Les mensonges du nucléaire

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Le fait de participer "un peu" à l'autre sujet qui parle de nucléaire sur le forum m'a fait réaliser un truc. Ce qui m'agace, ce n'est pas le fait qu'il y ait des opposants, ou qu'on demande à abandonner le nucléaire. Ce qui m'agace vraiment, c'est d'entendre ou lire des énormités sur le sujet.

Pour faire un lien avec le forum, j'ai l'impression en permanence de lire les tests des journalistes auto qui nous expliquent en détail que la Yaris hybride est de la merde. C'est la même chose, mais en mille fois pire, avec une notion de morale. Imaginez un réseau d'associations un peu partout en France qui expliquent à qui veut l'entendre qu'il faut arrêter les voitures hybrides "parce qu'on n'a pas l'impression de silence d'une voiture électrique" ou parce que "la boîte de vitesse n'arrête pas de changer de rapport". Imaginez des mecs qui font des manifs avec des caricatures de Yaris, la batterie hybride suintant un liquide dégueu qui tue des enfants. Imaginez qu'ils fassent des sit-in pour dénoncer toutes les victimes de la route écrasées par des voitures hybrides. Imaginez des mecs qui vous affirment avec aplomb qu'on ne sait pas construire des voitures hybrides, ça fait 30 ans que Renault essaie sans succès. Imaginez que votre voisin qui conduit un diesel vous dit que c'est l'avenir, parce qu'on a toujours fait comme ça - et de toute façon il n'a jamais vu de Yaris dans une casse, donc on ne sait pas gérer leur fin de vie. Et puis les hybrides coûtent horriblement cher, sinon tout le monde roulerait avec. Et puis en fait, c'est des voitures à essence, les constructeurs font ça pour s'adapter à la loi, les clients sont des pigeons et ils y perdent beaucoup d'argent. Imaginez qu'un journal qui parle de la sortie d'une nouvelle hybride l'illustre avec une image d'une épave de voiture. Imaginez des articles qui ne parlent du matin au soir que des problèmes de cellule défectueuse sur les P2 en concluant que c'est la moins fiable des voitures.

Le quotidien des mecs qui connaissent un peu le sujet du nucléaire, c'est ça. Lire, entendre et voir sans arrêt des idées à la noix qui ne correspondent en rien à la pratique, et qui soit noircissent le tableau, soit présentent systématiquement le sujet de façon partielle. Souvent de bonne foi, parce qu'on répète un discours entendu. Des fois parce qu'on a des intérêts financiers. Des fois à cause de peurs primales qui ressortent, et d'un besoin de classer les choses de la vie de façon binaire entre bien et mal. Des fois en pensant que le sujet de l'énergie est politique (dans le sens droite/gauche). Et souvent, avec un peu de tout ça à la fois.

Évidemment, les hybrides comme le nucléaire ont des inconvénients ; il faut rester lucide. Mais dans les médias, le discours général est devenu complètement imbécile, trusté par des intervenants qui pensent que leur supériorité morale auto-décernée remplace la connaissance du sujet.

Mon modeste objectif est donc de publier ici une sorte de mini fact-checking : à chaque fois que je tombe sur un truc qui me soule, je vais lâcher un peu de vapeur. Si quelqu'un en retire ne serait-ce que quelques infos, je serai content d'avoir fait ma part.

Liens vers les posts du topic :

Les réacteurs ont été conçus pour 40 ans maximum
Le gouvernement a menti en affirmant que le nuage de Tchernobyl s'arrêterait à la frontière
On ne sait pas démanteler un réacteur, on ne l'a jamais fait
Bon, finalement on sait le faire, mais c'est trop cher
Le nucléaire ne fonctionne pas s'il fait trop chaud
On va bientôt remplacer le nucléaire par du solaire et de l'éolien
Le nucléaire, ce n'est pas démocratique
Nucléaire civil et militaire, c'est indissociable ; un complément
Le nucléaire c'est peu flexible, il ne s'adapte pas à la demande
Le nucléaire, c'est mauvais pour le climat : ça émet beaucoup de CO2
Bon, d'accord, ça n'émet pas de CO2, mais c'est trop lent à construire !
Le nucléaire, c'est mortel ! Les risques d'accidents ! Au secours !
Nous croulons sous les déchets ! On ne sait pas quoi en faire ! Nos enfants vont gérer ça sur des millénaires ! ; partie 2 et conclusions
Les renouvelables sont maintenant moins chers que le nucléaire (et même que le charbon), on n'a qu'à tout remplacer !
L'EPR de Flamanville montre bien que la filière nucléaire n'a aucun avenir
On a des nouvelles infos géologiques : le site de Bure n'est pas viable pour stocker les déchets
La France a balancé des déchets radioactifs dans la Manche dans les années 60 et c'est dangereux !
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Le mythe : les réacteurs nucléaires français ont été conçus pour durer 40 ans ; au-delà ils sont dangereux. C'est une des imbécilités qui revient le plus souvent, parce que c'est facile à comprendre par tout un chacun. Greenpeace en fait un de ses principaux arguments : https://www.greenpeace.fr/40-ans-ca...vieilles-centrales-nucleaires-doivent-fermer/

Le raisonnement : une voiture hybride qui a dépassé 5 ans est automatiquement dangereuse et doit être immédiatement mise à la casse. Les durites de frein sont poreuses, les plaquettes sont usées, la techologie a avancé depuis... Il est intolérable de laisser des cercueils roulants pareils sur la route.

Pour faire simple, l'IRSN qui est chargé en France de la protection contre la radioactivité le dit en toutes lettres : il n'y a pas de durée fixe.


La durée de 40 n'a jamais été un maximum de durée de vie, mais un minimum, un peu comme la garantie d'une voiture. Les mecs qui ont conçu le bazar ont tout fait pour qu'il fonctionne correctement pendant 40 ans. Ensuite, pendant des décennies, des tas de gens ont entretenu, découvert des problèmes imprévus, découvert que certains problèmes prévus étaient moins importants que supposé au départ...

Tous les 10 ans, chaque réacteur subit une visite d'inspection très poussée, où tout est vérifié, dans des conditions beaucoup plus dures que l'exploitation. Ensuite, l'ASN décide de permettre ou non à EDF de continuer, éventuellement avec obligation de travaux. C'est comme un contrôle technique, mais en beaucoup plus poussé : on dépose le moteur sur la table, on inspecte chaque cylindre et tuyauterie, on fait tourner le moteur à 6.000 tours/min, on teste les freins avec la voiture chargée au-delà de ce qui est autorisé, etc. Et on en profite pour ajouter l'ABS, le régulateur de vitesse, les airbags si l'expérience montre que c'est un plus. C'est EDF qui décide de continuer ou non, si financièrement il s'y retrouve.

Comment on peut imaginer qu'un mec qui a conçu la centrale il y a 50 ans avait plus d'infos que les mecs qui les ont suivies et auscultées pendant 40 ans ?

Enfin quelques contre-exemples :
- le réacteur de Three Miles Island dont le coeur a fondu en 1979 avait 4 mois
- le réacteur de Tchernobyl qui a explosé avait 3 ans
- le plus récent réacteur de Fukushima avait 32 ans lors du tsunami
- aux USA, le régulateur vient d'autoriser des réacteurs à être exploités jusqu'à 80 ans (!). Ceux de Beaver Valley ont été prlongés à 60 ans, et Fessenheim est une copie conforme...
- Fessenheim, qu'on est en train de fermer pour des raisons politiciennes stupides, se classe mieux en termes de sûreté que la moyenne du parc français (avis de l'ASN, pas le mien).

Bref, fermer une centrale en fonction de son âge, c'est un gâchis stupide : on met à la casse une Yaris d'il y a 3 ans par principe même si elle fonctionne comme au départ.

EDIT : des journalistes se sont tapés les statistiques sur les incidents survenus dans les centrales françaises. Leur conclusion : il n'y a pas plus d'incidents sur les plus vieilles centrales. L'article est ici

 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Le mythe : en 1986, le gouvernement français a affirmé que le nuage de Tchernobyl s'arrêterait à la frontière et a minimisé ses risques. Suivi de son cousin : Tchernobyl a provoqué des tas de cancers et de morts en France.

Le raisonnement : on nous cache tout, on nous dit rien. Y savaient, mais y zont rien fait !

Celui-là je l'entends régulièrement, récemment c'était quand l'usine de Lubrizol a brûlé, mais ça revient régulièrement. On le sort soit sérieusement, en pensant que c'est vrai, soit un peu comme une blague raciste, "c'est une blague, hein" mais celui qui le sort y croit quand même un petit peu. Même ce brave Jean-Pierre Pernaut a balancé ça après Lubrizol, c'est que c'est vrai non ?

Pour le réfuter je n'ai pas besoin de me casser la tête, il y a eu de suffisamment d'analyses documentées qui ont montré que cette idée était une construction mentale après les faits qui a mélangé l'incompétence du gouvernement en terme de communication et la météo d'Antenne 2...

Le gouvernement n'a jamais dit que le nuage ne passerait pas au-dessus de la France, ou qu'il s'arrêterait à la frontière. Il a dit que les conséquences seraient négligeables à l'échelle du pays, et elles l'ont été.

Quelques analyses récentes qui le disent en toutes lettres





Quant aux terrriiiiiiiibles conséquences sur la santé en France : pour faire simple, il n'y a aucun lien entre les zones où le nuage a survolé la France et les zones où on a dénombre plus (ou moins) de cancers par la suite. Depuis le début des années 80, on avait une augmentation constante des cancers de la thyroide détectés, parce qu'on faisait plus de tests, et qu'on détectait plus tôt des lésions plus petites.



Au final la justice a délivré un non-lieu pour toute l'histoire.



Mais je sais que chaque avril, ou chaque fois qu'il se passera un truc où le gouvernement aura une communication moisie, ça va ressortir : "ILS nous avaient dit aussi que le nuage s'arrêtait à la frontière". Ben non, ILS ne l'ont pas dit... Alors par pitié, même "pour rigoler", arrêtez de sortir ça.
 

Lephilo

Membre HybridLife Confirmé
22/8/18
200
209
390
Sujet sérieux qui semble te tenir à cœur. Que tu l'étayes avec des références c'est bien. Que certaines de ces références s'appuient sur des "vedettes des médias" expertes en rien si ce n'est de la haute image d'eux mêmes; ne va pas dans le bon sens pour éclairer des lecteurs désireux d’approfondir la question.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Le mythe : démanteler un réacteur nucléaire ? C'est infaisable, impossible, trop complexe de travailler dans un environnement contaminé, personne ne sait faire ça, on n'y arrivera jamais. Ça fait 30 ans qu'on essaie à Brennilis sans succès.

Le raisonnement : il est impossible de faire une voiture hybride fiable. Trop de complexité, trop de nouveaux systèmes pas maîtrisés, pas de retour d'expérience ; ma Laguna 2 n'était déjà pas fiable, une voiture beaucoup plus compliqué ne pourra jamais l'être

Je suis littéralement halluciné à chaque fois que j'entends cette affirmation. C'est un peu comme si un mec que j'aurais pris en Blablacar me disait qu'on n'arrivera jamais à construire une voiture hybride. WTF ?! On a déjà démantelé des réacteurs ! Mais dans une industrie qui a en gros 50 ans, et où les durées de vie des installations sont supérieures à cette durée, il est logique qu'on n'ait pas eu grand-chose à démanteler jusque là. Ça va changer dans les 20-30 ans, il y en aura un paquet à faire.

Ensuite il y a en gros deux stratégies. Si on attend 10 ou 20 ans pour commencer, les pires des saloperies radioactives (très haute activité) perdent beaucoup en "virulence", et ça simplifie les opérations. Mais on prend le risque de perdre de la connaissance/compétence, donc de tomber sur les problèmes prévisibles ratés. Inversement, si on se lance tout de suite, on doit prendre plus de précautions, mais on peut impliquer les gens qui ont fait l'exploitation, voire la conception.

A Brennilis, EDF a passé plus de temps devant les tribunaux qu'à travailler sur le site, entre la longueur des procédures de l'état et les associations qui ont attaqué pour diverses raisons ("ils font trop vite", "ils font trop lentement", etc). Et de toute façon on se moque un peu de Brennilis : c'est un cas unique en France (réacteur à eau lourde). Que ça aille vite ou pas, ça ne changera pas grand-chose. Et surtout il y a un cas plus intéressant dont personne ne parle jamais : Chooz A dans les Ardennes.

Chooz A est un réacteur quasi identique aux 58 autres qui seront à démanteler en France, et similaire aux trois quarts des réacteurs mondiaux (c'est un REP à eau pressurisée). Début du démantèlement en 2007, fin toujours prévue en 2022. Dans les délais, dans le budget. Le même temps que pour démolir une pauvre centrale à charbon. Et c'est normal que ça se passe bien. Les américains ont déjà démantelé entièrement Yankee Rowe, Maine Yankee et d'autres (à chaque fois des REP). Il n'y a littéralement pas de raison que pour les 58 qu'il faudra démanteler un jour, on ne sache pas faire.

J'ai encore du mal à comprendre comment on peut me dire que ce qu'on a déjà fait à plusieurs reprises correctement est impossible...

EDIT : un lien vers une liste de réacteurs démantelés en Belgique, dont certains "rendus au gazon".

EDIT : Un exemple de site rendu au gazon : Maine Yankee aux Etats-Unis.

Pendant l'exploitation :

1593646456754.png

Actuellement :

1593646581829.png

La centrale a été entièrement démantelée. Il reste encore sur site le combustible usé ; les américains n'ont ni centre de retraitement équivalent à celui de la Hague, ni un projet d'enfouissement clairement défini.
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Sujet sérieux qui semble te tenir à cœur. Que tu l'étayes avec des références c'est bien. Que certaines de ces références s'appuient sur des "vedettes des médias" expertes en rien si ce n'est de la haute image d'eux mêmes; ne va pas dans le bon sens pour éclairer des lecteurs désireux d’approfondir la question.
Je n'ai pas compris la remarque sur les "vedettes des médias" ? Quelles sortes de sources tu voudrais voir ?

Je confirme, le sujet me tient plus qu'à coeur : je suis désespéré. L'humanité devra faire des efforts littéralement extraordinaires pour essayer de limiter le réchauffement climatique. Pendant ce temps, des tas de gens mettent des buts dans leur propre camp sans arrêt. On se fait ch. à inventer des taxes tordues sur le poids des voitures, on se tape les gilets jaunes à cause des taxes sur l'essence, et en parallèle, sans aucune raison valable, on réduit les maigres gains à néant. Et c'est en très grande partie parce que le public est mal informé.

Toutes les éoliennes de France installées pendant 20 ans ont permis d'éviter 5 millions de tonnes de CO2 en France, et 15 en Europe, donc 20 millions par an au total.
La fermeture de Fessenheim, 2 réacteurs sur les 78 (EDIT : 58, pas 78 !) français, va générer 10 millions de tonnes de CO2 de plus par an - la moitié de ce gain. Pour 2 malheureux réacteurs. Et la loi actuelle demande à fermer 14 autres réacteurs dans les années à venir.

Les 80 milliards € qu'on a claqués pour l'éolien seront littéralement anéantis après qu'on aura fermé 2 réacteurs de plus, et les 12 autres qui viendront après nous ramèneront des décennies en arrière en termes d'efforts pour limiter le CO2. Ça ne te désespère pas ?
 
Dernière édition:

Lephilo

Membre HybridLife Confirmé
22/8/18
200
209
390
Je n'ai pas compris la remarque sur les "vedettes des médias" ? Quelles sortes de sources tu voudrais voir ?
Je pense que se référer à P.Praud & J.Rodrigues ne cautionne pas la partie scientifique de ta démarche.
Ne pas se désespérer de "l'hommerie" semble incommensurable. En attendant on peut suivre ou essayer de participer au Projet du Shift .
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
L'article que tu mentionnes prend les déclarations de J. Rodrigues comme point de départ pour montrer qu'il raconte n'importe quoi, mais l'analyse n'est faite ni par lui ni par P. Praud. Et heureusement...
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 541
3 703
690
65
Sujet sérieux qui semble te tenir à cœur. Que tu l'étayes avec des références c'est bien. Que certaines de ces références s'appuient sur des "vedettes des médias" expertes en rien si ce n'est de la haute image d'eux mêmes; ne va pas dans le bon sens pour éclairer des lecteurs désireux d’approfondir la question.
Au milieu des multiples références de la presse "sérieuse" citées, sont en effet mentionnées deux vedettes contestées des médias. Le fait que tu t'attardes sur ces mentions plutôt anecdotiques, dont l'une (Pernaut) n'est absolument pas mentionnée en tant que référence bien au contraire, va-t-il dans le bon sens pour éclairer les lecteurs ?

N'est-ce pas ce qu'on appelle "jeter le bébé avec l'eau du bain" ? Ou tout simplement "chercher la petite bête" ? ;)
 

NadMax

Prius addict :-)
25/8/16
1 074
677
690
44
Belgique
Tu veux un truc marrant @FoLuxo ( ou croustillant, c'est selon...):

La Belgique produit près la moitié de son électricité via le nucléaire:https://www.forumnucleaire.be/actus...ipale-source-delectricite-en-belgique-en-2018


Et dans moins de 5 ans(2025) le pays devra(it) se passer du nucléaire pour passer à autre chose mais quoi??? La plupart des gens connaissent la taille de notre pays ainsi que sa platitude... Bon ben on brulera du gaz...

Je ne t'ai sûrement pas appris grand chose mais à d'autres, peut-être ;).
 

Lephilo

Membre HybridLife Confirmé
22/8/18
200
209
390
N'est-ce pas ce qu'on appelle "jeter le bébé avec l'eau du bain" ? Ou tout simplement "chercher la petite bête" ?
Cher @Grigou, je ne jette ni la petite bête ni ne cherche le bébé. Je lis un article qui comporte des liens. A ces liens sont maintenant intégré un chapeau présentant le contenu.
Quand dans un chapeau figure P.Praud et JRodrigues, je me dis que ces deux personnes ne sont pas les mieux placées pour discuter du sujet en question.
Et ne me donne vraiment pas envi de cliquer sur le lien.
Si maintenant c'est pour illustrer la mésinformation entretenue par les médias main stream, autant le dire explicitement. Ça évite d'induire le lecteur en erreur.
Quant à "l'apéro", même après relecture, il ne me semble pas l'avoir mentionné.

Le problème de la presse et des médias main stream, ce n'est pas qu'ils racontent des faits avérés ou des fariboles, c'est ce que le public retient de l'histoire qu'on leur a raconté. Et maintenant avec l’amplificateur algorithmique des réseaux sociaux, on n'est pas près de se débarrasser du nuage et de sa frontière.

Cela n'enlève rien à la lourde tâche d’éclairage du sujet auquel notre ami @FoLuxo s'est attelé. Il faut juste que sa lampe ne se perde pas dans la brume.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 541
3 703
690
65
Sans vouloir m'appesantir sur cet échange somme toute superficiel (bien plus que l'excellent post de @FoLuxo qui l'a déclenché), quand j'ai vu Pascal Praud dans l'encadré (l'autre je ne le connais même pas) je me suis dit que ce ne serait pas le premier pavé que j'ouvrirais, même s'il y avait peut-être autant à apprendre dans celui-ci que dans les autres.
Sachant qu'à l'heure qu'il est (celle de l'apéro, justement :mrgreen-48: ), je n'en ai ouvert aucun.
Bref, toi tu as mis le doigt sur une faiblesse du post, moi je ne l'ai même pas vue tellement elle est minime au milieu de tout le reste. Je tenais juste à le souligner car je trouvais injuste ce petit procès :)
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
@NadMax le cas belge me désespère d'autant plus que sans le savoir beaucoup de gens bien intentionnés militent pour qu'on fasse un peu pareil en France. RTE a déjà dit que rester sur le plan initial (réduction à 50% de nucléaire pour le mix français) voudrait dire constuire 11 GW de gaz, l'équivalent de 12 réacteurs nucléaires mais avec 40x les émissions de CO2. Du coup Macron a repoussé l'objectif vers 2035, mais tout comme en Belgique, on ne fait rien pour s'y préparer, et en 2030 on en sera à peu près au même point. Et je rappelle qu'on aura beau construire toutes les éoliennes du monde en 10 ans, leur puissance garantie quasi nulle fait qu'on aura besoin des même 11 GW de gaz dans 10 ans. Ils seront juste moins utilisés, mais il faudra les payer quand même.

Encore pire, le gaz rendra les belges dépendants de la Russie. Beaucoup rêvent de faire ça en France...

@Grigou et @Lephilo, inutile de vous écharper sur le sujet de messieurs Praud (polémiste = fouteur de merde intellectuel professionnel) et Rodrigues (gilet jaune = fouteur de merde physique amateur). Ce sont des nains au rapport des sujets dont on parle. Leur nom apparaît dans le chapeau de l'article uniquement parce que leur prise de bec à l'antenne a généré beaucoup de questions sur Tchernobyl ; ils n'en sont pas le sujet principal. J'aurais préféré savoir ce que vous avez pensé de ça, le vrai sujet choquant pour moi :

Toutes les éoliennes installées pendant 20 ans en France ont permis d'éviter 5 millions de tonnes de CO2 en France, et 15 en Europe, donc 20 millions par an au total.
La fermeture de Fessenheim, 2 réacteurs sur les 78 58 français, va générer 10 millions de tonnes de CO2 de plus par an - la moitié de ce gain. Pour 2 malheureux réacteurs. Et la loi actuelle demande à fermer 14 autres réacteurs dans les années à venir.
 

Pulsar_76

Membre HybridLife Confirmé
1/3/18
2 244
882
690
Mont Saint Aignan
He oui! Le mur est haut et la perche se raccourcit de jour en jour! Le problème est que les décideurs n'ont pas souvent beaucoup d'intérêts à long terme, donc le court terme prime, peut être faudrait il mettre des plus jeunes en lieu et place, le long terme les motiveraient plus??
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Le mythe : le démantèlement est ruineux, personne ne pourra le payer. EDF fera faillite le jour où il faudra s'y mettre. Ce sont des sommes colossales.

Le raisonnement : une voiture hybride comporte une batterie qui est extrêmement chère. Au bout de sa durée de vie, quand il faut la remplacer, le conducteur sera immédiatement en faillite personnelle, il devra vendre sa maison, ses enfants.... Il vaut mieux une voiture diesel qui n'a pas tous ces problèmes !

Déjà, je remarque que le démantèlement est à la fois et physiquement impossible, et ruineux. Au moins une des deux affirmations doit être fausse - soit c'est impossible, soit c'est cher :mrgreen: En réalité, elles sont fausses toutes les deux.

En 2014, la Cour des Comptes a sorti un rapport sur les coûts du nucléaire. A partir de la page 76, on cause démantèlement. Vous pouvez le lire, ou alors regarder ce résumé :

Répartition des couts du nucléaire.jpg

Pour le courant nucléaire produit par le parc actuel, la Cour des Comptes calcule un coût moyen total à 62 € / MWh. Ils prennent comme hypothèse un fonctionnement de 50 ans pour les réacteurs actuels - apparemment, la Cour ne croit pas Greenpeace pour les 40 ans :mrgreen: . Et sur ce total de 62 €, le démantèlement, c'est 1 €, déjà provisionné (=EDF met des sous de côté chaque année). Le démantèlement est littéralement, et de très loin, le plus petit poste de dépense du nucléaire.

Enfin, la Cour des Comptes le dit en toutes lettres page 167 : même si coût du démantèlement devait augmenter, ça ne serait pas un souci. Par exemple si le démantèlement coûtait le double de ce qui est prévu (peu probable surtout au vu de l'expérience de Chooz A), le coût total du courant passerait de 62 à 65 €.

Il faut aussi savoir que le démantèlement représente 15% du coût de construction des REP - basé sur les retours d'expérience américains et de Chooz. Et comme un réacteur produit une quantité phénoménale de courant, ces 15%, une fois répartis sur 50 ans, ne représentant pas grand-chose.

(J'en profite au passage pour signaler que la loi oblige EDF à vendre à ses concurrents un quart de sa production, au prix de 42 € le MWh. Ca s'appelle l'ARENH, institué par la loi NOME, et c'est une belle arnaque).
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
J'ai passé beaucoup de temps les derniers mois à lire des documents de toute sortes et de toutes sources sur le sujet, et je suis émerveillé devant cette page du site de Greenpeace. Littéralement chaque phrase est fausse, c'est un truc de fou. Et pas fausse dans le sens "un peu inexacte" - on est dans ma caricature sur les hybrides. Et on atteint là les limites de mon exercices : la loi de Brandolini, déjà évoquée sur le forum. Mais on garde espoir...
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
J’ai failli dire tout à fait, mais en fait, pas tout à fait :mrgreen:

Le 78 est une faute de frappe bien sûr, il y avait bien récemment 58 réacteurs en France. J'avais mis le bon chiffre dans le post juste au-dessus. Depuis le 20 février et l’arrêt de Fessenheim 1, on est à 57, et à la fin de ce mois, quand on aura arrêté Fessenheim 2, on sera à 56.
 
Dernière édition:

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
He oui! Le mur est haut et la perche se raccourcit de jour en jour! Le problème est que les décideurs n'ont pas souvent beaucoup d'intérêts à long terme, donc le court terme prime, peut être faudrait il mettre des plus jeunes en lieu et place, le long terme les motiveraient plus??
Macron est suffisamment jeune pour être confronté de son vivant aux changements qui viendront du dérèglement climatique, ça ne l’a pas empêché de valider la fermeture de Fessenheim. Et puis sa femme a des enfants, il ne peut pas se désintéresser du sujet, si ? Mais j’ai l’impression que le sentiment d’impuissance sur le sujet du réchauffement s’étend jusqu’aux plus hauts niveaux politiques. Du coup la stratégie semble être d’espérer que les citoyens vont faire des petits gestes à leur niveau, sans oser prendre des décisions difficiles sur le fond. Et je suppose que le fiasco des gilets jaunes, déclenché par une annonce de taxe sur les carburants, a du l’échauder. Du coup on paie des éoliennes parce que c’est populaire (sauf devant chez soi bien sûr, sur ce sujet les éoliennes sont au même niveau que les centres de stockage des déchets nucléaires :mrgreen: ), et on s’achète une image verte sans aucun effet réel.

Non, je ne crois pas que le problème c’est les décideurs. C’est nous tous les décideurs, on nomme plus ou moins qui on veut. Le problème, c’est nous tous.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 385
4 888
790
Luxembourg
Le problème de la presse et des médias main stream, ce n'est pas qu'ils racontent des faits avérés ou des fariboles
Pas d'accord... Le fait qu'ils racontent en très grande majorité des choses qui sont factuellement incorrectes, ou bien (plus vicieux) en présentant uniquement une partie des faits et des sondages d'opinion, est un problème majeur. Je ne me suis pas encore attaqué à des articles de presse spécifiques, mais je suis horrifié par ce que je lis au quotidien. Les éléments les plus basiques sont faux, et les éléments présentés sont systématiquement "à charge".

On est dans une situation où les essais de presse des Toyota hybride les présenteraient uniquement comme des voitures essence en plus compliqué, qui moulinent et qui sont moins bien finies que le premium allemand diesel. Et on finit avec un sondage sur le fait que 89% des français trouvent qu'elles n'ont aucun intérêt, qu'ils préfèrent les voitures magiques, ou bien on pointe le manque d'intérêt dans le genre "actuellement le parc auto est composé de 95% de voitures thermiques, les hybrides ne représentant que 3%".

De même, ils feraient un article de presse à chaque fois qu'une hybride est impliquée dans un accident de la route. "Hier, une voiture hybride a écrasé un papy" ; encore pire, "hier, une voiture hybride a évité un accident de peu". Et ce, tous les jours, sans jamais mettre les choses en perspective. Quelle serait l'image dans le grand public qui ne connaît pas le sujet ?

La façon dont la presse traite le sujet est catastrophique. Elle ignore tout du sujet techniquement, et elle est instrumentalisée par les associations, qui leur fournissent des documents tout faits (textes + photos dans le style journalistique). Et je soupçonne que la pointe de remords de se faire manipuler est vite étouffé par l'auto-justification de participer à une bonne cause - après tout, le nucléaire c'est le mal non ?