COVID-19

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
59
46
190
39
Le mouvement s'est amorcé dès le mois de mai, avant juste avant le déconfinement ; ce mouvement est la décorrélation entre le nombre de cas actifs (qui s'est maintenu, voire a augmenté) et le nombre de lits médicalisés occupés (qui s'est effondré)

Remundo,

ce que tu considères comme "cas actifs" est la différence entre le nombre de personnes testées positives et le nombre de morts ou sortis d'hôpital.
Donc, selon ton calcul, une personne testée positive et qui n'est pas hospitalisée est un "cas actif" et ne sortira jamais de cette catégorie.
Tu t'es arrêté en mai ; si tu continues ta courbe avec les données actuelles, tu risques d'être surpris !
 

Remundo

Membre HybridLife Confirmé
24/12/16
648
425
690
40
CLERMONT FERRAND
sycomoreen.free.fr
si si c'est factuel.

On a autant, si ce n'est plus, de porteurs du covid qu'à la fin du confinement,

Dans le même temps, les lits de réa ont décru de 5000 à 500 en gros.

C'est bien factuel.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Nombre de porteurs du Covid : impossible à connaitre. Donc dire qu'on en a autant que ceci ou cela n'est pas factuel. Mais on peut éventuellement l'estimer avec une certaine marge d'erreur. Quelle est cette marge ?
Mais admettons qu'on connaisse le nombre estimé de porteurs avec un bon degré de confiance. Admettons donc que ce nombre est presque un fait.
Lits de réa occupés : ça c'est incontestablement factuel.

Mais ce n'est pas de ça dont je parlais, je parlais de ta conclusion "le virus est devenu moins virulent". C'est cette conclusion qui n'est pas un fait, mais une interprétation issue de certains faits. Elle est contestable puisque divers spécialistes nous disent que le virus est toujours aussi virulent. Encore une fois, les mots ont en sens : tu ne peux pas dire que factuellement le virus a perdu sa virulence à partir d'un nombre de lits occupés et d'un nombre de porteurs.
Il me semble que tu négliges encore une fois le facteur temps, à savoir le décalage entre nombre de porteurs et hospitalisations.

Il y avait peut-être plus de porteurs en février qu'aujourd'hui ...
 

lexusdelta

Membre HybridLife Confirmé
1/3/15
2 960
1 396
690
Le virus n'est pas moins virulent je pense ( et il n'est pas le seul virus virulent qui circule) mais tres contagieux toujours.
Ce qui est un peu dommage c'est que l'on ne parle pas du pourcentage de faux positifs ( j'ai un cas dans mes connaissances) . Avec le PCR on l'estime entre 1% (optimiste ) et 3% . Donc sur 1 million de tests PCR/semaine, si 2% sont des faux positifs ( ma connaissance inclue) ca ferait 20000 cas retenus . Soit presque 3000 par jour ce qui est quand meme enorme du coup . Apres avoir fait quasi aucun tests au printemps ce qui faussait les chiffres on se retrouve avec presque ( je dis presque parce que le testing systématique reste la meilleure solution) de trop dans le sens ou par manque de finesse ca gonfle enormement les chiffres réels.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Pour éclairer nos lanternes, voici par exemple une série d'hypothèses qui permettraient d'expliquer le constat (factuel !) "plus de cas confirmés mais moins de morts".

On constatera que l'hypothèse d'une moindre virulence n'est pas retenue. Mais en toute honnêteté, je dirais tout de même qu'elle n'est pas à écarter même si beaucoup de spécialistes affirment qu'aucun constat ne permet de dire qu'elle est exacte. Mais je ne dirai jamais qu'elle est factuelle tant qu'elle n'aura pas été démontrée.
Ne jamais confondre les faits avec les nombreuses spéculations qui peuvent en résulter.
 

Remundo

Membre HybridLife Confirmé
24/12/16
648
425
690
40
CLERMONT FERRAND
sycomoreen.free.fr
Pour Grigou : il y a forcément plus de porteurs maintenant qu'avant le déconfinement.

mais si tu n'es pas convaincu, par les lits de réa, tu n'as qu'à regarder le nombre de morts du COVID par jour entre la période de confinement et maintenant.

tout ça est factuel, je le maintiens, le COVID-19 est moins pathogène maintenant qu'au printemps. Pour ce qui de la contagiosité, difficile de savoir.
 

Helvetoy

Membre HybridLife Confirmé
3/5/17
355
228
490
45
Berne
tout ça est factuel, je le maintiens, le COVID-19 est moins pathogène maintenant qu'au printemps.

Les chiffres tendent à montrer ceci, mais je suis d'accord avec @Grigou : cela n'a pas été démontré.
Il y a une autre raison: la moyenne d 'âge des personnes atteintes actuellement est considérablement plus basse qu'en Février-Avril (il y a des données pour Genève et Vaud par exemple).
Et comme le taux de mortalité chez les moins de 50 ans est très bas...
 

guilhem41

Membre HybridLife Confirmé
22/5/16
59
46
190
39
Ce qui est un peu dommage c'est que l'on ne parle pas du pourcentage de faux positifs ( j'ai un cas dans mes connaissances) . Avec le PCR on l'estime entre 1% (optimiste ) et 3% . Donc sur 1 million de tests PCR/semaine, si 2% sont des faux positifs ( ma connaissance inclue) ca ferait 20000 cas retenus . Soit presque 3000 par jour ce qui est quand meme enorme du coup .
En effet, les faux positifs sont un élément à prendre en considération car ils faussent les statistiques qu'on pourrait être tenté de faire.

Le jour où personne ne sera plus malade du Covid, il y aura toujours ces faux positifs.
Ce jour là, il y aura des malades, mais il n'y aura plus de morts. Il ne faudra pas conclure que le virus n'est plus pathogène.

Et de manière générale, plus on teste, plus on va déceler de cas bénins ou de faux positifs, et moins la maladie semblera dangereuse.
 

ziocar

Membre HybridLife Confirmé
7/1/20
834
503
690
52
Podenzana (Italy)
www.youtube.com
Attention, il n'y a pas que des faux positifs :
Faux négatif 38
Passant en revue sept études précédentes, les auteurs, de l'école de santé publique Johns Hopkins, ont constaté que le taux moyen de faux négatifs était de 38 % le cinquième jour après l'infection, celui de l'apparition des symptômes, le taux de faux négatifs diminuant à 20 % le huitième jour, puis augmentant à 66 % le 21e jour. Les prélèvements sont de plus en plus utilisés pour "écarter" l'infection", écrivent les chercheurs, "lorsque les travailleurs de la santé exposés sont négatifs, ils peuvent être autorisés à reprendre le travail ; de même, lorsque les patients exposés sont négatifs, des précautions peuvent être prises. Il est essentiel de comprendre comment la valeur prédictive du test varie dans le temps afin de ne pas être faussement rassuré par les résultats négatifs des tests effectués aux premiers stades de l'infection.
Lien
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Pour Grigou : il y a forcément plus de porteurs maintenant qu'avant le déconfinement.
Je te parlais de février. Qui connait le nombre de porteurs en février ?

Mais puisque "tout celà" est factuel, et que tu n'as manifestement pas lu le lien que j'ai indiqué, j'en reste là.
 

Remundo

Membre HybridLife Confirmé
24/12/16
648
425
690
40
CLERMONT FERRAND
sycomoreen.free.fr
si si, ton lien est très bien, il confirme les faits que je qualifie de factuels.

Je n'ai pas dit que l'épidémie est terminée... j'ai dit que le virus est moins pathogène, et que c'est factuel, comme le démontre ton article.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Tu as écrit que le virus est moins virulent, comme ne le démontre pas l'article, bien au contraire.
 

FoLuxo

Silence, on roule !
Membre du personnel
30/6/14
5 654
5 191
790
Luxembourg
Je dois avoir du caca dans les yeux parce qu'il m'a semblé que l'article dit le contraire dans un intertitre.
Capture d’écran 2020-09-17 à 00.27.59.png
 

Helvetoy

Membre HybridLife Confirmé
3/5/17
355
228
490
45
Berne
Et il dit ca aussi:

"Il n’y a pas à chercher des explications compliquées à ce décalage entre les courbes. Le virus circule sans doute à un niveau élevé, mais la dynamique est aujourd’hui chez les plus jeunes : c’est pour ça qu’il y a relativement peu de cas graves. Les personnes les plus à risques, notamment les plus âgées, se protègent mieux. »

Virus moins virulent ?? > on n’en sait rien pour l’instant ...
 

Remundo

Membre HybridLife Confirmé
24/12/16
648
425
690
40
CLERMONT FERRAND
sycomoreen.free.fr
non j'ai écrit qu'il est moins pathogène : à savoir qu'il engendre moins de "pathos", à savoir de dommage.

Le mot virulence n'est pas défini dans l'article, malheureusement. La "virulence" d'un virus est malheureusement composée de sa contagiosité d'une part et des dommages qu'il engendre d'autre part.

le caca n'est pas dans les yeux, mais dans la rigueur et le sens des mots.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Hé oui...
Quand on voit que même un texte favorable à une thèse peut conforter dans sa croyance un lecteur qui soutient une thèse contraire, on mesure (factuellement ?) la difficulté d'un tel débat.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Que le virus soit devenu "moins méchant" est tout à fait inexplicable, mais on le constate.
Ok, tu avais aussi écrit ce qui précède et j'ai retenu "moins virulent".
Je ne pense pas que notre point de divergence porte sur ce point sémantique, et tu peux remplacer dans tout ce qui précède mon emploi du mot virulent par celui du mot pathogène.

On parle tous bien de la même chose, y compris le journaliste du Monde : toi tu dis qu'il est "moins méchant", et d'autres estiment qu'il l'est toujours autant.

Il ne peut y avoir de divergence aussi profonde quand il s'agit de quelque-chose de factuel.
 

Remundo

Membre HybridLife Confirmé
24/12/16
648
425
690
40
CLERMONT FERRAND
sycomoreen.free.fr
ton article (celui du Monde) est perclus d'incohérences. Et tu ne le vois pas...

On ne peut pas dire en effet "rien n'indique que la virulence soit moindre" (et je redis que le terme virulence est flou) et avoir ce graphique en même temps.



Donc je maintiens que le virus est moins pathogène pour les patients qui en sont atteints, mais circule toujours beaucoup (même si le "beaucoup" est difficile à comparer/estimer).

Que tu sois d'accord ou pas n'est pas mon problème. Car ton but n'est pas de réfléchir, mais de me contredire par principe. C'est regrettable.
 

Grigou

Membre HybridLife Confirmé
16/9/15
5 769
3 840
690
65
Ce qu'on peut dire factuellement, c'est que le virus n'est pas aussi agressif qu'avant
Il y avait donc aussi l'emploi du terme agressif, tout aussi clair que méchant ou virulent.
Pourtant on se comprenait tous, je pense.