus, mais je ne les ai pas senti très rassurants ou performants, un enchainement de virage pris un peu vite (surpris par le manque de frein moteur...) m'a fait ressentir dans le volant comme un léger sous virage, mais rien de dangereux.

A la fin de l'essai, j'étais donc plutôt surpris, déconcerté par cette expérience de conduite inédite, loin de tout ce que j'ai pu déjà conduire.
On se surprend à conduire différemment, la voiture et sa technologie nous y pousse, rien ne nous tente à avoir une conduite dynamique, au contraire tout nous pousse à avoir une conduite totalement différente de celle que nous avons au quotidien avec des modèles non hybrides.
je ressentais même le besoin de continuer en me disant que je pourrai améliorer mon "score" en connaissant encore mieux la voiture.

De là à passer le pas ? j'attends de voir le C-HR qui aura probablement un style extérieur à la fois plus passe partout (mode des SUV) et à la fois plus rassurant pour l'avenir et la revente de cette voiture. J'aimerai bien essayer une Lexus IS 300h également pour voir si la philosophie hybride est conservée dans un modèle plus sportif et dynamique (propulsion etc...), histoire de ne pas trop passer d'un extrême (turbo diesel coupleux...) à un autre.
 

parkerbol

Administrateur HybridLife
Membre du personnel
29/4/14
6 243
4 774
790
Val de Marne
Hello Dougi. Avec un tel compte rendu, tu es prêt à devenir Rédacteur pour Hybrid Life :)
 

NadMax

Prius addict :-)
25/8/16
1 104
694
690
44
Belgique
J'ai pu essayer une Prius IV aujourd'hui sur un parcours de 26km alternant ville et voies rapides à 90-110km/h

Exterieur
Vu en finition dynamique dans le hall et testé en finition Lounge rouge cuir blanc.
le look c'est subjectif, et clivant pour ce modèle, on aime ou pas.

Intérieur
Cette dernière version donne un effet visuel de volume et d'espace plus important grace à la luminosité.
Aspect intérieur correct mais rien de transcendant niveau finition face à des allemandes ou même les dernières Peugeot(308 3008).
En tout cas rien de bouge ou ne craque sur le tableau de bord lorsqu'on appuie sur les plastiques.
La position de conduite est trouvée facilement.
la technologie et les écrans sont présent partout. C'est très moderne et bien loin des tableaux de bord si classiques.
La rétrovision est génée par le spoiler à l'arrière mais on l'oublie assez vite en roulant.

Conduite
Après 10mn d'explication par le vendeur... c'est parti en silence et doucement. Voiture et moteurs froids.
Honnêtement je me suis pas rendu compte en ville que le moteur se mettait en route. C'est en obtenant les explications du commercial et en regardant l'affichage dédié que j'ai pu voir le EV allumé ...ou pas.
Le confort est bon sur les dos d'âne, en tout cas plus qu'avec mon chassis sport et mes 18" sur la Leon.
Dommage cependant que sur revêtement abimé des grillons se fassent entendre au niveau de ma porte conducteur et du coffre.
La direction ne m'a posé aucun problème particulier, je l'ai trouvé précise et suffisamment réactive.

J'ai essayé de jouer le jeu d'avoir une "éco"conduite souple, peu dynamique et avec anticipation.
En effet dans cette Prius, tout se base sur de l'anticipation, en particulier pour le freinage. Ce qui m'a le plus surpris et la quasi absence de frein moteur au levé de pied. Je freinais donc en restant dans la zone dédiée charge mais en fin de course je sentais que j'utilisais les plaquettes. Je me laissais donc surprendre par le poids lancé de la Prius et son inertie bien plus importante qu'avec une voiture classique (et encore plus un diesel qui a beaucoup de frein moteur). Il doit falloir prendre l'habitude et bien connaître le véhicule pour savoir à quels moments on peut le laisser filer et à quel moment on peut déjà lever le pied. (ça me rappelle mes cours au lycée avec le calcul de l'énergie cinétique d'un objet dans une pente...).
j'ai testé également le mode B et on se rapproche de la sensation du frein moteur classique, mais cela ne semble pas être utile au quotidien en ville ou sur de faibles pentes.

Arrivé sur voie rapide, l'entrée et l'accélération jusqu'à 100-110km/h ne m'ont posé aucun problème. L'effet moulinage existe mais n'est pas envahissant sur le plat ou en faible montée. On peut alors voir la conso moyenne baisser en quelques secondes.
Après plusieurs kilomètres, on se rend compte qu'il faut faire corps avec la voiture et le profil de la route pour pouvoir maitriser au mieux la consommation. Les explications du commercial aident également, la Prius à 100km/h était sur le thermique, juste en levant le pied et en réappuyant sur l'accélérateur, celle-ci basculait alors automatiquement sur le moteur électrique uniquement.
J'imagine que cette technique a un nom, je l'ai ensuite appliqué de nombreuses fois, sur route et en ville sur le retour et effectivement cela fonctionnait parfaitement. il est alors aisé d'avoir une note aux environs de 90/100 et d'avoir entre 4 et 5 barres pour les accélérations/freinages si on anticipe correctement.
Cela en devient un jeu d'essayer de maximiser la conduite sur le EV, de rester dans la zone Eco.
Au final des 26km en mixte, une conso établie à 4,5L/100km.
En cela la conduite de cette Prius 4 m'a totalement bluffé, silence, calme, sérénité au volant. Hormis sur voies rapides où les bruits d'air et des pneus se font trop entendre (je roulais sans la radio). je n'ai pas regardé quelle était la marque de pneus, mais je ne les ai pas senti très rassurants ou performants, un enchainement de virage pris un peu vite (surpris par le manque de frein moteur...) m'a fait ressentir dans le volant comme un léger sous virage, mais rien de dangereux.

A la fin de l'essai, j'étais donc plutôt surpris, déconcerté par cette expérience de conduite inédite, loin de tout ce que j'ai pu déjà conduire.
On se surprend à conduire différemment, la voiture et sa technologie nous y pousse, rien ne nous tente à avoir une conduite dynamique, au contraire tout nous pousse à avoir une conduite totalement différente de celle que nous avons au quotidien avec des modèles non hybrides.
je ressentais même le besoin de continuer en me disant que je pourrai améliorer mon "score" en connaissant encore mieux la voiture.

De là à passer le pas ? j'attends de voir le C-HR qui aura probablement un style extérieur à la fois plus passe partout (mode des SUV) et à la fois plus rassurant pour l'avenir et la revente de cette voiture. J'aimerai bien essayer une IS300h également pour voir si la philosophie hybride est conservée dans un modèle plus sportif et dynamique (propulsion etc...), histoire de ne pas trop passer d'un extreme (turbo diesel coupleux...) à un autre

J'en suis à peu près au même point que toi quant au choix définitif entre la raison et la passion :banghead:
 

Ian51

Forum manager
Membre du personnel
27/6/14
2 237
1 020
690
52
Sur la mienne pas de vibration lors de passage de dos d’âne mais vibration dans les portes lors de l’écoute un peu forte du pack JBL, bon je l’écoute rarement fort.:cat:
 

Ian51

Forum manager
Membre du personnel
27/6/14
2 237
1 020
690
52
Pour le son j'ai mis les basses a -2 et c'est mieux, le son est d'origine avec trop de basse moins de vibration du coup.:cat:
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 727
1 509
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Bel article, dougi83.
Lors de ma visité chez mon concessionnaire hier pour les rappels d'airbag et de pompe à essence de ma P3 (+ entretien des 225.000 km), j'avais espéré pouvoir essayer une P4. Pas de chance, ils n'en ont plus et il n'est pas prévu d'en faire venir une autre dans l'immédiat.
Pour me consoler, ils m'ont prêté une Auris 2 SW hsd toute neuve. Je n'avais jamais essayé d'Auris 2. J'avoue avoir été un peu déçu: je m'attendais à plus de différence question confort et insonorisation par rapport à ma P3. Certes, c'est un peu mieux (l'Auris était en 16'), mais pas plus que cela. Par contre, la direction est plus légère, mieux centrée et le comportement plus agile. La finition et la qualité de construction sont nettement supérieures.
 

Ian51

Forum manager
Membre du personnel
27/6/14
2 237
1 020
690
52
Bel article, dougi83.
Lors de ma visité chez mon concessionnaire hier pour les rappels d'airbag et de pompe à essence de ma P3 (+ entretien des 225.000 km), j'avais espéré pouvoir essayer une P4. Pas de chance, ils n'en ont plus et il n'est pas prévu d'en faire venir une autre dans l'immédiat.
Pour me consoler, ils m'ont prêté une Auris 2 SW hsd toute neuve. Je n'avais jamais essayé d'Auris 2. J'avoue avoir été un peu déçu: je m'attendais à plus de différence question confort et insonorisation par rapport à ma P3. Certes, c'est un peu mieux (l'Auris était en 16'), mais pas plus que cela. Par contre, la direction est plus légère, mieux centrée et le comportement plus agile. La finition et la qualité de construction sont nettement supérieures.

Même ressentit pour la Auris 2, on entends tout de même moins le moteur lors des fortes sollicitation. Tu es sûr que ce n’étais pas des 15"? J'avais trouvé aussi la maniabilité bien supérieure à la Prius 3, plus maniable aussi qu'une Prius 4 surement dû à sa compacité... :cat:
 

Lel

Membre HybridLife Confirmé
28/11/14
3 727
1 509
690
56
Chaumont-Gistoux (Belgique)
Il s'agissait de l'Auris break (Touring Sport), donc pas si compacte (4,60m quand même). C'était bien des roues de 16' (sans doute une finition belge).
Pour le bruit du moteur, disons qu'il émet moins cette sonorité de crécelle que l'on entend dans les Prius 3 (et 2?), mais il est toujours bruyant quand le pied droit se fait lourd.